PDA

Voir la version complète : Pourquoi ils préfèrent leur boulot à leur famille et pourquoi ils ne le disent pas ?



Flameche
03/05/2011, 22h25
Sujet lancé sur mon précédent post.

Pourquoi certains hommes (femmes ???) ne mettent pas les choses clairement dans la balance ?
Saviez vous mesdames que dans le contrat de mariage il y avait aussi "je veux faire carrière" et en tout petit "j'y passerai mes journées, mes nuits et mes week-ends, éventuellement les 3/4 des vacances ?" alors que le discours roucoulant était "ma chérie je veux fonder une famille et passer du temps avec toi, même que j'aimerai bien un temps partiel ".

Est ce ça le couple new génération ? Se voir de 22h à 6h, fêtes de familles et jours fériés et partager le matériel ?

Allez chéri(e), tu t'occupes des gosses, je travaille mais tu disposes de la carte de crédit, t'as qu'à sortir avec tes copines dans le meilleur des cas ? Moi j'avais pas signé pour être avec un courant d'air ... je l'aurai peut être fait quand même si j'avais eu au moins le choix et cartes sur table, mais l'énoncé ne correspondait pas aux actes !!!

YannickP
03/05/2011, 22h31
Réponse au hasard : se perdre au travail / au foot / à la Playstation, plutôt que de voir la vérité en face et reconnaître que cette vie là ne lui plaît pas. C'est du déni.
Valable pour messieurs et dames.

Flameche
03/05/2011, 22h37
Et une réponse pas au hasard ça donne quoi ? ;)

YannickP
03/05/2011, 22h51
Ça donne que je suis désolé de l'écrire, mais que c'est le cas de la plupart des couples qu'on dit "installés".
Installés dans quoi, du coup, je me demande...

boobka
03/05/2011, 23h07
je suis aussi dans cette idée que c'est une forme de fuite et de déni de cette fuite.
ils/elles désiraient un foyer en fait pour faire comme tout le monde/ou faire plaisir à papa maman/ou faire bien devant les potes ou copines/ou pour essayer/ou pour ne pas vivre seul(e)..
et quand ils/elles se rendent compte que ben ça peut être chiant la vie de couple installé, la vie de famille (quelles que soient les qualités du/de la partenaire, car n'est pas forcément lui/elle qui est en cause, mais les contraintes inhérentes à la vie de couple), ben ils n'assument pas de ressentir cela, ils ne veulent pas casser l'image, oser voir/dire qu'ils se sont trompés, assumer que leur désir est autre...et ils fuient dans le travail (ou autre).

il y a aussi des cas où "ben quoi, c'est normal, mon boulot c'est ma vie, mais ouiii je t'aime, mais où est le problème, t'es pas heureu(x)se avec moâ ?" des gens qui n'envisagent la vie de couple que comme ça...le foyer est pour eux un cocon où ils vont se reposer quand ils en ont besoin/envie. et leur partenaire, croient-ils, est forcément heureu(x)se de les satisfaire. Ah madame ne voyait pas les choses ainsi ? mais ils forment un "couple heureux" non ? "où est le problème ma chérie ? tu lis trop psychomagazine"

Eléonore63
03/05/2011, 23h31
franchement, mon mari a fui également dans le boulot..... finalement la rupture est là !
et bien sûr, la phrase assassine, tu m'étouffe, tu ne te fais pas à mon rythme de travail..... :)

Julia-63
04/05/2011, 07h57
Je pense qur tout dépends de la branche dans laquelle on travaille.
Flamèche, je crois que tu es bien placée pour connaitre les pressions exercées au travail pour faire plus d'heures ..
je ne jetterai pas la pierre à ceux qui bossent beaucoup, je prèfère et de loin quelqu'un qui bosse ( trop) que quelqu'un qui va passer sa journée devant sa console, en fumant je ne sais quoi ou criblé de dettes ( rapport à ce que je lis sur le site)
Pour avoir été chef d'entreprise pendant 10 ans, je sais à quel point le boulot peut être prenant et passionnant, d'ailleurs je n'ai rien trouvé depuis qui m'ait autant passionné..( si ça se trouve c'est pour ça qu'il est parti allez savoir) Mais bon fo bien faire bouillir la marmite.
Il y a des couples dont le mari est routier, qui fonctionnent très bien ( ce n'est qu'un exemple)
Je crois que pour qu'un couple fonctionne il faut être deux à le vouloir, et que ce n'est pas tant la présence qui compte mais la qualité de la relation..:) enfin je crois.

zeliedou
04/05/2011, 07h57
Qu'il y ait une part de fuite, oui, certainement, mais pas seulement. Il y a aussi (et Flamèche le décrivait très bien dans son autre sujet) une pression sociale, économique, presque culturelle, qu'on ne peut pas nier : "ça fait bien" de travailler tard, d'emmener le PC en week-end, de "s'investir" dans son job, d'être "performant".

Petite réflexion : un ami belge m'expliquait qu'en Belgique (c'est valable pour la plupart des pays du Nord de l'Europe), quelqu'un qui fait des heures supplémentaires régulièrement, de manière habituelle, renvoie assez facilement l'image de quelqu'un qui ne sait pas s'organiser correctement...alors que chez nous, la perception sera radicalement différente.

Et en allant plus loin, quel regard porte t-on sur un homme qui choisit de travailler à mi temps ou de prendre un congé parental pour élever ses enfants ? Vous auriez été, vous seriez prêtes en tant que femme à ce que votre homme fasse cela ? A accepter le regard social de la famille, des amis, sur un homme qui dirait que sa priorité n'est pas son taf ?

Juste des petites réflexions en passant...

papacréole
04/05/2011, 08h30
Bonjour,

Flameche tu vas brandir un peu plus haut la hache de guerre entre les 2 sexes. Mais je vais répondre quand même à ta question sans réponse.
Je te donne raison. Avant de se mettre en ménage on devrait signer un contrat d'union. Cet acte notarié mettrait noir sur blanc les modalités suivantes : carrières de chacun, tâches ménagères, éducation des enfants, rapport avec les familles, sujets de discussions a éviter, télévision, sports, etc.
Une liste interminable qui pourrait remplir douze volume pour ne rien oublier car quand les têtes blondes arrivent dans le ménage. Les habitudes sont bouleversées. La peur, le sommeil, l'angoisse, etc. Tous ceci n'est jamais évoqué pendant les roucoulades, pourquoi ? Parce que nous connaissons pas le futur et que chaque événements nous changent, voir ton topic d'inspiration, et les changements de l'un ou l'autre peuvent ne plus être conforme à notre propre attente. Nous connaissons tous la suite quand on en arrive là donc pas besoin d'en rajouté.

Restez zen les PS.

garfield38
04/05/2011, 10h19
:roll:bon je vais donner mon éclairage pour avoir pratiqué les 2 situations...
en couple je n'étais pas heureux et c'était probablement pas une fuite, mais une maniere d'essayer de réussir quelque chose à défaut de ma vie privée
depuis que je suis liiiiiiibre :supercontent:, j'ai pris du recul par rapport à l'investissement démesuré au boulot (et aux retours..:-x), pris conscience que la vie passe avec la disparition de ma maman et que tout ce que l'on repousse, on est pas sur de le faire un jour. Arrivera bien le moment du "bilan", un peu celui que l'on fait une fois passé devant le juge...et ce satané gout amer dans la bouche...

Ce n'est qu'une histoire d'équilibre, de ne pas refouler ses envies, de prendre du recul et (pour l'avoir encore vécu recemment) la pente est douce et on ne s'en rend pas compte...que l'on reprends de mauvaises habitudes

alors ? c'est la que prends toute l'importance de l'autre pour ramener dans le droit chemin la brebis égarée et l'aider à prendre du recul et faire ses choix en toute connaissance de cause et surtout, surtout savoir ou sont ses limites !!:tres-fache:

sipratik
04/05/2011, 10h22
faudra que tu m'expliques alors Garf....comment ramener la brebis égarée dans le droit chemin...

BUL2SAV
04/05/2011, 10h41
+1 avec flameche

garfield38
04/05/2011, 10h49
en la faisant parler !

en mettant des mots sur les ressentis, on prends conscience de certaines choses,
et en discutant en prenant une référence temporelle hors du quotidien (lors d'une sortie, un évènement), on est censé prendre conscience que le temps passe et que rien ne change...

pour cela, il faut que le dialogue soit ouvert et si ce n'est pas le cas, éviter le jugement qui est dévastateur mais plutot amener la personne à la prise de conscience... comme je dis souvent à mes enfants "de quoi a tu envie, TOI, juste pour TOI" et ce n'est qu'a partir de la que l'on peut prendre des choix, qui peuvent ne pas etre en accord avec notre volonté mais dont l'ecart est maitrisé...

le plus dur reste la prise de conscience par la brebis elle meme et malheureusement, c'est souvent un choc émotionnel qui finit par réveiller la bête :-( (décès, divorce, maladie etc...)

Eléonore63
04/05/2011, 14h37
oui, Garfield, tes mots sont très justes.... pour ma brebis égarée, va falloir attendre le choc émotionnel .... qui malheureusement sera très douloureux ! ... ou peut-être jamais.....

Eléonore63
04/05/2011, 14h43
Garfield , ça fait du bien de lire le ressenti d'un homme, je trouve tes mots très justes.... je pense que ma brebis si un jour elle se réveille, le choc sera très douloureux.... ma brebis est en plein tourbillon

sipratik
04/05/2011, 15h18
ah
donc juste lui mettre une gifle ça suffit pas comme choc émotionnel?

garfield38
04/05/2011, 15h41
comme dirait le maitre à son élève: "cela doit venir de l'intérieur"
la giffle ne peut que te soulager... :mefiant: bah c'est pas si mal non ?

le plus dur, et j'ai pu le constater et c'est ce que confirment les médecins, il faut que le patient ait envie de guérir et cela passe par une prise de conscience...

moi, en bon cartésien, c'est le bilan de ma vie que je ferais forcement un jour et la satisfaction que j'en aurais... et cette satisfaction, je l'ai déjà régulièrement quand je regarde ma vie depuis mon divorce. Satisfaction très personnelle puisque en accord avec mes envies qui ne sont pas forcement transposables à d'autres personnes... certains, leur dernier souffle venu seront satisfait d'avoir tout sacrifié pour une brillante carriere avec plein de pognon, d'autre se satisferont d'avoir vécu modestement mais heureux au quotidien....

il en faut bien des personnes heureuses de faire les militaires et se faire trouer la peau pour défendre le droit des autres, non ?

skeepy, la conclusion à laquelle je veux venir, c'est pourquoi vouloir faire changer cette personne ? soit elle a l'envie, la conscience et peut etre aidée et vous etes en phases pour construire quelque chose et retrouver le chemin qui vous a uni. Soit cette personne est dans une période de sa vie ou elle a fait des choix et que ceux ci ne te conviennent pas (plus ?). Même si tu arrives à le faire changer, il te le reprochera plus tard...

papacréole
04/05/2011, 17h03
Garfield, tu peux me faire un schéma car j'ai pas tout compris.
On doit faire prendre conscience à la brebis égarée qu'elle sait égarée. Et après cette prise de conscience, on peut quand même rester seul car dans l'égarement la brebis a peut être trouvée une prairie plus verte.
C'est bien ça ? Et qu'est ce qu'on fait en attendant la prise de conscience de la brebis, on s'égare nous même pour oublier qu'on a été oublié.

bri64
04/05/2011, 18h17
bof un acte notarié et si en cours de route ça change, possible de modifier l'acte :-? en plus faudrait payer encore un notaire :( et que tout soit controlé sur notre vie, ça me rend malade rien que d'y penser, ça voudrait dire tout planifier et dès que ça va pas, on te pointe l'acte sous les yeux, encore un truc de pression, meme plus d'imprévu et tout et tout ...
je suis pas OK et comment je pourrais l'etre, j'ai pas mieux à proposer à un mec toute mes nuits :-P c'est déja pas mal je trouve
et oui ça depend dans quelle branche pro on est aussi, on choisit pas ses horaires ... après ça empeche pas une organisation de toute façon on ne peut pas faire autrement

des gens qui fuient dans le travail ? ça depend encore une fois du boulot.. mais ça doit surement exister aussi

garfield38
04/05/2011, 18h59
bof un acte notarié et si en cours de route ça change, possible de modifier l'acte en plus faudrait payer encore un notaire et que tout soit controlé sur notre vie, ça me rend malade rien que d'y penser, ça voudrait dire tout planifier et dès que ça va pas, on te pointe l'acte sous les yeux, encore un truc de pression, meme plus d'imprévu et tout et tout
:yes mouaip pas possible de tout planifier et heureusement... vu que l'on ne cesse d'évoluer, nos rèves d'aujourd'hui ne sont pas nos rèves de demain !! alors il faut accepter que les personnes changent !


j'ai pas mieux à proposer à un mec toute mes nuits :-P c'est déja pas mal je trouve

de mon point de vue c'est plutot la misère non ? se réduire à de la "compagnie" pour "assouvir sa libido"...et le reste ? Y'a pas d'autres choses à partager qu'une méga partie de jambes en l'air et n'avoir personne à qui parler le reste du temps ??:-o

Flameche
04/05/2011, 19h14
On ne peut pas changer l'autre, mais on ne demande pas à l'autre de nous faire croire ce qu'il n'est pas pour rentrer dans un certain conformisme , ou par peur qu'on choisisse de ne pas vivre avec lui !!!

Le papa de mon fils voulait un temps partiel et profiter de ce temps là pour s'occuper de son fils tout en ayant des activités à la maison qui le passionnaient. Bilan des courses il s'est sauvé avec une jeunette à la naissance de loulou et à pris un plein temps, fait carrière ... et s'est désengagé de l'éducation de tout enfant autour de lui. Il a fini par me dire que cette vie c'était juste pour me faire plaisir, un rêve qu'il ne partageait pas mais il ne voulait pas rester seul ?!

Mon ex compagnon, un peu torturé certes ;), se prenait pour quelqu'un qu'il n'est pas et a fait croire sans doute à beaucoup de monde avant moi également qu'il voulait une famille, un travail mais pas trop prenant, s'occuper de son enfant un maximum ... bon, il a fini par quitter sa femme, laisser son fils, faire une formation pour avoir un poste avec plus de responsabilités et devenir un petit merdeux comme les autres, malade chaque fois qu'il prenait des vacances ... par contre les sorties entre collègues, les vacances boulot et autre, pas de scrupules. Aujourd'hui qu'il a la possibilité de s'occuper davantage de son fils, il le délaisse, annule ses vacances, repart dans une formation pro et demande une expatriation à l'autre bout du monde, mais peut être s'est il remis avec la mère de son fils, ce qui faciliterait grandement les choses (mdr).

J'ai entendu pendant des années, je veux changer mais je n'y arrive pas, je ne suis pas assez ceci, pas assez cela et Flam' de ramer pour soutenir, aider, participer, encourager et FLUTE !!! J'ai fini par comprendre qu'il voulait qu'on fasse à sa place pour obtenir quelque chose mais qu'il ne voulait mais surtout pas changer quoi que ce soit de lui.

Fuir dans le boulot quand ça ne va pas à la maison oui, c'est une solution de facilité mais ça ne fonctionne pas bien longtemps je pense.

Ce que je trouve dommage, c'est de ne pas dire ce qu'on est vraiment, ce qu'on aimerait fondamentalement, et de laisser l'autre faire le choix de rester ou partir. Il faut correspondre à une image, mentir et essayer d'être le plus conforme possible à ce que nous demande la société, et c'est en ça que je me sens leurrée ... comment construire avec quelqu'un qui n'est pas ce qu'il prétend être ? Tout est faussé dès le départ. Certaines aimeront rester au foyer en attendant que leur homme rentre du travail, certaines aimeront le savoir en déplacement pour profiter des bons moments avec et sans lui, je ne critique aucun choix de vie ... mais je croise il me semble beaucoup de personnes qui mentent et n'assume pas ce qu'elles sont par peur d'être seules ou rejetées et je trouve ça dommage.

Alors je ne sais pas si c'est l'age avançant mais aujourd'hui j'ai envie de laisser ma place de professionnelle acharnée du travail, de profiter de ce que j'ai, de la vie, de mon fils et laisser de la place à une vraie relation ... avec quelqu'un qui aurait le courage de me dire, je suis comme ça, c'est à prendre ou à laisser, tu m'aimes comme je suis où tu passes ta route, mais au moins avoir le choix sur une vérité vraie ;)

garfield38
04/05/2011, 19h17
Garfield, tu peux me faire un schéma car j'ai pas tout compris.
On doit faire prendre conscience à la brebis égarée qu'elle sait égarée. Et après cette prise de conscience, on peut quand même rester seul car dans l'égarement la brebis a peut être trouvée une prairie plus verte.
C'est bien ça ? Et qu'est ce qu'on fait en attendant la prise de conscience de la brebis, on s'égare nous même pour oublier qu'on a été oublié.

:mefiant:
primo, je pense qu'avant d'essayer de faire évoluer la brebis, il faut essayer de la comprendre, ce n'est pas toujours la brebis qui est dans l'erreur, le berger peut se gourer aussi !!

secondo, croire que l'herbe est plus verte ailleurs qu'ici, je crois que cela reste toujours d'actualité... je suis partisan de se satisfaire de ce que l'on a mais ce n'est pas comme cela qu'on fabrique des explorateurs pour nous ouvrir de nouvelles voies

tertio: essayer de faire comprendre à la brebis qu'elle s'est égarée, c'est vouloir lui imposer que sont choix est moins bon que le notre...

Alors il faut essayer de... ben, DISCUTER pour comparer les points de vue, d'abord pour comprendre le chemin qu'a pris la brebis et savoir pourquoi il ne nous convient pas, ca c'est déjà pas mal... en parler avec la brebis, qu'elle explique ses motivations peut l'amener la aussi a revoir sa position, prendre conscience qu'il peut y avoir d'autres chemins et que se chemin l'éloigne du berger...

bon des fois, voir meme souvent, la brebis qui s'éloigne (j'ose pas dire qui s'égare car c'est déjà la juger), cette derniere n'a pas envie de parler, d'expliquer ... c'est la qu'il faut un "choc émotionnel" et à défaut cela peut durer longtemps et plus ca dure, plus la brebis s'établit dans ses nouvelles croyances... et une fois bien ancré... :roll:

la question finalement, c'est doit on faire changer la brebis, le peut elle, le veux elle ou tout simplement se demander si l'on partage toujours quelque chose avec cette brebis et que cela vaut la peine de se battre ?

garfield38
04/05/2011, 19h23
avec quelqu'un qui aurait le courage de me dire, je suis comme ça, c'est à prendre ou à laisser, tu m'aimes comme je suis où tu passes ta route, mais au moins avoir le choix sur une vérité vraie ;)

:yes:yes pil poil ma devise ! et je rajouterai, "gare à celui qui veut me faire changer", sauf bien sur lorsque c'est fondé, comme ranger les chaussettes sales, tirer la chasse d'eau, vider les poubelles au moins une fois par semaine etc...:D

Flameche
04/05/2011, 19h36
Encore faut il que la brebis égarée ait une sacrée ouverture d'esprit, ce qui n'est pas forcément le cas ou alors l'envie manque ou alors elle a envie de changer mais sans le berger qui lui a donné l'idée !!!

Le choc émotionnel ou la prise de conscience en effet mais ce n'est pas sans douleur, et généralement c'est celui qui a déclenché cette prise de conscience qui devient l'ennemi donc la personne à fuir ... A moins que cette prise de conscience ne se fasse à retardement, alors que tout est perdu, et voilà une brebis qui revient au bout de 10 ans en disant, tu avais raison et si on recommençait ???

bri64
04/05/2011, 20h19
Se voir de 22h à 6h, fêtes de familles et jours fériés


oui Garfield tu as raison , je me suis mal exprimée pour expliquer je répondais en fais à ci dessus, horaires à la con, donc soirées/nuits à partager...
ce que je pensais en fait c'est que bien souvent, on ne partage pas la journée chacun etant au boulot, donc reste les week ends si disponibilité, et sinon les nuits donc soirées si tu préfères
je sais pas si tu comprendras, j'ai les neurones qui ne font pas la connexion ce soir, la transmission est très très mauvaise

fanotxxl
04/05/2011, 20h20
Sujet lancé sur mon précédent post.

Pourquoi certains hommes (femmes ???) ne mettent pas les choses clairement dans la balance ?
Saviez vous mesdames que dans le contrat de mariage il y avait aussi "je veux faire carrière" et en tout petit "j'y passerai mes journées, mes nuits et mes week-ends, éventuellement les 3/4 des vacances ?" alors que le discours roucoulant était "ma chérie je veux fonder une famille et passer du temps avec toi, même que j'aimerai bien un temps partiel ".

Est ce ça le couple new génération ? Se voir de 22h à 6h, fêtes de familles et jours fériés et partager le matériel ?

Allez chéri(e), tu t'occupes des gosses, je travaille mais tu disposes de la carte de crédit, t'as qu'à sortir avec tes copines dans le meilleur des cas ? Moi j'avais pas signé pour être avec un courant d'air ... je l'aurai peut être fait quand même si j'avais eu au moins le choix et cartes sur table, mais l'énoncé ne correspondait pas aux actes !!!

Moi j tjs su qu'il etait assez egoiste , mais je me suis laissée endormir ! c pas une carriere niveau boulot mais sa passion qui ressort ! j'en ai encore parlé avec une maman a la gym qui est vraiment etonnée de se changement tellement il praraissait limite fusionnel avec nos gnominettes !
Ce qu'il faut c ne pas se laisser endormir par de belles paroles.

Toscane78
04/05/2011, 21h14
Coucou Flameche :)

Je ne pense pas "qu'ils" préfèrent leur travail à leur vie de famille.
J'ai vécu avec le papa du pirate une belle histoire jusqu'à ce que notre petit arrive ...
Le papa a une belle profession et je dois dire passionnante !
J'admire sa profession ...
Je pense qu'il n'est pas évident de concilier vie de famille avec un emploi très prenant. Par défaut, celui dans le couple qui a un poste qui demande de l'investissement, des déplacements, des heures .... vit en décalé avec son conjoint ainsi que les enfants.
Je ne dis pas que c'est impossible de concilier le tout ...
Mais et surtout pour les femmes quand nous passons en mode maman, nous avons des exigences que les hommes ne perçoivent pas . D'où le sentiment que les hommes parfois préfèrent leur travail.
Dans notre histoire, oui il a évolué au moment où je restais à m'occuper du petit pour des raisons de santé. Le fossé s'est creusé à ce moment là ...
Moi avec mes attentes, lui à penser à son travail et lui prenait la majeur partie de son temps.
Nous ne vivions plus dans le même monde ! on vivait l'un à côté de l'autre.
Lui partait dans des hôtels 5 étoiles en Chine, Etats Unis ... moi à la maison avec le petit.
Imagine le décalage, on avait pas prévu tout cela ...
Il en est ressorti de notre histoire c'est que nous n'avions plus les mêmes inspirations de vie ... pourtant le pirate était très désiré.

Je pense que cela arrive à beaucoup d'entre nous.

Je ne sais pas si je suis claire mais je suis fatiguée.

Bises ma belle
Toscane

sylo
04/05/2011, 21h25
peut-être aussi que le travail est une façon de se sentir reconnu socialement... il n'y a pas nécessairement un besoin de fuir son environnement familial.... peut-être une faille dans l'estime de soi... il y a aussi les hommes qui partent du principe que leur job est plus important et plus prenant que celui de leur femme qui ferait mieux de rentrer tôt à la maison pour endosser son rôle de "maman, femme de ménage, épouse..."
Et puis, il y a les femmes qui ne veulent pas se faire enfermer dans un rôle "domestique".
Ne peux-tu pas entraîner ta belle pour une escapade amoureuse qui la sortirai un peu de son cercle infernal du boulôt ?H

bri64
04/05/2011, 21h28
:mefiant:
primo, je pense qu'avant d'essayer de faire évoluer la brebis, il faut essayer de la comprendre, ce n'est pas toujours la brebis qui est dans l'erreur, le berger peut se gourer aussi !!


non pas faire changer la brebis, elle doit avoir du caractère sinon l'ourse la trouve et va vite la bouffer :-P
:dehors:

Topaze55
04/05/2011, 21h40
Un sujet qui me parle, par rapport à mon expérience :
- Par Mme Ex, qui est partie de la maison pour vivre un projet professionnel parce que c'était un vrai challenge pour elle. Je l'ai accompagnée en acceptant la séparation la semaine pour mieux nous retrouver le weekend, jusqu'au moment où elle a "oublié" de revenir ;
- Pour moi, ensuite, je me suis réfugié dans le boulot, choisissant un métier militant où les journées de 24 heures et les semaines de 7 jours sont toujours trop courtes.
Depuis 18 mois, j'ai changé de travail, avec des pauses méridiennes, des soirées, des weekends et des vacances sans téléphone à portée de la main. Bon, il y a encore des contraintes liées au niveau de responsabilité.
ça me permet de me fixer de nouvelles priorités pour les années à venir, d'envisager de penser un peu à moi, et cette perspective me réjouit.
Topaze

Atypique
04/05/2011, 21h58
aujourd'hui j'ai envie de laisser ma place de professionnelle acharnée du travail, de profiter de ce que j'ai, de la vie, de mon fils et laisser de la place à une vraie relation ...

Acharnée du bonheur et de la vie, je ne sais rien faire sans passion, sans m'investir réellement, que ce soit travail, amitié, amour (tout en étant indépendante), activités associatives etc .
La solution selon moi résidant dans l'équilibre, le dosage entre les ingrédients de ce merveilleux cocktail ... sinon... bobo !

Ceci étant, c'est le plongeon démesuré dans le travail et l'implication associative qui m'a permis de rebondir à un certain moment de ma vie, lors d'un deuil prématuré à "digérer" ... c'est donc pour moi une fuite lorsqu'on laisse déborder un des domaines ... un signe de déséquilibre à réajuster au plus vite -)