Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 2 sur 4 PremièrePremière 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 61

Discussion: Connaître la vraie raison du divorce fait-il plus de bien que de mal ?

  1. #21
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123
    Vany49: Je ne suis pas tout-à-fait d'accord. Pour moi (mais je conçois qu'on puisse ne pas être d'accord avec moi), éduquer ses enfants, c'est non seulement leur transmettre quelque chose, mais aussi leur donner une image de vie de soi-même au quotidien.

    La mère de mes enfants est aussi partie comme cela, du jour au lendemain ou presque, quand mon 2ème avait 15 mois et après 2 grossesses difficiles où j'ai fait au delà de mon possible pour la soutenir au quotidien. C'était il y a tout juste 2 ans. L'arrivée du 2ème, loin de nos amis et de nos familles et de leur soutien moral et logistique, a tué notre couple à petit feu; pendant que j'attendais patiemment quelques mois que notre 2ème soit plus autonome pour reprendre des activités épanouissantes de couple et de famille, mon ex a préféré l'herbe verte du pré du voisin. Tout comme la femme d'Olivdu31, elle est partie en me disant "je ne t'aime plus", "les enfants cela n'a jamais été pour moi un engagement" et "si tu ne prends pas les enfants en résidence alternée, je considère que tu les abandonnes (sic)". Pendant qu'elle batifolait avec son jules, moi je gérais les crises de larmes de ma fille qui pleurait tellement qu'elle s'endormait littéralement le soir le nez dans son assiette, à la fin du diner. La désagréable impression à ce moment-là de ne plus être un père dans le cadre d'une famille parentale, mais tout juste le baby-sitter à mi-temps des enfants de sa femme pour qu'elle puisse profiter de la vie et le papa dépossédé de son droit légitime à vivre au quotidien avec ses enfants l'autre moitié du temps.
    Aujourd'hui, c'est mon ex qui pleure quand elle me laisse les enfants, et je suis encore assez idiot pour la consoler...

    Même si je pense globalement réussir à dissocier la mère de mon ex-conjointe, je ne peux pas me sentir en harmonie éducative avec une maman qui, alors que son fils a à peine 3 ans, lui a déjà imposé 2 ruptures (une avec son papa, et une autre avec son beau-papa), en attendant l'arrivée d'un autre beau-papa dans sa vie. Ma grande (5 ans) m'a dit il y a quelques jours: "moi, quand je serais grande, je ferai comme maman; je changerai tous les ans d'amoureux (sic)". Vraiment, au delà qu fait que mon ex est une bonne mère au quotidien, est-ce vraiment un bon modèle éducatif à donner à des enfants?

    Personnellement, je suis dégoûté de voir tous ces couples se défaire à la moindre difficulté, en particulier peu après la naissance d'enfants en bas âge. Eh ben oui, la naissance d'un enfant révolutionne la vie d'un couple et nécessite des ajustements, à faire à 2 et qui peuvent prendre du temps. C'est trop facile de vouloir un enfant à 2, et quelques mois après de partir pour un autre en laissant l'autre se démerder en disant "je ne t'aime plus". A un certain moment, on n'est plus des ados, mais des gens responsables. Moi aussi, j'aurais pu dire pendant les grossesses de mon ex: "tu sais, je n'arrive pas à concilier mon boulot, la gestion de notre fille, toutes mes visites à l'hopital, je préfère aller voir mes potes ou faire de la planche à voile". Je ne l'ai pas fait, parce que j'avais une vision d'avenir, et non pas une vision à court terme de mon petit bonheur personnel. J'ai fini en burn-out, parce que mon ex a décrété après la grossesse qu'elle voulait profiter de la vie et que, comme un con, je me suis épuisé dans mon rôle de père pour soulager la maman.

    Dissocier "couple parental" et "couple", cela me fait bien rire. Qui peut se vanter de maintenir un "couple parental" après un divorce? Pas grand monde je pense. On est au mieux une association parentale, prête à discuter à des moments-clé de la vie de nos enfants, mais une éducation ne se fait-elle pas avant tout au quotidien? auquel cas dans la plupart des cas le couple parental part en fumée au moment de la séparation.

    Désolé, je ne suis pas très en forme aujourd'hui. Je suis en plein déménagement, et tout me parait insurmontable dans ma situation de papa solo. Je te souhaite en tout cas bien du courage Olivdu31 dans ton épreuve... Je suis passé par là, et je te souhaite de tout coeur de t'en sortir plus vite que moi.

    Pense avant tout à tes enfants, ils ont besoin d'un papa présent et aimant. La priorité est là, et non pas dans la recherche du pourquoi du comment de la désertion de ta femme.
    Dernière modification par geos ; 11/02/2015 à 09h26.

  2. #22
    Moyen Solo Avatar de vany49
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Angers (49)
    Messages
    559
    Geos, quand j'ai quitté mon ex, il m'a fait passer pour la grosse méchante qui lui brisait le coeur.
    2 semaines plus tard, il s'installait avec une femme maman d'un enfant.
    Qu'il draguait depuis quelques temps, je l'ai découvert.

    Je pourrais aussi dire "Mon dieu, quel Sa***, quelle image éducative!!"

    Sauf qu'il s'occupe très bien de nos enfants, qu'il leur enseigne des valeurs que je considèrent bonnes et importantes.

    Après, pour ton Ex qui change d'amoureux, et bien, c'est la vie. On ne peut malheureusement pas tomber tout de suite sur le bon...
    Faut il arrêter de vivre parce qu'on a des enfants ?

    Le tout, c'est de faire la part des choses.
    Mon Ex me ment sur plein de trucs. Je le sais, je fais avec.
    Mais il le fait avec moi, pas avec mes enfants et pas concernant nos enfants.
    J'accepte qu'il me gruge sur des conneries (de mon point de vue).
    Tant qu'il n'en fais pas pâtir sur les enfants.

    Et il reste un bon père, aimant, préoccupé par ses enfants. Je ne peux lui retirer ça, malgré ce qu'il m'a fait et me fait toujours.

    Donc, si, je maintiens qu'il faut séparer couple amoureux et couple parental... Deux choses TRES différentes.
    Vany, mère débordée de Gremlins (2007), Schtroumpfette (2008) et Tisinge (2010) en RA

  3. #23
    Moyen Solo Avatar de vany49
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Angers (49)
    Messages
    559
    Citation Envoyé par geos Voir le message
    "si tu ne prends pas les enfants en résidence alternée, je considère que tu les abandonnes (sic)".
    Moi, là, tu vois, je ne suis pas d'accord avec toi. Elle veut que tu participe pour moitié au quotidien de tes enfants, et tu le prends comme une attaque ?
    Toi aussi, je pense, tu as une vision étrange de l'éducation, si on va par là...
    Vany, mère débordée de Gremlins (2007), Schtroumpfette (2008) et Tisinge (2010) en RA

  4. #24
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123
    Vany49: je suis d'accord avec toi, il n'y a pas de vision universelle de l'éducation, fort heureusement.

    Pour reprendre la phrase que tu as extraite "si tu ne prends pas les enfants en résidence alternée, je considère que tu les abandonnes (sic)", elle a été prononcé 2 semaines après la séparation, alors qu'on avait discuté de rien à propos de la gestion des enfants (à part l'aspect purement comptable de la répartition en temps entre l'un et l'autre). Je dois reconnaître, en toute sincérité, que j'ai de la chance en effet que mon ex ait cette vision très égalitaire du rôle père-mère pour des enfants même en bas âge. A en lire le forum, tout le monde n'a pas cette chance.

    Pour préciser un peu mon texte, la deuxième séparation (celle de la maman avec le premier beau-papa de mes enfants) n'était pas une surprise, mais prévue dès la présentation de celui qu'elle a présenté comme son amoureux aux enfants car il était programmé de longue date qu'elle déménagerait sans lui 8 mois après à l'autre bout de la terre. Je n'aurais personnellement jamais fait cela à mes enfants, qui de mon point de vue ont besoin de stabilité; c'est cette vision-là de la vie que je ne partage pas avec mon ex, et pour moi c'est un élément essentiel de l'éducation que je veux donner à mes enfants. Je n'arrếte pas de vivre pour les enfants, mais je reste quand même vigilant sur l'image que je leur renvoie.

    Je suis d'accord que "couple parental" et "couple amoureux" sont 2 choses séparées. Après, est-ce que l'un (couple parental) peut survivre à l'autre (couple amoureux)? Je ne le crois pas. Si c'est le cas, à quoi bon se forcer à croire que ce sont 2 choses séparées, si ce sont finalement 2 choses fondamentalement indissociables pour leur survie? Dans mon cas particulier, le couple parental est mort, ou en tout cas dans un coma bien profond, depuis la séparation; et personnellement, que ce soit pour les enfants ou pour moi-même, je ne vois pas l'intérêt (du moins pour le moment) de le maintenir artificiellement en vie.
    Dernière modification par geos ; 11/02/2015 à 09h59.

  5. #25
    Super Solo Avatar de mazac
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    71
    Messages
    1 415
    Citation Envoyé par geos Voir le message
    La désagréable impression à ce moment-là de ne plus être un père dans le cadre d'une famille parentale, mais tout juste le baby-sitter à mi-temps des enfants de sa femme pour qu'elle puisse profiter de la vie et le papa dépossédé de son droit légitime à vivre au quotidien avec ses enfants l'autre moitié du temps.
    Aujourd'hui, c'est mon ex qui pleure quand elle me laisse les enfants, et je suis encore assez idiot pour la consoler...
    Je n'aime pas du tout ce que tu écris...Je ressens cela comme un père qui s'occupe de ses enfants et le vit comme une humiliation parceque son ex fait autre chose d'agréable pendant ce temps...ça me choque...

    Un jour, une dizaine d'années après la séparation, pendant que mon fils était chez son papa, je fais l'erreur de dire à mon ex au téléphone que je suis partie en trip vélo avec un untel à 800 km, et bien dans le quart d'heure qui a suivi, il m'a rappelé pour me dire qu'il renvoyait notre fils à mon domicile qui était pourtant sur son temps de garde...et que je devais par conséquent vite rentrer...

    Pourtant Ex m'a quitté en me trompant pour vivre sa vie avec une autre...

    Il y a quelque chose dans cette attitude qui tient de la vengeance...de la vieille blessure narcissique...teinté de machisme...comme si le père n'a pas à s'occuper de ses enfants, que c'est un rôle dévolu à la mère...
    "Le terreau d'une plus grande liberté est le respect de la vie en soi"

  6. #26
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123
    Mazac: il n'est pas du tout question ici de faire un distingo entre papa et maman. Je comparais simplement la situation, dans les semaines qui suivent une séparation difficile, d'un parent (père ou mère, peu importe - maman dans mon cas parce que je parlais de ma propre expérience et que, par un curieux hasard naturel, je suis un homme) qui décide de profiter de sa vie personnellement en laissant l'autre, qui n'a pas fait ce choix, se démerder dans la gestion de son temps avec les enfants et de son temps hors les enfants. Heureusement, ce sentiment n'a duré que quelques mois après la séparation, le temps de trouver mon équilibre avec les enfants.

    Je parlais juste de la difficulté de gérer au quotidien plusieurs enfants quand on est tout seul (en même temps qu'on souffre dans ses tripes d'une séparation qu'on n'a pas vu venir) alors qu'on voit l'autre parent faire plein d'activités avec son nouvel amoureux et les enfants. Je parlais de ces questions que l'autre nous oblige à affronter, par son départ, concernant notre gestion de nos enfants. Oui, j'ai (encore maintenant) l'impression que mon ex m'a volé une vie que nous méritions l'un et l'autre, au vu des efforts et sacrifices que nous avions consentis pour la famille (comme un retour sur investissement en quelque sorte) en plus de l'amour que nous étions portés pendant tant d'années; après il ne faut pas croire non plus que je ne vis que dans le passé.

    J'ai lu plein de fois sur ce forum des mères quittées par le père de leurs enfants exprimer le même sentiment. C'est sans doute juste effectivement la blessure d'un conjoint et d'un parent bafoué, d'autant plus que je me suis toujours occupé des enfants depuis leur naissance. De toute façon, ce sentiment-là est passager, et il ne me viendrait pas à l'esprit aujourd'hui, 2 ans après la séparation, de priver par vengeance mon ex de quelque manière que ce soit de son temps libre.

    Tout cela, ce sont des mots, pas faciles à trouver, sur un ressenti. Celui ou celle qui les lit peut les lire et interpréter à sa sauce, mais je ne pense pas être machiste ou avoir un esprit malsain de vengeance, bien au contraire. J'aurais juste aimé donner une autre vie à mes enfants, à ma famille et à mon couple; j'ai toujours reconnu ma part de responsabilité dans l'échec de ce dernier. Je regrette juste que mon ex n'ait pas, à un moment difficile où sans doute inconsciemment j'ai privilégié le couple parental sur le couple amoureux après la naissance des enfants, pris plus d'initiatives pour sauver notre couple. Je ne crois pas que mon cas est unique, c'est pour cela que j'en témoigne.

    Je ne sais pas si Olivdu31 se reconnaitra dans mon témoignage. Je lui souhaite en tout cas de ne pas ressentir aussi fort que moi ces sentiments-là, parce que c'est destructeur et que cela retarde d'autant plus le deuil de la vie de couple et de famille, et finalement notre reconstruction.
    Dernière modification par geos ; 11/02/2015 à 10h44.

  7. #27
    Primo Solo
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    22
    Citation Envoyé par mazac Voir le message
    Un jour, une dizaine d'années après la séparation, pendant que mon fils était chez son papa, je fais l'erreur de dire à mon ex au téléphone que je suis partie en trip vélo avec un untel à 800 km, et bien dans le quart d'heure qui a suivi, il m'a rappelé pour me dire qu'il renvoyait notre fils à mon domicile qui était pourtant sur son temps de garde...et que je devais par conséquent vite rentrer...
    Mais comment est-ce possible une telle attitude ? Je suis scotchée.
    (et pourtant je pensais avoir fait le tour de beaucoup de choses).
    Avec chat et enfants. Pardon, c'est l'inverse.
    Avec enfants et chat.

  8. #28
    Petit Solo Avatar de Tuit tuit
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    105
    Contrairement à beaucoup de PS, moi je te dis vas y : si tu sens que tu as besoin de savoir, demande. Demande lui qu'elle prenne le temps de t'expliquer. Mais soit prêt à entendre et à ne pas juger.
    Je ne pense pas que l'amour disparaisse comme ca, d'un coup. Je pense qu'il se désagrège au fil du temps. Le manque de communication ne pardonne pas. Souvent chacun a l'impression de faire beaucoup pour l'autre, pour la famille et reste camper sur ses positions. La femme a l'impression de tout faire, alors il suffit qu'un autre homme la sorte un peu de "son quotidien" pour lui donner l'"illusion" que l'herbe est plus verte ailleurs.
    Le quotidien use le couple si les 2 n'évoluent pas ensemble.

  9. #29
    Petit Solo Avatar de Tuit tuit
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    105
    Citation Envoyé par vany49 Voir le message
    Moi, là, tu vois, je ne suis pas d'accord avec toi. Elle veut que tu participe pour moitié au quotidien de tes enfants, et tu le prends comme une attaque ?
    Toi aussi, je pense, tu as une vision étrange de l'éducation, si on va par là...
    Ben c'est sûr que dit comme ca : "si tu ne prends pas les enfants en résidence alternée, je considère que tu les abandonnes (sic)", c'est hyper violent à recevoir. Je comprends moi que Géos ait pu se sentir "agressé". C'est la forme qui est à revoir pas le fond

  10. #30
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165
    @geos :

    Je te souhaite un bon emménagement.

    Tu es un père présent, tu as été un mari épaulant sa femme lorsqu'elle en a éprouvé le besoin (et même sans doute tout le temps).... mais le couple ne pouvait pas fonctionner si elle le désertait psychiquement.

    Elle a pu vouloir vivre en couple, devenir maman, comme les images que véhiculent la société. Mais, si elle n'était pas épanouie avec toi, dans votre couple, cela ne dépend pas que de toi. Si elle avait des blessures passées, non digérées, non guéries, tu ne pouvais sans doute pas la soigner de tous ses maux. Tu as fait des pas vers elle, tu as fait au mieux mais tu t'es mis également en danger psychiquement....

    La vie est différente maintenant, ta fille a un exemple (sa maman) mais tu peux également lui dire qu'elle n'est pas obligée de changer d'amoureux comme (et tu donnes l'exemple d'un couple qu'elle connaît comme ses grands-parents par exemple).

    Mais sache que les raisons des séparations sont peut-être parfois plus sérieuses (en profondeur) que ce que les gens laissent transparaître.
    Dernière modification par ennovy ; 11/02/2015 à 10h24.

  11. #31
    Grand Solo Avatar de Olivdu31
    Date d'inscription
    février 2015
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Sud-est toulousain
    Messages
    920
    Merci pour tous les témoignages où souvent je me suis vu dans la même situation. Mais la situation évolue de jour en jour.
    Ne pouvant plus supporter son silence, le fait qu'elle ne me réponde pas quand je lui parle, je lui ai dit hier soir en rentrant du travail ce qui me gênait, sans parler de la raison de la rupture. J'ai pris le meilleur conseil que je pouvais accepter, c'est à dire, laisser faire en essayant de faire abstraction de mes doutes. Car comme quelqu'un a dit bien justement ici, serais-je plus avancé si il y avait vraiment quelqu'un derrière sa décision ? Seul mon ego en prendrait un coup, pas la situation. Bien au contraire ...

    Suite à la discussion (souvent un monologue de ma part, moi qui "ne communique pas assez", elle a bien vu que je change) où j'ai employé des mots très forts (je lui ai dit, texto : "Je vais employer un mot fort, sûrement trop fort, ce que tu me fais subir, ton silence, le fait que tu te comportes comme si je n'existais plus, je le prends comme de la violence psychologique. On doit encore cohabiter, autant le faire le mieux possible pour le bien des enfants"), plus le fait que je lui dise que je n'étais pas sûr que si un des enfants ne m'avait pas dit qu'il avait une carie, elle me l'aurait dit.
    Je l'ai aussi rassuré en lui redisant que je ne l'embêterai pas dans sa vie, que je la laisserai vivre sa vie, que, quand je ramènerai les enfants, je ne m'incrusterai pas chez elle en demandant un café ou un truc comme ça.
    Elle a ras le bol de cette situation, de cette cohabitation, moi aussi d'ailleurs, je lui en fait aussi part. Cette discussion a quand même fait, je pense, un déclic dans sa tête. Je pense qu'elle s'est sentie rassurée par mon comportement et par le fait que je veuille que tout se passe bien dans nos relations qui seront uniquement basée au sujet des enfants. Elle a bien vu que je ne la questionnais plus sur les raisons du divorce, sur ce que j'aurais pu bien faire pour qu'on n'arrive pas à cette situation, donc, que je me comportais en personne responsable ne voulant pas ressasser un passé (très proche) qui ne pourra pas changer. Et juste après ça, elle a recommencé à me voir, à ne plus m'ignorer, la seule chose que je demandais.

    Bref, j'ai pris le taureau par les cornes, je me suis bougé. Le dialogue construit sans animosité sans chercher à blesser l'autre, même si c'est un monologue est souvent le meilleur des remèdes
    Dernière modification par Olivdu31 ; 11/02/2015 à 10h30.

  12. #32
    Petit Solo Avatar de Tuit tuit
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    105
    Citation Envoyé par vany49 Voir le message
    Geos, quand j'ai quitté mon ex, il m'a fait passer pour la grosse méchante qui lui brisait le coeur.
    2 semaines plus tard, il s'installait avec une femme maman d'un enfant.
    Qu'il draguait depuis quelques temps, je l'ai découvert.

    Je pourrais aussi dire "Mon dieu, quel Sa***, quelle image éducative!!"

    Sauf qu'il s'occupe très bien de nos enfants, qu'il leur enseigne des valeurs que je considèrent bonnes et importantes.

    Après, pour ton Ex qui change d'amoureux, et bien, c'est la vie. On ne peut malheureusement pas tomber tout de suite sur le bon...
    Faut il arrêter de vivre parce qu'on a des enfants ?

    Le tout, c'est de faire la part des choses.
    Mon Ex me ment sur plein de trucs. Je le sais, je fais avec.
    Mais il le fait avec moi, pas avec mes enfants et pas concernant nos enfants.
    J'accepte qu'il me gruge sur des conneries (de mon point de vue).
    Tant qu'il n'en fais pas pâtir sur les enfants.

    Et il reste un bon père, aimant, préoccupé par ses enfants. Je ne peux lui retirer ça, malgré ce qu'il m'a fait et me fait toujours.

    Donc, si, je maintiens qu'il faut séparer couple amoureux et couple parental... Deux choses TRES différentes.
    J'entend beaucoup ce genre de phrase : il faut séparé couple amoureux et couple parental.
    Y'a un bouton spécial ?

  13. #33
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165
    Olivdu31,

    Tu as parlé de tes ressentis, sans lui faire de reproches.... C'est de la bonne communication !!!

    Même si c'est trop tôt pour que tu le comprennes , elle sait qu'elle est en train de t'infliger une blessure immense.... son silence est aussi comme une barrière entre vous, un bouclier pour elle.

    Le quittant souffre à sa manière, et te voir malheureusement peut aussi la bouleverser mais elle ne peut qu'aller de l'avant ...

    J'espère que votre discussion vous aura permis de rendre la cohabitation plus douce et non plus chargée de haine ou de non-dits.

  14. #34
    Grand Solo Avatar de Olivdu31
    Date d'inscription
    février 2015
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Sud-est toulousain
    Messages
    920
    Citation Envoyé par ennovy Voir le message
    J'espère que votre discussion vous aura permis de rendre la cohabitation plus douce et non plus chargée de haine ou de non-dits.
    Je l'espère aussi même si continue à souffrir intérieurement. Mais voir que les enfants, pour le moment, n'ont pas l'air de souffrir de la situation me fait aussi relativiser, que la vie continue, que le reconstruction sera longue mais qu'elle existera.

  15. #35
    Primo Solo
    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    44
    Je suis contente pour toi Olivdu31 ! Tu avances , tu commences peut être par accepter sa décision parce qu'au fond tu n'y peux rien...

    @ Geos
    Dissocier "couple parental" et "couple", cela me fait bien rire. Qui peut se vanter de maintenir un "couple parental" après un divorce? Pas grand monde je pense. On est au mieux une association parentale, prête à discuter à des moments-clé de la vie de nos enfants, mais une éducation ne se fait-elle pas avant tout au quotidien? auquel cas dans la plupart des cas le couple parent

    Je rebondis que ces quelques mots , je ne m'entend absolument pas avec mon ex et souhaiterai etre " dissociée " de lui au plus vite !!! Néanmoins nous serons toujours les parents de nos enfants et eux ont besoin de se rattacher à ça , eux ne peuvent pas nous dissocié

    Alors il faut accepter de laisser la place à l'autre Parent ( et sur çe registre , j'ai bien morflée et il n'est pas le père rêvé loin de là). Tu peux l'appeler comme tu veux une association , une obligation .... Mais çe qui est sûre c,est que moi ça me demande des efforts et à lui sûrement aussi

  16. #36
    Grand Solo Avatar de Olivdu31
    Date d'inscription
    février 2015
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Sud-est toulousain
    Messages
    920
    Citation Envoyé par Tuit tuit Voir le message
    J'entend beaucoup ce genre de phrase : il faut séparé couple amoureux et couple parental[/B].
    Y'a un bouton spécial ?
    Pour moi, un couple, qu'il soit amoureux ou parental, c'est faire quelque chose à deux. Or quand on séparé, ce n'est plus 2, c'est 1 + 1. Nous sommes des parents, mais plus un couple parental. Je le vois beaucoup plus comme une association parentale qui s'occupent de l'éducation des enfants, probablement avec des légères différences, différences qui n'existaient pas quand c'était aussi un couple amoureux.

    Le plus difficile ce n'est donc pas de séparé couple amoureux et couple parental, mais de se dire que ce n'est plus un couple tout court.

  17. #37
    Super Solo Avatar de mazac
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    71
    Messages
    1 415
    Tu as eu un déclic...dans l'acceptation de la situation...c'est très beau...tu vas pouvoir maintenant passer à la phase du deuil d'amour...la souffrance intérieure continue, bien sûr, c'est normal...un traumatisme, et donc des soins à recevoir par toi même...tu es en bonne voie pour la paix...

    Bravo
    "Le terreau d'une plus grande liberté est le respect de la vie en soi"

  18. #38
    Super Solo
    Date d'inscription
    avril 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 268
    Citation Envoyé par Arbanville Voir le message
    Je suis contente pour toi Olivdu31 ! Tu avances , tu commences peut être par accepter sa décision parce qu'au fond tu n'y peux rien...

    @ Geos
    Dissocier "couple parental" et "couple", cela me fait bien rire. Qui peut se vanter de maintenir un "couple parental" après un divorce? Pas grand monde je pense. On est au mieux une association parentale, prête à discuter à des moments-clé de la vie de nos enfants, mais une éducation ne se fait-elle pas avant tout au quotidien? auquel cas dans la plupart des cas le couple parent

    Je rebondis que ces quelques mots , je ne m'entend absolument pas avec mon ex et souhaiterai etre " dissociée " de lui au plus vite !!! Néanmoins nous serons toujours les parents de nos enfants et eux ont besoin de se rattacher à ça , eux ne peuvent pas nous dissocié

    Alors il faut accepter de laisser la place à l'autre Parent ( et sur çe registre , j'ai bien morflée et il n'est pas le père rêvé loin de là). Tu peux l'appeler comme tu veux une association , une obligation .... Mais çe qui est sûre c,est que moi ça me demande des efforts et à lui sûrement aussi
    Citation Envoyé par Olivdu31 Voir le message
    Pour moi, un couple, qu'il soit amoureux ou parental, c'est faire quelque chose à deux. Or quand on séparé, ce n'est plus 2, c'est 1 + 1. Nous sommes des parents, mais plus un couple parental. Je le vois beaucoup plus comme une association parentale qui s'occupent de l'éducation des enfants, probablement avec des légères différences, différences qui n'existaient pas quand c'était aussi un couple amoureux.

    Le plus difficile ce n'est donc pas de séparé couple amoureux et couple parental, mais de se dire que ce n'est plus un couple tout court.
    @Olivdu31 Je nuancerais tes propos et maintiendrais la notion de "couple" parental, car quand il s'agit de prendre une décision au sujet d'un enfant, il n'y a qu'UNE décision à prendre dans certains cas, et non pas UNE chacun de son côté.
    Si l'accord n'est pas trouvé d'emblée, il faut argumenter et chercher le consensus, quitte à parfois devoir lâcher prise.

    @Arbanville. Je ne pense pas être une exception ici. Le père des enfants n'est pas devenue un "pote", il ne saurait être question d'entente ou de relation inter-personnelle. Après 15 mois de cohabit (qui n'ont pas été un enfer), cela va bientôt faire 5 ans que nous nous parlons (pas tous les jours mais presque) pour maintenir le contact des enfants avec l'autre parent. C'est justement l'occasion d'aborder tout ce qui concerne leur quotidien, comme on l'aurait fait probablement le soir en habitant sous le même toit. D'une certaine manière, on continue à les éduquer partiellement ensemble, et partiellement séparément.
    Ce fonctionnement ne constitue en rien une entrave ou un souci au regard de nos vies sentimentales (j'anticipe sur ce point pour éviter à certain(e)s d'arriver avec leurs gros sabots ). Le couple conjugal n'existe plus. Nous ne sommes que parent aux yeux de l'autre et jusqu'à présent cela fonctionne bien. Je sais que cet équilibre demeure fragile malgré tout et comme dans un couple, il faut oeuvrer quotidiennement pour le préserver durablement car je sais qu'une rupture des bonnes relations pourrait tout à fait survenir un jour...

    @Tuit tuit. Désolée de ne pouvoir t'aider pour le bouton. Chez moi, c'est tellement intuitif que je me passe de la notice

    Pour finir, rassurez-moi les PS, je ne suis pas une extra-terrestre parmi vous ????
    Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie

  19. #39
    Supra Solo Avatar de carine38
    Date d'inscription
    juin 2008
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Isère
    Messages
    9 726
    Citation Envoyé par Titoulou31 Voir le message
    Pour finir, rassurez-moi les PS, je ne suis pas une extra-terrestre parmi vous ????
    Un peu quand même.... En tout cas une exception.... Malheureusement.

  20. #40
    Super Solo
    Date d'inscription
    avril 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    2 268
    Citation Envoyé par carine38 Voir le message
    Un peu quand même.... En tout cas une exception.... Malheureusement.
    Et pourtant j'ai "subi" une séparation (au début d'une grossesse de surcroît), je pourrais avoir matière à déblatérer des insanités sur mon ex (oui, oui, il n'est pas parfait ), je pourrais... mais je ne le fais pas par respect pour les enfants, pour préserver leur bien-être et l'équilibre dans le fonctionnement du couple parental.

    Serait-ce cela qui soit si "exceptionnel" ?

    J'ai besoin de vivre en accord avec ceux qui m'entourent et suis mal à l'aise en lisant dans des fils de discussion des propos susceptibles d'attiser ou de provoquer le conflit avec l'autre. A croire que certains contribuent en partie à leurs problèmes
    Comment être en paix avec soi-même si on vit un conflit avec l'autre ?

    A lire Olivdu31, j'ai l'impression qu'il est dans un état d'esprit proche malgré la blessure narcissique et la douleur engendrée par cet accident de vie, qui est venu chambouler récemment son quotidien.
    Je crois qu'Olivier détient déjà les clés d'une séparation réussie, comme d'autres ici sur ce forum.

    Carine, j'ai réfléchi. Je ne peux pas être tant une exception que cela. Je serais tentée de dire que ceux qui n'ont pas de difficultés dans leur vie de parent solo ont moins de chance d'être amenés à croiser la route de ce forum (pour ma part c'est un véritable hasard) , ou ne s'expriment pas sur ces sujets, tout simplement
    Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie

Discussions similaires

  1. A une vraie amie de la vraie vie
    Par borriquita dans le forum Créations littéraires
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/09/2013, 23h29
  2. Divorce à perdre la raison
    Par fridoune dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 23
    Dernier message: 28/05/2012, 23h08
  3. ça fait un bien fou!!
    Par camchacha dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/10/2009, 20h07
  4. Ce qui me fait du bien qd chui moins bien ...
    Par FrrrFrrr dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/05/2008, 08h27
  5. ben ça fait du bien !!!!!!!
    Par pticoeur dans le forum Vie Sociale
    Réponses: 11
    Dernier message: 09/10/2007, 01h05

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •