Grenelle contre les violences conjugales : mesures annoncées

Date : 25/11/2019 - Catégorie : Actualités

Cette page provient du site Parent-Solo
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.parent-solo.fr/article-1660-grenelle-contre-violences-conjugales-mesures-annoncees.html

Le Grenelle des violences conjugales a été lancé le 3 septembre 2019 par le Premier ministre, Edouard Philippe. Onze groupes de travail se sont mis en place sur différentes thématiques : violences intrafamiliales, éducation, accueil dans les commissariats et gendarmeries, outre-mer, santé, monde du travail, hébergement justice, violences psychologiques et emprise, violences économiques. Ils ont remis leurs recommandations pour intensifier la lutte contre les féminicides, après 2 mois de travail. Ce 25 novembre, de nouvelles mesures issues des groupes de travail ont donc été annoncées par le Premier ministre.

Grenelle contre les violences conjugales : mesures annoncées

Les mesures annoncées contre les violences conjugales

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : selon l’Observatoire national des violences faites aux femmes, au moins 220 000 femmes majeures sont victimes de violences au sein du couple chaque année, selon le collectif Féminicides, en 2019, déjà 138 femmes ont été tuées par leurs compagnons ou ex.

La secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait déjà annoncé un certain nombre de mesures comme la décision de réquisitionner, dès la première plainte, les armes à feu d’un homme violent, ou l’élaboration d’une grille d’évaluation du danger destinée aux gendarmes et aux policiers qui accueillent les femmes victimes. Le premier ministre a annoncé ce lundi :

D’après le rapport du Haut Conseil à l’égalité publié fin 2018, il faudrait entre 500 millions et un milliard d’euros pour lutter efficacement contre les violences conjugales. Le compte n'y est pas : seuls 30 millions d’euros doivent être consacrés, d’ici la fin du quinquennat, à la création d’espaces rencontres destinés à sécuriser l’échange d’enfants dans les situations de violences conjugales. Si le gouvernement évoque bien "un milliard d’euros dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’ensemble des politiques mises en œuvre", il faut savoir qu'une grande partie de la somme est destinée à des programmes d’aide au développement et non à une politique publique nationale...

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre