Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Ce que prévoit Emmanuel Macron pour les familles monoparentales

Ce que prévoit Emmanuel Macron pour les familles monoparentales

Lors de sa conférence de presse sur les conclusions du grand débat national, jeudi 25 avril 2019, le Président de la République, Emmanuel Macron, a évoqué la situation des familles monoparentales. On ne peut que s'en réjouir puisqu'elles furent nombreuses au sein du mouvement des gilets jaunes, à s'exprimer sur leur quotidien qui n'est pas toujours simple.

conférence de presse d'E.Macron sur les conclusions du grand débat national

Mieux recouvrer les pensions alimentaires

Les familles monoparentales représentent aujourd’hui plus d’une famille sur cinq et dans 85% des cas, ce sont les mères qui sont à leur tête. Selon des estimations, 30 % à 40 % des pensions alimentaires sont partiellement ou totalement impayées. Lorsqu'une pension alimentaire a été fixée par le juge, il n'est pas normal qu'elle reste impayée car, non seulement, cela met des mères et des enfants en grande difficulté voire les fait basculer en situation de pauvreté, mais en plus cela constitue un délit "d’abandon de famille" qui expose en théorie le mauvais payeur à 15 000 euros d’amende et deux ans de prison, en cas de défaut de paiement ou de paiement partiel pendant deux mois consécutifs.

Emmanuel Macron a donc annoncé vouloir donner une "prérogative de puissance publique à la Caisse d’allocations familiales pour qu’elle puisse recueillir les impayés des pensions familiales". On pourrait s'en réjouir si les procédures de recouvrement n'existaient pas. Or, depuis le 1er janvier 2017, il existe l’Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa) qui, en lien avec la Caisse des allocations familiales (CAF), permet d’engager une procédure à l’encontre de l’ex-conjoint défaillant et même se substituer à celui-ci en versant, à titre d’avance, une allocation de soutien familial d’un montant maximal de 115 euros par mois au parent bénéficiaire de la pension alimentaire.

Si l'Aripa souffre d'une méconnaissance, il faut la faire mieux connaitre certes, et que son recours soit systématique (cf. proposition du think tank Terra Nova) pour éviter que certaines femmes vivant une séparation conflictuelle abandonnent par peur des représailles de l'ex-conjoint. Mais c'est surtout une affaire de communication… Gageons que ce gouvernement saura faire !

Faire sauter les freins à l'emploi

Outre le recouvrement des pensions alimentaires, le Président de la république a bien évoqué les besoins de financement des modes de garde et les freins à l’emploi que rencontrent les familles monoparentales, mais il faudra attendre des mesures concrètes en septembre.

Écrit par Nathalie le 26/04/2019
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : kar84C

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir

  • Les mères solos plus fragiles au niveau santé Les mères solos plus fragiles au niveau santé Une enquête réalisée par des chercheurs de l’université américaine de Harvard, publiée dans le Journal of Epidemiology & Community Health, menée sur plus de 25.000 mamans solos âgées... Écrit par Nathalie le 19/05/2015 dans Actualités - 0 commentaire
  • Charte de la parentalité signée par Dell Charte de la parentalité signée par Dell Dell signe la charte de la parentalité en entreprise et confirme ses engagements en matière de responsabilité sociale de l’entreprise.Créée par le Ministère du Travail, des Relations... Écrit par Nathalie le 19/11/2008 dans Actualités - 0 commentaire