Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Un quart des enfants mineurs vit avec un seul parent

Un quart des enfants mineurs vit avec un seul parent

Insee Première n°1647

La publication Insee Première qui relate les résultats les plus récents sur tous les grands thèmes de l'actualité économique et sociale, fait un focus sur les différents types de familles dans son n°1647, sorti le 15 mai 2017, titré "Vivre dans plusieurs configurations familiales", sous la direction d'Aude Lapinte et Guillemette Buisson, division Enquêtes et études démographiques, Insee.

Vivre dans plusieurs configurations familiales

Les données de cette étude concernent des chiffres de 2011 : on comptait alors en France métropolitaine 13,7 millions d’enfants, se répartissant comme suit :

  • 9,8 millions (71,4 %) vivaient principalement en famille "traditionnelle", avec leurs deux parents, sans demi-frère ni demi-sœur,
  • 3,4 millions (24,8%) vivaient principalement avec un seul parent dont 2,4 millions (18 %) vivaient en famille monoparentale et 950 000 vivent avec un seul parent et un beau-parent, en famille recomposée.

Si on ajoute à ces 950 000, les 530 000 enfants (3,8%) qui sont ceux du couple actuel et qui vivent donc avec leurs deux parents et des demi-frères ou demi-sœurs en famille recomposée, on obtient 1,5 million d'enfants vivant en famille recomposée.

900 000 enfants mineurs vivaient principalement avec un seul de leurs parents et une partie du temps chez leur autre parent. Mais ils peuvent vivre dans des configurations familiales différentes chez l’un et l’autre de leurs parents.

Lorsqu'ils changent ainsi de résidence, si l'un des parents a reconstruit une nouvelle famille, ces enfants peuvent modifier à certains moments la situation familiale d’autres enfants mineurs. Sur ce principe, 140 000 enfants en famille "traditionnelle" vivent une partie du temps en famille recomposée, quand des demi-frères ou demi-sœurs résidant ailleurs la plupart du temps viennent résider avec eux.

Et à l'inverse, entre 90 000 et 120 000 enfants de familles recomposées vivant avec leurs deux parents se retrouvent, une partie du temps, en famille "traditionnelle", lorsque leurs demi-frères ou demi-sœurs vont chez leur autre parent.

Les couples non cohabitants constituent maintenant une réalité qui est davantage prise en compte dans les chiffres : on parle ici de "multirésidence d’adultes". Cela peut modifier, une partie du temps, la configuration familiale d’enfants mineurs. Par exemple, 80 000 enfants, dont les deux parents en couple ne cohabitent pas, vivent donc avec un seul parent. On voit donc que la famille monoparentale prend, une partie du temps, la forme d’une famille "traditionnelle", lorsque ce deuxième parent vit dans le logement. Du point de vue des adultes, 330 000 parents, essentiellement des pères, vivent une partie du temps en famille monoparentale quand leurs enfants les rejoignent alors qu’ils vivent principalement sans conjoint ni enfant. Cela concerne 490 000 enfants mineurs.

Les mamans, principalement cheffes de familles monoparentales

Tous ces enfants vivent en majorité chez leur mère et visitent peu leur père (65%). Inversement, seuls 8% d’entre eux vivent chez leur père en visitant peu leur mère. Les enfants qui habitent principalement chez leur mère et se rendent chez leur père (19%) sont plus nombreux que ceux vivant chez leur père et visitant leur mère (8%).

Télécharger Insee Première n°1647 "Vivre dans plusieurs configurations familiales"

Écrit par Nathalie le 15/05/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : mhdx7g

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir