Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Hausse de l'allocation des frais de garde pour les familles monoparentales

Hausse de l'allocation des frais de garde pour les familles monoparentales

Hausse de l'allocation des frais de garde pour les familles monoparentalesAgnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, qui a aussi en charges les Familles, a annoncé mardi 26 septembre 2017, une hausse de 30% de l'allocation des frais de garde pour les familles monoparentales, qui prendra effet au 1er octobre 2018.

Hausse du complément de libre choix de mode de garde

Le complément de libre choix de mode de garde est versé par la caisse d'allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA), sous conditions de ressources, pour soulager financièrement les parents les plus modestes qui font garder leur(s) enfant(s) de moins de 6 ans par une assistante maternelle agréée, par une garde à domicile, par une association ou entreprise habilitée ou par une micro-crèche. La ministre a annoncé "une augmentation de plus 138 euros par mois pour accéder à une garde d'enfant pour ces familles en grande difficulté" parmi lesquelles figurent beaucoup de familles monoparentales.

Revalorisation du complément familial

Par ailleurs, le complément familial sera revalorisé au-dessus de l'inflation en 2018 : cette prestation versée aux parents de trois enfants âgés de plus 3 ans, augmentera pour les familles monoparentales de 16 € par mois à partir du 1er avril 2018.

L’allocation de soutien familial sera aussi augmentée de 6 € au 1er avril 2018 ; elle concerne les personnes qui doivent élever un enfant privé de l’aide de l’un ou de ses deux parents, soit que le conjoint ne paie pas sa pension alimentaire ou qu'il verse un faible montant, soit que la personne assume seule l'enfant (décès de l'autre parent...).

Baisse de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)

Les budgets n'étant pas extensibles, si certains gagnent, il va de soi que d'autres perdent, surtout en période plutôt d'austérité : ce sont les bénéficiaires de l’allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), versée aux parents d’enfants de moins de 3 ans, sous condition de ressources qui vont en faire les frais avec une baisse de 7,5 € pour une allocation touchée à taux partiel, à 15 € par mois, pour une allocation touchée à taux plein. En outre, les plafonds de ressources fixés pour toucher cette allocation seront abaissés, ce qui exclura 10 % des bénéficiaires actuels, majoritairement issus des classes moyennes.

Avec ces mesures qui s'adressent aux familles les plus défavorisées, la ministre entend "aider les familles monoparentales", d'une part et d'autre part, permettre aux "femmes de retrouver un emploi tout en faisant garder leurs enfants". En effet, il n'est pas rare de rencontrer des mamans solos qui ne peuvent accepter un emploi faute de mode de garde adapté à leur budget. Il s'agit aussi d'une politique familiale plus sociale qui s'inscrit dans la continuité de la politique mise en œuvre sous la présidence de François Hollande.

Écrit par Nathalie le 27/09/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 5p6G2C

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir