Vous êtes ici : La documentation de Parent Solo > Bibliothèque de Parent-Solo > Les lectures « détente » > Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

"La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.

La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.

Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti."

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

(Editions JC Lattès - 17 août 2011)

Delphine de Vigan est notamment l’auteur du best seller No et moi, plus de 400.000 exemplaires vendus toutes éditions, Prix des Libraires 2008, adapté au cinéma par Zabou Breitman, et des Heures souterraines (2009), près de 100 000 exemplaires vendus en édition première et traduit dans le monde entier. Elle faisait partie de la dernière sélection du Goncourt, et a obtenu le Prix Renaudot des lycéens.

Acheter le livre

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : r6Pmsq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Billie d'Anna Gavalda Billie d'Anna Gavalda Franck, il s'appelle Franck parce que sa mère et sa grand-mère adoraient Frank Alamo (Biche, oh ma biche, Da doo ron ron, Allô Maillot 38-37 et tout ça) (si, si, ça existe...) et moi, je...
  • Les tribulations d'une jeune divorcée de Agnès Abécassis Les tribulations d'une jeune divorcée de Agnès Abécassis Elle n'a pas fait l'amour depuis plus d'un an. L'épilation du maillot lui pose des problèmes métaphysiques. Elle est incapable de tuer un cafard sans aller vomir ensuite. Un jour, elle apprendra...
  • Nouveau roman de Delphine de Vigan sur les enfants du divorce Nouveau roman de Delphine de Vigan sur les enfants du divorce Chaque nouveau roman de Delphine de Vigan est un évènement, et c'est ce qui marque ce début d'année 2018 puisque vient de sortir en librairie, Les loyautés, neuvième roman de l’auteur, qui a...
  • Toubib or not toubib d'Agnès ABÉCASSIS Toubib or not toubib d'Agnès ABÉCASSIS Vous voulez rire ? Alors bienvenue dans le petit cabinet médical parisien où travaille Yohanna Behar. Entourée d'une bande de docteurs loufoques experts en lancer de vannes – un gynécologue...
  • Allez, France ! de Janine BOISSARD Allez, France ! de Janine BOISSARD "Je m'appelle France, j'ai neuf ans et je viens d'entrer en CM 1. Dans ma classe, il y a les trois sortes de familles : les vraies. les monoparentales et les recomposées. Depuis le divorce, j'habite...
  • De fils à fils de Bernardo TORO De fils à fils de Bernardo TORO "Si l'enfant que tu es me juge, je veux croire que l'homme que tu seras me comprendra. C'est à lui que je m'adresse, en lui que je trouve la force de pousser jusqu'au bout mon récit. Une...