Vous êtes ici : Les dossiers de Parent Solo > Dossiers juridiques sur la famille > Interviews > Interview de Richard MALLIE, député des Bouches du Rhône (13), du 20 février 2006

Interview de Richard MALLIE, député des Bouches du Rhône (13), du 20 février 2006

Avertissement : Parent-Solo a informé l'ensemble des députés français de la création du site www.parent-solo.fr, puisqu'il s'agit d'un réel sujet de société, dont certains aspects relèvent du législateur. Nous publierons les interviews que les hommes et femmes politiques auront bien voulu nous accorder, en espérant que la pluralité soit de mise, sans aucun amalgame partisan de notre part.

Richard Mallié

Richard MALLIÉ, né en 1948, est marié et père de trois enfants. Docteur en Chirurgie Dentaire il s'est investi très tôt dans le Mouvement mutualiste en fondant notamment une Mutuelle étudiante ; Son goût marqué pour l'intérêt général et sa volonté de s'investir au service des autres, l'ont conduit à s'engager tout naturellement dans l'action politique : élu Maire de Bouc Bel Air (Bouches du Rhône - commune de 13 000 habitants) de 1989 à 2002, il est aujourd'hui Conseiller Général du Canton de Gardanne (Bouches du Rhône) et député UMP.

Parent-Solo : Notre site parent solo vous a visiblement interpellé puisque vous avez accepté notre interview ?

R.M. : Oui, parce que j'ai eu une action au niveau de la garde d'enfants en déposant deux propositions de loi sur la garde alternée, sur l'écoute de l'enfant dans le cadre d'un divorce, car j'ai connu un cas dans mon canton qui m'a ému et m'a fait prendre conscience de ce problème des familles qui se séparaient avec des conséquences sur les enfants. Il faut aider les familles monoparentales car ce n'est pas facile pour eux.

Parent-Solo : On entend peu parler de ce problème des familles monoparentales, de la part des " politiques ". Nous avons mis un sondage en ligne " Comment peut-on mieux sensibiliser la société au problème des parents solos ". La réponse " en agissant auprès des politiques " revient souvent. Comment voyez vous les choses au niveau des propositions de loi ?

R.M. : C'est un peu le point mort, c'est vrai, ça n'avance pas par rapport à la garde alternée car tout le monde est un peu tétanisé, et attend un peu par rapport à la loi de 2002.

Pour avoir été maire pendant treize ans et demi dans une commune de treize mille habitants, je vivais ce problème de familles monoparentales de façon concrète car je voyais le parent ayant la garde de l'enfant venir chercher du travail, une maison…Les familles monoparentales font doubler le nombre de logements donc il y a des répercutions concrètes sur la société en elle-même.

Parent-Solo : Justement, cela fait aussi doubler les impôts que les familles monoparentales payent : les parents qui n'appliquent pas la garde alternée pour différentes raisons (éloignement, discorde…), ont une position statutaire qui n'est pas du tout prise en compte. Ils sont considérés comme des célibataires, alors qu'ils doivent avoir un logement suffisamment grand pour accueillir leurs enfants, des revenus suffisants pour entretenir leurs enfants, etc.

R.M. : En termes de fiscalité, par exemple à la naissance, on met des parts fiscales différentes mais il y a une vingtaine d'années, on avait mis une part entière au lieu d'une demi part pour le troisième enfant et c'est toujours d'actualité, il faut le garder. Il faut qu'on incite aussi à la descendance et à faire en sorte qu'on se marie pour qu'il y ait des enfants.

Ce qui peut différencier la gauche de la droite c'est une forme de valeur, c'est-à-dire que la famille est la cellule de base de la société donc on doit la promouvoir. J'entends dire, par des collègues de l'opposition, que la famille c'est fini.

Est-ce qu'on doit appliquer nos valeurs? Ça me parait évident mais on doit aussi tenir compte de se qu'il y a actuellement dans la société.

Parent-Solo : Il faut tenir compte de ça car les familles monoparentales ont un niveau de vie inférieur selon les statistiques donc si on avait un message à vous faire passer ce serait celui là : tenir compte fiscalement de la situation du parent qui n'a pas la garde au quotidien, mais qui n'en a pas moins les charges. Aujourd'hui chacun des parents peut avoir sur sa carte vitale les enfants, mais la CAF ignore tout ça y compris la garde alternée car elle verse les aides qu'à un seul des parents. Ce sont des points pratiques importants à modifier.

R.M. : Ça m'intéresse car j'ai pour ambition d'être un élu de terrain, c'est-à-dire de faire du concret et pas que de la théorie. Je suis preneur de ce type de remarques.

Parent-Solo : Valérie PECRES, rapporteur UMP de la mission de l'information sur la famille a dit : " A l' UMP nous sommes attachés au principe fondamental de la filiation : un père, une mère, un enfant. ". La famille évolue et il faut en tenir compte.

R.M. : Ce n'est pas tellement la famille qui évolue. Dans la société on s'aperçoit que le mariage n'est plus ce qu'il était. Maintenant on se marie plus tard, et plutôt en " CDD " qu'en " CDI ", on ne veut que le meilleur mais plus du pire !

Parent-Solo : Le ministre de la famille, Philippe BAS, que nous avons sollicité pour l'informer de la création de notre site consacré aux familles monoparentales, n'a pas donné suite à notre appel.

Quelle est la position au niveau du gouvernement sur cet aspect, est ce qu'il y a des projets, une volonté plus affirmée… ?

R.M. : Au niveau du gouvernement, ils se battent en se moment sur des thèmes bien particuliers comme l'emploi…Je ne pense pas personnellement que cela bouge beaucoup d'ici les prochaines élections présidentielles qui devraient amener un débat là-dessus, sur un choix de société et les conséquences que ça amène.

Parent-Solo : Par rapport aux autres forces politiques présentesdans l'hémicycle, comment vous situez vous sur ce problème là ? Avez vous l'impression que le cas des familles monoparentales est réellement pris en considération ?

R.M. : Certains ne veulent certainement pas mettre leur nez là dedans mais c'est un sujet de société important, d'autres disent qu'il faut en parler et envisager quelque chose. Le débat doit se faire au niveau des partis politiques, comme c'est le cas à l'UMP.

Parent-Solo : Comment pensez vous que nous puissions faire passer les messages via le site ?

R.M. : Est-ce que le net est accessible à tous malgré le fait qu'il soit un outil d'avenir et très répandu : tout le monde n'y a pas accès, d'une part, et d'autre part, vos visiteurs vont-ils être que des gens directement concernés ? De mon côté, j'ai un site et je constate que ce média fonctionne très bien, il y a beaucoup de visiteurs et je fais aussi des sondages en ligne pour avoir des résultats qui, souvent, confirment les sondages nationaux …

Parent-Solo : On a toute sorte de catégories sociales sur le site. Comment faire pour toucher davantage notamment les gens qui sont des décideurs comme vous, des " politiques " ?

R.M. : Il ne faut pas hésiter à leur écrire, leur téléphoner…il faut les solliciter, les relancer…et il y en a qui se sentiront concernés et qui interviendront.

Parent-Solo : Je vais rencontrer le député de TOURS, suppléant de Renaud DONNEDIEU DE VABRES, Pascal MENAGE, prochainement, et Henriette MARTINEZ, députée des Hautes-Alpes, nous a transmis un message d'encouragement : ça prouve que la sensibilisation commence à fonctionner ?!...

R.M. : C'est ce qu'il faut faire !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 4qngJC

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

Pascal Lardellier, l'interview, auteur de La Guerre des mères Pascal Lardellier, l'interview, auteur de La Guerre des mères
Parent-Solo : vous êtes Professeur à l’Université de Bourgogne, auteur par ailleurs, et vous publiez un livre « La guerre des mères...
Interview de Emmanuelle De Boysson, auteur de Femmes, les grands rendez-vous de votre vie Interview de Emmanuelle De Boysson, auteur de "Femmes, les grands rendez-vous de votre vie"
Parent-Solo : Vous êtes critique littéraire à Marie Claire et auteur de plusieurs ouvrages. Dans votre dernier livre, "Femmes, les...
Xavier de Moulins, auteur de Un coup à prendre Xavier de Moulins, auteur de "Un coup à prendre"
Parent-Solo : Vous êtes journaliste, présentateur du JT de M6, et vous venez de publier votre premier roman "Un coup à prendre" : je ne...
Interview de Mary Plard, auteur de Paternités imposées Interview de Mary Plard, auteur de "Paternités imposées"
Parent-Solo : Vous êtes avocate spécialisée dans le droit de la famille et des personnes, ainsi que féministe engagée ; vous publiez...
Interview de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes Interview de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes
Parent-Solo : En tant que ministre des Droits des femmes, vous avez présenté en conseil des ministres, ce mercredi 3 juillet 2013 la...
Interview de Anne Laure Gannac et Yolande Gannac-Mayanobe, auteurs de Divorce, Les enfants parlent Interview de Anne Laure Gannac et Yolande Gannac-Mayanobe, auteurs de "Divorce, Les enfants parlent
Anne Laure Gannac, vous êtes journaliste au magazine Psychologies, et Yolande Gannac-Mayanobe, vous êtes psychologue clinicienne. Avec...