Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Bibliothèque de Parent-Solo > Les lectures « détente » > Allez, France ! de Janine BOISSARD

Allez, France ! de Janine BOISSARD

"Je m'appelle France, j'ai neuf ans et je viens d'entrer en CM 1. Dans ma classe, il y a les trois sortes de familles : les vraies. les monoparentales et les recomposées. Depuis le divorce, j'habite juste avec maman. alors moi, c'est la monoparentale. J'aime pas. J'ai deux grands-mères qui s'entendent moyen et un seul grand-père. Personne ne sait où est passé celui qui manque et ça me fait comme un trou au cœur. Heureusement, il y a l'école, où Mme la Directrice a dit qu'on était tous frères. Mes meilleures copines, c'est Fatima et Maria, mais on rigole bien aussi avec Ali, Tibère, Romain, Baudouin, qui a une cravate. Ahmed et Israël. Sans compter notre maître. Hugo, hypercool. Maintenant, je vais vous raconter pourquoi tout le monde dit qu'on est la pire classe de l'école..."

Gaies et tendres, drôles et émouvantes, les aventures d'une petite fille d'aujourd'hui qui n'a pas la langue dans sa poche. Après " la Poison", la jeune héroïne de L'Esprit de famille, découvrez France, sa petite sœur des années 2000.

(avril 2007)

Janine Boissard est l'une des romancières françaises les plus populaires. Auteur de nombreux best-sellers : L'Esprit de famille, Une femme en blanc, Marie-Tempête, La Chaloupe.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : Li3JQb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Mon Année Salinger de Joanna Smith-Rakoff Mon Année Salinger de Joanna Smith-Rakoff Á la fin des années 90, Joanna, fraichement diplômée, est embauchée dans une agence littéraire sur Madison Avenue à New York. Chaque jour, elle quitte l’appartement minuscule et délabré...
  • D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan "Plus tard, alors que je prenais un stylo dans mon sac pour noter quelque chose sur un papier, une adresse sans doute, ou le nom d'une boutique, L. m'a souri.- Moi aussi je suis gauchère. Tu sais...