Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 4 sur 5 PremièrePremière ... 2345 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 80 sur 94

Discussion: Téléfilm sur la violence conjugale "Emprise" 26 janv.

  1. #61
    Grand Solo
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    769
    Citation Envoyé par kumiko Voir le message
    Il y a 6 ans...J'ai fait partie d'un groupuscule de mamans qui ont tenté de tirer une maman et ses 2 gosses d'un environnement horrible de violence conjugale. Au bout de 2 mois d'efforts et de soutien, couronnés par un relogement et une nouvelle école pour les enfants...elle est retournée avec son mari...puis... ils ont disparu.

    J'ai vu le film...pour encore et encore essayer de comprendre cette femme...
    Je ne comprends toujours pas.
    Désolée, ça me dépasse.
    Un jour, il y a de cela plusieurs années, une collègue de travail a voulu m'aider : elle a dénoncé le père de mon fils avec lequel je vivais, elle m'a cherché un appartement en foyer ( ça, je ne l'ai pas su tout de suite), elle a essayé de m'écouter ... quelques jours plus tard, elle a compris que je n'étais pas prête à le quitter. Elle m''a exprimé sa déception et son incompréhension et m'a dit ne plus vouloir s'en mêler. Par la suite, elle m'évitait autant que possible.
    Ma voisine a supporté mes vas et vient , mes soi-disant séparations qui souvent ne duraient que quelques heures, elle m'a accueillie, m'a écoutée, jusqu'au jour où elle en a eu marre.
    Elles ont cru que je me complaisais dans cette situation.
    Le peu de gens qui ont essayé de m'aider se sont mis à me fuir. Je me sentais seule. Horriblement seule. Je ne pouvais pas leur expliquer la difficulté, la honte, la fatigue, et le peu de confiance en mes capacités à m'en sortir toute seule.

    Un jour, pourtant, j'ai réussi à partir.
    Chaque tentative d'"évasion" ratée est un pas vers la délivrance. On teste ses capacités, on reprend confiance, peu à peu. On sort peu à peu de l'emprise. Et un jour, on réussit : on part et on n'y retourne pas.
    Depuis deux ans que je suis partie, je souhaite retrouver cette collègue de travail qui avait essayé de m'aider. J'aimerais lui dire qu'elle n'a pas échoué. Elle a réussi à me faire passer une première étape. Je pense souvent à elle et lui en suis extrèmement reconnaissante. Tout comme à ma voisine. Elle m'a entre autres redonné confiance en l'être humain.
    Au contraire, j'ai le souvenir d'une autre voisine qui, lors d'une dispute très violente, avait fait mine de ne pas entendre les coups frappés à sa porte pour lui demander de l'aide. EN même temps, elle avait peut-être très peur?

  2. #62
    Petit Solo Avatar de poupizlol
    Date d'inscription
    janvier 2015
    Sexe
    Femme
    Localisation
    27
    Messages
    200
    Citation Envoyé par odet87 Voir le message
    c'est pour cette raison que je ne l'ai pas regardé, personne n'en sort indemne. J'ai tenté puis changé de chaîne dès qu'elle a pris le 1er coup et qu'elle s'est demandé "qu'est ce que j'ai fait?" c'est à mon sens le début de l'emprise quand la victime se remet en question à la place de l'agresseur qui inversera facilement les rôles en culpabilisant sa victime.

    Cette idée est d'ailleurs parfois relayée par des personnes extérieures qui vont se demander ce que la victime a bien pu dire ou faire pour provoquer une telle violence tant c'est incompréhensible pour ceux qui ne l'ont pas vécu.

    ma mere a essayer de partir ....safamille lui a tourner le dos....elle a fait un Ts quand j'avait entre 1 et 2 ans....j'ai apris ya peu que pendant sa periode de soin j'avait etait prise en charge par les services sociaux,et oui j'avait occulté sa de ma memoire....j'ai du m'attaché a ces autre parents pendant cette periode car j'ai souvent demander a mes parents si j'etait adopter et j'attender le retour de mes autres parents.......ma mere a sombrer dans la schisophrenie.....bourée de medocs....je l'ai connue sans medocs...ivres de violence....et apres anesthesier par les medocs....j'ai 36 ans bientot et encore bcp de question dont certaines tres enfantines.....pourquoi moi.....pourquoi cette violence.....je me souvient vers 5/6 ans je disait a ma mere que quand je serrait grande on partirait toute les 2 vivre ailleur.....cela nous reconforté ....on pensé a une vie meilleure.....enfin voila sa marque a vie.....

  3. #63
    Grand Solo
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    769
    Citation Envoyé par kumiko Voir le message
    La dame en question en était à x mains courantes et x tentatives de fuite....
    Justement cette fois-là, nous avions décidé de l'aider "sérieusement", avec un roulement pour une présence quotidienne à ses côtés, un coaching dans ses démarches, une aide financière de nos propres deniers le temps que la machine sociale se débloque, etc...etc....
    On y croyait, on a caressé le but.... On lui avait trouvé un emploi...On attendait le suivi du psy.
    Mais elle a choisi son bourreau.

    Ils ont disparu et je suis à la limite soulagée...car je n'aurai pas eu à assister impuissante au carnage final, ni à vivre avec une quelconque culpabilité.
    Alors, je suis désolée...

    Il y a des personnes qui saisissent les mains qui leur sont tendues, et il y a en d'autres qui choisissent de s'enterrer.
    Je ne juge pas. Je respecte leur choix. Certes mauvais...mais c'est leur choix.
    Peut-être qu'elle l'a quitté ... plus tard. Peut-être que votre main tendue, c'était pas son moment. Et peut-être que ça l'a aidée malgré les apparences.

  4. #64
    Supra Solo Avatar de blan-dine
    Date d'inscription
    août 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pas de calais - dans mon ptit coin de paradis ....
    Messages
    7 730
    Citation Envoyé par féemorgane Voir le message
    Un jour, il y a de cela plusieurs années, une collègue de travail a voulu m'aider : elle a dénoncé le père de mon fils avec lequel je vivais, elle m'a cherché un appartement en foyer ( ça, je ne l'ai pas su tout de suite), elle a essayé de m'écouter ... quelques jours plus tard, elle a compris que je n'étais pas prête à le quitter. Elle m''a exprimé sa déception et son incompréhension et m'a dit ne plus vouloir s'en mêler. Par la suite, elle m'évitait autant que possible.
    Ma voisine a supporté mes vas et vient , mes soi-disant séparations qui souvent ne duraient que quelques heures, elle m'a accueillie, m'a écoutée, jusqu'au jour où elle en a eu marre.
    Elles ont cru que je me complaisais dans cette situation.
    Le peu de gens qui ont essayé de m'aider se sont mis à me fuir. Je me sentais seule. Horriblement seule. Je ne pouvais pas leur expliquer la difficulté, la honte, la fatigue, et le peu de confiance en mes capacités à m'en sortir toute seule.

    Un jour, pourtant, j'ai réussi à partir.
    Chaque tentative d'"évasion" ratée est un pas vers la délivrance. On teste ses capacités, on reprend confiance, peu à peu. On sort peu à peu de l'emprise. Et un jour, on réussit : on part et on n'y retourne pas.
    Depuis deux ans que je suis partie, je souhaite retrouver cette collègue de travail qui avait essayé de m'aider. J'aimerais lui dire qu'elle n'a pas échoué. Elle a réussi à me faire passer une première étape. Je pense souvent à elle et lui en suis extrèmement reconnaissante. Tout comme à ma voisine. Elle m'a entre autres redonné confiance en l'être humain.
    Au contraire, j'ai le souvenir d'une autre voisine qui, lors d'une dispute très violente, avait fait mine de ne pas entendre les coups frappés à sa porte pour lui demander de l'aide. EN même temps, elle avait peut-être très peur?
    comme pour arreter de fumer chaque tentative est un pas vers l'arret total ....
    (Florence Nightingale) " Je crois que les mots gâchent les émotions. Il faut en faire des actions qui donnent des résultats. "....

  5. #65
    Petit Solo Avatar de zenattitud
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    95
    Messages
    153
    film tellement prenant qu'il m'était difficile de m'endormir devant la télé !!
    je vais me procurer le livre

  6. #66
    Grand Solo
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    769
    Citation Envoyé par kumiko Voir le message
    Autre réflexion personnelle...au vu de film et de cet échange....

    Si je devais être confrontée de nouveau à un cas similaire dans mon entourage...j'oeuvrerai plutôt pour un internement de la mère pour qu'elle soit sevrée et traitée de cette fameuse "emprise".
    Car au fond, la clé ne peut venir que de la victime.
    On ne "soigne"pas l'emprise en HP.

  7. #67
    Grand Solo
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    769
    Citation Envoyé par mamandeparis Voir le message
    Pour celles et ceux que ça intéresse, il y a aussi une court métrage traitant de la violence psychologique que vous pourrez trouver sur internet.
    "Fred et Marie", en 2 parties de 15 minutes.
    Et la suite, Marie et Fred.

  8. #68
    Primo Solo Avatar de Misstissu
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    isère
    Messages
    85
    Le téléfilm « l’emprise »
    Un véritable calvaire qu’Alexandra LANGE a vécu … ça me rappelle mon histoire, certes moins violente, mais des similitudes :
    - la dévalorisation de soi : « sans moi tu n’es rien, tes parents c’est des cons, arrête de les voir, t’es nul, t’es grosse, … »,
    - harcèlement sur mon lieu de travail, par téléphone comme physiquement, et du coup je me suis fait virer, donc plus de travail, je vivais reclus entre nos 4 murs, personne qui venait nous voir, car il avait réussi à faire fuir ma famille,
    - durant 6 années j’ai vécu un calvaire, viols à répétition,
    - il était jaloux de toute personne masculine, quand je travaillais encore, le soir j’avais droit à des crises de jalousie, qui engendrait davantage de scènes de viols « ton corps m’appartient » qu’il me répétait sans cesse,
    - j’ai réussi à m’échapper un jour, porter plainte à la gendarmerie et rencontrer un avocat pour demander le divorce, mais la Loi m’a obligée à retourner chez moi le soir, sinon j’étais en faute et je risquais de perdre la garde de mes enfants, ce fut un calvaire qui a continué durant 3 mois, et chaque soir il me violait me disant « j’abuserai de ton corps jusqu’au bout », les flics étaient au courant, la justice n’a pas bougé
    - un soir, les enfants et moi étions couchés, je suis réveillée par une forte odeur de brûlé qui m’étouffait … mon ex-mari brûlait mes sous-vêtements dans le four, le lendemain encore une fois j’en informe la police, ils me disent qu’ils ne peuvent rien faire, me conseillent d’appeler ses parents … on était à une semaine du procès, ses parents sont donc venus le chercher 4 jours avant de passer au tribunal
    - quand il me violait, je pleurais, je faisais des crises de tétanie tous les jours, et il osait me dire « non, ne pleure pas, j’ai bientôt fini »
    - il m’a aussi menacé de se tuer si je le quittais, un jour même devant moi il a voulu sauter par la fenêtre (on habitait au 3ième étage), en grimpant sur le radiateur … qui s’est cassé, et donc il est retombé dans le salon, il était minable, en pleurant et m’implorant de ne pas partir
    - j’ai obtenu la garde des enfants sans problème, il ne les voulait pas. Mais il s’est mis à me pister de partout, il a payé un crack de l’informatique pour briser mes mots de passe, il lisait mes emails ainsi, s’imprégner de ma vie privée, et quand nous nous voyons à des rendez-vous de justice, il me traitait de pute,
    - depuis 2008 où enfin mon calvaire a pris fin, ce n’est pourtant pas un long fleuve tranquille, car il est toujours en plein déni de notre divorce, quand il me voit m’appelle toujours « ma femme, ma chérie », il parle de chez moi avec ces mots « à la maison » comme si c’était aussi chez lui,
    - il a perdu son objet sexuel, sa femme, mais après notre divorce il s’est reporté sur un mini-moi : notre fils aîné,
    - plaintes déposées à 2 reprises, monsieur a toujours été laissé libre, aucune garde à vue, enquête longue, notre fils aîné mis sous protection judiciaire dans une famille d’accueil loin de sa maman, à 11 ans seulement, un déchirement pour lui comme pour moi et son petit frère,
    - il est vivant, mais je ne serai jamais libre, je ne referai jamais ma vie de couple, il m’a détruite, j’ai trop peur des hommes pour risquer à nouveau d’en avoir un sous mon toit,
    - mon père savait ce que je vivais durant ma vie maritale, il me l’a avoué une fois le divorce prononcé, il ne m’a jamais ouvert ses bras ni n’est venus nous secourir, mes enfants et moi,
    - j’ai aucune confiance en la justice, elle détruit des vies et laisse les coupables libres comme l’air !
    Alexandre LANGE a compris qu’elle ne pouvait compter sur personne, son geste fut un ultime geste désespéré pour sauver sa vie et celle de ses enfants, elle a tout mon respect.
    "N'ayez pas peur d'essuyer un échec, car ensuite, il arrivera forcément une jolie chose" ;) ... Mes 2 jolies "choses" à moi ont 7 ans 1/2 et 12 ans 1/2 :fete:

  9. #69
    Supra Solo Avatar de blan-dine
    Date d'inscription
    août 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pas de calais - dans mon ptit coin de paradis ....
    Messages
    7 730
    si . sur son pere et son amie. son pere a modifé la scene du crime pour elle, son amie a essayé de l'aider plus d'une fois et a toujours ete là pour elle. tout le monde n'a pas cette chance.
    quand j 'ai mis mon ex mari à la porte j'etais dans le domicile conjugal, "loin" de ma famille (60km), mes parens sont venus me chercher pour me proteger. ils m'ont hebergée, et m'ont aidée financierement car j'etais sans le sou, m'ont aidée à avoir un logement, payé le premier mois de loyer et la caution, acheté quelques meubles.de mon coté j'ai fais des demarches aupres des services sociaux pour avoir des aides et les rembourser alors que pendant des années j'avais ete loin d'eux, ex m'en avait "coupée". j'ai eu cette chance d'avoir des parents qui le voulaient et le pouvaient.sans eux je n'y serai pas arrivée. (faut dire ils etaient si heureux d'etre enfin debarassés de leur beau fils .... mdr)
    (Florence Nightingale) " Je crois que les mots gâchent les émotions. Il faut en faire des actions qui donnent des résultats. "....

  10. #70
    Primo Solo Avatar de Misstissu
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    isère
    Messages
    85
    y a des parents qui s'appellent "parents" pour de vrai, vous avez cette chance Blan-dine
    Ici je parle que de mon père, je n'inclus pas ma maman, qui ne vit plus avec lui.
    Lui, c'est un pourri, égoiste, personnel et méchant ... en fait, mon ex-mari me faisait beaucoup pensé à mon père ...
    "N'ayez pas peur d'essuyer un échec, car ensuite, il arrivera forcément une jolie chose" ;) ... Mes 2 jolies "choses" à moi ont 7 ans 1/2 et 12 ans 1/2 :fete:

  11. #71
    Supra Solo Avatar de blan-dine
    Date d'inscription
    août 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pas de calais - dans mon ptit coin de paradis ....
    Messages
    7 730
    oui j ai une chance enorme
    (Florence Nightingale) " Je crois que les mots gâchent les émotions. Il faut en faire des actions qui donnent des résultats. "....

  12. #72
    Primo Solo Avatar de Misstissu
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    isère
    Messages
    85
    Le visionnage de ce téléfilm m’a fait prendre conscience que je suis toujours sous son emprise après 7 ans de séparation :
    - il dénigre toujours autant mes parents, comme par exemple lors du décès de ma grand-mère, après 2 jours seulement de son enterrement je la pleurais encore, ma mère me dit sans ménagement qu’il est temps de passer à autre chose, et comme toujours j’en parle à mon ex-mari, qui lui me répond « tu auras toujours mon épaule pour pleurer », me prend dans ses bras, en profite pour m’embrasser (sur la joue), je le repousse constamment, mais insiste en me disant « laisse-toi aller, tu en as besoin », mais NON ! pleurer oui, mais seule !
    - comme une sous-mise que je suis encore, si, ce téléfilm m’aide à affirmer que je le suis encore, dès que j’ai un besoin d’aide quelconque c’est à lui et lui seul que je fais appel, le seul qui m’aide sans me dénigrer ou me casser, comme j’ai des soucis de santé, c’est uniquement à lui que je demande une fois par mois de m’apporter des packs d’eau, de me réparer un meuble , de m’installer une étagère …
    - depuis peu, je paye un artisan pour s’occuper de mon jardin, mais je ne peux pas payer quelqu’un non stop, ça va me ruiner
    - alors quand il vient me rendre service, il en profite toujours pour me passer une main aux fesses, JE LE REPOUSSSE VIVEMENT, il rigole et ne se gêne pas pour recommencer, même devant notre plus jeune fils.
    - mettre de la distance géographique entre lui et moi, j’y ai pensé, mais il me faut avant tout récupérer notre fils aîné, je ne peux pas quitter la région sans lui … mais même en partant loin, je suis sûre qu’il emménagerait près de chez moi.
    - Une fois, et uniquement une fois, j’ai eu un homme après mon mari, il l’a su par le biais des enfants, il a monté la tête des enfants en leur faisant croire que ce nouvel amoureux les tapait … son mensonge n’a pas duré longtemps, devant lui je lui ai fais avouer sa grossièreté en osant prendre les enfants comme otages à sa jalousie. D’ailleurs, il disait sans cesse que je le trompais avec mon nouvel amoureux, 2 ans après notre divorce ! Il est en plein déni encore et encore, et depuis, vu le bazar que ça mettait vis-à-vis des enfants, car mon ex leur posait des questions chacun de ses WE de garde, j’ai arrêté ma relation, et depuis je n’en chercher absolument plus !
    - il a donc toujours de l’emprise sur moi …
    "N'ayez pas peur d'essuyer un échec, car ensuite, il arrivera forcément une jolie chose" ;) ... Mes 2 jolies "choses" à moi ont 7 ans 1/2 et 12 ans 1/2 :fete:

  13. #73
    Super Solo Avatar de kumiko
    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    1 185
    Je reviens faire un tour...car ce sujet m'a taraudé à une période...

    Une des clés pour éviter ce genre de situation d'emprise...c'est la prévention.

    L'unique fois où j'ai été confrontée à la violence j'ai pris de telles mesures punitives que cette personne m'a fui

    J'ai grandi avec l'idée que personne n'avait le droit de lever la main sur moi quelques soient mes torts.
    Les rares fois où ma mère m'a administrée une punition physique, elle a été réprimandée par mon père : personne ne mérite d'être battu pour ses erreurs. Il privilégiait d'autres méthodes éducatives qui suscitaient réflexion de l'enfant...méthodes tout aussi sévères
    Bref, nous parents, avons un devoir d'éducation et d'information auprès de nos enfants pour qu'ils aient conscience de leur force et de leurs droits.
    Dernière modification par kumiko ; 28/01/2015 à 11h57.

  14. #74
    Super Solo Avatar de kumiko
    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    1 185
    Citation Envoyé par Misstissu Voir le message
    Le visionnage de ce téléfilm m’a fait prendre conscience que je suis toujours sous son emprise après 7 ans de séparation
    Il serait bon que tu envisages sérieusement un suivi pour te défaire de dernières empreintes de lui.

  15. #75
    Super Solo Avatar de kumiko
    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    1 185
    Citation Envoyé par féemorgane Voir le message
    ....
    Depuis deux ans que je suis partie, je souhaite retrouver cette collègue de travail qui avait essayé de m'aider. J'aimerais lui dire qu'elle n'a pas échoué. Elle a réussi à me faire passer une première étape. Je pense souvent à elle et lui en suis extrèmement reconnaissante. Tout comme à ma voisine. Elle m'a entre autres redonné confiance en l'être humain.
    Au contraire, j'ai le souvenir d'une autre voisine qui, lors d'une dispute très violente, avait fait mine de ne pas entendre les coups frappés à sa porte pour lui demander de l'aide. EN même temps, elle avait peut-être très peur?
    Merci pour ton témoignage.
    Oui les aidants ont peur. Peur que la violence du partenaire maltraitant se retourne contre eux.
    Le mari de la dame de mon histoire nous recherchait dans toute la ville. Il interrogeait tous les parents de l'école pour avoir des pistes. Il voulait savoir qui cachait sa femme, qui étaient les fouteurs de merde dans son foyer.

    Mon mari à moi l'a su et m'a reproché les risques que je courais, que je faisais courir à ma famille...
    Oui, j'ai eu peur d'être dénoncée et pire encore quand sa femme a réintégré son foyer !!!!!!

    On peut donc comprendre que les aidants jettent l'éponge ou que ceux qui savent n'agissent pas

  16. #76
    Super Solo Avatar de kumiko
    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    1 185
    Bref, bravo à vous tous qui en êtes sortis

  17. #77
    Super Solo Avatar de stef2
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    4 055
    J'ai lu les interventions, des unes et des autres.
    Je n'ai pas vu le téléfilm dont vous parlez - pour cause: je n'ai pas la télévision... aussi je n'émettrai aucune remarque sur ce plan.

    Que les personnes qui ont vécu dans un climat de violence aient été touchées profondément, je le conçois aisément. Je pense que j'aurais eu du mal à regarder, tout comme j'ai eu du mal face à chaque "témoignage" ou oeuvre de fiction "traitant de"...

    Que les personnes qui n'ont pas vécu cela aient de la peine à concevoir certaines choses et assimilent l'immobilisme de la victime à de l'acceptation se conçoit également. Même si ce n'est pas aussi simple que cela.
    Autour de moi, j'ai suscité l'incompréhension chez la seule personne à qui je m'en étais ouverte. Je la conçois cette incompréhension. Mais il manquait à cette personne tellement de paramètres pour comprendre.

    Ce que je voulais dire, c'est que je trouve que l'attitude de Kumiko, son souci d'avoir voulu venir en aide à cette femme enfermée dans sa relation conjugale dramatique, sont à louer. Vraiment. Et qu'on lui tombe dessus pour ses propos de personne pour qui cela dépasse l'entendement, en oubliant qu'elle a donné de sa personne et de son temps pour tenter de la faire sortir de sa prison. Cela a échoué, certes (d'où l'amertume de Kumiko), mais cela n'enlève rien à ce qui a été fait/proposé.

    J'ajoute que moi-même je n'ai pas bénéficié d'une telle aide déployée autour de moi, que je ne sais pas ce que j'en aurais fait, mais que cela m'a manqué. Je ne jette la pierre à personne, bien sûr, mais il est tellement difficile d'être lucide, logique, fort quand on est sous emprise.

    Mes proches (avec qui je n'en parle que très peu) ne comprennent toujours pas.
    Je m'en moque: je n'ai pas le souci d'être reconnue en tant que victime ou quoi que ce soit. Mais ce dont je suis sûre, en revanche, c'est que ce n'est pas moi qui ai un problème. Cette certitude me suffit.
    Notre âme est transitive. Il lui faut un objet qui l'affecte, comme son complément direct, aussitôt. (Francis Ponge)

  18. #78
    Super Solo Avatar de kumiko
    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    1 185
    @Stef2 : Je savais que je lançais en kamikase dans cette discussion
    Les foudres ne m'ont pas rebutée
    Les réactions suscitées m'ont permis d'avancer dans ma compréhension et d'avoir enfin des réponses à mes interrogations
    Merci.

  19. #79
    Super Solo Avatar de batik
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    94
    Messages
    2 747
    je n'ai pas pu regarder ce film car ça m'aurait rappeller ma faiblesse d'être encore sous l'emprise de cet homme qui ment à tout le monde, qui dit que je suis la femme de sa vie alors qu'il b..toutes les femmes qu'il peut mettre dans son lit, qu'il m'humilie et me dénigre devant les autres...

    un jour on s'en sortira...on a déjà fait le pas de partir...le reste prendra du temps...mais on y arrivera
    tu ne me manques pas...c'est l'homme que je croyais que tu étais qui me manque...

  20. #80
    Primo Solo Avatar de Misstissu
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    isère
    Messages
    85
    Oui, ça prend beaucoup de temps pour avoir la tête complètement en dehors de l'eau, refaire surface ...
    Pour cela, il faut avoir des personnes autour de soit qui comprennent votre histoire, et vous aident ... pour ma part, du moins pour ma famille proche, le viol est un sujet tabou, ma maman a meme osé me dire "on ne divorce pas quand on a un enfant handicapé" ... ce que j'ai traduis par "continues de te faire violer, ce n'est pas dramatique", c'est un sujet qu'elle n'a jamais voulu admettre ... j'ai participé à l'émission "toute une histoire" en octobre dernier, sur le thème "je suis né d'un viol", en parlant de ce que j'ai vécu, l'enfant né ainsi (l'un de mes enfants), ça m'a fait du bien de rencontrer Yvonne, la psy du plateau TV, elle a une très bonne analyse.
    Pas facile de trouver une aussi bonne professionnelle dans les parages ... et puis perso, passer mon temps dans un cabinet de psy, ce n'est pas mon truc, moi ce que je voudrais c'est continuer de mettre des rayons de soleil dans ma vie, j'y arrive, et avoir qlq amis autour de moi qui soient là pour moi en cas de besoin (juste un p'tit truc, genre utiliser leur perceuse pour m'installer mon dernier aspirateur de table, plutôt que de faire appel toujours au meme et dont je n'ai pas envie de voir). Mais il est vrai aussi que je n'ose pas demander, toujours peur de déranger, mon ex m'a habituée à vivre reclus sur moi-même, et donc j'ai peur de déranger ...
    "N'ayez pas peur d'essuyer un échec, car ensuite, il arrivera forcément une jolie chose" ;) ... Mes 2 jolies "choses" à moi ont 7 ans 1/2 et 12 ans 1/2 :fete:

Discussions similaires

  1. Violence conjugale
    Par neyla dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 44
    Dernier message: 29/12/2008, 16h50
  2. Qui a connu la violence conjugale.
    Par mentos dans le forum Droit Finances
    Réponses: 14
    Dernier message: 07/02/2008, 00h21
  3. maman solo & violence conjugale
    Par CadNat31 dans le forum Enfants Education
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/12/2006, 19h04
  4. violence conjugale
    Par Tiscali dans le forum Droit Finances
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/04/2006, 10h16

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •