Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Droit, Finances & Assurance > Nom d'usage et nom de jeune fille

Nom d'usage et nom de jeune fille

Selon le Code Civil, à la suite d’un divorce, chaque époux perd le nom de son conjoint (article 264 alinéa 1).

Cependant, après son divorce, la femme peut conserver le nom d’usage de son ex-mari si :

  • le mari donne son accord,
  • ou si le juge donne son accord,
  • ou si l'intérêt de la femme le justifie ( par ex si elle a créé une société devenue notoire qui a ce nom)
  • ou si la convention de divorce, homologuée par le juge, lui en donne la possibilité.

Sachez que le "nom de jeune fille" n'existe pas. Il s'appelle le nom de famille (ex "nom patronymique").

Le nom d'usage peut être abandonné sans formalité, et repris idem, selon l'art. 43 de la loi du 23 déc. 1985 : "Toute personne majeure peut ajouter à son nom, à titre d'usage, le nom de celui de ses parents qui ne lui a pas transmis le sien. A l'égard des enfants mineurs, cette faculté est mise en œuvre par les titulaires de l'exercice de l'autorité parentale".

La loi - toujours en vigueur - qui dit qu'on nait, vit et meurt sous un seul nom est la loi du 6 Fructidor An II précise dans son article 1er que "aucun citoyen ne pourra porter de nom, ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance. Ceux qui les auraient quittés sont tenus de les reprendre".

Si on vous impose un changement de nom, vous pouvez menacer d'une plainte au pénal en vous appuyant sur l'art. 433-19 du Code pénal : "est puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende le fait, dans un acte public ou authentique ou dans un document administratif destiné à l'autorité publique et hors les cas où la réglementation en vigueur autorise à souscrire ces actes ou documents sous un état civil d'emprunt :

1° De prendre un nom ou un accessoire du nom autre que celui assigné par l'état civil ;

2° De changer, altérer ou modifier le nom ou l'accessoire du nom assigné par l'état civil."

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : b6vKUU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Patrimoine et famille recomposée Patrimoine et famille recomposée Si vous êtes parent solo, vous devez anticiper la transmission de votre patrimoine, de sorte qu'à votre décès, vos enfants bénéficient de ce que vous souhaitiez. C'est encore plus vrai si vous...
  • Situation juridique des époux pendant la procédure de divorce Situation juridique des époux pendant la procédure de divorce Quelle est la situation juridique des époux au cours de la procédure de divorce ? La situation juridique des époux va varier au cours de la procédure de divorce et selon le type de divorce...
  • La séparation du couple Pacsé La séparation du couple Pacsé Tout d’abord, il faut indiquer comment mettre fin au PACS.L’article 515-7 du Code civil précise les cas dans lesquels le PACS est dissous : décès d’un des partenaires, mariage des...
  • Familles recomposées : qui paye quoi ? Familles recomposées : qui paye quoi ? Pas facile de gérer le budget d’une famille recomposée, en tenant compte des versements de pension, des frais d’entretien des enfants, des remboursements actés, etc… Pour qui dépense-t-on ?...
  • Le surendettement dans les familles Le surendettement dans les familles Le nombre de dossiers de surendettement ne cesse d'augmenter : le nombre annuel de dossiers de surendettement a bondi de 15 % entre 2008 et 2010 pour s'élever à 184 000... Malgré les facilités...
  • L'action à des fins de subsides : en savoir plus L'action à des fins de subsides : en savoir plus L'enfant naturel dont la filiation naturelle n'est pas établie peut réclamer une aide matérielle sous forme de pension à celui qui a eu des relations intimes avec sa mère pendant la période...