Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans

La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans

La Croix

Selon un sondage TNS Sofres pour "La Croix" et la Société de Saint-Vincent-de-Paul, les personnes souffrant le plus de la solitude sont les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans : elles sont généralement célibataires, divorcées ou séparées, et vivent un mal-être existentiel. 40% des femmes de 35 à 49 ans disent souffrir de la solitude !

On peut donc avoir un forfait téléphonique illimité, un profil sur Facebook avec plein d'amis virtuels et être inscrit sur un site de rencontres ou sur un site comme www.parent-solo.fr, la solitude est quand même là.

Les séniors sont plus touchés par l’isolement, différent de la solitude, comme l'explicitait le sociologue Jean-Claude Kaufmann dans son livre "La Femme Seule et le Prince charmant".

Jean-Louis Pan Ké Shon, chercheur à l’Institut national des études démographiques (Ined), fait remarquer que les femmes se plaignent plus de la solitude mais les hommes ne sont pas épargnés des souffrances : ils connaissent eux plus de comportements addictifs ou suicidaires.

Jean-Claude Kaufmann estime que la société aurait tort de prendre à la légère ces nouvelles solitudes car les nouveaux modes de relation en réseaux peuvent laisser "d’énormes trous dans le maillage".

Lire le dossier complet dans "La Croix".

Écrit par Nathalie le 21/05/2010
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : Y42TqV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir