Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Droit, Finances & Assurance > Toutes les aides pour la famille monoparentale et parent isolé

Toutes les aides pour la famille monoparentale et parent isolé

Aides aux familles monoparentales

Les aides pour les familles monoparentales et parents isolés sont nombreuses et variées. Au delà des aides classiques, il est intéressant de découvrir des aides pour la garde des enfants, pour le logement, pour les loisirs ou simplement des astuces pratiques ! Afin de s'y retrouver dans la jungle des aides, voici notre guide.

Les aides liées à la procédure de divorce

Pension alimentaire

Lors de la procédure, une pension alimentaire peut être attribuée à celui qui a la résidence principale des enfants, afin de couvrir les besoins des enfants en matière d'entretien (nourriture, logement..) et d'éducation.

En savoir plus sur la pension alimentaire.

Prestation compensatoire

Le jugement de divorce peut préciser le versement d'une prestation compensatoire à l'un des époux afin de compenser la disparité que la rupture du mariage crée dans les conditions de vie respectives des époux.

En savoir plus sur la prestation compensatoire.

Aide juridictionnelle

Si vos ressources sont peu élevées, l'aide juridictionnelle peut vous permettre d'obtenir une prise en charge par l'Etat de vos frais de procédure ou de transaction (sous conditions de ressources).

En savoir plus sur l'aide juridictionnelle.

Les aides sociales

Le Revenu de Solidarité Active (RSA)

Depuis le 1er juin 2009, le RSA remplace le revenu minimum d'insertion (RMI) et l'allocation de parent isolé (API). Sont concernées les personnes qui assument seules la charge d'un ou plusieurs enfants. Pour en bénéficier, il faut avoir plus de 25 ans (ou moins de 25 ans avec un enfant né ou à naître), être à la recherche d'un emploi. (sous conditions de ressources).

En savoir plus auprès de la CAF.

L'allocation de soutien familial (ASF)

Le parent qui élève seul son enfant de moins de 20 ans, suite au décès d'un des parents ou si l'un d'eux n'a pas reconnu l'enfant ou l'a abandonné. Si l’un ou les deux parents ne participent plus à l’entretien de l’enfant - non-paiement de pension alimentaire - depuis au moins deux mois consécutifs, cette allocation est versée provisoirement à la personne qui l’a à charge. Son montant est fixe et revalorisé chaque année.

En savoir plus auprès de la CAF.

L'aide au recouvrement des pensions alimentaires

Les personnes qui ne peuvent pas bénéficier de l'ASF et qui sont en possession d'un jugement fixant une pension alimentaire pour un ou plusieurs enfants de moins de 18 ans, mais qui n'est pas versée, peuvent se faire aider par la Caf pour obtenir le paiement de cette pension. Il n'y a pas de conditions de ressources, il faut que la pension n'ait pas été versée depuis au moins un mois et qu'une action pour en obtenir le versement (paiement direct, saisie-arrêt, etc.) ait été engagée par la personne, sans résultat.

En savoir plus auprès de l'agence pour le recouvrement des impayés de pensions alimentaires.

Le complément familial

Il est versé aux personnes ayant au moins trois enfants à charge. Son montant est fixe et revalorisé chaque année, (sous conditions de ressources).

En savoir plus auprès de la CAF.

Aide complémentaire santé

Si vos ressources se situent légèrement au-dessus du plafond fixé pour l'attribution de la couverture médicale universelle complémentaire (CMUC), la Caisse d'Assurance Maladie peut vous donner droit à un chèque-santé (100, 200, 350 ou 500 € selon l’âge) à déduire de votre cotisation annuelle de complémentaire-santé ainsi qu’à la dispense de l’avance de frais sur la partie prise en charge par l’assurance-maladie.

En savoir plus auprès de votre Caisse d'Assurance Maladie.

Aide fiscale d'une demi part fiscale supplémentaire

Il s'agit d'une aide indirecte mais non négligeable. Au delà des familles monoparentales, ce sont tous les parents qui peuvent prouver qu'ils ont élevé seuls des enfants pendant au moins 5 ans, qui bénéficient d'une demi-part fiscale supplémentaire, lors du calcul de leur impôt sur le revenu.

En savoir plus auprès de votre Centre des Impôts.

Les aides sur la garde et la scolarité des enfants

Prestation d'accueil du jeune enfant (Paje)

Pour concilier activité professionnelle et vie de famille, avoir un mode de garde d'enfant adapté et peu cher est à rechercher. La Paje est versée par la CAF pour les enfants de moins de 6 ans gardés par une assistante maternelle agréée ou une garde d'enfant à domicile. (sous conditions de ressources).

Cette prestation comprend :

  • Une prime à la naissance ou à l'adoption
  • Une allocation de base
  • Une prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) pour toute naissance ou adoption après le 31 décembre 2014 ou le complément de libre choix d’activité (Clca) pour toute naissance ou adoption avant le 1er janvier 2015
  • le complément de libre choix du mode de garde (Cmg).

En savoir plus auprès de la CAF.

Aide à la garde d'enfants pour parents isolés (Agepi)

Le parent isolé doit élever des enfants de moins de 10 ans et être à la recherche d'un emploi. Selon le nombre d'enfants et la situation professionnelle, le parent demandeur d'emploi peut être aidé durant sa période de reprise d'activité ou de formation.

En savoir plus auprès de Pôle Emploi.

Complément de libre choix d'activité

Arrêter ou réduire son activité professionnelle pour s'occuper de son ou ses enfants peut donner lieu à une aide variable selon la situation professionnelle. La durée dépendra du nombre d'enfants mais l'un des enfants doit obligatoirement être âgé de moins de trois.

En savoir plus auprès de la CAF.

Allocation de rentrée scolaire

Elle est versée aux parents seuls qui ont des enfants scolarisés et âgés de 6 à 18 ans, sous conditions de ressources.

En savoir plus auprès de la CAF.

Aide du fonds social pour les cantines

Cette aide est versée par l'établissement scolaire (collèges, lycées et enseignement spécialisé du second degré) en cas de difficultés financières, notamment des familles monoparentales.

En savoir plus auprès de l'établissement scolaire (secrétariat ou assistante sociale).

Les aides au logement

Un dossier spécifique sur les dispositifs d'aides à l'accès au logement est à consulter.

L'aide personnalisée au logement (APL)

L'APL est attribuée sous conditions de ressources, aux personnes qui occupent un logement conventionné avec l'Etat, quelles que soient les caractéristiques familiales des occupants.

En savoir plus auprès de la CAF.

L'allocation de logement familiale (ALF)

L'ALF est attribuée spécifiquement aux ménages ou personnes isolées ayant des personnes à charge (sous conditions de ressources).

En savoir plus auprès de la CAF.

Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL)

Ce fonds accorde des aides financières aux personnes en difficulté pour leur permettre d'accéder à un logement locatif (parc public ou privé) ou de s'y maintenir. Les conditions d'octroi des aides ainsi que les modalités de fonctionnement du fonds sont déterminées par chaque département (sous conditions de ressources).

En savoir plus auprès du Conseil Général de son département.

Demander un logement HLM

Les familles monoparentales font partie des personnes prioritaires pour ce type de logement mais malheureusement, les listes d'attente sont souvent très longues. (sous conditions de ressources)

En savoir plus auprès des organismes HLM et de votre Mairie.

Obtenir une caution

Le divorce ou la séparation obligent l'un des conjoints à trouver un nouveau logement, et donc une personne qui se porte caution. Comme ce n'est pas évident, le fonds de solidarité pour le logement (FSL) ou le dispositif Loca Pass sont des dispositifs se portant garants gratuitement.

En savoir plus auprès de la CAF pour le FSL, ou auprès d'un organisme gestionnaire du 1 % logement.

Prime de déménagement

Il faut avoir au moins 3 enfants dont le dernier âgé de moins de deux ans, et ne pas percevoir d'aide au logement pour son nouveau lieu d'habitation.

En savoir plus auprès de la CAF.

Electricité - Tarif de Première Nécessité

Le Tarif de Première Nécessité (TPN) peut être appliqué par tous les fournisseurs d'électricité. Il permet d’avoir une réduction forfaitaire annuelle en fonction de la consommation et de la puissance souscrite. Il faut des ressources annuelles inférieures à un certain plafond.

L'attribution est automatique puisque l'administration fiscale et les organismes sociaux transmettent aux fournisseurs d'électricité la liste des personnes répondant aux critères d'éligibilité.

Gaz - Tarif Spécial de Solidarité

Le Tarif Spécial de Solidarité (TSS) peut être appliqué par tous les fournisseurs de gaz. Il permet d’avoir une réduction forfaitaire annuelle variable en fonction de la composition de votre foyer et de votre consommation de gaz naturel. Il faut des ressources annuelles inférieures à un certain plafond.

L'attribution est automatique puisque l'administration fiscale et les organismes sociaux transmettent aux fournisseurs de gaz la liste des personnes répondant aux critères d'éligibilité.

Téléphonie - Tarif Social Mobiles

Il est au minimum accessible aux bénéficiaires du RSA socle, pour un tarif maximum de 10€ /mois incluant : 40 minutes d'appels, 40 SMS et la possibilité d'être joignable à tout moment ; offres sans engagement de durée, sans frais d'activation, ni frais de résiliation.

En savoir plus auprès des opérateurs de téléphonie.

Les aides aux loisirs

La carte Familles Nombreuses

La carte Familles Nombreuses permet à toutes les familles ayant ou ayant eu au minimum 3 enfants de moins de 18 ans, et sans conditions de ressources, de bénéficier de réductions sur le prix des billets de train ou chez certains commerçants. Pour les familles recomposées, la carte est délivrée à la mère ou au père si la famille a compté au minimum et simultanément pendant une durée de trois ans au moins, cinq enfants vivants âgés de moins de dix-huit ans. Il faut, en outre, que le demandeur ait impérativement été en situation de bénéficier de réduction de 50%, même s’il n’a pas alors usé de ce droit.

La carte Familles Nombreuses est valable 3 ans. Elle est accordée jusqu'aux 18 ans du dernier enfant et engage des frais de dossier de 19€, quel que soit le nombre de cartes demandé.

La carte Enfant-Famille n'existe plus depuis le 29 août 2014,

En savoir plus auprès de la SNCF.

Remplir la demande de Carte Familles Nombreuses.

Réductions activités de loisirs

Les régions, départements et communes proposent souvent des aides pour les activités sportives ou des "chéquiers loisirs". Ils offrent, en général, pour les enfants de moins de 18 ans, des réductions sur certaines activités culturelles ou sportives, ou sur des évènements culturels (festivals...). Par exemple : Chèques Loisirs du Conseil Départemental des Côtes d'Armor, CLARC, le chéquier culture des lycéens et des apprentis de la Région Centre-Val de Loire, Carte Génération #HDF en région Hauts-de-France...

En savoir plus auprès de la votre Ville, Conseil Départemental ou Régional.

Les aides en Ile de France

La Ville de Paris a développé de nombreuses mesures en faveur des familles monoparentales, concernant surtout le logement.

Aides au logement de la Ville de Paris

"Paris Logement Familles Monoparentales" a été mis en place par la Ville de Paris pour aider les familles monoparentales ayant un ou plusieurs enfants à charge, en matière de logement. Il faut habiter à Paris depuis au moins trois ans, avoir des revenus mensuels d'un montant inférieur à une certaine somme et ne pas avoir d'impayé de logement à la date de la demande.

En savoir plus auprès de la Mairie de Paris.

Quelques astuces pratiques

Etaler le paiement de vos impôts, l'année du divorce

Si le paiement des impôts grève votre budget la première année, pensez à demander un étalement du paiement de l'impôt sur le revenu. Il est accordé si votre foyer fiscal connaît une baisse de revenus de 30 % ou plus.

Adapter vos contrats d'assurances

Si vous changez de logement, pensez à faire modifier votre contrat d'assurance habitation : vous payerez moins si votre surface d'habitation a diminué.

En savoir plus auprès de votre assureur.

Mutuelle et complémentaire santé

Si vous et vos enfants dépendiez de la mutuelle de votre conjoint, il vous faudra prendre votre propre mutuelle. Concernant vos enfants, soit ils continueront à être pris en charge par la mutuelle de votre conjoint, soit vous devrez les faire bénéficier de la vôtre.

En savoir plus auprès de votre complémentaire Santé.

Compte Nickel

Permet d’ouvrir un compte bancaire dans un bar-tabac avec une copie de sa pièce d’identité, un numéro de téléphone et 20 € (coût annuel), sans condition de dépôts ni de revenus, et de repartir avec une carte bancaire MasterCard et un relevé d’identité bancaire (RIB). Les personnes interdits bancaires y ont accès.

En savoir plus auprès du Compte Nickel.

Prêt d'honneur CAF

Sous conditions de ressources, un parent solo allocataire de la CAF peut solliciter, auprès de la CAF, et obtenir, un prêt à titre exceptionnel pour des frais ou une dette spécifiques. Ce prêt est sans intérêts et remboursable par des retenues sur le montant mensuel des prestations familiales à recevoir. Soyez prudents malgré tout !

Si vous travaillez en intérim

Financée par les entreprises de travail temporaire, le Fastt propose aux salariés intérimaires des services et des prestations pour faciliter l'accès au logement, faciliter la mobilité et l'accès à l'emploi, sécuriser l'accès au crédit et, plus largement pour améliorer leur vie quotidienne.

En savoir plus auprès du Fastt (Fonds d'action sociale du travail temporaire).

Simulez vos droits à plus d’une vingtaine de prestations sociales en quelques minutes sur le site gouvernemental Mes aides.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : Qtw3WY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires