Vous êtes ici : Actualités et brèves > Appel à témoins > Maman solo en situation de précarité : M6

Maman solo en situation de précarité : M6

Je travaille sur un projet que M6 se propose de mettre à l’antenne à l’automne, autour de la précarité en France.

Au travers de portraits de personnes, tournés aux quatre coins du pays, nous essayerons de comprendre pourquoi la pauvreté augmente en France ? Notre système fabrique t-il de la précarité ? Comment en sortir ?

Nous nous intéresserons en particulier aux problèmes de logement, de travail, aux accidents de la vie qui font que l'on se retrouve plus vite qu'autrefois précaire, une séparation, la perte d'un emploi...

Être maman solo aujourd’hui relève souvent du parcours du combattant. Comment assurer seule la sécurité financière de ses enfants, quand on connaît l’exigence et les contraintes de la maternité? Comment mener de front sa vie de femme, de mère et offrir le meilleur à ses enfants?

Nous aimerions donner la parole à l’une de ces mères. Souvent peu entendues, peu récompensées, elles font partie - pour près d’un tiers d’entre elles - de ces Français en grande difficulté, que notre société individualiste génère sans les protéger.

Je suis très attachée à l’idée de donner la parole à ces femmes. Il n’y a qu’en obligeant la société (le téléspectateur) à ouvrir les yeux que les choses peuvent changer...

Contact :
Julie Martin
0660334043
juliescpo@gmail.com

Écrit par Nathalie le 20/07/2018
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

3 commentaires

Écrit par frederic le 20/07/2018 à 14h21

bonjour , je vient de voir votre article sur FB , c'est une bonne chose et un bon sujet , juste qu'ils ne faut pas oublier les hommes qui comme moi s'occupe seul de ses enfants , j'en ai 4 a charge , sa fait 10 ans , merci de penser a nous aussi les hommes

Écrit par sophie le 20/07/2018 à 15h07

Bonjour,

ce sujet est pertinent , car beaucoup de femmes sont délaissées sans scrupule par certains hommes (pas tous), et souffrent le martyre avec leur enfant, sans aide, car nombreux sont ceux qui se considèrent comme des pères "touristes". Je sais qu'il y a aussi des pères qui s'occupent très bien de leur enfant, mais trop de mères sont seules aujourd'hui c'est un véritable fléau. Moi j'en ai élevé 4 seule, sans aide le weekend, ce qui m'a sauvé, c'est que je n'était pas précaire, mais l'état devrait pénaliser les hommes (ou les femmes) qui ne s'occupent pas de leurs enfants alors qu'ils sont en capacité de le faire. C'est surtout ça le problème. Je ne parle pas bien sur du cas ou un ex conjoint est malade, c'est un autre problème. Quand on met un enfant au monde on se doit d'être présent pour lui, et tout le temps aussi bien la mère que le père. La mère est souvent celle qui doit tout gérer et beaucoup sont dépressives, et font ce qu'elles peuvent pour y arriver. Voilà. ceci est valable bien sur pour les pères seuls avec enfant (ce n'est que 15 pourcentage des familles monoparentales).

Écrit par karine le 20/07/2018 à 19h08

bonsoir, je suis ravie d'entendre et de voir apparaître dans les discutions , les sujets radio ou journalistique à propos de "parent solo" .Cela fait plus de 10 ans que je vis au quotidien ce mode éducatif et jamais ou rarement je ne l'ai abordé car j'ai eu l'impression d'une tare ou d'un échec sur mon parcours de femme...Depuis peu je l'assume pleinement sans tabou car je pense que la génération de la trentaine la vie sans complexe et cela fait du bien ;j'ai plus de 40 et je perçois un nouvel élan de cette génération qui se donne des moyens pour être entendu et je les suis à 100°/° ...Mon histoire et mon vécu à des points communs forcément avec des situations similaires depuis peu je fais partie d'un collectif sur cette "particularité" et cela me fais un bien fou, cela permet d'être avec des gens qui me ressemble : homme /femme ,on se retrouve avec nos enfants sur des temps conviviaux(un temps bien organisé) ,on échange via un réseau social "confidentiel",on sympathise...Car les démarches , le budget restrinct , les galères juridiques etc. sont lourdes à porter parfois et l'entourage reste un autre contexte de vie et au travail s'est encore différent.Je trouve des astuces comme je peux pour créer mes sas et épanouir mon enfant sans le léser et sans trop marquer cette différence avec ses autres copains qui eux ont deux parents qui les élèvent et parfois une fratrie.J'ai toujours été heureuse de ma vie car "il vaut mieux être seule que mal accompagné" et la complicité avec mon enfant est top ! Il me tarde de voir votre sujet sur M6 à ce propos,bon tournage à vous!

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : HVAvp5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir