Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La carte Familles Nombreuses étendue aux familles modestes et aux familles monoparentales

La carte Familles Nombreuses étendue aux familles modestes et aux familles monoparentales

Carte familles nombreuses

La SNCF et le gouvernement annonceront en janvier l'extension de la carte Familles nombreuses aux familles modestes de moins de trois enfants et aux familles monoparentales, a indiqué, hier, la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano. "Cette carte s'appellera la carte Enfant-Famille, et ces familles modestes et ces familles monoparentales pourront bénéficier, lorsqu'elles prendront le train, de réductions de 25 % à 50 %", selon Nadine Morano.

La secrétaire d'Etat n'a pas précisé quelles familles "modestes" seraient concernées par la mesure. Quant aux familles monoparentales, celles "ayant un seul enfant avec un revenu médian inférieur à 1 000 euros" pourront en bénéficier.

Au nom de la réduction de la dette de l'Etat, le conseil de modernisation des politiques publiques avait annoncé, début avril, que le gouvernement cesserait de prendre en charge les "tarifs sociaux" de la SNCF. Au terme d'une semaine de cafouillages au sein du gouvernement et de la majorité, Nicolas Sarkozy avait renoncé au projet, et annoncé une possible extension de la carte Familles Nombreuses.

Interrogé sur le fait de demander à la SNCF de "soutenir" financièrement cette extension, Nadine Morano a répondu : "Je vous rappelle que la SNCF est excédentaire. Elle fait des profits. Et beaucoup de profits, en ce moment." Aujourd'hui, l'Etat contribue à hauteur de 70 millions d'euros par an au financement des tarifs sociaux de la SNCF. Après la polémique du mois d'avril, il avait déjà été décidé que cette subvention serait partiellement compensée par le versement d'un dividende supplémentaire de la SNCF à l'Etat.

Près de 2 millions de personnes bénéficient actuellement de la carte Familles nombreuses, réservée jusqu'ici aux familles d'au moins trois enfants. Dans son nouveau format, 5 à 7 millions de personnes pourraient y prétendre, selon le ministère.

Écrit par Nathalie le 22/12/2008
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : bbeMp2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir