Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 65

Discussion: Vous et la Laïcité ?

  1. #1
    Grand Solo Avatar de Mouki
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Messages
    828

    Vous et la Laïcité ?

    Pour ne pas créer de digression sur le sujet de la religion, un sujet qui me passe par la tête en rapport avec quelques contributions sur celui-ci.

    La laïcité, c'est quoi pour vous ?
    "Vivre... ET laisser vivre" :)

  2. #2
    Super Solo Avatar de Nigaya
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Sexe
    Homme
    Localisation
    à bord de son OVNI
    Messages
    2 822
    Et bien, aujourd'hui, il n'y aura pas de fonds baptismaux, je refais la douche de mon appartement, ce sera plus vendeur.
    La messe, mais celle d'un consumérisme éclairé, au magasin de bricolage ...
    L'Univers comme la bêtise humaine est infini. Quoique l'Univers, je suis pas sûr... (dixit Einstein)

  3. #3
    Grand Solo Avatar de Mouki
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Messages
    828
    Citation Envoyé par Nigaya Voir le message
    Et bien, aujourd'hui, il n'y aura pas de fonds baptismaux, je refais la douche de mon appartement, ce sera plus vendeur.
    La messe, mais celle d'un consumérisme éclairé, au magasin de bricolage ...

    Bon courage pour ta salle de bain...

    "Vivre... ET laisser vivre" :)

  4. #4
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Une garantie de la liberté

    De faire ce qu''on veut le dimanche matin par exemple : poster sur ps, courir, refaire sa salle de bain,... et pourquoi pas dormir.
    Dernière modification par -ju ; 05/10/2014 à 06h57.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  5. #5
    Super Solo Avatar de hominem
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    35
    Messages
    1 058
    Citation Envoyé par Mouki Voir le message
    La laïcité, c'est quoi pour vous ?
    C'est une bonne idée mouki de poser cette question.

    Il y a plusieurs définitions de la laïcité. Nous connaissons la française, qui a évolué jusqu'à demander que la religion soit cantonnée au domaine privé, ce qui n'était pas le cas en 1905 par exemple. Il y a aussi d'autres formes de laïcité comme l'américaine, qui avait pour but d'éviter qu'un courant religieux ne vienne imposer ses dogmes et ses croyances aux autres courants, et ne vienne s'emparer du pouvoir. Cette forme là se vit avec beaucoup plus de manifestations religieuses et une forte empreinte dans les discours publics. Les institutions américaines n'hésitent pas à recourir à plusieurs endroits à une symbolique religieuse : devant un tribunal, ils prêtent serment sur la bible, la devise américaine : in God we Trust (qui n'est apparu qu'en 1956). Mais la forme anticléricale présente dans toute conception de la laïcité, est bien effective aux Etats Unis, c'est donc bien un pays laïque.


    Revenons à la forme française, que nous connaissons mieux.
    La laîcité c'est avant tout, l'application de la règle anticléricale : à savoir pas d'emprise de la croyance religieuse dans les affaires publiques, et également un message de neutralité et de tolérance : chacun a le droit de croire à ce qu'il veut, aucune croyance n'est au dessus d'une autre, et si le respect de la croyance de chacun est admis, cela n'ira pas jusqu'à sacraliser les icones et représentations principales d'une religion que la loi protégerait.

    On peut ainsi dire en toute impunité que Dieu est un con, mahomet un imposteur, jésus un rabin sectaire, etc...

    Quel intérêt à ma dernière phrase me direz vous ? Simplement de rappeler qu'en France l'usage de la liberté permet d'énoncer ces propos sans être poursuivi au nom du respect..

    Du respect de quoi : d'une opinion ? car la religion n'est rien de plus qu'une opinion, elle est rationnellement contestable, et il n'y a aucun dommage à le faire.

    La laïcité en France n'est donc pas une simple juxtaposition des différentes croyances, qui seraient égales entre elles et auraient le droit d'obtenir des institutions un minimum de respect. Non ce n'est pas ça. On n'insulte pas les personnes, la foi et la croyance sont à respecter, mais les fondements d'une religion sont librement discutables, critiquables, pas de blasphème et heureusement.
    faut voir

  6. #6
    Visiteur
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Sexe
    Homme
    Localisation
    35
    Messages
    534
    Merci hominem pour ce rappel clair et pour avoir rappelé que le blasphème n'existe pas dans ce système. J'ai donc le droit de critiquer toute religion. Cela me parait être la moindre des choses que lorsqu'un livre, en l'occurence un livre religieux, est édité, on puisse le critiquer.

    J'ai juste une crainte quant à l'évolution de la laïcité : il ne faudrait pas qu'elle devienne un moyen de mettre les opinions religieuses sous cloche afin de gommer des différences visibles que certains ne supportent pas. Je pense que c'est un risque aujourd'hui.
    Par ailleurs, en France, l'état est propriétaire de la plupart des églises. Cela met les religions en situation d'inégalité, même si les usagers paient un loyer. Faudrait-il les vendre ?
    Dernière modification par stratos4 ; 05/10/2014 à 09h35.

  7. #7
    Moyen Solo Avatar de manu44
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    44
    Messages
    394
    A l’occasion de la sortie de son dernier livre, La laïcité falsifiée (Editions La Découverte), rencontre avec Jean Baubérot, professeur honoraire de la chaire histoire et sociologie de la laïcité à l’Ecole pratique des hautes études.

    Pourquoi, selon vous, la laïcité telle qu'elle est comprise aujourd'hui ne correspond pas à la laïcité "historique" de 1905 (et donc en quoi est-elle "falsifiée")?

    La laïcité, et notamment la laïcité historique, est une réalité assez complexe, puisqu’elle met en jeu, à la fois la neutralité de la puissance publique avec la loi Jules Ferry, et la séparation des Eglises et de l’Etat avec la loi de 1905. Les fondateurs de la laïcité ont toujours expliqué qu’il s’agissait-là de moyens, d’instruments, en vue de réaliser la liberté de conscience de chacun comme liberté publique, et l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Pourtant, la tendance de l’opinion a souvent été de réduire la laïcité à un problème, non pas du point de vue social mais de celui de l’actualité.

    Depuis 1989, la tendance est de réduire la laïcité à la visibilité de la religion dans l’espace public et à une neutralité qui ne s’applique plus seulement à l’Etat mais aussi aux individus, ou en tout cas à certains d’entre eux. Evidemment, tout ceci est lié à l’augmentation des flux migratoires et aux craintes que cela inspire, ainsi qu’au fait que l’islam soit devenu la deuxième religion de la métropole. Le problème, c’est qu’on hypertrophie désormais la neutralité de l’espace public et qu’on interprète autrement la loi de 1905 en limitant la liberté de conscience. On l’a vu lors d’une dernière décision du tribunal administratif sur des femmes faisant de l’accompagnant scolaire et qui portaient le foulard, indiquant qu’il n’y avait pas [en leur interdisant le port du voile] d’atteinte "excessive" à la liberté de conscience. Cela constitue un glissement très net par rapport à la loi de 1905 qui dit que la République "assure" la liberté de conscience des citoyens. Plus grave encore, on a quitté cette égalité devant la loi de manière structurelle en demandant au Haut Conseil à l’Intégration (HCI) de faire des propositions en matière de laïcité, ce qui signifie symboliquement que la laïcité s’applique d’abord aux immigrés et descendants d’immigrés, et pas à tous les citoyens.

    En quoi cette "nouvelle laïcité" stigmatise-t-elle, selon vous, la minorité musulmane?

    Lorsque l’on dit que la loi de 1905 doit être constitutionnalisée, mais qu’il n’est pas question de l’appliquer aux alsaciens-mosellans, on voit bien qu’on est arrivé à un point où quand on pense laïcité on ne pense plus à toute la population. Car il faut bien comprendre que, pour le moment, l’Alsace-Moselle est la dérogation la plus importante à la laïcité, puisque les alsaciens-mosellans n’ont ni la loi Jules Ferry (l’école n’est pas laïque), ni la loi de 1905 (pasteurs, prêtres et rabbins sont payés par l’Etat). Cela montre bien que l’on ne pense pas global quand on pense laïcité. On peut bien sûr avoir des débats sur le degré de laïcité qui doit être le meilleur, car la laïcité n’est jamais absolue - ne serait-ce que parce qu’il faut articuler les différents principes, neutralité, séparation, liberté de conscience, égalité des citoyens.

    On peut donc avoir des opinions différentes sur quel degré de laïcité convient le mieux. Mais, ce qui ne convient pas, c’est quand la laïcité est dure pour les uns et tendre pour les autres. La laïcité doit être égale pour tous, or le HCI, - qui ne va évidemment pas s’intéresser par exemple à la bioéthique et au débat sur la séparation entre loi civile et morale religieuse, ou à l’Alsace-Moselle - ne va envisager la laïcité que par rapport aux immigrés et aux descendants d’immigrés. De plus, la Haute autorité de lutte contre les discriminations a été supprimée, et celle-ci veillait à ce que la laïcité soit la même pour tous. Cela finit logiquement par cibler une catégorie de la population, et il y a donc, de fait, une véritable discrimination institutionnalisée, ce qui est très grave.

    Vous dites qu'il y a aujourd'hui une confusion entre laïcité et sécularisation, pourquoi?

    En 1905, le catholicisme dominant était ce que les historiens appellent un catholicisme intransigeant. Or la loi de 1905 n’a pas du tout dit que le catholicisme devait se "républicaniser", devenir un catholicisme modéré, libéral etc. Il a simplement été stipulé que le catholicisme n’était plus la religion officielle en France, et que chacun devait vivre sa foi comme il l’entendait, dans le respect des autres et de la tolérance civile. L’évolution de la religion dépendait donc de la compréhension de chacun et d’un processus interne de l’Eglise catholique, et ce n’est pas la République qui décidait de quoi que ce soit. La meilleure preuve c’est que l’Etat a refusé d’interdire le port de la soutane dans l’espace public, et ce sont les prêtres eux-mêmes qui ont, pour la plupart, après Vatican II, abandonné la soutane. La République n’a donc rien imposé.

    La laïcité, et ce jusqu’à aujourd’hui, est censée permettre de vivre, dans la paix sociale, des rapports différents à la sécularisation selon qu’on soit proche ou distancié de la religion dans son cœur doctrinal, rituel etc. La laïcité n’a donc pas à imposer aux gens de se séculariser car cela devient une atteinte à leur liberté de conscience. Or, actuellement, on confond laïcité et sécularisation, et le Haut Conseil à l’Intégration le revendique d’ailleurs fièrement puisqu’il déclare que "dans une société sécularisée il n’est pas possible de faire ceci ou cela". Cela est totalement anormal, ce n’est plus de la laïcité mais quelque chose qui comporte des éléments d’un athéisme d’Etat. On veut donc forcer certaines populations à se séculariser, ce qui d’une part est totalement inefficace puisque l’histoire montre que chaque fois qu’on a voulu porter atteinte à la liberté de religion on a produit des raidissements chez les gens, et d’autre part cela est une mécompréhension totale de l’intention de laïcité, et va même à l’encontre de la loi de 1905.

    A lire :
    Jean Baubérot, La laïcité falsifiée, Editions La Découverte, 17 €., 212 p.




    La France confond assimilation et laicité.....comme dit à la fin de cette très bonne interview, plus la France va vouloir réduire la liberté de culte (oui, c'est le cas! En quoi le port d'un voile ou d'une croix dans l'espace public est un probleme? Dans les pays anglo-saxon, même les policiers peuvent être voilés par exemple...) , plus les gens vont se radicaliser....
    Le probleme est que les politiques de tout bord se servent de la laicité à des fin électoralistes, et ça c'est très dangereux!
    Dernière modification par manu44 ; 05/10/2014 à 10h28.

  8. #8
    Visiteur
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Sexe
    Homme
    Localisation
    35
    Messages
    534
    A l'école, avant 1989, on demandait seulement à l'établissement et l'institution d'être laïque. Aujourd'hui, même l'élève doit l'être.
    J'avoue ne pas avoir d'opinion définitivement tranchée sur le sujet. Un foulard sur la tête est-il comparable à une croix sur la poitrine (car ne nous leurrons pas, tout le débat se construit sur la comparaison de codes mulsumans avec ceux du catholicisme) ? Est-ce uniquement une question religieuse ? Le foulard masque-t-il l'individu en l'empêchant de prendre sa pleine dimension ?
    En Bretagne, tant que les coiffes ont été portées, elles ont été admises à l'école...

    J'ajoute cette petite anecdote : une connaissance, lors d'une discussion sur la laïcité, était convaincu que le prosélytisme était interdit en France. Cela lui paraissait naturellement faire partie des principes laïcs... Evidemment, ce n'est pas le cas. On a le droit de diffuser son opinion religieuse, une limite étant, par exemple, le trouble à l'ordre public.
    Dernière modification par stratos4 ; 05/10/2014 à 11h36.

  9. #9
    Grand Solo Avatar de tipapousol
    Date d'inscription
    novembre 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    78
    Messages
    863
    Citation Envoyé par Mouki Voir le message
    Pour ne pas créer de digression sur le sujet de la religion, un sujet qui me passe par la tête en rapport avec quelques contributions sur celui-ci.

    La laïcité, c'est quoi pour vous ?
    Chouette continuité....
    Heuuu laïcité.. laï... Cité... Ou laï ci thé ?? Quoi qu'il en soit... Je vais faire mon taï...chi pour méditer dessus hi hi hi...
    Déjà bravo aux premières interprétations !
    Le verbe aimer est le plus compliqué de la langue française: Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel.

  10. #10
    Supra Solo Avatar de Elohia
    Date d'inscription
    mai 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Amiens (80)
    Messages
    5 509
    La liberté de pouvoir m'intégrer dans une communauté (locale, régionale, nationale, internationale, personnelle, professionnelle, ...) sans que l'on m'impose quoi que ce soit.

    La liberté d'être respectée dans mon choix religieux sans l'imposer aux autres ou sans qu'on me l'impose.

    La liberté de voir des décisions prises pour un pays sans qu'aucune religion n'interfère dans la décision.

    Le devoir de respecter ceux qui ont une religion à condition que cela n'impacte pas l'intérêt de l'ensemble.
    Je n'ai jamais su définir le féminisme. Tout ce que je sais c'est qu'on me dit féministe chaque fois que mon attitude ne me permet plus de me confondre avec un paillasson. R. West

  11. #11
    Supra Solo Avatar de blan-dine
    Date d'inscription
    août 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pas de calais - dans mon ptit coin de paradis ....
    Messages
    7 730
    je dirai que pour moi c'est la liberte de conscience, de religion, le respect de nos croyances et de celles des autres et que pour cela rien de mieux que la sphere privée
    (Florence Nightingale) " Je crois que les mots gâchent les émotions. Il faut en faire des actions qui donnent des résultats. "....

  12. #12
    Super Solo Avatar de hominem
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    35
    Messages
    1 058
    Aie je sens le débat qui peut très vite déraper.

    Néanmoins, je reprends la parole.

    Je partage ton point de vue Manu44.

    L'esprit de la laïcité ce n'est pas la peur mais la confiance. La loi de 1905 élaborée avec une très grande habilité par Aristide Briand, avait pour but de pacifier les choses en prenant en compte certains compromis, ce qui s'est traduit notamment lorsque l'état a pris à sa charge l'entretien des églises construites de l'époque, par une nationalisation assez librement consentie par le clergé (catholique).

    Aujourd'hui une certaine peur est assez partagée dans certains cercles politiques : l'idée très xénophobe que les hors venus viendraient nous contraindre à des mœurs qui ne sont pas fondamentalement les nôtres.

    Certains se complaisent à souligner les dangers d'une islamisation de la France, tout en favorisant par ailleurs le communautarisme. Ce qui est assez étranger à une conception universaliste française qui ne veut pas connaître chez l'individu ses particularismes (la phrase de Clermont Tonnerre : « Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus » contemporaine du combat de l'abbé grégoire pour l'accès des juifs à la citoyenneté Assembl?e nationale - Grands moments d'?loquence parlementaire - L'abb? Gr?goire (23 d?cembre 1789))

    La société française d'aujourd'hui est métissée, elle est brassée et toutes proportions gardées, son modèle marche même si l'on peut percevoir quelques ratés.

    Alors effectivement, pourquoi cette peur de certains cercles politiques devant la manifestation de signes religieux dans l'espace public ?
    Je ne suis pas favorable aux prières de rue, une solution doit être trouvée plus digne. Mais si j'admets certaines règles de bon sens dans la fréquentation d'endroits publics pour lequels le visage doit être découvert, pour de simples raisons de sécurité, je ne serai pas un fanatique de la poursuite des femmes en burqa.

    Pour une raison simple, comme le dit Manu44, je pense que le mal a toutes les chances de s'aggraver.

    Certains principes doivent être appliqués avec une grande fermeté : la défense du prosélytisme à l'école, la liberté des enfants notamment des filles, à se vêtir comme il leur semble.

    Si à l'école ces règles peuvent être respectées, et si l'on évite la stigmatisation un peu trop appuyée en direction de certaines population, alors les choses rentreront dans l'ordre.

    Il faut seulement rester vigilant pour cela ne s’envenime pas.
    Dernière modification par hominem ; 05/10/2014 à 20h12. Motif: confusion dans le sens des mots ; sorry
    faut voir

  13. #13
    Grand Solo Avatar de tipapousol
    Date d'inscription
    novembre 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    78
    Messages
    863
    Heuuu... Autant Manu, j'approuve la lecture et l'instruction.. Certaines de tes appréciations.... Et réflexions,
    Autant la dessus ceci (ce que tu as écrit) résonne en moi et m'interpelle où la laïcité se veut lutter contre les signes ostentatoires...Et l'égalité comme la "liberté" sans troubler l'ordre public...

    Tu écris:
    La France confond assimilation et laicité (là dessus c'est un vrai sujet où tu mets le doigt dessus) .....comme dit à la fin de cette très bonne interview, plus la France va vouloir réduire la liberté de culte (oui, c'est le cas! En quoi le port d'un voile ou d'une croix dans l'espace public est un probleme? Dans les pays anglo-saxon, même les policiers peuvent être voilés par exemple...) , plus les gens vont se radicaliser....
    Le probleme est que les politiques de tout bord se servent de la laicité à des fin électoralistes, et ça c'est très dangereux!

    Pour moi...
    Perso je vois un réel et grave problème à ce que les dérives religieuses (comme politiques mais la politique ce n'est pas le sujet, bien qu'elles empruntent, politique et religion, au système économique et sociale)et celles qui s'expriment par des signes ostentatoires en particulier, se servent pour confondre identité et religion... Et imposer insidieusement leur courant, leur éthique plus proprement parlé.. Ce qui change tout...
    On parle de choc des sociétés.. Choc des cultures... Mais oui.. On y est en plein dedans car je pense, dites moi ce que vous en pensez, que c'est un problème d'éthique avant tout et de valeurs fondamentales qui opèrent et où ce qui dérange crée un amalgame et donc une sorte de radicalisation...

    Chaque pays a son éthique et ses règles sociale.. Certains pays ne tolèrent pas une église, une synagogue voir un temple que leur religion d'état et leurs traités ont imposé dans un système politique et économique.
    Certains autres ouvrent leur portes à cette espoir et cette capacité de "vivre ensemble "...
    Hors où vois tu un agent de police en nikab ou voilé ?! J'ai été en Angleterre... J'ai vu en revanche des agents en tenue de leur racines.. De leur coutumes (indous, chintoiste, libanais, africain,... Etc) mais sans un signe ostentatoire...
    Ce qui résonne en moi c'est lorsque quiconque, insidieusement, S'insinue dans une société où il y a une éthique et des règles (qu'il y a dans chaque état, chaque pays) et que cette personne ou individus.. souhaitent (et on l'a vu à plusieurs reprises) l'imposer ou le faire passer....
    Changer les règles d'une société, l'éthique.. C'est extrêmement difficile et cela est vécu comme une agression inconsciente et surtout subi
    subi.. C'est en ce sens que je le port du voile, souvent assimilés (et là on parle de stigmatisation et amalgame) à l'islamisme radical et ses dérives.. Est mal interprété.

    Après je ne confonds pas, moi, le port d'un voile qui ne cache pas le visage et le nikab où certaines tenues où toutes les parties du corps sont cachées totalement et où l'on est absolument plus dans le respect de la laicité mais bien d'une contrainte liée à un intégrismes qui va croissant dans certaines villes et dont on tait les souffrances des femmes qui le subissent (et non celles endoctrinée) car non imposé par le coran... Bref.
    Lorsque tu évoques la radicalisation.. Tu n'as pas tort la dessus.. Mais là on est dans un système laïque... Encore... Et la laïcité à quand-même vocation à défendre la liberté dans une neutralité relative... Non ?
    Le verbe aimer est le plus compliqué de la langue française: Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel.

  14. #14
    Super Solo Avatar de thierryB
    Date d'inscription
    juin 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    ARDECHE
    Messages
    2 526
    en avant sur un sujet chaud bouillant:
    si il est necessaire de réaffirmer et confirmer depuis quelques années les principes de laicité a la française ce n'est que pour maintenir un semblant de paix inter-religion suite a une montée revendicative d'une seule frange intégriste pratiquant un islam radicalisé qui effectivement pose probleme a l integration dans une culture judéo chrétienne ouverte a un respect et dialogue ....
    appelons un chat un chat
    Un jour j'irais vivre "En THEORIE" car en THEORIE tout ce passe BIEN .....

  15. #15
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Citation Envoyé par thierryB Voir le message
    en avant sur un sujet chaud bouillant:
    si il est necessaire de réaffirmer et confirmer depuis quelques années les principes de laicité a la française ce n'est que pour maintenir un semblant de paix inter-religion suite a une montée revendicative d'une seule frange intégriste pratiquant un islam radicalisé qui effectivement pose probleme a l integration dans une culture judéo chrétienne ouverte a un respect et dialogue ....
    appelons un chat un chat
    Ah non!
    Il n'y a pas qu'une seule forme d'intégrisme en France.
    Il n'y a qu'à aller voir dans les rue de Paris aujourd'hui.
    Il y a pleins de chats différents.
    Et c'est pas les plus tolérants qui défilent aujourd'hui.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  16. #16
    Supra Solo Avatar de Elohia
    Date d'inscription
    mai 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Amiens (80)
    Messages
    5 509
    Je dirais que pour ceux qui sont dans la rue aujourd'hui, ils regrettent la loi du 09 Décembre 1905.

    OK... je
    Je n'ai jamais su définir le féminisme. Tout ce que je sais c'est qu'on me dit féministe chaque fois que mon attitude ne me permet plus de me confondre avec un paillasson. R. West

  17. #17
    Visiteur
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    33
    Messages
    560
    Citation Envoyé par Mouki Voir le message
    Pour ne pas créer de digression sur le sujet de la religion, un sujet qui me passe par la tête en rapport avec quelques contributions sur celui-ci.

    La laïcité, c'est quoi pour vous ?
    C'est aussi une forme de croyance !!!! Perso, j'ai parié avec moi même et des croyants divers, toute religion confondue, moi, athée............ J'ai parié 10 000 euros que l'on verra ce qui se passe après.........


    Je leur ai demandé de faire une avance pour le moment.............. Ils ne réclameront rien..... après !
    (et au passage, je m'offrai une jolie maison).







    Le meilleur job sur Terre reste le gourou ........... Vive les cons (jugement de valeur, je réciterai 2 Noster et trois Pater) ! Sinon...... Latium loquo
    Dernière modification par Gobius ; 05/10/2014 à 18h24. Motif: redondance

  18. #18
    Visiteur
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    33
    Messages
    560
    De toute manière, j'ai ma bible macropodussienne................

  19. #19
    Grand Solo Avatar de tipapousol
    Date d'inscription
    novembre 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    78
    Messages
    863
    C'est vrai que c'est un sujet où "l'épine" (car épineux problème) qui blesse, ce n'est pas nous autres, en proie à marcher dessus telle une vive sous le sable... Et là fais-toi pipi dessus pour soulager la douleur et que l'acide urique extrait naturellement le venin...

    Non malheureusement.. On se pisse dessus, sans effet, à voir ces "comportements sociaux"ou cette "montée d'intégrisme" (toucher à l'intégrité d'autrui dans ses propres valeurs laïque, sociale, culturelle, identitaires, religieuse,civique ou morale, et du coup sociale..) lancer leurs épines sur ou au milieu d'un peuple qui, entre cette difficile liberté de conjuguer notre quotidien dans une société où les précarités sont là, où les cultures et les cultes, les Hommes de ce monde tente d'y apporter une relative paix pour un "savoir-vivre" et un "savoir-être" autour de cette laïcité... se joue de provocations et de bouleversements..
    Ça me fait faussement penser à la ségrégation.. Aux états d'une société d'antan où toujours l'on voit se répéter ces prémices à des guerres civiles que leurs étymologieson révélé déjà....

    On constate que nous subissons ces épines de ces montées d'intégrismes qui s'enchaînent....

    Perso.. si je pouvais. Je les enverrais tous ceux là ce prendre une piqûre de rappel en Guyane !! Où c'est un exemple incroyable de savoir vivre et de mixité sociale (à par la zone de Courroux...quel merdier là aussi entre politique et "frontière ethnique"... Mais mince.. Partout dans le monde on constate cette récurrente image de la société qui évolue.. Se heurte..
    Quel lègue demain à nos enfants entre une terre qui s'épuise à cause des Hommes et leur indéfectible connerie de vouloir toujours le "pouvoir" et imposer à l'autre ses volontés... Bref.. Ou je les mettrais sur une terre rien que pour eux ! Où la tolérance n'existe pas, mais surtout où l'étude, l'intelligence, la connaissance et les compétences de savoir Aimer n'existent pas !

    La laïcité.. Tente tant bien que mal à passifier les rapports humains.. permettre une relative cohésion sociale et humaine dans le schéma de la vie civique et relative à la loi Française puisqu'on est en France...

    Qui a dit: l'homme est loup pour l'homme... ?!
    Parfois on se demande ci c'est vrai...
    Je suis ci bien dans mon coin de verdure...
    Ça me fait penser au nouveau courant spirituel de Pierre Rabhi..... C'est pas mal... Ça demande à en savoir plus... Je vais commencer à lire ça tiens...

    Biz.. And peace and love ♥...
    Le verbe aimer est le plus compliqué de la langue française: Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel.

  20. #20
    Visiteur
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    33
    Messages
    560
    Citation Envoyé par tipapousol Voir le message
    C'est vrai que c'est un sujet où "l'épine" (car épineux problème) qui blesse, ce n'est pas nous autres, en proie à marcher dessus telle une vive sous le sable... Et là fais-toi pipi dessus pour soulager la douleur et que l'acide urique extrait naturellement le venin...

    Non malheureusement.. On se pisse dessus, sans effet, à voir ces "comportements sociaux"ou cette "montée d'intégrisme" (toucher à l'intégrité d'autrui dans ses propres valeurs laïque, sociale, culturelle, identitaires, religieuse,civique ou morale, et du coup sociale..) lancer leurs épines sur ou au milieu d'un peuple qui, entre cette difficile liberté de conjuguer notre quotidien dans une société où les précarités sont là, où les cultures et les cultes, les Hommes de ce monde tente d'y apporter une relative paix pour un "savoir-vivre" et un "savoir-être" autour de cette laïcité... se joue de provocations et de bouleversements..
    Ça me fait faussement penser à la ségrégation.. Aux états d'une société d'antan où toujours l'on voit se répéter ces prémices à des guerres civiles que leurs étymologieson révélé déjà....

    On constate que nous subissons ces épines de ces montées d'intégrismes qui s'enchaînent....

    Perso.. si je pouvais. Je les enverrais tous ceux là ce prendre une piqûre de rappel en Guyane !! Où c'est un exemple incroyable de savoir vivre et de mixité sociale (à par la zone de Courroux...quel merdier là aussi entre politique et "frontière ethnique"... Mais mince.. Partout dans le monde on constate cette récurrente image de la société qui évolue.. Se heurte..
    Quel lègue demain à nos enfants entre une terre qui s'épuise à cause des Hommes et leur indéfectible connerie de vouloir toujours le "pouvoir" et imposer à l'autre ses volontés... Bref.. Ou je les mettrais sur une terre rien que pour eux ! Où la tolérance n'existe pas, mais surtout où l'étude, l'intelligence, la connaissance et les compétences de savoir Aimer n'existent pas !

    La laïcité.. Tente tant bien que mal à passifier les rapports humains.. permettre une relative cohésion sociale et humaine dans le schéma de la vie civique et relative à la loi Française puisqu'on est en France...

    Qui a dit: l'homme est loup pour l'homme... ?!
    Parfois on se demande ci c'est vrai...
    Je suis ci bien dans mon coin de verdure...
    Ça me fait penser au nouveau courant spirituel de Pierre Rabhi..... C'est pas mal... Ça demande à en savoir plus... Je vais commencer à lire ça tiens...

    Biz.. And peace and love ♥...


    Allons tous courir tout nu das une joyeuse débandade en une soirée au bord de la plage !!!!!!!!!!!!

Discussions similaires

  1. Réponses: 104
    Dernier message: 17/04/2015, 23h34
  2. Réponses: 28
    Dernier message: 22/12/2012, 12h51
  3. Réponses: 93
    Dernier message: 14/06/2012, 14h42
  4. Réponses: 136
    Dernier message: 24/08/2011, 00h09
  5. Hôpitaux : la difficulté d'appliquer la laïcité
    Par kimamila dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 8
    Dernier message: 09/06/2008, 16h02

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •