Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 3 sur 3 PremièrePremière ... 23
Affichage des résultats 41 à 59 sur 59

Discussion: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

  1. #41
    Super Solo Avatar de valytilo
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    quelque part sous un soleil frais
    Messages
    1 111

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    xena a posté pendant que je rédigeais. Je viens de lire attentivement.

    Je comprends tout ce qui est si clairement explicité.

    Néanmoins je n'adhère pas à la comparaison entre le gamète et la goutte de sang.

    Certes, ce qui construit ou détruit un être c'est le cadre dans lequel il se développe, l'amour et l'attention qui lui sont offerts. Je suis totalement d'accord sur ce point.
    Néanmoins, l'amour et l'attention ne sont pas plus que le gamète ou la goutte de sang. Sans un tout petit quelque chose en plus ça ne fait rien!
    Pour que cet amour et cette attention construisent un être équilibré, épanoui, responsable, autonome, il faut quand même au départ deux tout petits matériels humain... Et ces deux toutes petites choses constituent la part physique de l'être en devenir. Et cette part n'est tout de même pas anodine.

    Cela dit, je ne suis pas concernée par la situation. Donc, je n'ai qu'un regard extérieur.
    Encore que! Quand il a été question pour moi de savoir si je renoncerai à la maternité ou si je choisirai une des solutions médicales (procréation assistée) ou légales (adoption) à ma disposition. ma décision était claire. Si la nature ne me donnais pas le bonheur que j'en attendais, j'apprendrait à le supporter, l'assumer, et grandir de cette épreuve supplémentaire.
    Et c'est bien ce qui a failli m'arriver.
    Ma grossesse à 40 ans, je ne l'espérais plus. Elle est même arrivée à un moment assez innoportun, même si j'ai tôt fait de m'en réjouir!
    "Je voulais juste essayer de vivre ce qui sortait spontanément de moi. Pourquoi était-ce si difficile?" Hermann Hesse...

  2. #42
    Super Solo Avatar de valytilo
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    quelque part sous un soleil frais
    Messages
    1 111

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Décidemment j'écris lentement ! papou a posté deux fois pendant que je rédigeais.

    papou77 a écrit :
    Valy, il y a de nombreuses vérifications en cas de dons, notamment sur les risques de maladies génétiques. Ca ne se fait pas comme ça.../...
    J'ose l'espérer, en effet. Pour avoir perdu des êtres chers par négligence en matière de dons.... j'ose imaginer que les leçons du passé ont été tirées.
    Néanmoins je sais que même si beaucoup de précautions sont prises, tout ne peux pas être recherché.

    .../...Et si tu savais le nombre de fois où on m'a dit que tel ou tel de mes enfants était mon portrait tout craché :lol: ;
    J'imagine volontiers.
    Combien de fois m'a t'on dit ! "qu'ils sont beaux vos jumeaux" en parlant de ma fille et du loulou que j'accueillais professionnellement. Et à un moment j'en avais un deuxième plus âgé qui avait le même morphotype et un plus jeune qu'eux que j'aurai aussi aisément pu faire passer pour le mien.
    "oh là là, la jolie famille! ils ne peuvent pas se renier!" m'a dis un passant un jour en ballade ! ;
    En revanche, mon frère et moi, avions beaucoup de mal à être crédibles en annonçant que nous avions les mêmes géniteurs :lol:

    La nature est parfois taquine ! et c'est bien ainsi ;
    "Je voulais juste essayer de vivre ce qui sortait spontanément de moi. Pourquoi était-ce si difficile?" Hermann Hesse...

  3. #43
    Super Solo Avatar de papou77
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    3 789

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Bon, en même temps, j'ai beau jouer les fiers, ça reste un peu lourd pour moi ce sujet régulièrement relancé.

    Donc je vous laisse, je vais faire un bisou à mes enfants :

  4. #44
    Super Solo Avatar de mango
    Date d'inscription
    octobre 2009
    Messages
    1 556

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    valytilo a écrit :
    Sans porter le moindre jugement sur le choix que font les parents qui font appel à l'IAD ou les mères qui acouchent sous X, je ne peux m'empêcher que ce sont des choix d'adultes qu'un autre être va devoir assumer avec eux.
    Tous les enfants, même nous ; , assument les choix de leurs parents, choix d'avoir un ou plusieurs enfants, de rester en couple ou de se séparer, choix de tel ou tel mode éducatif .... etc.

    Bref autant on peut comprendre le désir qu'on certains enfants (IAD, ou adoptés) de connaître leur géniteur, autant rien n'oblige à accéder à ce désir.
    Les donneurs donnent sous couvert d'anonymat, les parents qui recourent à l'IAD savent qu'elle est anonyme, on ne peux pas changer les règles en cours de route, si une modification de la loi se fait j'espère au moins qu'elle ne sera pas rétroactive.

    Comme le dit très bien Xéna, le désir de certains enfants de connaître leur géniteur (trice) n'est pas supérieur au désir des donneurs et certainement de beaucoup de parents de conserver l'anonymat du don, il n'y a pas un désir plus juste ou plus légitime que l'autre. Pour moi les liens du sang ne sont pas plus fort que les liens de filiation entre un enfant et ses parents c'est à dire ceux qui l'aime et l'éduque et le protège.

    Enfin concernant le risque de maladie génétique, c'est déjà assez peu fréquent, ensuite je pense que dans les couples mariés ayant conçu un enfant "naturellement" il y a aussi parfois des surprises concernant la paternité ( ) et que donc cet argument est un peu léger pour remettre en cause le caractère anonyme et gratuit du don.

    D'ailleurs je suis persuadée que la fin de l'anonymat n'est que le premier pas vers la rémunération des dons.


  5. #45
    Super Solo Avatar de valytilo
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    quelque part sous un soleil frais
    Messages
    1 111

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Au sujet de l'argument des maladies génétiques, je suis d'accord. Je pense que c'est plus un prétexte qu'une raison sérieuse.

    Concernant le fait que la fin de l'anonymat est un pas vers la rémunération. Je suis aussi d'accord. Et comme vous, je considère que ce serait très grave.

    A propos des liens du sang qui ne sont pas supérieurs aux liens de filiation, aux sentiments etc. je suis encore tout à fait d'accord. "On choisi ses amis pas sa famille" ça dit bien ce que ça veut dire.

    Quant au fait que chacun individu doit assumer les choix de ses parents. Là je suis toujours d'accord sur le fond.
    Néanmoins il y a des choix d'adultes qui sont plus lourds que d'autre à porter pour les enfants. Et je pense que le mode de procréation fait parti de ceux qui peuvent être très lourds, notamment parce qu'il touche une question très ancrée dans nos mentalités concernant l'origine.

    Et le point que je n'approuve pas du tout c'est quand je lis que pour une minorité on remet en question le droit d'une majorité.

    J'ai toujours entendu dire que le droit est basé sur le principe du "mieux vaut 10 coupables vivants qu'1 innocent mort".
    Ok, rien à voir avec une notion de culpabilité ou d'innocence dans le sujet que nous abordons.
    Néanmoins le lien est sur le point de la considération apportée aux minorités et à la valeur de l'individu en tant que personne à part entière. Ainsi dans les raisonnements que je lis, au prétexte qu'une minorité est minoritaire (!) sa voix n'aurait pas de poids ou ne mériterait pas d'être entendue, considérée.... là, ça me titille.

    Je peux accepter bien d'autres arguments. Du reste j'en approuve beaucoup. J'en ai énuméré quelques un. Mais celui-la je ne peux pas le trouver légitime.
    En fait je dirai même qu'il est aussi tendancieux et falacieux que celui des maladies génétiques invoqués par les partisants de la levée de l'anonymat.

    du moins est-ce mon avis. ;


    "Je voulais juste essayer de vivre ce qui sortait spontanément de moi. Pourquoi était-ce si difficile?" Hermann Hesse...

  6. #46
    Supra Solo
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Localisation
    Ayé! du 77!! (et un bout d'coeur dans l'05)
    Messages
    9 185

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    papou77 a écrit :
    Bon, en même temps, j'ai beau jouer les fiers, ça reste un peu lourd pour moi ce sujet régulièrement relancé.
    :rouge: oups, tu m'en vois désolée. J'le f'rais plus.
    Assainir le passé et profiter du présent pour préparer l'avenir. Allez, avenir, bouge-toi encore un peu... J'ai enfin dans les mains aujourd'hui, mon avenir d'hier. Je continue.

  7. #47
    Super Solo Avatar de papou77
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    3 789

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Tu n'as pas à t'en vouloir, c'est sorti à la radio, projet présenté en conseil des ministres aujourd'hui, donc normal.

    J'ai entendu ça ce soir. A priori pas d'effet rétroactif. Donc mes enfants ne seront pas concernés par ce droit. Chouette ! Ou comment créer un besoin et une frustration là où il n'y en aurait peut-être pas eu

  8. #48
    Primo Solo
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Messages
    16

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Ah, Papou.... Cela m'a fait du bien au cœur de te lire. Car c'est à cela que je sais ... qu'il n'y a rien à avoir. Hommes, femmes, pères, mères.... peu importe. Il ya d'abord l'amour, puis le courage de l'assumer. Certain(e)s vont jusqu'au bout, d'autres non. Et on ne peut blâmer personne. Par contre, toi, et ton ex-femme, ce qui est beau là-dedans, c'est le respect l'un de l'autre. Et respecter l'autre, n'est-ce pas la preuve d'un très très grand amour? Pourquoi vous quitter, alors ? Il faut que tu ailles voir le dernier film de Woody Allen : ce bel inconnu...; là, c'est, de mon point de vue, l'histoire de toutes les vies : des solitudes qui pensent se rejoindre, et qui ne font que se croiser, sans jamais vraiment se comprendre... et chacun(e) de suivre son fantasme, qui éclate ensuite comme une bulle de savon.
    Tu es en train peut-être de faire une bêtise, donc. Mais va voir le film.
    Bisous
    Isa

  9. #49
    Grand Solo
    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    657

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    papou77 a écrit :
    Merci, c'est gentil ;

    J'avais un moment imaginé proposer au CECOS de témoigner s'ils en avaient besoin, je crois qu'ils ont des groupes de discussions comme ça, avec des "anciens" et des "nouveaux", histoire pour ces derniers de mieux appréhender de quoi il s'agit et comment on peut le vivre, l'accepter, en parler aux enfants, etc. Pis bon, la vie passe, le boulot, le train train, jamais eu (ou pris) le temps de me lancer là dedans.
    Bonjour,
    J'ai lu attentivement l'ensemble de ce post et ai mis un certain temps pour répondre.
    A 20 ans, j'a eu ma première fille qui est décédée 15 jours plus tard.
    Je me suis séparé juste après mais suis resté en contact très soutenu, deux bouées qui ne se lâchent pas.
    A 21 ans, j'ai participé à des essais de contraceptions masculines et je me souviens de groupes de discussion très riche dans le cadre de l'association ARDECOM où on affinait nos visions de la paternité, du couple, de la confiance.....J'en suis sorti vidé de toute certitude, sur l'engagement, les liens du sang ( on disait qu'un enfant sur 5 n'a pas le père génétique qu'il suppose) . C'était aussi une époque (80/90) où les rêves d'amour libre, la condittions féminine, l'égalité revenaient en boomerang.
    Au CECOS, j'ai fait un don en 90 à la demande d'un ami qui avait recours à l'IAD. Ce don, je l'ai fait de manière anonyme à ce couple ami.
    Juste après, j'adoptais l'enfant de deux ans de ma compagne ( celui qui me ressemble le plus !) et ai eu deux autres enfants rapidemment.
    Ce projet de loi me choque profondémment.
    Je ne sais pas si il prévoit des recherches rétroactives mais : j'ai fais un don anonyme, à un couple. Je n'ai pas donné naissance à un enfant; j'ai juste permis, peut être, à un couple de donner la vie. Je détesterais devoir répondre non à un enfant qui chercherait à me connaitre et détesterais à coup sur ceux qui m'auraient mis dans cette situation.
    De mes souvenirs d'ARDECOM, il me reste que seule est source de vie le don de de vouloir accompagner un enfant vers sa vie d'adulte.
    Je n'aime pas cette vision de la société qui érige en droit le désir individuel ( d'avoir un enfant, de connaitre ses parents )vers laquelle nous glissons ( voir les débats aussi sur les mères porteuses).
    Je veux croire qu'il n'y a pas de but digne autre que celui de servir aux autres, en tous cas, je m'y efforce.

  10. #50
    Super Solo Avatar de papou77
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    3 789

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Je vois que le sujet continue de vivre sa vie et c'est bien après tout ;

    citronpresse merci pour ces mots gentils (et exagérés sans doute, il y a tellement de situations compliquées dans la vie que celle-ci ne l'est pas plus qu'une autre et même sans doute bien moins) par contre amour et respect sont 2 choses différentes, le fait que l'amour ait disparu dans le couple n'empêche pas le respect de continuer, mais inversement ce n'est pas parce que le respect existe que l'amour doit obligatoirement perdurer. Et le respect n'est sans doute pas de forcer quelqu'un à poursuivre une histoire contre son gré ;

    j-phil merci pour ton témoignage ; J'avoue qu'il y a un truc qui m'aura bien plu dans ce sujet, c'est qu'il a poussé plusieurs personnes à dévoiler des secrets plus ou moins intimes qu'ils n'auraient sans doute pas balancé autrement, et ça, ça fait plaisir :

  11. #51
    Visiteur
    Date d'inscription
    mars 2006
    Messages
    935

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    J-Phil

    Ce projet de loi me choque profondémment.
    Je ne sais pas si il prévoit des recherches rétroactives mais : j'ai fais un don anonyme, à un couple. Je n'ai pas donné naissance à un enfant; j'ai juste permis, peut être, à un couple de donner la vie. Je détesterais devoir répondre non à un enfant qui chercherait à me connaitre et détesterais à coup sur ceux qui m'auraient mis dans cette situation.
    De mes souvenirs d'ARDECOM, il me reste que seule est source de vie le don de de vouloir accompagner un enfant vers sa vie d'adulte.
    Je n'aime pas cette vision de la société qui érige en droit le désir individuel ( d'avoir un enfant, de connaitre ses parents )vers laquelle nous glissons ( voir les débats aussi sur les mères porteuses).
    Je veux croire qu'il n'y a pas de but digne autre que celui de servir aux autres, en tous cas, je m'y efforce.
    Je n'ai sans doute pas assez réfléchi au sujet pour apporter une contribution éclairée, mais...mon état de handicap et celui de ma fille me font réagir. J'imagine qu'il y a, parmi les enfants nés de dons de gamètes, des personnes nées avec un handicap ou autre maladie. Lorsque se pose la question d'avoir à son tour des enfants, la transmission génétique reste LA question qu'on se pose... il est quand même intéressant alors de connaître le patrimoine génétique ou l'évolution de la santé du donneur(se).

    Je ne connais pas la teneur du projet de loi, mais je trouverais bien que les donneurs puissent choisir d'accepter ou non la levée de l'anonymat. De même que les receveurs reçoivent le don en connaissance de cause.

    Par contre, je trouverais complètement aberrant qu'il y ait un effet rétroactif...ce serait ne pas respecter le contrat initial, anonymat absolu et inviolable.

  12. #52
    Moyen Solo Avatar de EMOI
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Que des moqueurs sur le fofo!
    Messages
    415

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Je relance le sujet, en débordant du témoignage initial.… Je ne veux pas ouvrir un nouveau topic mais juste ajouter une contribution supplémentaire. Il est question du don de sperme, le don d’ovocyte est soulevé, mais le don d’embryons congelés n’est pas abordé.

    Suite à mes grossesses abouties, le centre qui gérait la PMA, nous a envoyé par simple courrier postal, une demande sur l’utilisation des embryons congelés restants. Dans mes souvenirs (c’est un peu lointain…) on nous proposait soit de donner ces embryons à un couple, soit de les donner à la recherche médicale, soit de les détruire, soit de prolonger la congélation.
    Nous avions répondu que le centre pouvait en priorité donner à un couple désireux de les utiliser, ou en seconde possibilité utiliser les embryons pour la recherche (avant qu’ils ne soient considérés comme périmés ! )
    Si ces embryons ont donné naissance à un/des enfant(s), je ne veux pas être considérée comme mère, je ne veux même pas en être informée.. Comme J-Phil moi aussi, « je détesterais devoir répondre non à un enfant qui chercherait à me connaître » La mère de cet/ces éventuel(s) enfant(s), c’est sa mère de cœur. Point barre !
    De plus, je tiens à préciser qu’à l’époque, il n’y a eu entre le centre et le couple qu’un simple échange de courriers avec signatures. Et c’est tout. Aucune piste pour aider à la réflexion, pas de documents joints pour informer… Je trouverais totalement anormal qu’on se tourne vers moi maintenant ! [Pour faire un parallèle, quelques années plus tard, pour un don d’organe, non anonyme (famille), j’ai du rédiger un courrier manuscrit m’engageant à ne demander aucune contre partie au don, j’ai été convoquée par une juge, qui m’a lu un texte précisant mes devoirs/droits par rapport à ce don et finalement, j’ai du à nouveau signer une décharge sous les yeux de ladite juge… J’en avais conclu un peu rapidement, que donner à un être vivant qui risque de mourir sans ce don était beaucoup plus encadré que donner pour éventuellement permettre une future naissance.] A bien y réfléchir maintenant, avec plus de maturité, j’aurais du demander au centre qu’il n’y ait aucune contre partie à ce don, sinon, j’aurais certainement opté pour la destruction (restait encore l’avis de Monsieur, qui aurait pu être différent ! )

    Au plaisir de vous lire.


  13. #53
    Super Solo Avatar de papou77
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    3 789

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Sans rentrer sur le fond, juste un détail chronologique, quand tu dis "quelques années plus tard" entre la PMA et le don d'organe, n'est pas la loi sur la bioéthique (loi du 6 août 2004) qui était passée par là entre les 2 ? Pour info, lors de notre 1ère IAD en 1994 (quelques mois avant la loi), nous n'avons eu que très peu de formalités. Alors que lors de la 2ème (1999/2000), on a eu droit à entretien avec un psy, passage devant le juge avec signature d'un acte officiel, etc.

  14. #54
    Moyen Solo Avatar de EMOI
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Que des moqueurs sur le fofo!
    Messages
    415

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    Alors non l'hypothèse ne tient pas : le don d'organe date du printemps 2004... donc avant la loi, mais de peu... c'était peut être dans l'ère du temps.

  15. #55
    Grand Solo
    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    657

    Re: Témoignage d’un papa IAD (insémination avec donneur)

    papou77 a écrit :
    Alors que lors de la 2ème (1999/2000), on a eu droit à entretien avec un psy, passage devant le juge avec signature d'un acte officiel, etc.
    Juste sur ce point,
    je trouve là aussi que l'on marche sur la tête. On peut faire un gamin en faisant son affaire dans l'arrière cours d'une gare ,ais ceux qui suivent tout un parcours médical pour l'IAD, judiciaire ou autre pour une adoption, doivent faire leur preuve de leur capacité à être parent !!
    Et après si on abandonne son gamin, serait ce meilleur ou pire que si on l'avait conçu "nous même" ?
    Je sais , on va me parler responsabilité, tout ça, mais quand même.
    Je me souviens, après avoir eu pendant quelques années des enfants en famille d'accueil, m'être mis en colère devant la psy qui croyait que j'allais me justifier de ma capacité à m'ocuper d'un môme.
    Je sais que que ce n'est pas un jeu, mais quand même, un peu de mesure fait du bien aussi.
    Bon je m'éloigne du sujet initial


  16. #56
    Super Solo Avatar de jaliro
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    54
    Messages
    2 528
    Citation Envoyé par papou77 Voir le message
    Valy, il y a de nombreuses vérifications en cas de dons, notamment sur les risques de maladies génétiques. Ca ne se fait pas comme ça.

    Après, dans des cas particuliers, je ne suis pas totalement contre non plus, mais ça doit rester limité.

    Et si tu savais le nombre de fois où on m'a dit que tel ou tel de mes enfants était mon portrait tout craché :lol: ;
    j'ai des amis qui ont adopté leur fils à 2,5 mois. Quand le fils avait 6 mois ils se promenent dans un magasin avec leur petit en écharpe, et là une vendeuse les interpelle et leur dit "ahhhhh ça y est ce petit est enfin né, olala je me rappelle pendant votre grossesse... blablabla... et olala comme il vous ressemmmbllllllee !!!! c'est vraiment votre fils hein !!!"

    mes amis était tordus de rire !!
    Il faut cultiver son grain de folie !:diable:

  17. #57
    Super Solo Avatar de lmbzh
    Date d'inscription
    avril 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    chez moi
    Messages
    4 000
    Un grand merci à toi jaliro d'avoir déterré ce topic, quel témoignage papou77
    J'en suis encore toute retournée.
    Un ami (enfin que je croyais être un ami... mais c'est une autre histoire...) a fait don de ses spermatozoïdes en tant que donneur anonyme il y a deux ans. Un couple de ses amis l'y avait incité et c'est un sacré parcours aussi....
    Tout ce que tu feras sera dérisoire mais il est essentiel que tu le fasses. (GANDHI)

  18. #58
    Super Solo Avatar de jaliro
    Date d'inscription
    octobre 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    54
    Messages
    2 528
    Citation Envoyé par lmbzh Voir le message
    Un grand merci à toi jaliro d'avoir déterré ce topic, quel témoignage papou77
    J'en suis encore toute retournée.
    Un ami (enfin que je croyais être un ami... mais c'est une autre histoire...) a fait don de ses spermatozoïdes en tant que donneur anonyme il y a deux ans. Un couple de ses amis l'y avait incité et c'est un sacré parcours aussi....
    bah en fait Papou en a parlé dans le post sur la sexualité
    Il faut cultiver son grain de folie !:diable:

  19. #59
    Super Solo Avatar de papou77
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    3 789
    Citation Envoyé par lmbzh Voir le message
    Un ami (enfin que je croyais être un ami... mais c'est une autre histoire...) a fait don de ses spermatozoïdes en tant que donneur anonyme il y a deux ans. Un couple de ses amis l'y avait incité et c'est un sacré parcours aussi....
    Pou info, à ma connaissance, le fait de trouver un donneur permet au couple demandeur de réduire la période d'attente de plusieurs mois. Je ne sais pas si c'était le cas dans l'histoire que tu relates.

    De toutes façons, il serait bien qu'il y ait plus de communication sur toutes ces possibilités de dons : dons de spermatozoïdes, dons d'ovocytes, dons du sang, carte de donateur/trice d'organes, dons divers pour des greffes, des maladies "orphelines", etc.

    D'autant qu'en ce qui concerne la stérilité masculine, je suis profondément convaincu qu'elle est appelée à augmenter, voire à exploser, d'ici quelques années. D'ailleurs, c'est déjà constaté. Et c'est parfaitement logique (à mon avis), vu nos conditions de vie et en particulier notre alimentation (à grand coups d'engrais, de pesticides, d'hormones, etc.), ou encore certains médicaments qui ont potentiellement des effets secondaires sur la fécondité, ou encore la qualité de l'eau (sujet que je connais un peu suite à 12 ans d'engagements associatifs dans ce domaine ) avec des choses comme les PCB, des hormones, des œstrogènes issus des rejets de pilules contraceptives, etc. Toutes ces molécules ne sont pas filtrées par les stations d'épuration et se retrouvent dans les milieux aquatiques, puis dans la chaîne alimentaire et notamment dans les poissons. Des études ont déjà montré l'impact de certaines de ces molécules sur la féminisation des espèces de poissons (si, si, vous avez bien lu).

    Et bien sur, je ne parle même pas du côté cancérigène de beaucoup de ces molécules, on s'éloignerait de trop du sujet...

    Bon appétit !
    Dernière modification par papou77 ; 01/05/2015 à 04h09.
    Le changement, c'est maintenant !

Discussions similaires

  1. Donneur de sperme par un ami
    Par faustina dans le forum Enfants Education
    Réponses: 35
    Dernier message: 12/07/2009, 17h03
  2. Témoignage d'un Papa solo
    Par Ulysse38 dans le forum Enfants Education
    Réponses: 30
    Dernier message: 18/05/2009, 16h34
  3. Réponses: 17
    Dernier message: 28/06/2008, 19h54

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •