Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Droit, Finances & Assurance > Parent solo, quelles assurances faut-il privilégier pour soi et ses enfants ?

Parent solo, quelles assurances faut-il privilégier pour soi et ses enfants ?

Assurer sa famille est indispensable pour la garantir contre tous les aléas de la vie. Pour un parent solo, cette nécessité est encore davantage d’actualité puisqu’il doit assurer l’une des obligations légales vis-à-vis de ses enfants qui est de subvenir financièrement à leurs besoins d’entretien et à leur éducation, avec éventuellement l'aide d'une pension alimentaire versée par l'ex-conjoint.

Parent solo, quelles assurances faut-il privilégier pour soi et ses enfants ?

Élever seul ses enfants, c’est aussi multiplier le risque qu’ils se retrouvent dans le besoin financièrement en cas de décès ou d’invalidité du parent par exemple. C’est pourquoi, encore plus que les autres familles notamment compte tenu de leurs revenus généralement moins élevés, les familles monoparentales doivent privilégier certaines formes d’assurance pour garantir le mieux possible l’avenir de leurs enfants et se mettre à l’abri de dépenses imprévues.

Des assurances pour faire face aux dépenses inévitables

La mutuelle de santé

Quand un parent se retrouve seul à élever son ou ses enfants, soit à la suite d’un décès, soit d’un divorce, il a pour obligation légale de subvenir financièrement à leur besoin d’entretien et d’éducation. Parmi ses besoins, les soins de santé représentent souvent les dépenses parmi les plus importantes auxquelles un parent solo doit faire face, en particulier quand les enfants sont encore petits.

Souscrire une mutuelle santé pour couvrir les restes à charge souvent élevés, notamment en matière de soins dentaires ou de dépenses liées à l’achat de lunettes par exemple, est une nécessité d’autant que les statistiques montrent que les familles monoparentales ont des revenus inférieurs aux autres familles.

Une assurance pour enfants atteints d'une maladie grave

En matière de santé, des dépenses très élevées peuvent être causées par un enfant atteint d’une maladie grave. Certaines compagnies d’assurance proposent une garantie spécifique dans ce cas-là. Outre le fait que ce type d’assurance permet de couvrir une partie des dépenses de soins non couvertes complétement par l’assurance maladie et les mutuelles, elle propose aussi le plus souvent le versement d’une indemnité au parent qui doit prendre des congés pour s’occuper de son enfant. Elle prend aussi généralement en charge les frais de suivi scolaire pour l’enfant pendant son traitement. Dans le cas d’une famille monoparentale, cette couverture peut se montrer indispensable afin de compenser les pertes de revenus dues à l’arrêt de l’activité professionnelle du seul parent en présence.

Des assurances pour se garantir contre les aléas de la vie

L’assurance vie

L’assurance vie n’est pas réservée aux parents solos bien sûr puisqu’elle permet d’assurer l’avenir financier des enfants jusqu’à leur majorité en cas de décès de l’assuré. Mais, quand on élève seul ses enfants, prévoir de leur réserver une somme d’argent pour garantir au minimum leur avenir apparaît comme une solution quasi incontournable.

L’assurance invalidité

L’assurance invalidité est la garantie de pouvoir continuer à percevoir des revenus en cas d’incapacité à travailler. Dans le cas d’un seul parent dans la famille, se trouver privé de son travail en cas d’accident peut avoir de graves conséquences au niveau financier. L’assurance invalidité garantit le paiement d’une pension dans ce cas-là, à condition de remplir certaines conditions liées à l’âge ou à la durée de travail au moment de l’accident par exemple.

L’assurance scolaire

Si l’assurance scolaire n’est pas obligatoire pour toutes les activités qui entrent obligatoirement dans le programme scolaire légal, elle couvre cependant les dommages qu’un enfant peut causer à un tiers, tout comme les dommages corporels qu’il peut subir. Une assurance donc à ne pas négliger, en particulier pour un parent solo, car elle permet de faire face à différents types de dépenses, parfois élevées, causés par ces dommages.

L’assurance de protection juridique

L’assurance de protection juridique intervient dans trois grands domaines en cas de litige : l’assistance et la défense de l’assuré au cours d’une procédure judiciaire, la défense de l’assuré contre des réclamations d’un tiers et l’obtention d’une réparation à l’amiable du dommage subi.

Ce type d’assurance a l’avantage de couvrir l’ensemble des membres d’une famille, donc du parent et des enfants dans le cas d’une famille monoparentale, et de prendre en charge les frais et honoraires nécessaires au règlement d’un litige, frais qui peuvent peser très lourd dans le budget d’un parent solo.

À noter que l’assurance de protection juridique est généralement proposée dans les contrats assurance multirisques habitation qu’il convient également de contracter pour assurer son logement quand on est parent solo car, comme l’indique la Fédération française de l’assurance (FFA), l’assurance multirisques habitation "offre à l’assuré des garanties complètes pour protéger son patrimoine familial contre les conséquences d’événements affectant son domicile ou mettant en cause sa responsabilité ou celle des membres de sa famille. Que l’on soit propriétaire ou locataire, ce contrat regroupe les diverses garanties qui répondent aux besoins de chacun et respectent les obligations légales".

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : K4DUrA

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Le Baptême civil ou parrainage civil Le Baptême civil ou parrainage civil Le baptême civil ou le baptême républicain est destiné à faire entrer l'enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines....
  • La réforme du divorce au 1er janvier 2005 La réforme du divorce au 1er janvier 2005 Aujourd’hui, 1 mariage sur 3 se termine par un divorce, prononcé uniquement par un juge. La Loi n° 2004-439 du 26 mai 2004 relative au divorce est entrée en vigueur le 1er janvier 2005. Dans un...
  • Les familles monoparentales et la précarité Les familles monoparentales et la précarité Le nombre de familles monoparentales était, en 1999, d'1,5 millions en France, soit 20 % des familles. Depuis ces derniers chiffres officiels qui datent un peu, le nombre s'est forcément accru. Les...
  • Réévaluations tarifaires au 1er Janvier 2007 Réévaluations tarifaires au 1er Janvier 2007 Sécurité sociale : Le plafond de la Sécurité sociale, qui sert de référence au calcul de certaines cotisations sociales, passe à 2.682 euros par mois à partir du 1er janvier, soit une...