Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Droit, Finances & Assurance > Familles recomposées : qui paye quoi ?

Familles recomposées : qui paye quoi ?

Pas facile de gérer le budget d’une famille recomposée, en tenant compte des versements de pension, des frais d’entretien des enfants, des remboursements actés, etc… Pour qui dépense-t-on ? Pour les enfants de l’autre ? Pour les enfants que le nouveau couple a eu ensemble ? Jalousies, intérêts divergents… C’est parfois l’occasion de régler des comptes d’une autre nature !...

Le lien avec l’ex

Après une séparation, le lien entre les parents séparés demeure grâce à l’enfant, mais il se traduit par un lien financier. Souvent, celui qui part compense cette absence par un versement important pour l’entretien des enfants. Au fil du temps, il diminue, généralement le montant, pour quelques fois le stopper, lorsqu’il a l’impression d’entretenir, au-delà de son enfant, toute une famille qui s’est recomposée…

On constate que les beaux-pères vont contribuer de façon plus conséquente aux dépenses communes de la nouvelle famille, pour délaisser les dépenses liées directement à l’enfant de leur nouvelle femme, par exemple.

Plus les enfants grandissent, plus les problèmes surgissent. Dans une famille recomposée qui gère un budget commun, dès que les enfants sont en études supérieures, le budget commun va alimenter les enfants des ex et les enfants communs : les sommes devenant importantes, les conflits surgissent.

Si chacun a des enfants d’une union précédente, la solution pourrait peut-être résider dans l’établissement de comptes séparés, en plus du compte joint, pour que chacun dépense pour ses enfants du premier mariage, comme il le souhaite.

Les enfants peuvent aussi, quelques fois, mettre de l’huile sur le feu entre leur parent et leur beau-parent : lorsque l’enfant de l’un fait comprendre à son beau-parent qu’il dilapide son héritage ou qu’il dépense n’importe comment…

Quelques trucs à savoir

- la CAF a évolué : en cas de résidence alternée, le partage des prestations familiales finit par aboutir...

- les impôts ont évolué puisque la résidence alternée a pour conséquence un partage par moitié de la majoration du quotient familial (soit 1/4 de part pour chacun), mais également le partage des réductions ou crédits d'impôt liés aux charges de famille.

- la CPAM permet à chacun des parents d’avoir son enfant sur sa carte Vitale, ce qui simplifie les remboursements lorsque l’enfant est amené à consulter chez l’autre parent.

Une chose est sûre : le lien de l’argent ne remplace jamais le lien affectif…

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 8vBT52

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • La protection de l'enfance La protection de l'enfance La protection de l’enfance est basée sur l’article 375 du code civil qui nomme la notion de « danger » : Si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en...
  • Calculer le montant de la pension alimentaire Calculer le montant de la pension alimentaire Nombreux sont ceux et celles qui s'interrogent sur le montant "juste" de la pension alimentaire qu'ils doivent demander ou donner. Plusieurs pistes sont disponibles pour vous aider dans sa fixation...
  • L'autorité parentale : évolution en quelques dates L'autorité parentale : évolution en quelques dates Depuis les années 1970, où une importante réforme de la famille avait été engagée, l’autorité parentale a beaucoup évolué, dans un souci d’adaptation aux réalités familiales.La loi du...
  • Quotient familial CAF : comment ça marche ? Quotient familial CAF : comment ça marche ? Le quotient familial (QF) fait partie du jargon communément utilisé par tous les acteurs des services fiscaux et des services de l'aide sociale au sein des CAF (Caisse d'Allocations Familiales)...
  • Réforme du Nom de Famille Réforme du Nom de Famille Depuis le 1er Janvier 2005, la loi du 04/03/2002 modifie la transmission des noms de famille. Auparavant, l'enfant prenait systématiquement le nom du père (ou celui de la mère, dans le cas où...
  • Le Baptême civil ou parrainage civil Le Baptême civil ou parrainage civil Le baptême civil ou le baptême républicain est destiné à faire entrer l'enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines....