Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Enfants, Education & Famille > Présidentielles : Macron - Le Pen face aux familles monoparentales

Présidentielles : Macron - Le Pen face aux familles monoparentales

Le second tour des élections présidentielles qui se déroulera dimanche 24 avril 2022 opposera le candidat-président sortant, Emmanuel Macron (LREM) à la candidate du Rassemblement National (RN), Marine Le Pen. Les sondages et estimations annoncent un résultat serré. Même si ce n'est pas sur le terrain de la politique familiale que les différences sont cruciales, il en ressort malgré tout ce qui a toujours été le socle de l'extrême droite, l'exclusion (avec la préférence nationale) qui va à l'encontre des principes et valeurs démocratiques de la République.

Macron - Le Pen face aux familles monoparentales

Bien que notre site www.parent-solo.fr soit non partisan, nous appelons aujourd’hui à voter pour Emmanuel Macron le dimanche 24 avril 2022, sans blanc-seing mais dans le but premier de faire barrage au Rassemblement National : la précarité d'une forte proportion de familles monoparentales, vivant souvent dans des quartiers populaires, ne peut pas à être instrumentalisée pour banaliser les discriminations et le racisme.

Avant le 1er tour de scrutin, nous avions présenté les propositions des 12 candidats à l'élection présidentielle en faveur des familles monoparentales. Pour ce 2d tour, les deux candidats ont été sollicités de la même façon en leur soumettant la même question. Seul Emmanuel Macron a répondu, nous publions ses réponses. Marine Le Pen n'ayant pas répondu, nous reprenons des extraits de son programme relatifs à notre question :

Si vous êtes élu·e, quelles mesures proposerez-vous pour mieux prendre en compte la réalité d'un quart des familles – monoparentales - pour lesquelles la société ne s'est pas suffisamment adaptée au fil des ans ?

Emmanuel Macron – La République en Marche (LREM)

Élever un enfant seul c’est plus stressant, exigeant, difficile que de pouvoir le faire à deux. Cela relève souvent du parcours du combattant – ou de la combattante. Car 9 fois sur 10 les parents de familles monoparentales sont des mamans seules. Ces cinq dernières années, j’ai voulu réintroduire de la justice. Alors que 30% des familles monoparentales étaient menacées de précarité car leur ex-conjoint ne leur versait pas la pension alimentaire, j’en ai rendu le versement automatique. Pour qu’aucune mère célibataire, aucun père célibataire ne renonce à sa vie professionnelle, nous avons revalorisé de 30% la prestation de complément de libre choix du mode de garde, c’est jusqu’à 250 euros de plus par mois !

Je le vois bien : il manque encore 200 000 places de garde d’enfant. J’ai ainsi proposé de créer un nouveau droit opposable à la garde d’enfant pour tous les parents. Concrètement, avec les collectivités, nous nous donnons pour objectif d’offrir une solution de garde accessible et abordable près de chez eux à tous. Les parents célibataires seront prioritaires pour bénéficier des horaires décalés de garde d’enfant. Nous revaloriserons la pension minimale : l’allocation de soutien familial sera augmentée de 50% soit 174 euros par mois et par enfant. La prestation de complément de libre choix du mode de garde sera versée jusqu’à la douzième année de l’enfant.

Je refuse la fatalité selon laquelle les familles monoparentales et en particulier les mères célibataires devraient davantage endurer de difficultés que les autres.

Marine Le Pen – Rassemblement National (RN)

Marine Le Pen présente une politique familiale nataliste donnant la priorité aux titulaires de la nationalité française. N'ayant pas répondu à notre question, nous avons extrait les mesures concernant la famille et la petite enfance, de son programme présidentiel : "réserver les allocations familiales aux familles dont au moins un des deux parents est Français", "instaurer une part fiscale pleine, contre une demi-part actuellement, pour le deuxième enfant", "doubler l’allocation de soutien familial (ASF) pour les parents isolés français", "instituer une priorité nationale d’accès au logement social et étudiant", "réinstaurer la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs".

Elections "en pratique"

Rappel de la date du scrutin

  • dimanche 24 avril 2022

Et n'oubliez pas que suivront les élections législatives les 12 et 19 juin 2022 !

Contre l'abstention : les procurations

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour de l'élection, par un électeur de son choix.

Tout savoir sur le vote par procuration.

(photos : © Equipe de campagne d'Emmanuel Macron / Site de campagne de Marine Le Pen)

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : t3pzwv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • L'Enfant de L'Autre L'Enfant de L'Autre Pour tous ceux qui se retrouvent dans cette situation, je vous propose de découvrir un livre qui recèle de nombreux conseils : "L'enfant de l'Autre" d'Edwige Antier, pédiatre, diplômée en...
  • L'allocation de rentrée scolaire versée à un seul parent L'allocation de rentrée scolaire versée à un seul parent Parmi les prestations familiales, l'allocation de rentrée scolaire fait toujours l'objet de mécontentement de la part des parents divorcés puisqu'elle ne peut pas être partagée entre les deux...
  • Comment gérer l'arrivée d'un bébé dans une famille recomposée ? Comment gérer l'arrivée d'un bébé dans une famille recomposée ? Alors que c’est toujours assez difficile pour un enfant d’apprendre à vivre du jour au lendemain avec les enfants du nouveau compagnon ou de la nouvelle compagne de leur maman ou de leur papa,...
  • La Place du Père La Place du Père Etre père, c’est être un homme ayant eu au moins un descendant. Inconsciemment, on associe « père » et « pérennité », alors qu’on pourrait associer « père » à « repère ».Histoire...