Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La famille rattachée au ministère de la santé

La famille rattachée au ministère de la santé

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé

Le 17 mai 2017, le premier ministre, Edouard Philippe, a nommé un gouvernement parmi lequel il n'y avait aucun porte-feuille dédié aux familles. Laurence Rossignol était auparavant Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

La famille rattachée à la Ministre de la santé

Les décrets d’attribution de chaque ministère ont été publiés au Journal officiel du jeudi 25 mai 2017.

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé récupère la famille, l’enfance, les personnes âgées et la dépendance, ce qui correspond aux attributions classiques du ministère des affaires sociales.

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes aura, elle, en charge la lutte contre les discriminations envers les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans). Elle devra veiller notamment à "la prise en compte de la maternité et de la paternité dans les parcours professionnels et [du] développement des modes de garde, notamment collectifs, des jeunes enfants" en lien avec le ministère de la santé.

Agnès Buzyn

Agnès Buzyn est médecin de formation. Lorsqu'elle a été appelée au ministère des solidarités et de la santé, à 54 ans, elle présidait la Haute Autorité de santé (HAS).

De 1992 à 2011, elle a été responsable de l’Unité des soins intensifs d’hématologie pour les adultes et le traitement des leucémies par greffe de moelle à l’Université Paris-V et à l’hôpital Necker. Elle a ensuite présidé le conseil d’administration de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). En parallèle, elle a été membre du Comité à l’énergie atomique de 2009 à 2015, et a fait son entrée au conseil d’administration de l'Institut national du cancer (INCA) en 2009 avant d'en prendre la présidence en 2011, ce qui lui donna l'occasion de mettre en œuvre le 3ème Plan cancer (2014-2019). En outre, depuis 2016, elle présidait le collège de la Haute Autorité de santé. Elle a gardé, en même temps, son poste de professeure d’hématologie à l’Université Pierre-et-Marie-Curie Paris-VI et une consultation d’hématologie à l’hôpital Saint-Antoine à Paris.

Quelle est son ambition pour les familles ? On en saura sans doute plus le 15 juin 2017 lorsqu'elle rendra au premier ministre un "projet de feuille de route pour les années à venir"...

Écrit par Nathalie le 26/05/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ihZ9Au

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir