Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Les SMS sexuels ou coquins à l'origine des divorces

Les SMS sexuels ou coquins à l'origine des divorces

Un quart des utilisateurs de portables découvriraient l'infidélité de leur conjoint via un SMS, selon une étude publiée par un opérateur australien en juin 2009. Un Anglais sur deux avoue lire les SMS de son conjoint, un sur trois le fait en Suède, et en Italie neuf relations extraconjugales sur dix seraient découvertes grâce au portable !

Et selon un sondage CSA pour "Madame Figaro" de juillet 2009, échanger des SMS un peu "chauds" constitue déjà en soi une infidélité pour plus d'une Française sur deux.

L'envoi de messages sexuels à un autre homme/une autre femme, ou sexting, fait des ravages dans les couples, en particulier chez les quarantenaires. Souvent les hommes qui envoient des SMS coquins n'y voient pas d'infidélité puisqu'il n'y a pas de contacts physiques. Leurs femmes ou compagnes ne voient pas les choses de la même façon et y voient une trahison...

Écrit par Nathalie le 28/03/2010
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : qxjw56

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir

  • Nouveau design pour le site www.parent-solo.fr Nouveau design pour le site www.parent-solo.fr Vous découvrez aujourd'hui le site des familles monoparentales, www.parent-solo.fr, avec son nouveau design. En ligne depuis 1 an et demi, le site a voulu évoluer pour qu'il vous soit plus... Écrit par Nathalie le 16/01/2007 dans Actualités - 0 commentaire
  • Un guichet unique de l'administration, 24 h sur 24 Un guichet unique de l'administration, 24 h sur 24 Besoin de faire une demande d'aide juridictionnelle en urgence ? Mêli-mêlo dans les déclarations de salaires d'une aide à domicile ? Recherche d'emploi pour tromper son insomnie ? Quelque 600... Écrit par Nathalie le 26/01/2007 dans Actualités - 0 commentaire