Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Aide exceptionnelle pour les familles monoparentales les plus précaires

Aide exceptionnelle pour les familles monoparentales les plus précaires

Aide exceptionnelle pour les familles monoparentales les plus précaires

La "loi de finances de fin de gestion" (LFG) a fait son apparition pour la première fois puisqu'elle a récemment été créée pour permettre de faire des ajustements de crédits indispensables à la gestion de la fin de l’année. Et le groupe des députés Socialistes et apparentés de l'Assemblée Nationale, conduit par Boris Vallaud, a réussi à y glisser et à faire adopter, sous la houlette de Philippe Brun, l'amendement n°202 qui va profiter directement aux familles monoparentales les plus précaires.

L'aide exceptionnelle : son origine

L’amendement socialiste "crée une allocation exceptionnelle de fin d'année pour les parents élevant seuls des enfants et vivant sous le seuil de pauvreté, afin d'apporter une réponse à la précarité grandissante touchant ces parents, essentiellement des femmes." L'exposé s'appuie sur des chiffres de plus en plus inquiétants : "4 enfants sur 10 élevés dans une famille monoparentale vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire, soit 1 063 euros par mois et sont donc pauvres, au sens de l'INSEE".

Ces familles monoparentales à la tête desquelles se trouvent majoritairement des femmes (82%) restent au bord du chemin. D'ailleurs, ce mardi 14 novembre 2023, le Secours Catholique publie son rapport statistique annuel "État de la pauvreté en France 2023" dans lequel il pointe une aggravation de la pauvreté, les premières victimes en étant les femmes, et surtout les femmes avec enfants. Nous le savons bien sur ce site que lorsque les couples se séparent, dans 9 cas sur 10, ce sont les femmes qui assument la charge des enfants. Et face à des ex-conjoints souvent défaillants, elles doivent s'arranger avec une précarité multiforme, à la fois financière, sociale et psychologique.

Cette allocation exceptionnelle devrait concerner quelque 600 000 familles.

L'aide exceptionnelle en pratique

L’aide vient compléter la Prime de Noël de 152,45 € minimum, versée en décembre 2023, et "devrait être comprise entre 115 et 200 euros par foyer" suivant la situation de chaque famille. Elle sera dégressive au-delà du seuil de pauvreté c’est-à-dire que pour chaque euro supplémentaire au-delà de ce seuil, le montant total d’allocation sera réduit d’autant.

Son versement interviendra en décembre 2023, automatiquement et sans démarche, puisque les Caisses d’allocations familiales (CAF) connaissent déjà les revenus ainsi que la composition des familles.

On peut se réjouir car, au moins, cette aide ne sera pas un effet d'annonce comme l'a été celle concernant l'allongement de l'aide à la garde d'enfant de 6 à 12 ans, révélée en septembre 2022, très attendue de la part des bénéficiaires potentiels, mais toujours pas pour demain...

Publié le 14/11/2023

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : Y9NsRa

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir