Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Bibliothèque de Parent-Solo > Société - Sociologie > A quoi rêvent les hommes ? de René Frydman et Muriel Flis-Trèves

A quoi rêvent les hommes ? de René Frydman et Muriel Flis-Trèves

En Occident, la libération des femmes a progressivement modifié le statut et l'image du masculin. L'homme classiquement décrit comme dominateur, protecteur, s'exprimant dans l'action, laisse place à d'autres modèles. Le bouleversement des rapports quotidiens entre les hommes et les femmes a mis à mal la suprématie masculine et, semble-t-il, fait émerger de nouvelles générations d'hommes. Des hommes, virils sans être machos, assumant leur masculinité et se réjouissant de l'égalité des sexes ? Ou des hommes privés, au contraire, de leurs repères traditionnels, en mal de reconnaissance identitaire, impuissants à endiguer la mutation de leur masculinité et la perte de leurs privilèges ? Des psychanalystes, des médecins, des anthropologues, des écrivains, des historiens, des juristes et des philosophes s'interrogent sur les modifications du " premier sexe ", sur les modalités nouvelles de transmission et sur les figures contemporaines des mâles modernes de père en fils.

(novembre 2006)

Le professeur René Frydman est gynécologue-obstétricien, chef du service maternité à l'hôpital Antoine-Béclère à Clamart. Le docteur Muriel Flis-Trèves est psychiatre et psychanalyste.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ZxkmWd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Au tribunal des couples par le Collectif Onze Au tribunal des couples par le Collectif Onze Divorces et séparations conjugales sont aujourd’hui fréquents. Tout un chacun, marié ou ayant des enfants, peut avoir affaire à la justice familiale pour régler les conséquences de sa...
  • Dix ans en quarantaine de Pascale LEROY Dix ans en quarantaine de Pascale LEROY À 7 ans, on m’a dit que j’avais l’âge de raison et j’étais fière. À 18 ans, déclarée majeure, j’ai cru que j’étais adulte. À 33 ans, j’ai pensé que j’avais l’âge du...