Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans

La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans

La Croix

Selon un sondage TNS Sofres pour "La Croix" et la Société de Saint-Vincent-de-Paul, les personnes souffrant le plus de la solitude sont les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans : elles sont généralement célibataires, divorcées ou séparées, et vivent un mal-être existentiel. 40% des femmes de 35 à 49 ans disent souffrir de la solitude !

On peut donc avoir un forfait téléphonique illimité, un profil sur Facebook avec plein d'amis virtuels et être inscrit sur un site de rencontres ou sur un site comme www.parent-solo.fr, la solitude est quand même là.

Les séniors sont plus touchés par l’isolement, différent de la solitude, comme l'explicitait le sociologue Jean-Claude Kaufmann dans son livre "La Femme Seule et le Prince charmant".

Jean-Louis Pan Ké Shon, chercheur à l’Institut national des études démographiques (Ined), fait remarquer que les femmes se plaignent plus de la solitude mais les hommes ne sont pas épargnés des souffrances : ils connaissent eux plus de comportements addictifs ou suicidaires.

Jean-Claude Kaufmann estime que la société aurait tort de prendre à la légère ces nouvelles solitudes car les nouveaux modes de relation en réseaux peuvent laisser "d’énormes trous dans le maillage".

Lire le dossier complet dans "La Croix".

Publié le 21/05/2010

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : v3FbgN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir