Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Vacances, Loisirs & Culture > Partir en vacances même après une séparation

Partir en vacances même après une séparation

Après une séparation ou un divorce, on le sait, le budget du foyer monoparental doit être repensé et recalibré avec, bien sûr, des priorités telles que le logement, la nourriture, les besoins des enfants, etc. Mais il est important de garder en tête, si la moindre opportunité le permet, de consacrer quelque argent et jours à des vacances, même si ce n’est pas loin ou chez des amis ou de la famille. Changer d’air et de rythme est bénéfique ! Alors, avec les conseils ci-après, à n’en pas douter vous pourrez faire votre valise, sans oublier le maillot de bain, et quelques bons livres à lire !

vacances en solo

Quelques chiffres sur les français et les vacances

Selon une étude du Crédoc de 2014, rien de surprenant, les raisons financières sont bien la première raison qui dissuade de partir en vacances pour 46% des personnes disant ne pas prévoir de partir en vacances dans les mois suivant le sondage. Derrière venaient les raisons de santé pour 16% des personnes exclues d’un projet de vacances, puis les raisons professionnelles pour 9%, les raisons familiales (8%) et enfin par choix délibéré pour 13%.

Evidemment plus on est dans une famille aisée appartenant à une catégorie socio-professionnelle privilégiée, plus les vacances s’imposent comme une évidence. Ainsi, 80 % des cadres supérieurs partent chaque année en villégiature alors que seulement 50 % des ouvriers le font. Financièrement, cela se traduit très clairement puisqu’avec un revenu inférieur à 1200 euros mensuels, vous ne serez que 40% à partir, alors qu’avec un revenu supérieur à3000 €, vous serez 86% à aller voir du pays…

Bref, en 2014, le taux de départ en vacances des français était de 60%. Si cela augmente depuis quelques années, les inégalités persistent : 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances.

Des pistes pour partir en vacances avec un mini budget

Partir en vacances dans la famille ou chez des amis reste la solution la moins coûteuse puisque seul le transport vous coûtera. Sur place, vous partagerez les dépenses de nourriture donc elles ne seront pas plus importantes que chez vous.

Le camping fait partie des solutions qui peuvent être intéressantes à condition d’être véhiculé pour transporter tout le matériel et surtout de disposer de tout l’équipement nécessaire (tente, matelas, duvets, réchaud, etc). Sans compter que les tarifs des "hébergements de plein air" ne sont pas si attractifs.

Le partage de location de mobilhome, d’appartement ou de maison peut s’avérer intéressant car il permet de bénéficier d’un environnement et de services intéressants (piscine, activtés enfants, animations de soirées…) auxquels vous n’auriez pas pu prétendre pour des raisons financières en louant seul. D’ailleurs de nombreuses petites annonces émanant de familles monoparentales offrant ou demandant à un autre parent solo de partager ce type d’hébergement, sont publiées chaque jour sur notre site.

Les échanges de maison ou d’appartement sur des sites spécialisés ne peuvent convenir qu’à des habitations plutôt haut de gamme ou particulièrement bien situées (Paris centre, ville ou site très touristique…).

vacances en camping

Pensez au co-voiturage pour vous rendre sur votre lieu de vacances quel qu’il soit, vous économiserez en budget transport.

Peut-être que votre employeur propose des chèques vacances qui sont un titre de paiement payé en partie par le salarié et abondé par l'employeur, ce qui fait que leur valeur réelle est toujours supérieure à ce qu'ils vous ont coûté.

Sollicitez les services de la Caf afin de voir les aides auxquelles vous pouvez peut-être prétendre selon vos revenus pour partir en vacances ou offrir des vacances à vos enfants.

En dernier recours, pensez aussi aux actions proposées par le Secours Populaire, le Secours catholique et autres organismes caritatifs.

Les vacances ont un rôle majeur dans le quotidien et l’équilibre des parents solos comme des enfants : il s’agit d’un moment où il est plus facile de laisser un peu de côté les problèmes du quotidien, et puis c’est bien durant les vacances que vous pourrez certainement recommencer à tisser des liens sociaux ; vos enfants vont également se faire de nouveaux amis, peut-être partager une vie en collectivité s’ils partent en colonie ou en camp, c’est fondateur.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 74P4Xm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires