Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 21 à 38 sur 38

Discussion: Quand arréter une thérapie ?

  1. #21
    Primo Solo
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    19
    Bonjour
    Moi j'ai consulté pendant 2 ans, au début toutes les semaines puis tous les 15 jours et à certains moment de nouveau toutes les semaines... j''ai décidé d'arrêter progressivement, envie de me prendre en main toute seule comme une grande et comme j'ai déménagé ça a été le déclic même si je suis restée dans la région... je me suis tournée de nouveau vers l'écriture... parfois je me dis que ça me manque un peu dans le sens ou je ne suis pas "allée au bout" de certaines choses mais je n'éprouve pas le besoin de recommencer car va-t-on au bout un jour ?

  2. #22
    Super Solo Avatar de Clarina
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 856
    Voilà c'était mon dernier RDV aujourd'hui ....
    Ca c'est mal passé, elle pense que ce n'est pas une bonne chose d'arrêter...
    Elle ramène tous mes faits et décisions à mon rapport avec ma mère ....
    Elle m'a dit que j'étais trop exigeante, (car je trouve que consulter depuis 1 an c'est beaucoup.)
    Je suis en vrac ....
    Je ne veux plus y aller ....je lui en veux d'être si mal après l'avoir consulté ....
    A t-elle raison ou tord ??

    Je vais diriger le truc , et m'orienter peut être vers l'hypnose ....ou pas ....

  3. #23
    Supra Solo Avatar de kiabou
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    8 038
    Citation Envoyé par Clarina Voir le message
    Voilà c'était mon dernier RDV aujourd'hui ....
    Ca c'est mal passé, elle pense que ce n'est pas une bonne chose d'arrêter...
    Elle ramène tous mes faits et décisions à mon rapport avec ma mère ....
    Elle m'a dit que j'étais trop exigeante, (car je trouve que consulter depuis 1 an c'est beaucoup.)
    Je suis en vrac ....
    Je ne veux plus y aller ....je lui en veux d'être si mal après l'avoir consulté ....
    A t-elle raison ou tord ??

    Je vais diriger le truc , et m'orienter peut être vers l'hypnose ....ou pas ....
    Tu l'as mal pris ou elle s'y est mal pris mais elle n'a pas complètement tort...il faut du temps et de la patience
    Tu as tout à fait le droit d'essayer autre chose. Ce qui compte, ce n'est pas la méthode mais la qualité de la relation qu'instaure le thérapeute
    Va, vis, et deviens...

  4. #24
    Super Solo Avatar de beazbea
    Date d'inscription
    mars 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    35
    Messages
    2 102
    Il y a plein de sortes de thérapies, et autant ou plus de thérapeutes.
    Alors si au bout d'un moment, tu ne vois plus aucun bénéfice, mais que tu ressens encore le besoin de voir quelqu'un, tu peux changer ! Comme dit Kiabou, l'important, c'est comme tu te sens avec ton psy, et si tu y allais à contre cœur, tu as bien fait de stopper.

    J'ai testé plusieurs psy... thérapie conjugale, gestalt, EMDR, psychiatre...

    Il y en deux à qui j'ai dit bye bye après la 1ère séance parce que je ne ressentais aucun lien (une psychiatre qui n'a pas attendu 5 mn pour me donner des pilules, sans attendre ni que j'en demande, ni écouter ce que je disais, et un autre qui me donnait l'impression d'appartenir à une planète ou je n'avais pas ma place), aucune compréhension.

    Trois avec qui j'ai continué environ un an (un conseillère conjugale, du temps où je tentais de croire que la relation avec le père de mes enfants pouvait redevenir belle, une gestalt thérapeute qui m'intriguait, une psy spécialisée dans les relations parentales qui m'a aidé le temps nécessaire pour avancer avec mon fils adolescent), qui m'ont ouvert quelques portes, sans plus
    A continuer avec ceux là, j'ai ressenti cette impression de me regarder tellement le nombril que ça devenait insupportable, que je ne reconnaissais plus, que je ne vivais plus.

    Et un avec qui j'ai consulté pendant 2 et demie, mais arrêté à l'initiative de l'asso qui embauchait le psy en question, et repris 10 ans après, retrouvé par hasard, mais avec une totale confiance...
    Je ne pensais pas que j'en avais vu autant

    Chacun a sa façon de surmonter les difficultés. Il n'y en a pas de bonnes ou de mauvaises, du moment qu'on va vers le mieux.
    Peut-être que tu as besoin de recul par rapport à ce qui t'as été dit, ou bien de souffler pour te retrouver, tout simplement, comme si la thérapie t'éloignait de toi.
    "Forget not that the earth delights to feel your bare feet and the wind longs to play with your hair." - Kahlil Gibran

  5. #25
    Petit Solo
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Sexe
    Femme
    Messages
    191
    Citation Envoyé par kiabou Voir le message
    Tu l'as mal pris ou elle s'y est mal pris mais elle n'a pas complètement tort...il faut du temps et de la patience
    Tu as tout à fait le droit d'essayer autre chose. Ce qui compte, ce n'est pas la méthode mais la qualité de la relation qu'instaure le thérapeute
    Super d'accord! Quand la relation est de qualité, on se sent libre d'être soi. D'arrêter, de revenir, de dire ce qu'on veut travailler et le thérapeute a cette écoute attentive qui lui permet de s'ajuster....et de ne pas contraindre (ou de se sentir contraint) C'est un beau voyage aussi
    le quinoa, c'est caca.

  6. #26
    Super Solo
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    94
    Messages
    1 125
    Ca dépend de la personne et de la souffrance je crois....

    La personne normal qui va voir un psy car elle en ressent le besoin mais qui ne prend pas de médicament et arrive à gérer plus ou moins sa vie. Elle a le droit (voir le devoir ?) de se foutre la paix au bout d'un moment non ? sans compter qu'on peut arrêter puis reprendre......

    (Non parce qu'a un moment, ok papa et maman ont pas été toujours top, mais devenir adulte, c'est aussi l'accepter et faire avec non ? lol bon ok j'arrête, je sais, je sais, c'est pas toujours facile........)

    Puis, il y a ceux qui ont des personnalités a part on va dire, genre personnalité border line, qui souffre d'une maladie mentale, qui prenne un médicament, la par contre.....arrêter la thérapie, c'est plus compliqué......et je parle même pas d'arrêter les médicaments qui peut s'avérer dangeureux .....

    En clair, si tu te sens normal avec juste quelques troubles liés à ton histoire, arrête.....
    si tu sens que tu es complètement taré, n'arrête pas


    inutile de préciser que je continue


    euhhhhhhh et sinon, quand on commence à penser que c'est notre psychiatre qui est fou, on est sur la bonne voie ou pas ?
    Dernière modification par 06506283?? ; 09/05/2015 à 08h50.

  7. #27
    Super Solo Avatar de Clarina
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 856
    Citation Envoyé par kiabou Voir le message
    Tu l'as mal pris ou elle s'y est mal pris mais elle n'a pas complètement tort...il faut du temps et de la patience
    Tu as tout à fait le droit d'essayer autre chose. Ce qui compte, ce n'est pas la méthode mais la qualité de la relation qu'instaure le thérapeute
    C'est complétement ça : "j'ai mal pris un truc ou elle s'y est mal pris !! " j'ai pas réussi à lui dire, le lien s'est rompu !

    Je passe à autre chose ....

  8. #28
    Super Solo Avatar de Clarina
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 856
    Citation Envoyé par 06506283?? Voir le message
    Ca dépend de la personne et de la souffrance je crois....

    La personne normal qui va voir un psy car elle en ressent le besoin mais qui ne prend pas de médicament et arrive à gérer plus ou moins sa vie. Elle a le droit (voir le devoir ?) de se foutre la paix au bout d'un moment non ? sans compter qu'on peut arrêter puis reprendre......

    (Non parce qu'a un moment, ok papa et maman ont pas été toujours top, mais devenir adulte, c'est aussi l'accepter et faire avec non ? lol bon ok j'arrête, je sais, je sais, c'est pas toujours facile........)

    Puis, il y a ceux qui ont des personnalités a part on va dire, genre personnalité border line, qui souffre d'une maladie mentale, qui prenne un médicament, la par contre.....arrêter la thérapie, c'est plus compliqué......et je parle même pas d'arrêter les médicaments qui peut s'avérer dangeureux .....

    En clair, si tu te sens normal avec juste quelques troubles liés à ton histoire, arrête.....
    si tu sens que tu es complètement taré, n'arrête pas


    inutile de préciser que je continue


    euhhhhhhh et sinon, quand on commence à penser que c'est notre psychiatre qui est fou, on est sur la bonne voie ou pas ?
    Non, je t'assure pas besoin d'être taré pour consulter....

    Grace à ces consultations, j'ai évité les médicaments.

  9. #29
    Super Solo Avatar de Clarina
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 856
    Citation Envoyé par Clarina Voir le message
    C'est complétement ça : "j'ai mal pris un truc ou elle s'y est mal pris !! " j'ai pas réussi à lui dire, le lien s'est rompu !

    Je passe à autre chose ....
    Ah oui, par rapport à ça elle m'a dit que je fuyais !!

  10. #30
    Super Solo
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    94
    Messages
    1 125
    Citation Envoyé par Clarina Voir le message
    Non, je t'assure pas besoin d'être taré pour consulter....

    Grace à ces consultations, j'ai évité les médicaments.
    ou as tu lu que pour moi seul les tarés consultent ????

    aie aie aie j'ai encore du mal m'exprimer alors, vraiment désolé...........

    si tu ne prends pas de médicament et que tu te sens assez forte, alors fais toi confiance et arrête....tu n'as pas besoin de l'autorisation de ton thérapeute....

  11. #31
    Super Solo Avatar de jaliro
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    54
    Messages
    2 528
    Citation Envoyé par Clarina Voir le message
    Voilà c'était mon dernier RDV aujourd'hui ....
    Ca c'est mal passé, elle pense que ce n'est pas une bonne chose d'arrêter...
    Elle ramène tous mes faits et décisions à mon rapport avec ma mère ....
    Elle m'a dit que j'étais trop exigeante, (car je trouve que consulter depuis 1 an c'est beaucoup.)
    Je suis en vrac ....
    Je ne veux plus y aller ....je lui en veux d'être si mal après l'avoir consulté ....
    A t-elle raison ou tord ??

    Je vais diriger le truc , et m'orienter peut être vers l'hypnose ....ou pas ....
    si tu sens que ça ne te convient plus, je trouve ça bien d'oser arrêter ... et le fait qu'elle en rajoute, "s'accroche", plus ce que tu racontes plus bas .. brrrrrrr tu m'étonnes que le lien est rompu, t'as plus confiance face à quelqu'un qui fonctionne comme ça.

    prends ton temps, écoutes toi ... et tu verras ce qui te convient le mieux pour plus tard, consulter quelqu'un d'autre, autrement, autres pratiques, gérer autrement ... bref, écoutes ton instinct ... il est souvent de bon conseil, l'instinct.
    Il faut cultiver son grain de folie !:diable:

  12. #32
    Super Solo Avatar de jaliro
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    54
    Messages
    2 528
    Citation Envoyé par 06506283?? Voir le message
    Ca dépend de la personne et de la souffrance je crois....

    La personne normal qui va voir un psy car elle en ressent le besoin mais qui ne prend pas de médicament et arrive à gérer plus ou moins sa vie. Elle a le droit (voir le devoir ?) de se foutre la paix au bout d'un moment non ? sans compter qu'on peut arrêter puis reprendre......

    (Non parce qu'a un moment, ok papa et maman ont pas été toujours top, mais devenir adulte, c'est aussi l'accepter et faire avec non ? lol bon ok j'arrête, je sais, je sais, c'est pas toujours facile........)

    Puis, il y a ceux qui ont des personnalités a part on va dire, genre personnalité border line, qui souffre d'une maladie mentale, qui prenne un médicament, la par contre.....arrêter la thérapie, c'est plus compliqué......et je parle même pas d'arrêter les médicaments qui peut s'avérer dangeureux .....


    En clair, si tu te sens normal avec juste quelques troubles liés à ton histoire, arrête.....
    si tu sens que tu es complètement taré, n'arrête pas


    inutile de préciser que je continue


    euhhhhhhh et sinon, quand on commence à penser que c'est notre psychiatre qui est fou, on est sur la bonne voie ou pas ?


    j'pense que ça tu catégorise de manière un peu sec avec "c'est ça ou ça" ...

    c'est pas aussi binaire que ça quand même
    Il faut cultiver son grain de folie !:diable:

  13. #33
    Super Solo
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    94
    Messages
    1 125
    Citation Envoyé par jaliro Voir le message
    j'pense que ça tu catégorise de manière un peu sec avec "c'est ça ou ça" ...

    c'est pas aussi binaire que ça quand même
    l'écriture sur un forum est forcément un moyen d'expression qui limite la pensée, je résume et vais à l'essentiel.....mais oui forcément, c'est jamais aussi simple, ce serait trop facile.....

  14. #34
    Super Solo Avatar de lmbzh
    Date d'inscription
    avril 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    chez moi
    Messages
    4 000
    Ce topic arrive à point.
    Bon, quand arrêter alors? Quand on se sent assez fort(e) pour ne plus avoir besoin du regard et de la bienveillance d'un professionnel pour avancer? Ce n'est pas pour autant que l'on cesse de se questionner, les réponses sont certainement plus simples à trouver et lorsqu'un(e) psy vous a bien accompagné, on accepte tous les ressentis comme faisant partis du chemin que l'on suit, le chemin de la vie.
    En mode doute, gros doute ce matin.
    Il y a encore une semaine, je t'aurais répondu "Fais ce que tu peux avec ce que tu es", arrête si tu en ressens le besoin... et vu ce que tu décris, si tu as besoin de continuer, c'est sans doute avec quelqu'un d'autre... Parce que rapporter tout à la relation à la mère (c'est peut-être pas ce qui est dit mais en tous cas ce que tu as entendu), hé bien, facile.... Le psy qui me dit ça, je pars en courant...
    J'ai arrêté il y a presque un an avec mon psy car enfin, j'ai trouvé le bon chemin et j'avais besoin de le poursuivre seule pour faire connaissance avec la personne que j'aimais le moins, moi...
    Plutôt réussi le parcours mais les failles sont toujours là et je viens de m'en rendre compte.
    J'ai la chance d'avoir trouvé le thérapeute avec lequel je suis en confiance totale, j'ai arrêté en sachant que si besoin, j'y retourne, je ne vais certainement pas tarder à reprendre rendez-vous d'ailleurs...
    Bon courage dans ta quête de sens, j'aime les personnes qui avancent sans certitudes...
    Tout ce que tu feras sera dérisoire mais il est essentiel que tu le fasses. (GANDHI)

  15. #35
    Supra Solo
    Date d'inscription
    avril 2010
    Sexe
    Femme
    Messages
    14 222
    un bon thérapeute te dira de lui même que la thérapie touche à sa fin, ou bien qu'elle n'apporte plus rien...
    il y a ceux qui profitent forcément ça génère du fric hein ...
    si tu sens que ça ne t'apporte plus rien, et que le thérapeute ne te dit rien, aborde le sujet avec lui ou elle histoire de voir ce qu'il, qu'elle en pense
    Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie... pas leur différence

  16. #36
    Moyen Solo
    Date d'inscription
    juin 2008
    Sexe
    Femme
    Localisation
    75
    Messages
    404
    Citation Envoyé par Clarina Voir le message
    Ah oui, par rapport à ça elle m'a dit que je fuyais !!
    C'est peut-être vrai....qc que tu fuis, comme un souvenir ou événement douloureux?...
    Face à cela, peut-être as-tu voulu prendre du recul et faire un travail différent, qui t'aidera sans doute à réfléchir sur le sens que cet arrêt de thérapie a pour toi!...
    prends soin de toi, c'est l'essentiel...

  17. #37
    Super Solo
    Date d'inscription
    mai 2012
    Sexe
    Homme
    Localisation
    94
    Messages
    1 125
    quand on commence à se dire que si on a un autre gamin un jour, on lui donnera le prénom de son psychiatre ???



    le premier qui rigole, je lui casse la gueule......


  18. #38
    Super Solo
    Date d'inscription
    août 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    77
    Messages
    1 454


    Je t'attends pour voir si tu le fais vraiment!
    "Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste la seule option."

Discussions similaires

  1. Quand il faut arrêter...avant la dépression
    Par stratos4 dans le forum Travail
    Réponses: 29
    Dernier message: 23/02/2014, 09h15
  2. Arrêter la VMC quand il n'y a pas de fusible
    Par CLAB5644 dans le forum Logement
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/06/2013, 23h59
  3. Gros coup de blues : quand cela va-t-il s'arrêter ?
    Par snt590 dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 15
    Dernier message: 06/06/2012, 22h58
  4. le changer d'école ? arrêter la thérapie ?
    Par bri64 dans le forum Enfants Education
    Réponses: 54
    Dernier message: 19/04/2012, 17h05
  5. Réponses: 17
    Dernier message: 17/12/2009, 20h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •