Le taux de divorce dans l’Union Européenne a légèrement augmenté

Date : 28/03/2013 - Catégorie : Actualités

Cette page provient du site Parent-Solo
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.parent-solo.fr/article-1135-taux-divorce-lunion-europeenne-legerement-augmente.html

Le supplément spécial sur les tendances démographiques1 de la revue trimestrielle sur l'emploi et la situation sociale dans l’Union Européenne, publié conjointement par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, et la Direction générale de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Inclusion de la Commission européenne, le 26 mars 2013, montre que la situation démographique actuelle de l’Union Européenne des 27 pays se caractérise par une population en croissance continue et vieillissante.

À l’instar de la structure de la population par âge, les structures familiales évoluent, en liaison avec la diminution des mariages, l’augmentation des divorces et une proportion croissante d’enfants nés hors mariage.

Le taux de nuptialité dans l’UE27 a constamment baissé au cours des deux dernières décennies : le plus haut est à Chypre (7,3 mariages pour 1000 habitants) et le plus faible en Bulgarie (2,9 mariages pour 1000 habitants). En France, il est de 3,6 pour 1000 habitants.

La tendance à la baisse continue du nombre de mariages se traduit également par une augmentation des enfants nés hors mariage. La plus grande proportion de naissances hors mariage est constatée en Estonie (60 %), la plus faible en Grèce (7 %). En France, le pourcentage est de 56 %.

Au cours des deux dernières décennies, le taux de divorce dans l’UE27 a légèrement augmenté. En 1990, on comptait 1,6 divorce pour 1000 habitants dans l’UE27, contre 1,8‰ en 2000 et 1,9‰ en 2009. Dans la plupart des États membres, le taux de divorce s’est également accru au cours des deux dernières décennies. En 2011, les taux de divorce les plus élevés ont été observés en Lettonie (4,0 divorces pour 1000 habitants) et en Lituanie (3,4‰), tandis qu’on dénombrait 2,0 divorces pour 1000 habitants en France et moins d’un divorce pour 1000 habitants à Malte3 (0,1‰), en Irlande (0,7‰) et en Italie (0,9‰).

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre