La double charge mentale d'une maman solo

Date : 16/01/2020 - Catégorie : Vivre en Parent Solo

Cette page provient du site Parent-Solo
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.parent-solo.fr/dossier-777-double-charge-mentale-maman-solo.html

Alors que la charge mentale supportée par les femmes semble de plus en plus reconnue par tous, Samira El Ayachi a signé un roman "Les femmes sont occupées" sorti lors de la rentrée littéraire 2019 qui met en scène une maman solo, qu'il est possible d'appeler également une héroïne anonyme des temps modernes puisque cette femme-mère célibataire, en nous livrant sa réalité intime et quotidienne, va nous conduire à reconnaitre les contradictions de la société contemporaine.

Samira El Ayachi Les femmes sont occupées

Les femmes sont occupées

"Le monde est fait pour deux catégories de personnes. Les hommes. Les femmes riches. Les autres se retirent sur la pointe des pieds en riant doucement, et en s’excusant."

Comme nombre de mères de familles monoparentales, la narratrice doit tout faire au niveau professionnel, domestique, personnel et matériel, ainsi elle doit finir sa thèse tout en montant une pièce de théâtre, sans oublier de lancer une machine, réussir les gâteaux d’anniversaire, retrouver la Dame de secours, croire à nouveau en l’Autre, régler des comptes ancestraux avec les pères et les patrons, c'est à dire, en gros, faire la révolution tout en devant changer la couche de Petit Chose, casser la figure à Maman Ourse et tordre le cou à la famille idéale. Pas simple...

Comme toutes les femmes, elle est très occupée mais avec, en plus, quelques autres charges dues à sa nouvelle condition de "maman solo", telles que sa solitude sociale et sa solitude existentielle. Elle met en évidence les liens invisibles qui existent entre batailles intimes et batailles collectives.

Parfaitement dans l'air du temps, ce roman à l'écriture précise réussit le pari d'être à la fois réaliste, humain, féministe, engagé tout en conservant un trait d'humour. Beaucoup de tendresse et de reconnaissance transpire de ce roman à l'égard des mamans solos et de toutes les femmes en général. Un roman exaltant à mettre entre toutes les mains !

L'auteure : Samira El Ayachi

Samira El Ayachi est née en 1979 dans le Nord à Lens. Elle a écrit son premier roman à 27 ans "La vie rêvée de Mademoiselle S." (Editions Sarbacane) dans lequel elle évoquait la génération désenchantée des années 2000. Puis, en 2013, son roman "Quarante jours après ma mort" (Editions de L’Aube) lui donne l'opportunité de faire parler le narrateur mort qui fait la lumière sur les tabous et les zones sombres d’une famille marocaine à Fès. Elle se consacre donc à l’écriture et avec "Les femmes sont occupées", elle signe son troisième roman ce qui ne l'empêche pas de parcourir la France et le Maroc, à la rencontre de ses lecteurs.

(Editions de l'Aube - 5 septembre 2019 - 248 pages - 20 €)

Acheter le livre

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre