Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La Ville de Paris en fait encore plus pour les familles monoparentales

La Ville de Paris en fait encore plus pour les familles monoparentales

Ce matin, le Conseil de Paris a voté à l'unanimité 44 mesures concernant surtout le logement et la garde d'enfants en faveur des familles monoparentales.

A Paris, 28% des familles sont monoparentales, contre 20,3% pour la France entière, a rappelé Ian Brossat (PC), et ces familles sont plus exposées à la précarité et sont globalement moins aidées que les familles nombreuses.

La mesure principale est la réforme de l'allocation logement destinée aux familles monoparentales (instituée pendant la mandature de Jacques Chirac) dont le plafond de ressources va être relevé, passant de 1.600 à 1.800 € par mois et son montant relevé de 122 à 150 €. Cet effort supplémentaire de la Ville de Paris représente 2,5 M€.

Pour faciliter la garde d'enfants, il est prévu de tenir compte de la monoparentalité dans l'attribution des places de crèche, d'élargir les horaires d'ouverture de certaines écoles (à partir de 7h20) et crèches et aussi d'encourager les solidarités de voisinage.

L'aide au départ en vacances va également être renforcée, de même que le réseau des ludothèques.

Il est aussi prévu d'aider à l'insertion et à la réinsertion professionnelle des parents seuls qui dans une grande majorité sont des femmes.

Quelques exemples concrets : il est envisagé d'aider le salon de coiffure solidaire Joséphine qui fait gratuitement une beauté aux femmes qui ont un entretien d'embauche ou qui ont besoin de se remonter le moral. Et aussi, la mairie du XVIIIe va expérimenter à partir de la rentrée un système de ramassage scolaire à pied, justement baptisé "pedibus" - non réservé aux familles monoparentales mais sûrement particulièrement utile.

Le plan d'aide aux familles monoparentales prévoit aussi le développement de l'information sur les dispositifs d'aide, la mission d'information ayant constaté qu'environ 20% des bénéficiaires potentiels de l'aide actuelle au logement ne la demandent pas.

Le rapport de la mission sur la monoparentalité avait été adopté à l'unanimité des groupes siégeant au Conseil de Paris, y compris d'UMP qui a cependant regretté que l'aide envisagée cible surtout les familles modestes et précaires, alors que la parentalité touche toutes les classes sociales.

Écrit par Nathalie le 17/05/2011
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : CD59Hk

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir