Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Droit, Finances & Assurance > Peut-on obtenir un crédit immobilier avec un seul salaire ?

Peut-on obtenir un crédit immobilier avec un seul salaire ?

C’est une question fréquente chez les familles monoparentales, celle de savoir s’il est possible d’obtenir un emprunt bancaire en ayant un seul salaire, notamment dans le cadre d’un projet immobilier. Oui, c’est possible mais il faut au préalable s’en assurer.

Peut-on obtenir un crédit immobilier avec un seul salaire ?

Calculer sa capacité à emprunter

Pour pouvoir emprunter auprès de la banque, il faut savoir si vous disposez d’une capacité d’emprunt suffisante, il s’agit tout simplement du montant mensuel que vous pourrez consacrer au remboursement d’une dette. Pour connaître ce montant, il suffit de prendre le montant du salaire et de calculer un endettement maximal de 33%. Par exemple, une mère célibataire touchant chaque mois 1500 € de revenus (les revenus CAF peuvent être pris en compte dans une demande de prêt immobilier) pourra consacrer (1500X33/100) 495 euros au remboursement d’une mensualité de prêt immobilier. Si cette personne a déjà des crédits en cours, elle devra soustraire le montant des mensualités cumulées des 495 euros. En sachant combien emprunter, un père ou une mère peut alors cibler un bien immobilier à acheter.

Emprunter sans apport personnel

Le fait d’avoir une capacité d’emprunt suffisante pour acheter une maison ou un appartement ne suffit pas à obtenir le financement, il arrive parfois que les ménages n’aient pas en leur possession un apport personnel, c’est pourtant un élément clé pour rassurer les banques et prendre en charge les frais de l’opération. Cependant, il existe des établissements spécialisés dans le prêt immobilier sans apport, ils proposent une analyse de la situation de l’emprunteur et surtout se basent avant tout sur la situation financière, avec une mise en avant de la gestion des finances et des comptes bancaires. Avec un seul salaire et des impayés ou découverts, l’obtention se complique sérieusement car dans ce type de projet immobilier, il faut un profil sécurisant, sans comptes négatifs.

Les prêts aidés et PTZ

Dans le cadre d’une primo accession, il est possible d’obtenir le prêt à taux zéro, c’est un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l’État et qui permet de financer une partie de l’achat immobilier. Le PTZ est proposé par la banque, lors de la simulation de crédit immobilier. Ce crédit étant plafonné, il est aussi soumis à des conditions de ressources mais la plupart des parents célibataires avec enfants peuvent en bénéficier, sauf s’ils ont été propriétaires récemment.

Le prêt d’accession sociale (PAS) est une aide que l’on peut aussi cumuler avec le PTZ ; il est destiné aux foyers avec des revenus modestes, les banques passent des conventions avec l’Etat pour proposer ces financements, qui sont souvent basés sur des taux plus intéressants et des conditions de remboursement plus souples, leur obtention nécessite souvent plus de justificatifs mais le jeu en vaut la chandelle.

Favoriser les démarches en ligne

Les démarches de crédit immobilier sont généralement longues et fastidieuses, surtout lorsqu’il faut s’occuper des enfants, avec les trajets à l’école, la préparation des repas et les activités à la maison. Les démarches sur internet permettent d’obtenir des premières estimations gratuites, sans forcément avoir besoin de se rendre en agence bancaire, nécessitant un rendez-vous planifié longuement à l’avance. Il faut prendre son temps et surtout étudier soigneusement les offres des différents établissements, à savoir qu’une offre de prêt à l’habitat se compare sur le coût total du crédit et non sur le taux.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : TugLuh

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Garde de l'enfant : utilisation erronée... Garde de l'enfant : utilisation erronée... Je m’interroge sur la persistance de l’usage d’un terme dans le langage commun concernant en particulier la situation des enfants issus de couples séparés. Il n’y a pas si longtemps, la...
  • Nom d'usage et nom de jeune fille Nom d'usage et nom de jeune fille Selon le Code Civil, à la suite d’un divorce, chaque époux perd le nom de son conjoint (article 264 alinéa 1).Cependant, après son divorce, la femme peut conserver le nom d’usage de son...
  • La séparation du couple Pacsé La séparation du couple Pacsé Tout d’abord, il faut indiquer comment mettre fin au PACS.L’article 515-7 du Code civil précise les cas dans lesquels le PACS est dissous : décès d’un des partenaires, mariage des...
  • Quotient familial : polémique pour plus d'équité ? Quotient familial : polémique pour plus d'équité ? Après la seconde guerre mondiale, la création du quotient familial devait favoriser la natalité, en octroyant un avantage fiscal qui augmentait avec le nombre d'enfants, mais aussi avec le niveau...
  • L'enquête sociale L'enquête sociale L'enquête sociale vise à mieux cerner la situation de la famille et les conditions dans lesquelles évoluent et sont éduqués les enfants.En demandant une enquête sociale, le juge aux affaires...
  • Divorce et vacances à l'étranger avec son enfant Divorce et vacances à l'étranger avec son enfant A l'approche des vacances d'été, nombreux sont les parents séparés ou divorcés qui se demandent comment partir en vacances à l'étranger avec leur(s) enfants, en toute légalité. Dans tous les...