Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Les familles monoparentales concernées par les coupes budgétaires des villes

Les familles monoparentales concernées par les coupes budgétaires des villes

Début août 2017, des maires de plusieurs communes aux couleurs politiques différentes (PCF, PS, écologistes, UDI, LR) ont écrit une tribune publiée dans le JDD tirant le signal d'alarme face aux baisses successives du budget de la politique de la Ville. Ils alertent et déclarent "l'état d'urgence" tant qu'il n'y aura pas de "changement radical de méthode".

baisse des budgets communaux

Pour un soutien aux familles monoparentales

Ce ne sont pas moins de 300 millions d'euros de crédits destinés aux collectivités territoriales que le gouvernement va supprimer. A force de multiplier les baisses de budget significatives,comment les villes vont-elles pouvoir accompagner les populations en difficultés sur leurs territoires : "la politique de la ville a été lancée pour apporter des solutions concrètes aux problèmes des territoires prioritaires. Elle concerne 5,5 millions de personnes dans 1.500 quartiers qui cumulent des handicaps : chômage, enclavement, paupérisation, délabrement de l'habitat, délinquance… (...) Aujourd'hui, de nombreuses villes sont au bord de l'épuisement. Elles connaissent des difficultés sociales immenses et sans solutions. Les quartiers se sont ghettoïsés, les trafics s'y sont largement intensifiés. Dans ces quartiers dits prioritaires, notre pays est menacé d'explosion à tout moment. De nouvelles problématiques majeures s'y sont ajoutées avec l'arrivée de réfugiés, la hausse du décrochage scolaire et, bien sûr, le phénomène alarmant de la radicalisation."

Ils aimeraient lancer un Grenelle de la fraternité : "une nouvelle ère de la politique de la ville doit s'ouvrir, elle est vitale. C'est ici que réside l'état d'urgence. Ne pas prendre la mesure de cette situation serait une faute lourde de conséquences pour notre pacte républicain. Un changement radical de méthode s'impose : lançons dès la rentrée un Grenelle de la fraternité dans les quartiers, en regroupant acteurs, experts, collectivités, grands leaders associatifs, monde scolaire, entreprises engagées…"

baisses successives du budget de la politique de la Ville

Ils mettent également l'accent sur la paupérisation des familles monoparentales de plus en plus nombreuses dans les quartiers défavorisés : "les femmes isolées sont surreprésentées dans les quartiers de zones urbaines sensibles (ZUS), où plus du quart des familles sont monoparentales. Un peu plus d'une famille monoparentale sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté. Ces femmes se démènent pour tenter d'éduquer leurs enfants et survivre. Soutenons-les pour les aider à s'en sortir."

Qui sont les signataires de cette tribune ?

. Jean-Philippe Acensi, président de Bleu Blanc Zèbre
. Stéphane Gatignon, maire (Écologistes!) de Sevran
. Michel Heinrich, maire (LR) d’Épinal
. Marie-Claude Jarrot, maire (LR) de Montceau-les-Mines
. Frédéric Leturque, maire (UDI) d’Arras
. Thierry Mandon, ancien secrétaire d’État chargé de la Recherche et de l’Enseignement supérieur
. Gilles Leproust, maire (PC-FdG) d’Allonnes
. Thierry Philip, maire (PS) du 3e arrondissement de Lyon

Écrit par Nathalie le 19/08/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : Abwfia

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir