Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Bibliothèque de Parent-Solo > Les lectures « détente » > Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives

Certains pensent que le divorce, ça ne sépare que les adultes. Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. A la télé, Gainsbourg, Benny Hill et le Top 50. Un frère et une sœur sont éloignés. Vacances, calendriers, zone A, zone B. La séparation est vécue différemment par chacun. Chacun son film, sa version, le père, la mère, la soeur. Chacun sa chanson. Un seul se tait, le cadet. Lui, ne parle pas, il attend. Huit ans, neuf ans, dix ans…

Dans les familles, les drames se jouent mais ne se disent pas. Huit ans, vingt ans trente ans… Que nos vies aient l’air d’un film parfait est un livre sur l’amour fraternel, celui qui seul permet de traverser ces années sauvages, ces plages d’enfance.

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives

Carole Fives vit à Lille, et partage son temps entre les arts plastiques et la littérature. Elle est l’auteur de nouvelles et de textes pour la jeunesse. "Que nos vies aient l’air d’un film parfait" est son premier roman.

(Editions Le Passage - 23 août 2012)

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : S8qpKf

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • L'élixir d'amour de Eric-Emmanuel Schmitt L'élixir d'amour de Eric-Emmanuel Schmitt "L'amour relève-t-il d'un processus chimique ou d'un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l'élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au...
  • Les papas du dimanche de François Epernoux Les papas du dimanche de François Epernoux "Je suis un papa du dimanche. Du dimanche, comme on dit d'un pêcheur qu'il est un pêcheur du dimanche, avec tout ce que l'expression peut revêtir d'amateurisme, de tendresse, de passionné aussi....