Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 1 sur 3 12 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 43

Discussion: Comment avez vous annoncé votre séparation à votre entourage ?

  1. #1
    Super Solo Avatar de Hermyone
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    46
    Messages
    2 417

    Comment avez vous annoncé votre séparation à votre entourage ?

    Je pose la question parce que moi, je n'y arrive pas.

    Bien sûr, mes filles sont au courant, ce qui me reste de famille également, mes quelques amis "d'avant" aussi.
    Mais là où je travaille, personne n'est au courant.
    Je n'ai prévenu ni l'école ni le centre de loisirs.
    Je porte toujours mon alliance.
    Je ne me suis pas désolidarisée du compte commun, inactif depuis 2 ans.
    Jusque là, rien de grave.

    Mais je réalise que plus le temps passe, plus je me suis enfermée non pas dans un mensonge (je ne parle jamais de moi), mais dans une sorte de silence.
    Je ne discute jamais avec les autres mamans de l'école, j'évite d'inviter des copines de mes enfants à la maison, pour ne pas avoir à répondre aux questions, je ne raconte jamais mes vacances, mes weekends.
    Je me doute bien que mes filles parlent avec leurs copines, mais nous, on n'en parle jamais. Leur père a quitté la région, le DVH est exercé par ses parents le plus souvent, ils n'en parlent pas autour d'eux (c'est une famille où on ne divorce pas, et je crois qu'ils ne sont pas fiers du comportement de leur fils).

    Je me sens comme ces personnes honteuses de ne pas savoir lire et qui passent leur vie à tenter de le cacher.

    M'inscrire ici (alors que je vous lis depuis plus d'un an), c'est un énorme progrès pour moi, parce forcément, vous, vous savez. Je sais que je dois sortir de ce silence, pour connaître de nouvelles personnes, partager plus que des banalités sur la météo ou la grève des bus et pourquoi pas, rencontrer "quelqu'un".
    Mais au bout de tout ce temps, comment faire mon "coming out" de divorcée ?

    (Vous avez le droit de trouver ça ridicule, hein ? Mais ça ne va pas m'aider de le savoir)

  2. #2
    Grand Solo Avatar de Yoda-city
    Date d'inscription
    juin 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    93
    Messages
    665
    Clairement, il faut différencier ton entourage proche, à qui tu l'as déjà annoncé, ce qui est une bonne chose, de l'autre "entourage".

    Tout le monde ne parle pas forcément facilement de soi-même, ce n'est pas une tare, que ce soit au boulot ou a l'extérieur.
    Tu pourrais peut-être simplement essayer de faire un pas vers les autres (par exemple les autres mamans de l'école) en disant simplement bonjour et en étendant petit à petit la conversation à des "banalités", aux enfants.
    Tu n'es pas obligé d'aborder ou d'entrer directement dans le vif du sujet, ce n'est pas marqué sur ton front, les gens extérieurs ne vont pas "t'attaquer" là-dessus.
    Dis toi simplement que ça te fera du bien de voir de nouvelles personnes, tu n'as rien à cacher, simplement ça ne t'es peut-être pas évident de le dire et par la même de le reconnaître, car cela dépend aussi ou tu en ais par rapport à cette situation.

    Concernant l'école et le centre, fais une mise à jour de la situation simplement, sans t'étendre sur le sujet si tu n'en as pas envie, les professionnels respecteront normalement ton envie de ne pas vouloir aller plus avant.

    Et concernant tes filles, eh bien pose leur la question, en ont-elles parlé, comment le vivent-elles, avec elles ce devrait être moins difficile... et si tu as peur de craquer ou autre, hé bien vas-y petit à petit, mais sachent que tes enfants t'aiment, tout comme tu les aime...

    Courage

  3. #3
    Supra Solo Avatar de kiabou
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    8 038
    Tu devrais peut-être commencer par enlever ton alliance. Et te désolidariser du compte joint. Ce serait un premier pas symbolique parce là je dirais que tu es dans le déni

  4. #4
    Supra Solo
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    5 970
    Tiens, aujourd'hui, je l'ai annoncé à un de mes nouveaux collègues (il le savait peut-être en fait) qui me disait que depuis que lui et sa compagne avaient un enfant plus de vie sociale et moi je lui ai dit que depuis que j'étais séparée, j'avais retrouvé cette vie sociale (sortie ciné et autres).
    Trêve de plaisanteries, l'annonce s'est faite naturellement au détour d'une conversation et puis avec le bouche à oreille, comme on dit. Mais c'est vrai que moi ça ne m'a jamais gêné et puis j'ai découvert depuis que c'était tellement banal en surprenant notamment des conversations à la sortie de l'école.
    ça fait bizarre de s'effacer

  5. #5
    Moyen Solo Avatar de Mia91
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    91
    Messages
    433
    alors ici changement d ecole quand le pere est parti
    jai annoncer des le jour de la rentree a la maitresse "voila c le papa du grand mais vous ne le reverrez certainement jamais il part d ici"

    au centre j ai annoncer la couleur aussi ainsi qu au sport

    au boulot en nous c particulier on est vraiment pas nombreux et ils savaient que ca allait mal
    donc un matin jai debouler et quand on ma demander dsi j avais passer un bon week end jai simplement dit ben il est parti et la je le laisserai pas revenir basta pas plus
    les amis ben ca a ete assez vite (meme si certains que je vois peu sont pas forcement au courant vu que je n ai pas fait d annonce sur le face de bouc hein)

    apres oui je peux comprendre que ca ne soit pas facile
    tu peux enlever ton alliance en efet ca serai un grand pas en avant
    Ne te fixe pas sur l'endroit ou ta route pourrait te conduire. Concentre toi sur chacun de tes pas

  6. #6
    Super Solo Avatar de batik
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    94
    Messages
    2 747
    alors je comprends ta honte....je dirais qu'après un an...enfin je n'ai plus honte de dire que je suis seule...
    moi j'ai prévenu l'école, le centre de loisirs au cas où il y ait un changement de comportement de mon enfant et qu'ils puissent l'expliquer...au cas où également ex se pointerait pour venir la récupérer et que je sois immédiatement prévenu
    mes collègues...il y en a deux qui ont été au courant immédiatement..les autres cet été et même une dernièrement...ma chef ne le sait pas...et vu que ça m'empeche pas de travailler, je n'ai pas à lui raconter ma vie privée.
    les amis...comment peux t on encore parler d'amis???? ....
    la famille...je ne l'ai pas dit à tout le monde...mais je pense que ça ce sait
    tu ne me manques pas...c'est l'homme que je croyais que tu étais qui me manque...

  7. #7
    Grand Solo
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sexe
    Homme
    Messages
    829
    C'est vrai que c'est pas toujours facile comme démarche. Car c'est officialiser aux yeux de tout le monde que c'est terminé. Même si ça ne te semble pas simple, je crois que tu ne t'en sentiras que mieux et surtout en accord avec ce que tu vis au quotidien.

    Et puis il n'y a pas de honte à avoir ou de gêne. C'est ta vie. Les gens en penseront ce qu'ils veulent. Les plus compréhensifs resteront et seront attentifs à ta situation. Et tu seras peut être surprise des réactions...

  8. #8
    Super Solo Avatar de fanny92
    Date d'inscription
    janvier 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    95
    Messages
    1 095
    mon entourage a été au courant de suite, (en même temps fllait être aveugle j'étais méconnaissable !)
    mon nain commençait l'école, donc j'ai prévenu sachant que la séparation était toute fraiche.
    à mon travail j'ai été contrainte de le dire à mes collègues proches mon boss surtout car j'ai du me réorganiser.
    Je n'ai jamais eu à subir une quelconque remarque désobligeante, cela dit je fais peur ça aide
    prévenir ne veut pas dire, en parler...tu peux en parler aux personnes dont tu te sens proche et informer le reste du monde.
    le fait de retirer l'alliance est un geste à vocation informative important....

    bon courage à toi

  9. #9
    Super Solo Avatar de c1ange
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    3ème nuage à gauche
    Messages
    2 429
    Si ça peut te rassurer je n'ai pas fait d’annonce officielle...
    Cela fait plus d'un an et demi que je suis séparée...

    Mon alliance... je l'ai retirée au bout de 3 mois... environ... (allez j'vous avoue un truc... lors de mes toutes premières sorties PS je la retirais... puis la remettais une fois rentrée chez moi... puis un jour j'ai remarqué que mon ex avait enlevé la sienne (ben oui lui aussi à eu du mal à la retirer apparemment)... j'ai fait pareil et la vie s'ouvrait à nouveau devant moi! )

    La seule personne que j'ai prévenue c'est ma mère.

    Les amis, j'ai chargé monsieur de le faire... à l'époque je m'en sentait incapable. (et puis c'est pas moi qui ai eu cette idée qui me semblait curieuse à cet instant T de ne pas continuer ensemble)

    A l'école et collège des enfants... j'ai rien dit... pour moi ça ne les regarde pas... ( parce que mes enfants le vivent très bien)

    A mon boulot... j'ai rien dit... pendant quelque mois je m'arrangeait pour que la conversation n'arrive pas sur la vie de famille... maintenant quand on me demande "et ton mari?" je précise que nous ne vivons plus ensemble depuis un moment, mais que tout va bien, que tout le monde est ravie et heureux, comme ça personne ne pose de questions... (en même temps c'est vrai que tout va bien) oui je sais je suis pas une vrai fille... je déteste raconter my private life!! du coup celui qui pose des questions... ben il a pas forcément les réponses qu'il attend!!

    A mes voisins... j'ai rien dit... et ça ... ça m'a fait vraiment kiffer... certains comprenaient pas bien... ils ont vu défilé des invités inhabituels (des bandes de PS déjantés qui se mettent en caleçon dans la cour...par exemple ) , y'en a même un qui se trouvait des prétextes pour sonner chez moi... tient elle reçoit quand son homme n'est pas la... Bon je crois qu'au bout d'un an et demi ils ont compris...

    A la banque... ah oui la banque... va falloir y penser un jour...

    A l'avocat aussi d'ailleurs...
    "On se rappelle beaucoup mieux les bons moments; alors, à quoi servent les mauvais?" Boris Vian ;)

  10. #10
    Super Solo Avatar de Clarina
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 856
    Je te comprends c'est trés dur à dire, je me suis séparée il y a 1 an
    j'en ai parlé à ma mére et je lui ai demandé d'informer la famille, pour moi c'était impossible à faire
    mes collégues ne savent pas, j'évite le sujet, je parle peu de ma vie privé,
    mes amis: je leurs ai dit en chialant!!
    l'école est au courant j'ai ecrit un mot dans le cahier de ma fille , lorsque son pére a déménagé,
    et pareil signalement au collége de la nouvelle adresse de leur pére,
    certains voisins sont au courant d'autres je ne sais pas ou par le bouche à oreilles,
    ma banquiére est au courant puisque j'ai fait les démarches pour racheter ma maison , ma banquiére m'a vu pleurer et alors?!!!
    c'est un passage trés trés dur à vivre personnellement , j'ai mis un certain temps avant d'en parler autour de moi, je baissais le nez , j'avais l'impression que tout se voyait sur mon visage.... avec le temps ça s'arrange...j'avais enlever mon alliance aussitot...
    Courage, quand beaucoup l'on su , j'ai été soulagée et je l'ai vécu de mieux en mieux....

  11. #11
    Super Solo Avatar de Hermyone
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    46
    Messages
    2 417
    Merci pour vos réponses, je me sens moins seule !

    Quand il est parti, ça m'a plongée dans un état de sidération. je me disais : c'est pas vrai, c'est un cauchemard, je vais me réveiller, tout va rentrer dans l"ordre, pas besoin de prévenir qui que ce soit.
    Sauf que rien n'est rentré dans l'ordre.
    J'ai organisé notre nouvelle vie avec les filles, on a divorcé sans se parler (mais par consentement mutuel !), il n'a jamais rien expliqué sur son départ précipité. J'ai arrêté de chercher le pourquoi du comment et surtout pourquoi j'avais à ce point ignoré des signes annonciateurs de malaise évidents.
    Mais je suis restée enfermée dans "ne rien dire". Parce que le dire, c'était admettre que c'était vrai.
    Or c'est vrai.

    Sur l'alliance, vous avez tous raison (Je l'enlève quand ma soeur est là, parce qu'elle trouve ça malsain aussi).
    Sur la banque, c'est pas le plus difficile.

    Le plus difficile je crois, c'est de dire qu'il est parti un beau jour en emportant toutes ses affaires.
    Mais ça, je ne suis pas obligée de le raconter, je peux dire : je suis divorcée, ou leur père n'habite plus avec nous.
    Mais j'ai honte des circonstances de notre séparation.
    J'ai le sentiment d'avoir été méprisée.

    Ce qui m'intéresse, c'est le sentiment de soulagement dont parle Kat.
    En fait, c'est ça que je recherche maintenant.

  12. #12
    Super Solo Avatar de Sigma
    Date d'inscription
    août 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    78
    Messages
    2 544
    L'alliance, ça a été un symbole très dur.

    Techniquement, un jour il y a eu une discussion avec notre fille, qui avait quatre ans et demi, alors qu'on alternait dans l'appart' le temps de trouver chacun le nôtre :
    - Papa, je comprends pas bien, maman c'est encore ton amoureuse ?
    - Ah non ma chérie, tu sais, on vous l'a déjà expliqué, maman et papa ne sont plus amoureux, mais c'est très diff ...
    - Oui, oui, l'amour des parents pour les enfants ça disparaît jamais, tout ça, oui.
    - Bon, alors pourquoi tu me demandes ça ma puce ?
    - Ben, pourquoi tu portes encore ta bague d'amoureux alors ?...

    Je ne l'ai jamais remise depuis ce jour. Oui, ça pose de bonnes questions les enfants
    Quid hoc est pro aeternitate ?

  13. #13
    Super Solo Avatar de Enilva
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    78
    Messages
    1 014
    Si c'est trop difficile d'en parler toi-même, il faut compter un peu sur le bouche à oreille...
    C'est ce que j'ai fait pour la famille (en demandant à ma mère de le dire, d'autant que je suis loin de ma famille donc je ne les vois pas !), et aussi un peu au boulot : je l'ai dit à 2-3 collègues très proches, et ensuite ça s'est fait tout seul.
    Bon évidemment, un jour où l'autre on se retrouve à devoir lever un malentendu, mais personne (d'intelligent !) ne te demandera jamais le pourquoi du comment...
    La vie, c'est comme la bicyclette : il faut toujours avancer pour ne pas perdre l'équilibre (Einstein)

  14. #14
    Supra Solo
    Date d'inscription
    avril 2010
    Sexe
    Femme
    Messages
    14 222
    ridicule non inquiétant oui franchement, au bout d'un an ni l'école ni centre de loisir ou autre ne sont au courant
    mais pourquoi tant de honte vis à vis de la situation ?

    sinon comment on fait pour l'entourage ? c'est simple, je suis très expressive, donc tu sais à ma tronche on sait si ça va ou pas, quand ça va pas je me coiffe pas d'abord

    non mais je déconne, mais il faut que tu arrives à dépasser celà et surtout comprendre pourquoi tu bloques dessus, est ce les raisons de la séparation qui te font cet effet ou rien à voir ? qui a quitté ? etc etc
    Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie... pas leur différence

  15. #15
    Supra Solo Avatar de kiabou
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    8 038
    Citation Envoyé par bri64 Voir le message
    ridicule non inquiétant oui franchement, au bout d'un an ni l'école ni centre de loisir ou autre ne sont au courant
    mais pourquoi tant de honte vis à vis de la situation ?

    sinon comment on fait pour l'entourage ? c'est simple, je suis très expressive, donc tu sais à ma tronche on sait si ça va ou pas, quand ça va pas je me coiffe pas d'abord

    non mais je déconne, mais il faut que tu arrives à dépasser celà et surtout comprendre pourquoi tu bloques dessus, est ce les raisons de la séparation qui te font cet effet ou rien à voir ? qui a quitté ? etc etc

    tu deviens un ours mal léché et mal coiffé

  16. #16
    Super Solo Avatar de estaroloma
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    78
    Messages
    1 204
    Lorsque j'ai divorcé avec le papa de mes grands, je l'ai annoncé à mon entourage proche, "naturellement" ...
    Pour l'école et le collège, idem. J'ai pris rendez-vous avec les enseignants et j'ai expliqué la situation, de manière à ce qu'ils sachent. Les enseignantes m'ont demandé s'il fallait tout envoyer en double .. j'ai répondu" non, pas de soucis".
    L'entourage moins proche l'a su au fur et à mesure. A l'occasion de discutions ... mais aucune honte de mon côté.

    Avec le père du petit, mon entourage proche l'a appris le jour même. Je n'avais pas l'intention de le dire aussi vite, mais à un moment, j'ai été obligée de vider mon sac et j'ai téléphoné à ma mère.
    Le lendemain, je suis allée chez le papa de mes grands pour lui expliquer et voir avec lui la suite des évènements et entre autres comment on pouvait s'arranger avec les grands.
    Quant à mon boulot, ben ils l'ont su le lundi. J'ai dû y aller pour demander des renseignements, vu mon état, j'ai du expliquer les choses, puis, dans la foulée, aller quémander un logement à la mairie qui m'emploie. (je l'attends toujours).
    Cette fois par contre, un sentiment de honte, de culpabilité ...
    Se retrouver à la rue ça fait bizarre ...
    Aujourd'hui, 2 ans plus tard, je n'ai plus de honte. Juste un sentiment de colère envers lui .. et envers moi de m'e^tre faite avoir de cette façon.
    4 gars, 1 fille.
    Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière (Audiard)

  17. #17
    Petit Solo Avatar de Fluorite
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    271
    J'ai eu moi aussi beaucoup de mal à l'annoncer.
    Honte de ce que je vis comme un véritable échec : je n'ai pas réussi à garder mon homme, c'est donc que je suis très nulle.
    Sentiment de trahir la famille et les amis qui ont assisté à notre mariage : on s'est engagés devant témoins, on trahit cet engagement.

    Mes parents ont réagi de façon exemplaire : ils se sont montré peinés, mais n'ont pas jugé, ont juste dit "si tu as besoin de nous, on est là", ne disent jamais du mal de mon ex (enfant, j'ai entendu ma grand-mère dire des horreurs de son ex-belle fille, en présence de mes cousines, filles de l'ex-belle fille en question : ça m'avait énormément choquée).

    Avec les amis communs, la difficulté c'est qu'ils se sentent coincés entre les 2 : lequel inviter, etc.

    Les collègues de travail, c'est venu petit à petit, selon les affinités et les sujets de conversation.

    Bilan : la majorité des gens s'en fichent totalement, donc pas de jugement.
    Les personnes qui tiennent à toi compatissent, sont attentives, ça réchauffe le coeur.
    D'une certaine façon, ça m'a permis de faire un "tri" parmi mes amis et connaissances.
    Certaines simples connaissances, qui vivaient ou avaient vécu une épreuve similaire, sont devenues des ami(e)s, on se soutient mutuellement.

    J'ai aussi repris contact avec des amies qui ont subi une séparation à une époque où je n'imaginais pas à quel point ça pouvait être douloureux : je n'avais pas trop sû quoi dire, aujourd'hui je sais, et je leur dit combien je m'en veux de n'avoir pas été plus présente à l'époque.
    Je pense à une en particulier, qui est à nouveau heureuse, plus qu'avant, et dont l'exemple me remplit d'espoir !

    Problème : au boulot, pour peu que tu aies un chef un peu con, les problèmes perso sont un prétexte facile pour te dévaloriser (mais non, ce n'est pas du tout parce que l'entreprise nous presse comme des citrons, réduit les effectifs, etc... que je craque, c'est à cause de ma séparation !), te refuser une augmentation ("tu comprends, avec tes problèmes tu n'avais pas la tête au boulot, ta performance s'en est ressentie"), etc.

    On n'a pas à avoir honte de ne plus être aimé. Statistiquement, on est même dans la norme (un couple sur 3, je crois).

    Mon alliance, je ne l'ai quasiment jamais portée (interdite au boulot pour des raisons de sécurité; mon ex ne la portait pas non plus, il travaille avec des produits chimiques : nos 2 alliances sont dans un écrin que j'ai gardé, il ne m'a jamais réclamé la sienne) : une question en moins à régler !

    Pas de compte bancaire commun, il n'en avait jamais voulu (je pense qu'il s'est toujours préparé à ce qu'un jour on se sépare).

    Comme je suis un peu masochiste, l'été dernier j'ai récupéré dans le grenier de mes parents ma robe de mariée, que j'ai accrochée dans ma chambre : vu ce qu'elle m'avait coûté, autant qu'elle serve de déco !

    Je n'ai jamais tellement eu de photos au mur, nos photos de mariage (photos d'amateurs) sont dans une boite, je n'avais jamais fait d'album; je les garde.
    J'ai aussi gardé toutes ses lettres (les premières années, on était souvent éloignés géographiquement, et Internet et les téléphones mobiles existaient à peine), dans un coffret fermé à clé. Un jour je les brûlerai, mais je ne suis pas encore prête.

    Toutes ces petites choses, ça fait partie du travail de deuil, je pense.

    J'ai accepté l'idée qu'il faut du temps, même si je trouve que c'est long.
    J'ai lu qqpart que pour se remettre d'une séparation il fallait compter 1 trimestre par année de vie commune (quelle idée de fixer une norme ?! mais en même temps on a besoin de se raccrocher à des critères) : chouette, plus que 4 ans à attendre !

  18. #18
    Super Solo Avatar de Hermyone
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    46
    Messages
    2 417
    Citation Envoyé par Fluorite Voir le message
    J'ai eu moi aussi beaucoup de mal à l'annoncer.
    Honte de ce que je vis comme un véritable échec : je n'ai pas réussi à garder mon homme, c'est donc que je suis très nulle.
    C'est ça.
    Je ne suis pas parvenue à le rendre heureux.
    Je n'ai même pas su l'écouter me dire qu'il ne l'étais pas ou plus.

    Et le pire, c'est le sentiment que j'ai eu quand j'ai retrouvé la maison vide de ses affaires : "Dieu merci, mes parents ne sont plus là pour voir ça", comme si j'étais soulagée de ne pas avoir à leur dire.

    Par la suite, je suis suis sentie débordée par la douleur de mes filles : elles ne l'ont pas revu pendant plus de 6 mois. Quand il est revenu dans la région pour l'audience de conciliation, il n'est pas passé les voir, alors que ses parent, oui. Je n'avais pas de mot pour leur expliquer ça, ni aux autres d'ailleurs.
    Alors j'ai continué de ne rien dire.

  19. #19
    Petit Solo Avatar de Fluorite
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    271
    Ce n'est pas à toi d'expliquer l'inexplicable.

    Pendant 18 mois à peu près, j'ai cherché à comprendre. Pourquoi il avait cessé de m'aimer. En me disant, de temps en temps, que savoir serait peut-être pire que rester dans l'ignorance.
    Et puis, à force de temps, de lectures (notamment sur ce forum), j'ai accepté que parfois il n'y avait pas de raison claire.
    Il ne m'aime plus, c'est tout.
    Je garde mes bons souvenirs, je n'efface rien du passé, mais je ne cherche plus à "décortiquer" le film de notre histoire pour comprendre quand et pourquoi ça a dérapé. Ca ne le fera pas revenir, de toute façon. Et même s'il revenait, il y a quelque chose de cassé et d'irréparable.
    Il faut se tourner vers l'avenir, pour soi et pour ses enfants.
    Facile à dire... C'est ma résolution pour 2013, la tiendrai-je ?

    Mais pourquoi le taire ? Ce n'est pas une tare d'avoir été quittée.
    T'enfermer dans ce secret douloureux, je pense que c'est la pire des choses à faire.
    Faire ton "coming out" pourrais peut-être t'aider à te libérer de ce sentiment de culpabilité.
    Il ne s'agit pas de s'épancher en détail, raconter sa vie, démolir ton ex, ou t'auto-flageller.
    Juste informer : oui, je suis séparée du père de mes enfants, oui, c'est dur, je ne demande pas de pitié ni de curiosité malsaine, mais un petit coup de main de temps en temps (parce qu'élever des enfants seule, c'est un marathon !)
    Tu n'as pas à te justifier. Le pourquoi ne regarde personne.

    Dans mon cas, j'ai eu d'agréables surprises parmi mes collègues : quelques-uns qui me demandent de temps en temps comment je vais avec, je le sens, une vraie sincérité.
    Des mauvaises aussi : des amis qui m'évitent, ne donnent plus signe de vie. Je ne leur en veux pas : on ne sait pas trop quoi dire à quelqu'un qui a subi une séparation, surtout quand on n'est pas passé par là soi-même.

    Pour tes filles, je comprends que ce soit terrible (les miennes ont une grande chance : mon ex est resté un papa présent et attentif).
    Tu ne sais pas leur expliquer pourquoi leur père ne leur donne plus signe de vie, et bien dis-le leur : "je ne sais pas". Dis-leur surtout que ce n'est pas leur faute.
    Peut-être qu'il lui faut du temps pour prendre du recul, et qu'il reprendra contact plus tard" ? (ça s'est vu)

    Je pense que rien n'est plus destructeur que le non-dit.
    Fais-toi aider si tu en as la possibilité, mais ne reste pas dans ce "mensonge par omission".

    Quand j'étais petite (j'ai plus de 40 ans), le divorce était une tare, ça ne se disait pas.
    1 ou 2 générations en arrière, les "filles-mères" étaient mises au ban de la société, et leurs enfants montrés du doigt.
    Par chance, la "tolérance" de la société sur ces points a évolué !
    Regarde autour de toi : nous sommes nombreux et nombreuses. Pas de fierté à en tirer, c'est sûr, mais pas de honte non plus !!!

  20. #20
    Super Solo Avatar de LionRock
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Saint ouen
    Messages
    3 532
    Moi je n'ai rien dit, mon ex non plus lol a chaque fois que je passer récupérer les petits bien il y a eu des moments space

    Je suis parti bien j'ai donc laissé tout mes amis a mon ex .... a elle de prendre la situation a son avantage .....


    Je ne pense pas que nous soyons dans l'obligation de dire les choses ce qui nous aiment nous suivent et nous aident


    J'ai eu beaucoup de surprises de mes voisins




    Enlever sa bague c'est un geste disons pour soit pour avancer

    Mais amis m'ont suivit sans un mot sans une explication ....
    La vie est belle et je veux encore plus pour mes enfants

Discussions similaires

  1. Réponses: 26
    Dernier message: 31/05/2011, 20h17
  2. Comment avez-vous annoncé à vos enfants la séparation?
    Par annebrit dans le forum Enfants Education
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/03/2011, 12h46
  3. Comment avez-vous annoncé votre séparation ?
    Par Croquette17 dans le forum Enfants Education
    Réponses: 16
    Dernier message: 10/10/2008, 01h16
  4. Réponses: 14
    Dernier message: 03/02/2008, 01h49
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 30/10/2007, 21h54

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •