Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Dossiers sur la famille > Travail > Quel travail est compatible avec les horaires d'école ?

Quel travail est compatible avec les horaires d'école ?

Lorsqu'on est maman solo ou papa solo, il faut parvenir à faire rimer vie professionnelle avec vie familiale, et si possible, vie personnelle… Cela n'a rien d'évident, comme le savent les familles monoparentales qui doivent se plier à un rythme quotidien redoutable, surtout en l'absence totale de l'autre parent excluant toute velléité de souffler un peu. Lorsque le planning devient infernal, peut-être faut-il se poser la question d'une reconversion ou d'un changement de poste afin de retrouver un équilibre de vie familiale, surtout si les enfants sont en bas âge.

travail compatible avec les horaires d'école

L'idéal serait d'avoir des horaires dits "classiques" qui se calquent au mieux sur les horaires scolaires, toutefois il ne faut pas hésiter à profiter des services de cantine et de temps périscolaire, qui vous permettront de mieux optimiser votre temps de travail. En outre, dans la mesure du possible, limitez vos temps de trajet domicile-travail, vous gagnerez de la disponibilité familiale.

Les métiers à éviter pour un parent solo

Certaines professions, du fait de leurs horaires atypiques (aube ou soirée, week-end…) ne sont véritablement pas adaptées aux familles monoparentales qui devront alors avoir recours à des baby-sitters ce qui viendra, en plus, grever leur budget en frais de garde.

C'est le cas notamment des métiers de la restauration, des métiers de la vente en boutique, en galerie commerciale et supermarchés, des métiers du nettoyage, des métiers de l'immobilier qui organisent des visites le soir et le samedi, de nombreux métiers de la santé, ainsi que tous les métiers au travail posté (2/8 ou 3/8) et de nuit.

Le statut de cadre fait souvent l'objet d'une grande tolérance sur les horaires qui peuvent parfois déraper sans que le salarié soit en position de s'y opposer s'il veut garder sa place, malheureusement. Soyez vigilants en sachant imposer vos limites !Et n'hésitez pas à solliciter votre employeur pour faire un peu de télétravail.

Certaines professions sont équivoques. C'est le cas notamment des artistes et techniciens intermittents du spectacle ou des professions de l'agriculture. Dépendants des tournées, des horaires tardifs pour les uns, ou alors de la météo et des saisons pour les autres, les professions de ces secteurs imposent des passages à forte indisponibilité compensés par des périodes de vacance ou d'aménagement du temps de travail plus souple.

Attention aux propositions de travail trop alléchantes pour être parfois totalement honnêtes sur les contraintes inhérentes : vendeur à domicile indépendant (VDI), vendeur, représentant et placier (VRP). Le statut d'autoentrepreneur peut aussi vous contraindre à des amplitudes horaires très larges pour pouvoir gagner suffisamment d'argent.

Les métiers adaptés aux parents seuls

Les métiers de l’enseignement offrent des horaires - et des vacances - parfaitement adaptés aux mamans solos et papas solos. Outre professeur, selon la formation de chacun(e), d'autres professions existent telles que celles des fonctions administratives et d'encadrement (secrétaire, intendant, proviseur, conseiller d'éducation…) mais aussi ATSEM, agent d'entretien, documentaliste, infirmier, psychologue scolaire, etc

Les métiers d'accueil du jeune enfant, que ce soit à domicile comme les assistantes maternelles, ou en structure d'accueil, comme les puéricultrices, aides-puéricultrices, etc. permettent de concilier sa vie professionnelle avec sa vie familiale, compte tenu du lieu de travail dans le premier cas, et des horaires, dans la seconde situation puisque rares sont encore les crèches aux horaires atypiques.

Les métiers de bureau du service public ou du secteur privé proposent généralement des horaires classiques dits "de bureau" s'étalant du lundi au vendredi. Ici encore, les profils de postes sont variés allant du secrétariat aux fonctions comptables, de RH, de communication, etc.

télétravail pour parents solos

Les métiers des centres d'appel ou de la relation client qui consistent à réceptionner les appels de clients ou à émettre des appels de prospection dans le cadre de télémarketing, ont longtemps été intéressants au niveau des horaires, mais cela tend à changer avec les services clients ouverts jusqu'à 22h ou les samedis et même parfois les dimanches.

Les métiers du web offrent de larges opportunités de télétravail en tant que rédacteur, web designer, community manager, architecte réseau, traffic manager, etc. Certaines fonctions, selon les entreprises, peuvent être totalement délocalisées à domicile ou juste partiellement à raison de 1 à 2 jours par semaine.

Les métiers de l'artisanat et du bâtiment sont généralement concentrés du lundi au vendredi et ne sont pas réservés aux hommes : plombier, couvreur, maçon, plaquiste, électricien, tailleur de pierre, etc.

Le métier de chef d'entreprise, s'il permet, théoriquement, de gérer son planning à sa guise, demande malgré tout une forte implication et de nombreuses heures d'investissement personnel…souvent au détriment de sa vie privée. Attention au miroir aux alouettes !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

26 commentaires

Écrit par Did le 26/04/2021 à 06h23

Maman solo (père pas du tout présent), j'ai 2 enfants de 2 et 5 ans. J'aimerais avoir des témoignages de parents isolés qui ont réussi à allier travail sans que ce soit (trop) au détriment de leur vie personnelle et familiale. Est-ce possible ? Comment concilier :

  • garde enfants les mercredis et toutes les vacances (sans que ça impacte trop le budget, nounou et centre aéré ont un coût)
  • leurs activités sportives
  • les jours d'absences pour maladies
  • les courses, démarches, etc
  • du temps pour soi ?

Merci pour vos réponses

Écrit par Marie Déchamps le 07/05/2021 à 09h46

Maman solo de 27 ans d'un enfant de 7 ans, je suis parfois , souvent même dans un stress permanent avec le mode de garde de mon fils.

En travaillant dans le commerce chaque semaine c'est une nouvelle organisation pour récupérer mon fils à l'école et le garder le samedi.

Malgré que nous sommes chanceux d'être dans un pays tel que la France qui nous aide beaucoup, la monoparentalité est pour moi, bien mise de côté, dans cette société.

Tout d'abord, les centres de loisirs et le périscolaire ne sont pas adaptés pour des horaires atypiques et quand nous sommes solos en activité professionnelle dans le commerce, restauration ou médical, nous n'avons malheureusement pas le choix d'y laisser une bonne partie de notre salaire.

L'aide Pajemploi s'arrête quand l'enfant a 6 ans et pour l'état, c'est comme si l'enfant était apte à s'autogérer.

J'ai enregistré une vidéo sur Youtube : " l'aide Pajemploi s'arrête au 6 ans de l'enfant " et j'essaie de contacter des médias pour qu'ils nous écoutent et mettent de la lumière sur notre problème.

Bon courage , on y arrivera !

Marie

Écrit par Lola le 14/10/2021 à 12h41

Veuve et maman de 2 enfants dont un de 6 ans.

Actuellement sans emploi (car je travaillais avec mon mari).

Je recherche désespérément un travail en journée pendant les heures scolaires avec un salaire plus haut que le smic car très dur de s'en sortir avec un smic.

Je sais plus trop où me tourner. Ma situation est très difficile étant veuve, je me dois d'être présente pour mes enfants et je ne vois rien qui me correspond d'autant plus que la caf ne rembourse plus les frais de garde après 6 ans.

J'ai beau regarder dans les métiers de l'informatique (pour rester chez soi) ou métiers lié au scolaire pour avoir les mêmes horaires que les enfants ou usine comme agent de conditionnement ou autre, je suis toujours bloquée soit par le salaire, soit par manque de compétences, soit par goût...

Avez vous des idées pour moi ?

J'ai besoin de soulagement psychologique et le métier est une grosse étape pour moi.



Écrit par Cuquita le 06/04/2022 à 22h49

C'est du n'importe quoi de dire que le métier d'enseignant est parfaitement compatible avec le fait d'avoir des enfants en bas âge. Pour ma part, maman solo de 2 petits et enseignante, je galère car je commence tous les matins à 8h et le périscolaire ouvre à 7h30. Je ne suis pourtant pas loin de mon lycée mais en déposant mes enfants à 7h30 je serais systématiquement en retard (à 8h je dois être dans ma salle, élèves assis, à faire l'appel). Je dois donc payer une babysitter tous les matins. Le soir nous avons souvent des réunions obligatoires (après 18h) je travaille le mercredi et le comble, on me reproche de ne pas m'investir assez dans mon établissement car je ne participe jamais aux réunions du soir à part celles qui sont obligatoires (je paye encore une babysitter). Oui nous avons les vacances, mais on ne choisit pas ses horaires (ça va de 8h à 18h, cinq jours par semaine dans mon établissement) et on nous demande un investissement régulier en dehors des heures de cours donc entre 18h et 20h. Aucune adaptation aux mamans sans aide, le tiers de mon salaire y passe en frais de garde. J'hésite même à changer de métier pour cette raison...

Écrit par ELODIE le 11/04/2022 à 09h24

Je lisais ce poste car, même à 80% ,je ne parvient pas à concilier ma vie de famille et mon travail de façon satisfaisante, du fait de mes horaires ,et j'ai la surprise de découvrir le nom de ma profession sur cette liste, à savoir ATSEM. Les atsem sont amenées à commencer leur travail à 7h45, finir à 18h15 et travaillent la moitié des vacances scolaires...je ne vois pas vraiment en quoi c'est compatible avec les horaires scolaires...nous ne sommes pas enseignants et n'avons pas du tout les mêmes horaires qu'eux...simple précision...

Écrit par Marine le 14/05/2022 à 09h31

Je ne suis pas une maman solo mais je vis avec un homme qui a un métier avec des horaires atypiques et qui est amener à souvent partir sur de longues périodes. Je travaille actuellement en crèche qui est ouverte de 7h à 19h. Sachant que la garderie ouvre à 7h et ferme à 19h et qu'à la crèche les premiers enfants arrivent à 7h et les derniers partent a 19h je suis obligée de payer quelqu'un pour s'occuper de mes enfants lorsque mon homme est absent. Je ne pense pas que les métiers en crèche soient compatible avec une maman solo.

Écrit par Ludovic le 23/05/2022 à 10h43

Je suis le papa d'un enfant porteur de handicap moteur et autiste de 16,5 ans, en garde alternée. J'ai fait 2 ans d'études et passé le diplôme Moniteur éducateur, métier en forte demande aujourd'hui.

Seulement la dure réalité c'est qu'aucun employeur n'arrive à s'adapter aux contraintes que demande la dépendance de mon fils pour tous les actes de la vie quotidienne. Et je ne parle pas de ses 18 semaines de congés (9 chez moi).

Je suis dans l'impasse et je passe auprès de pôle emploi pour une personne qui ne souhaite pas travailler. A 500 euros par moi, cela devient plus que nécessaire, mais je ne sais pas qui pourrait me conseiller.

Écrit par Marie le 30/06/2022 à 01h52

Infirmière je viens d'avoir mon 2eme enfant.. horaires 6h30 19h30 ou des matin 6h30 12h45.. planning sans roulement différent sur les 12 semaine de l'annee...compatible si maman solo ? Laissez moi rire.. je ne suis pas seule mais avec un mari qui de par son nouveau travail va partir en déplacement la semaine donc je cherche un nouveau poste avec des horaires " bureau " sinon je vais devoir faire autre chose.. ou payer une societe de garde le matin de 6h a 8h30 ( 480 euros pour 3 jours semaine ) sans compter les soirs ou personne ne peut m aider de 16h30 ou 17h30 si periscolaire.. jusque 20h que j arrive.. et je bosse a 15 min de chez moi heureusement.. malgré ca je vais devoir quitter mon job. Rien n est fait pour aider les gens sans famille .. et avec des horaires atypiques c'est juste horrible une bonne partie du salaire y passe.. à quoi bon franchement.. c'est deprimant.

Écrit par Stephie le 05/07/2022 à 06h41

Merci Marie !!! Je suis entièrement d'accord avec vous !!!! Moi même je suis bloquée depuis quelques temps... Je tourne dans ma tête depuis 1 an pour trouver une solution pour reprendre le travail car financièrement la caf ça va un moment... Le pb est que j'ai mon fils de 5 ans détecté spectre d'autisme... Orthophoniste 2 fois par semaine plus ma fille une fois par semaine... Pourtant je meurs d'envie de reprendre le travail... Je sais pas quoi faire... Je n'ai pas de parents à la retraite et la maman de mon chéri est à la réunion donc impossible...

Même si je prends une assistante mat je vais forcément payer le coût des trajets pour les séances...et je ne sais pas si elle accepterait de les emmener à l'orthophoniste surtout...

Écrit par Lolie428 le 19/07/2022 à 21h28

Alors moi je suis une maman de 23 ans, j’ai un petit garçon qui va bientôt avoir 2 ans. Mon fils va à la crèche du lundi au vendredi de 7h30 à 15h30. Moi je viens de commencer un contrat pro en « Responsable de rayon »

Ce qui est très difficile pour moi c’est les horaires de mon travail je travail dans un supermarché de 9h à 19h.

Le matin je dépose mon fils à 7h30 et à 15h30 la patronne du supermarché me laisse aller récupérer mon fils à 15h30 à la crèche puis revenir au travail jusqu’à 19h.

Des horaires qui ne me plaisent pas mais pour l’instant j’y suis obligée.

Du coup quand je récupère mon fils à 15h30 je le laisse avec ma voisine qui à travaillé avec les enfants mais aujourd’hui elle a décidé de ne plus travailler donc elle m’a proposé de surveiller mon fils jusqu’à mon arrivée, elle surveille aussi un petit garçon qui à des parents avec des horaire pas faciles aussi.

Aujourd’hui sa s’installe comme une routine je dirais que voir son enfant que le soir et le matin n’est pas jolie jolie sachant que je travail aussi le week-end j’ai toujours cette peur que mon fils croit que je l’abandonne, c’est triste à dire mais voilà mon petit témoignage.

Écrit par Sousou le 27/07/2022 à 22h41

Bonjour, je suis une mère isolée de 25 ans et mon fils a 4 ans. Je n’arrive pas à reprendre le travail car les horaires ne correspondent pas au horaires de l’école et du centre aéré de mon enfant. Pour continuer à percevoir le RSA je vais à la recherche d’emplois ainsi que je passe des entretien d’embauche où je suis souvent prise pour commencer à travailler mais je n’ai pas la possibilité de travailler car je n’ai pas de mode de garde. Alors pour ne pas rester sans rien faire je fait des missions d’hôtesses d’accueil lorsque les horaires sont apte ou bien je passe des formations pour améliorer mon anglais. Cela me déprime de vivre ainsi…

Écrit par Jessica91 le 11/09/2022 à 16h39

Comme je vous comprends.. je cherchais désespérément un travail qui colle parfaitement avec l’école. J’ai enfin trouvé!! Je suis en cdi à temps partiel dans le secrétariat et j’ai annoncé mes contraintes horaires lors de l’entretien et tout est nickel. Mes enfants ne sont jamais en garde. Ne perdez pas espoir et persévérez.

Écrit par DEBORAH69 le 12/10/2022 à 14h47

Je suis maman de deux filles de 5 et 10 ans, je suis comptable et les horaires de bureau sont plutôt bien adaptés quand on est parents solo (8h30/17h30) et j ai mes vendredis âpres-midi. Mes filles sont en périscolaire jusqu’à 18h, et au centre aéré le mercredi ainsi que les vacances scolaires. Si elles sont malades ou leur prof absente, j'ai la possibilité de faire du télétravail ou de m'absenter en cas d'urgence médicale par exemple, cela ne gênera pas mon service et je pourrai rattraper mes dossiers...avec de l’expérience on arrive à avoir un salaire convenable tout en restant sur 35h... Je connais trop bien le problème de ne pas avoir de parent à proximité, mes filles ne dépendent que de moi (le papa a des horaires atypiques, commence à 4h du mat ou finit à 1h du matin et travaille aussi le samedi/dimanche). Aussi trouver un job proche de votre domicile/école afin d’éviter des trajets trop longs...15 minutes en voiture entre l’école et le travail est pour moi l'idéal. Bon courage...

Écrit par sylvie le 01/12/2022 à 15h14

J'ai une fille de 12 ans que je dois déposer au bus matin et soir et la récupérer le mercredi à 13H. Pas facile d'avoir un emploi que j'aimerai faire, depuis sa naissance j'ai fait aide à domicile puis agent d'entretien dans un collège. Ce dernier emploi ne me plait pas, trop ennuyant, alors je souhaitais faire une formation d'employée administratif mais ne trouvant pas de stage je dois renoncer. Je pense refaire aide à domicile.

Écrit par Laurence le 12/03/2023 à 08h10

Le conseil « faites enseignant » si vous êtes parent solo était tout à fait adapté … il y a 15 ans. Avec les réformes successives, je suis régulièrement convoquée au lycée à 7h30 pour préparation de salle et surveillance (semaine de bac blanc en janvier, semaine d’épreuves de spécialités en mars, semaine de bac en juin). Et les conseils de classe peuvent finir à 21h .

Heureusement que ma mère habite dans le coin. Sinon, les horaires de cours classiques de mon établissement c’est à partir de 8h10 et jusqu’à 18h20 (on peut avoir cours les 1eres et dernières heures et plein de « trous » au milieu). Pratique quand la garderie scolaire ouvre à 7h45 et ferme à 18h30 et que l’école n’est évidemment pas juste à côté.

Écrit par Lyly le 12/04/2023 à 22h56

C'est rassurant de lire vos témoignages les filles je suis pas la seule a me torturer l'esprit pour allier vie de famille et travail !! C'est tellement dur depuis que je suis maman je ne cesse de me dire que laisser ses enfants en garde du matin au soir et aux vacances scolaires ben en fait on les voit pas surtout quand on travaille le samedi on termine à 19h bref je suis actuellement en congé mater et comme pour mon premier je ne me vois pas laissé mon bébé à 2 mois et demi mais je pense aussi à après... pas évident tout ça.

Écrit par Olivier le 10/06/2023 à 18h44

Je suis papa solo de deux enfants, un de 10 ans qui éprouve plusieurs troubles d'apprentissage et l'autre polyhandicapé en institution la semaine et qui revient en weekend uniquement.

Je recherche donc un travail dans des horaires de bureau pour éviter des frais de garde supplémentaires et éviter d'autres complications financières.

La seule solution que je vois, c'est envisager un mi temps ou un deux tiers temps en semaine et en 9h - 17h et y rajouter un emploi complémentaire depuis mon domicile.

Pas évident quand même, mais je me sens moins seul depuis que j'ai lu vos témoignages. Bonne réflexions à vous toutes

Écrit par Juju le 07/07/2023 à 16h03

Moi même maman solo je voudrais juste signaler qu'Atsem c'est cool pour le mercredi, week-end et vacances qui se calent bien mais pas pour les horaires semaine. Attention ça dépend des écoles moi je fais 8h-13h30 14h-18h donc entrée/sortie d'école faut trouver une solution, garderie ou autre.

Écrit par Céline le 11/10/2023 à 04h54

C'est un article interessant avec des temoignages dans lesquels je me retrouve.

Je suis maman de 2 enfants de 11 et 8 ans.

Je suis en couple mais mon mari travaille en supermarché (du lundi au samedi), il quitte la maison tous les matins à 04h15. Moi je suis ATSEM mes horaires sont du lundi au vendredi (sauf mercredi) de 07h30 à 17h30 avec un trajet de 30 min.

Aujourd'hui je ne vois pas beaucoup mes enfants car même sur le temps des vacances nous travaillons. Les enfants souffrent de cette situation et moi je vis avec le sentiment de les abandonner chaque jour.

Je commence à chercher un peu ailleurs pour essayer d'avoir des horaires compatible avec une vie de famille. Mais hélas...

Écrit par Lila le 15/02/2024 à 12h58

Les métiers des écoles c'est a dire aesh ou avs sont compatibles les métiers atsem ou maitresse non car elles commencent à l'heure où leurs propres enfants commencent et finissent. Par contre le collège c'est autre chose car l'heure est différente de la maternelle et l'élémentaire et le mercredi il y a école donc pas intéressant pour être présent avec ses enfants, je suis actuellement en congés parental et j'ai fait une formation sur la personnalisation d'article bébé et adulte, ça peut être un plus mais je ne peux pas en vivre a temps plein. Mon métier assistante commerciale 2 à 3 jours sur site à plus d'1 heure de chez moi ne me permettrait pas d'être présente pour mes enfants le matin le soir mercredi et vacances scolaires alors je préfère faire un métier peut être moins diplômé et avoir une meilleure qualité de vie.

Écrit par Sonia13 le 05/03/2024 à 15h57

Nous sommes un couple qui attendons un premier bébé, mon conjoint avait un projet de travail qui est finalement tombé à l’eau… je travaille en pharmacie, il nous est simplement impossible de concilier nos emplois du temps pour la garde du petit… Les nounous ont des exigences folles par chez nous (pas de mercredi, pas de vacances scolaires, pas plus tard que 17h30 le reste de la semaine…) je ne m’étais pas penché la dessus au début de ma grossesse mais aujourd’hui je n’en dors plus les nuits et je passe une journée sur deux à pleurer d’angoisse tellement je ne vois pas d’issue…

Je ne sais plus quoi faire, j’ai regardé tous les emplois possibles faire du ménage par exemple et bien figurez vous qu’il n’y a pas d’offre pour l’instant ! L’aide à domicile ? Pas compatible non plus il faut rester jusqu’à plus de 19h parfois…

Pour mon conjoint pareil, même les boulots de nuit on trouve pas!

Je ne sais plus quoi faire… jamais je ne me suis sentie si proche d’un basculement…

Écrit par Marine44 le 19/03/2024 à 09h59

Je suis maman célibataire d'un jeune garçon de 9 ans, autiste modéré non verbal que j'ai en garde exclusive. Je fais des horaires atypiques à temps partiel (78%) mais sur une amplitude horaire de 12h (travail 10h). Je ne me retrouve plus dans mon métier et je souhaiterais changer afin d'améliorer mon quotidien et celui de mon loulou (lever tôt, fatigue, payer la nounou avec l'urssaf à un prix assez haut, faire contribuer le papa dans la semaine, pour combien de temps ? car je ressens que parfois ça le pèse car au plus tard je finis à 21h ....) mais problème : je ne sais pas quoi faire et quel métier pourra me permettre d'avoir des horaires plus conventionnels, et ne plus travailler les week-end et les jours fériés afin que moi-même je puisse avoir plus de temps pour "souffler".

Je cogite ++++ je n'ose pas me lancer dans une reconversion ou changer de structure car c'est vraiment le côté financier qui me fait peur. J'ai aussi pour objectif de redevenir proprio en solo mais avec le handicap de mon fils, mon métier actuel et la nounou qui part d'ici 2/3 ans en retraite c'est très compliqué de me dire que je vais retrouver un mode de garde qui accepte mes contraintes horaires (honnêtement j'ai peu confiance et si c'est pour y laisser mon salaire c'est pas la peine) ainsi que le handicap de mon fils.

En lisant les commentaires, je m'aperçois que nous sommes beaucoup à avoir le même souci et à cogiter/chercher des solutions pour un avenir plus serein sans être en galère financière. Et je trouve que nous sommes pas assez aidé/orienté/épaulé alors que malgré notre situation, nous souhaitons vivre comme tout le monde et donner tout ce que nous pouvons pour avoir la meilleure qualité de vie tant pour nous que notre/nos enfants.

Bon courage à nous toutes et tous

Écrit par MayaCanta le 28/04/2024 à 16h13

Comme je suis contente de lire ces témoignages. Je pensais avoir un véritable problème d’organisation.

Merci beaucoup pour ces partages, notamment sur les professions comme professeurs, Atsem, .. J’étais en projet de reconversion sur l’un de ces métiers mais je vais rayer de ma liste.

Y a-t-il des enseignants de la conduite? J’y ai pensé également.

Moi : maman solo de petits de 2 et de 5 ans. Merci.

Écrit par MamaOh le 20/06/2024 à 00h24

Maman solo de 2 bouts de choux de 2 ans et 4 ans. Je suis dans la même réflexion pour trouver un équilibre me permettant de vivre décemment avec en plus la frayeur pour mon petit dernier, né avec une cardiopathologie, CIA (Communication Inter Auriculaire) qui le rend plus fragile, avec un léger retard de développement et de croissance. J'ai fait des entretiens : reconversion professionnelle en alternance assistante de gestion, aesh, téléconseillère CARSAT. J'ai été prise à chaque fois, mais obligée de me désister, toujours à cause de cette difficulté de mode de garde.

Comment trouver une nounou disponible en plein mois d'août ? Le petit était souvent malade, ça m'angoissait énormément. Je n'ai pas suffisamment anticipé la réservation en centre de loisir et les mercredis après-midi. Après le seul avantage, un peu grâce à la pathologie du petit, c'est d'avoir eu une place en crèche occasionnelle par le pôle médical. Mais sincèrement, ils font miroiter la possibilité d'un accueil régulier en cas de signature de contrat, mais c'est difficile de s'engager sans certitude de leur part, et finalement au moment où tout est calé de mon côté, du leur ça ne suit pas. J'enrage. C'est terriblement difficile. Qui plus est, on ne peut pas avoir la vision de toutes ces difficultés avant de devenir parent. D'autant plus lorsque cela arrive par surprise. J'étais déclarée potentiellement stérile, à cause d'un fibrome et dans l'attente angoissante d'une énième opération pour enlever des kystes, BAM enceinte: le miracle existe. Mais voilà, mes petits sont la prunelles de mes yeux, quand je leur dis Maman va travailler, ils préfèrent nos moments privilégiés où on va à la ludothèque, faire la tournée des spectacles pour enfants, à la bibliothèque et tous les évènements ou systématiquement, on croise des ASMAT persuadées que je le suis aussi, comme ma fille et mon fils ne me ressemblent pas du tout. Je finis par avoir un choix crucial à faire:

Soit je vais tenter de faire ce fameux CAP AEPE pour sauter le pas. Soit je fais le contrat pro pour être assistante de direction. En sachant que pour ce dernier choix il me faudra bosser le soir à mes révisions et devoirs. Trouver la force après m'être occupé des petits et leurs humeurs, et émotions virevoltantes, (en espérant ne pas finir sourde, et arrêter de faire le gendarme etc., les joies de tous les parents, même si on les adorent!) être même plus qu'organisée en croisant les doigts pour qu'aucune épidémie de grippe, rhum, gastro, varicelles et tout le toutim ne vienne entraver mes rêves d'une vie meilleure.

Si vous avez des conseils, je suis preneuse.

Bon courage à toutes et tous.

Écrit par Sania le 24/06/2024 à 01h18

Je suis tellement rassuré de lire vos commentaires, je suis en plein désespoir chaque entretien que je passe obligé de refuser systématiquement à cause des horaires, je meurs d'envie de reprendre le travail mais même en reconversion pro je ne trouve aucun métier soit qui ne m'intéresse pas tout simplement, soit pas le niveau pour, maman solo 2 enfants en bas âge trouver un métier pas trop physique en plus histoire de pas rajouter de charge mentale, même au SMIC ne me dérange pas mais j'ai l'impression que plus rien est adapté aux parents solos sans famille ou proches.

Écrit par Deme le 17/07/2024 à 11h29

Je rejoins la plupart des commentaires… pas évident de concilier vie pro et familiale. Je ne suis pas maman solo mais papa n'est jamais dispo (exploitant agricole). Je travaille dans le commerce. Le matin pas de soucis je commence toujours après avoir déposé mon fils à l'école (si exception papa peut déposer le matin il est un peu plus dispo). Mais le soir quand on finit après 18h/18h30 c'est impossible, les garderies ferment entre 18h30 et 19h dans mon coin (je finis à 19h) et je suis à 10/15mn de route. Du coup heureusement j'ai la mamie qui me le prend une semaine sur deux à la sortie des classes et tous les samedis… Mais ça me fend le cœur de ne pas passer ces moments avec lui. Et je ne sais absolument pas dans quel secteur m'orienter.

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : mr5e7G

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Les femmes, le travail, les enfants, la culpabilité… Les femmes, le travail, les enfants, la culpabilité… Il est acquis, aujourd'hui, que les femmes travaillent et ont une carrière professionnelle à mener. Paradoxalement, la société, les modes de vie n'ont pas évolués aussi vite, c'est-à-dire en...
  • Créer son entreprise en étant parent solo Créer son entreprise en étant parent solo L’image du parent solo entrepreneur n’est pas celle qui nous vient immédiatement en tête lorsqu’on évoque la problématique du travail ou de la recherche d’emploi chez les familles...