Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 10 sur 10 PremièrePremière ... 5678910
Affichage des résultats 181 à 200 sur 200

Discussion: Echanges autour de l'intelligence et des relations humaines

  1. #181
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Ah si on commence à parler d'angoisses, je pense qu'on n'a pas fini. Effectivement il y a des angoisses inimaginables...
    Et ce n'est pas facile, à gérer, surtout quand on voit dans quel état cela peut mettre parfois.
    J'ai pas de réponses, mais disons que j'y réfléchis parfois.
    On peut en parler ici, ou ailleurs, à l'occasion.
    Après je pense qu'il n'y a pas de réponses, c'est un équilibre, à trouver, entre plusieurs réponses, pour gérer ses angoisses, éviter qu'elles soient trop paralysantes, éviter les crises. Et puis oui parfois, quand on croit que tout va bien, un truc qu'on n'imaginait même pas...

    Un exemple cette semaine, dans le cahier, un mot de la maitresse, il y a plusieurs dates de sorties jusqu'à la fin de l'année et il faut mettre oui ou non pour savoir si on peut accompagner. Je réponds en disant que pour l'instant je ne peux pas garantir mes disponibilités mais qu'elle n'hésite pas à me redemander au besoin. "Normal" quoi, enfin pour moi. C'était sans compter la réaction de mon fils, car j'avais fait n'importe quoi, il fallait juste mettre oui ou non, la maitresse allait le disputer, le punir,... bref colère, larmes,... c'est passé mais sur le moment pas facile!

    Je sais que l'angoisse ce n'est pas la peur, c'est plus que cela.
    Je pense qu'au début cela part d'une peur.
    On peut déjà donc parler de la peur à l'enfant.
    Mon fils a eu un livre, petit, sur la peur, je ne le trouvais pas terrible mais je lui ai lu une ou deux fois.
    Il y a quelque chose dans ce livre qui l'a marqué et qu'il m'a ressorti plusieurs fois par la suite.
    "tout le monde a peur et quand on n'a pas peur, on ne grandit pas"
    Donc oui cela part d'une peur je pense, et que cette peur il faut l'exprimer pour justement ne pas faire grandir l'angoisse.
    Et c'est là où je pense que l'acceptation de la différence est importante, car rien de pire que de dire ou d'entendre, mais pourquoi tu as peur de cela, ce n'est pas normal, regarde les autres voyons, il n'y a pas de quoi avoir peur. Ah mon avis c'est de là d'où peut partir le problème. Ce n'est pas la sensibilité mais l'obligation ressentie de contenir sa sensibilité (ce qui marche avec la peur marche aussi avec les larmes, genre mais arrête de pleurer il n'y a pas de quoi) et là oui on intériorise et ce peut être pire. Parce que oui la raison est forte aussi, et donc oui on gère sauf qu'il y a un moment ou cela explose. Ce peut être bien plus tard, ce peut être aussi un jour ou l'on se rend compte que tout cela est une illusion, que la raison n'est pas plus forte que tout (ah Descartes!), et ce jour là ce peut être vraiment angoissant, trop, même pour un adulte. Je pense donc oui que la gestion des émotions cela s'apprend et surtout les émotions s'écoutent.
    Et donc les peurs il faut les laisser s'exprimer et éviter de les ramener à une notion de normalités ou de majorité.
    Certains enfants ont peur des monstres et du noirs.
    Et d'autres peuvent avoir peur d'aller sur un manège car ils ont peur qu'un boulon soit mal serré ou d'aller un spectacle car ils ont peur qu'il y ait un incendie dans la salle..

    Voilà ma première idée, une peur doit s'exprimer.
    Et après que fait-on face à la peur de l'enfant qui s'exprime. C'est là où je parle d'équilibre a trouver.

    J'ai eu une période "Descartes" à me dire, et bien la peur se raisonne, il suffit d'expliquer.
    C'est bien d'expliquer, sauf que cela peut aller très loin... et que et bien mes connaissances ont des limites, je le reconnais. Je renvoie aussi à la maitresse, un peu à internet. Je renvoie aussi souvent à un médecin (parce que les maladies, la mort, c'est angoissant) c'est marrant maintenant il connait un médecin (le père de la copine de son père) et bien un médecin dans la famille ça a un côté vraiment rassurant pour lui (je ne sais pas mais je pourrai demander à D.). Maintenant, au spectacle, beaucoup moins d'angoisse aussi, il repère juste les sorties de secours! Donc oui expliquer c'est bien. Sauf que bon, c'est un enfant et on peut aller loin, alors je ne sais pas. Un exemple. A la cité des enfants, il y a un endroit ou on pose ces mains et où l'on entend les battements de son cœur. Cela amuse certainement beaucoup d'enfants mais ici l'angoisse!! Et si mon cœur s'arrête de battre? il a passé des jours à écouter son cœur, le soir dans son lit notamment. Il me demandait si le cœur pouvait s'arrêter, comment, pourquoi? Pas facile. Je lui ai dit qu'il y avait des médecins et qu'à la naissance on vérifiait que tout allait bien au niveau du cœur, qu'il ne fallait pas s'inquiéter, qu'il était en bonne santé. Et là j'ai dit un truc que je n'aurais pas du mais bon, voilà, on ne peut pas tout anticiper. J'ai dit tu sais on est en France, on a la chance d'avoir des médecins et des médicaments. Vous me direz rien d'angoissant, c'est sans compter les questions qui ont suivi, pourquoi il y a des pays riches et des pays pauvres par exemple. Alors oui expliquer je veux bien, mais quand je dis que ça peut aller loin.

    Il y a une solution aussi, c'est de préserver les enfants. Sauf que ça a aussi ces limites. Déjà on ne peut pas rester chez soi, alors il y aura forcément des questions, comme les manèges ou les salles de spectacles. Ma mère est très comme cela avec mon fils, dès que la conversation part sur un accident ou une maladie, elle fait taire tout le monde car il y a mon fils et elle sait qu'il angoisse. Je ne suis pas pour cet extrême. Ne serait-ce que parce que les enfants vont grandir, qu'ils ne vivent pas dans une bulle. Après oui on peut y aller doucement et éviter certains sujets trop tôt, avant que l'enfant y soit confronter. La mort, c'est venu beaucoup récemment, avec le décès de ma grand mère. Mais je ne suis pas sure que tous les parents aient aussi cette idée car moi c'est clair qu'au CP il y a pleins de copains qui sont au courant de toutes les informations et qu'ils les regardent à la télé. Donc et bien oui il y a certaines choses qu'on ne peut pas éviter et qu'ensuite il vaut mieux expliquer que de laisser grandir l'angoisse.

    Bon je suis lancée, alors je crois que j'ai encore des choses à dire, je coupe juste pour pas faire trop long et je reviens.
    Dernière modification par -ju ; 20/03/2015 à 10h41.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  2. #182
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Il y a la notion de confiance qui est importante à mes yeux. C'est aussi ou je pense que la sensibilité n'est pas forcément trop angoissante, cela dépend aussi du milieu, de l'entourage.
    Parce qu'il y a un moment où expliquer prend du temps, et que donc par exemple on peut passer sur le registre de la confiance. Mon père fonctionne beaucoup comme cela avec mon fils et ça marche bien. Il lui a expliqué, tu sais papa, maman, papi,... ils t'aiment alors crois tu que nous te ferions faire quelque chose de dangereux, non, tu peux nous faire confiance même si tu ne sais pas tout, ne comprends pas tout, ne maitrise pas tout. Tu es un enfant et tu peux te reposer sur les adultes.
    Bon c'est là où moi je vais plus loin, et avec des adultes, je parle de confiance dans l'humanité, que l'homme n'est pas méchant par nature. J'y crois vraiment, moi je n'angoisse pas. Du coup mon fils et bien il est un peu dans cette idée là aussi, mais ne vous inquiétez pas trop pour lui non plus, il a un père qui contrebalance bien. Toujours est-il que je lui dis que des gens vraiment méchants je n'en connais pas et lui demande si lui il en connais et bien non. Des gens qui des fois font des choses qui font mal oui mais ça ne veut pas dire qu'ils sont méchants.

    Reste aussi la partie lâcher prise. Je crois aussi que c'est très important.
    Déjà sur les autres, accepter qu'ils sont libres de faire ce qu'ils veulent, que l'on ne peut pas tout contrôler. ça parait bête mais ce n'est pas si évident tout le temps. Quelqu'un a ici parler de promesse par exemple, de quand on a dit quelque chose, on s'engage. C'est très important pour mon fils cela par exemple. Alors oui comprendre aussi que l'autre peut oublier, changer d'avis,...
    Et puis sur soi aussi! accepter aussi justement que notre raison ne contrôle pas tout. Que l'on peut faire des erreurs. et que chacun est aussi comme il est, parce que oui l'échec c'est l'angoisse! que ce n'est pas grave de ne pas y arriver...
    Bon là c'est long aussi à comprendre pour un enfant (déjà pour un adulte!). En ce moment je trouve que mon fils y arrive plutôt bien. C'est marrant d'ailleurs, il me reprend souvent en me disant que ce n'est pas sur. Par exemple quand je lui dis ce qu'on va faire dans le week-end ou aux prochaines vacances, il me dit oui enfin tu sais on ne sait jamais ça peut changer, et il a l'air d'y voir un côté rassurant. Je trouve ça bien, car il est moins dans l'anticipation du coup, et si et si... Il est plus léger et rigole beaucoup. Pourvu que ça dur!

    Alors et bien tout ça (désolée pour la longueur) pour dire que je n'ai pas de solution!
    Un suivi psy, je ne sais pas, je me pose des fois la question pour mon fils, notamment lors de sa dernière crise pour le cahier d'école, mais pour l'instant je n'ai pas franchi le pas, je me dis qu'il gère plutôt bien. J'avoue il y a des moments où ce n'est pas facile mais je me méfie aussi du psy dans le sens où justement cela stigmatiserait le problème, comme s'il fallait soigner, alors que chacun est comme il est. Un jour, je lui en ai parlé en lui disant tu sais ce n'est pas facile pour toi, on pourrait aller voir une personne qui pourrait t'aider. Et là il m'a dit un psy (c'est pas moi, ça vient d'une histoire dans un livre) j'ai dit oui, il m'a dit c'est un docteur qui soigne la tête et moi je ne suis pas malade, je n'irai pas. Et si c'est pour parler de mes problèmes quand j'en ai et bien je t'en parle. Je crois que donc je ne le forcerais pas. Dernière discussion sur le sujet avec mon père qui me dit tu le vois bien que ton fils il est angoissé, tu ne l'emmènes pas chez le psy, j'ai dit tu sais c'est son caractère, ça ne se change pas, si un psy c'était pour changer les caractères et notamment angoissés je pense qu'avant mon fils il y en aurait d'autres dans la famille qui devraient aussi consultés (c'était pas méchant et pas pour lui, plutôt pour ma mère) et je crois qu'il a compris. Je ne suis pas définitivement contre les psy, pour l'instant il n'y a pas de problème juste alors je ne vais pas en créer. J'ai un fils, sensible, et parfois angoissé mais tout va bien.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  3. #183
    Super Solo Avatar de catleya
    Date d'inscription
    août 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    45
    Messages
    4 757
    C'est super intéressant ce que tu écris ju
    Je ne partage malheureusement pas ton point de vue sur l'absence de "méchants" même si j'y ai longtemps cru !

    Je ne crois pas que ma première fille soit zèbre, pas eu envie de la faire tester, pas eu besoin dans le sens qu'elle n'allait pas si mal.
    Mais elle est hypersensible et angoissée...
    Cela demande du temps, de l'écoute, du dialogue.
    Je suis heureuse de voir qu'elle a "progressé" dans la gestion de ses émotions, dans sa sociabilité
    Laisse tomber la neige, on fera des boules demain...

  4. #184
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Citation Envoyé par catleya Voir le message
    C'est super intéressant ce que tu écris ju
    Je ne partage malheureusement pas ton point de vue sur l'absence de "méchants" même si j'y ai longtemps cru !

    Je ne crois pas que ma première fille soit zèbre, pas eu envie de la faire tester, pas eu besoin dans le sens qu'elle n'allait pas si mal.
    Mais elle est hypersensible et angoissée...
    Cela demande du temps, de l'écoute, du dialogue.Je suis heureuse de voir qu'elle a "progressé" dans la gestion de ses émotions, dans sa sociabilité
    Moi non plus je ne pense pas que mon fils soit zèbre. C'est plutôt un humain il me semble , comme ses parents. Après oui, quelque part il y a aussi de la génétique, et là un peu des deux côtés, donc un enfant sensible et angoissé.
    Et oui je crois vraiment au dialogue, dans toutes les situations avec tout le monde, car chacun est différent, a sa propre sensibilité.
    Et pour ça il faut de la confiance, en soi et en l'autre, accepter d'être soi, sa différence.
    Parce que oui il y a l'angoisse de la différence (surtout ne pas se faire remarquer!), et oui là il faut aussi du temps et de la confiance.
    Et encore un équilibre à trouver entre l'affirmation de soi et la relation à l'autre...trouver une place...
    cette discussion est sans fin mais vraiment intéressante!
    Aller je vais bosser
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  5. #185
    Grand Solo Avatar de Chataigne
    Date d'inscription
    novembre 2013
    Messages
    798
    Salut Ju-, passionnant ce que tu écris. Ça me parle, même si je ne suis pas angoissée et ma fille non plus, mais je connais beaucoup de gens angoissés dans mon entourage. Effectivement, on ne peut pas se changer, et ce serait une mauvaise idée d'aller voir un psy dans cette optique là. Mais je pense qu'un psy n'est pas là pour "guérir", car on ne se guérit pas de soi-même. C'est le patient, qui avec l'aide d'un psy qui a plus de clés que toi et moi, va trouver son chemin, comment vivre avec ses angoisses, comment désamorcer les crises, bref comment avancer en acceptant cette partie de soi et en s'y adaptant, pour que la vie soit plus facile et moins stressante. Donc pour moi, il ne faut pas voir un psy comme quelqu'un qui va te guérir, mais quelqu'un qui va t'aider à te soigner toi-même. Pour moi soigner et guérir ne sont pas la même chose, et j'applique cette distinction pour toute médecine. Je pense qu'on bon soignant, c'est quelqu'un qui t'aide à aller sur le chemin qui est le tien. Il t'aide à voir clair en quelque sorte. Contrairement au simple fait de "traiter" des symptômes, ce que font malheureusement très souvent les médecins généralistes qui ne se sont pas penchés sur autre chose que l'allopathie.
    Tu vois ce que je veux dire ?

    Mais vous avez l'air de vous en tirer plutôt pas mal. Pour le "peut-être", ça m'a fait penser à "Inch'Allah". Le père de ma fille disait toujours cela quand je lui proposai un truc dans le futur, au début ça m'énervait car je le comprenais comme un "je sais pas, on verra". Ça peut vouloir dire ça, mais la plupart du temps, c'est une façon de dire : "oui, moi je veux le faire, mais je ne peux pas présumer du futur, seul Dieu le peut". voilà ce que dit ton fils m'a fait penser à cet rapport-là au futur.
    "Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adaptée à une société malade". Jiddu Krishnamurti

  6. #186
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Chataigne, bien sur que je comprends et en plus je partage ta vision des psy.

    Sauf qu'il faut déjà que ce soit une démarche volontaire (là je ne parle pas de mon fils) et aussi que face à certaines personnes (très sensibles, angoissées, intelligentes, enfin disons à part) il faut un très bon psy (disons aussi un peu à part) car sinon au mieux ça ne marche pas (le "patient" est plus psy que son "psy") et au pire ça peut faire plus de mal que de bien...

    Je pense en fait que l'utilité d'une démarche psy est quand on se sent mal et que ça a donc aussi quelque part une cause environnementale et pas seulement interne, car le malaise lui nait forcément d'une confrontation entre soi et les autres. Enfin pas sure d'être très claire là.
    Pour mon fils, disons que pour l'instant je ne suis pas inquiète car il est plutôt bien entouré. Pas trop de contact avec les mauvaises personnes : et là je ne parle pas de méchanceté mais de gens aveuglés par leurs préjugés et leurs certitudes. Et des gens comme cela il y en a partout (des c'est comme cela et pas autrement, il faut, tu dois, c'est normal ou pas normal,...), et oui sans doute aussi chez les psy.
    J'ai lu sur PS il me semble un truc du genre "mon psy m'a dit que j'étais trop sensible" et là et bien moi le mot trop ça me fait partir en courant, parce que c'est pas à qui que ce soit, même psy de me dire comment je dois être. ça me fait penser au résultat d'un test que j'ai fait dans le cadre du boulot qui disait de moi que je n'étais pas contre le changement mais qu'on ne me l'imposait pas.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  7. #187
    Grand Solo Avatar de Chataigne
    Date d'inscription
    novembre 2013
    Messages
    798
    Oui bien sûr il ne faut pas prendre le premier psy venu, angoissé ou pas, hyper-sensible ou pas, trouver un psy est une rencontre, à mon sens. Un psy peut être très bien pour une personne et pas pour une autre, sans que les compétences du psy soient forcément remises en cause (ou parfois si, mais bref, même si tous les psys étaient super et sans oeillères, on n'accrocherait pas forcément avec tous, comme avec n'importe quelle personne dans la vraie vie). Ce sont les démarches de mon père à ce sujet qui m'on fait capter ces trucs-là, et que notamment une relation avec un psy peut t'apporter beaucoup pendant un temps, et puis finalement tu fais une pause et vas en voir un autre qui te fait avancer d'une autre façon...

    Mais oui à partir du moment où l'on ne réfléchit pas avec des cases, il faut trouver un psy qui lui aussi fait exploser les cases. Il y a notamment les Jungiens qui sont chouettes paraît-il, et qui travaillent beaucoup à partir des rêves.

    Parfois ça me fait envie d'aller voir un psy, par curiosité, mais bon... je vais pas y aller juste pour le fun non plus.

    Mais bien évidemment, cela doit être une démarche volontaire, on est bien d'accord là-dessus. De toute façon, la démarche, c'est déjà une façon de se prendre en main et d'accepter qu'il y a un problème et qu'on aimerait y trouver des solutions, ou en tous cas en chercher.
    "Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adaptée à une société malade". Jiddu Krishnamurti

  8. #188
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Ah dans le genre psy à cases, pas sure que celui de 06 te plaise (je ne le connais pas hein, c'est juste qu'il en a parlé ici) parce que pour lui, et bien LES femmes, c'est une drôle de catégorie!
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  9. #189
    Supra Solo Avatar de kiabou
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    8 038
    Citation Envoyé par -ju Voir le message
    Chataigne, bien sur que je comprends et en plus je partage ta vision des psy.

    Sauf qu'il faut déjà que ce soit une démarche volontaire (là je ne parle pas de mon fils) et aussi que face à certaines personnes (très sensibles, angoissées, intelligentes, enfin disons à part) il faut un très bon psy (disons aussi un peu à part) car sinon au mieux ça ne marche pas (le "patient" est plus psy que son "psy") et au pire ça peut faire plus de mal que de bien...

    Je pense en fait que l'utilité d'une démarche psy est quand on se sent mal et que ça a donc aussi quelque part une cause environnementale et pas seulement interne, car le malaise lui nait forcément d'une confrontation entre soi et les autres. Enfin pas sure d'être très claire là.
    Pour mon fils, disons que pour l'instant je ne suis pas inquiète car il est plutôt bien entouré. Pas trop de contact avec les mauvaises personnes : et là je ne parle pas de méchanceté mais de gens aveuglés par leurs préjugés et leurs certitudes. Et des gens comme cela il y en a partout (des c'est comme cela et pas autrement, il faut, tu dois, c'est normal ou pas normal,...), et oui sans doute aussi chez les psy.
    J'ai lu sur PS il me semble un truc du genre "mon psy m'a dit que j'étais trop sensible" et là et bien moi le mot trop ça me fait partir en courant, parce que c'est pas à qui que ce soit, même psy de me dire comment je dois être. ça me fait penser au résultat d'un test que j'ai fait dans le cadre du boulot qui disait de moi que je n'étais pas contre le changement mais qu'on ne me l'imposait pas.
    Disons que certains enfants sont capables de raconter au psy ce qu'il a envie d'entendre.....
    Le psy n'a pas besoin d'être zèbre lui même, pour être un bon thérapeute, il faut juste avoir de l'expérience dans ce domaine particulier...
    Va, vis, et deviens...

  10. #190
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Disons aussi que certains adultes peuvent se braquer devant le manque de sensibilité ou d'"intelligence" de leur psy, à minima trouver tout cela inutile et avoir l'impression de perdre leur temps ou pire renforcer leur sentiment d'être incompris et de devoir s'adapter.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  11. #191
    Supra Solo Avatar de kiabou
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    8 038
    Citation Envoyé par -ju Voir le message
    Disons aussi que certains adultes peuvent se braquer devant le manque de sensibilité ou d'"intelligence" de leur psy, à minima trouver tout cela inutile et avoir l'impression de perdre leur temps ou pire renforcer leur sentiment d'être incompris et de devoir s'adapter.
    Ne pas oublier de changer
    Va, vis, et deviens...

  12. #192
    Moyen Solo Avatar de annebrit
    Date d'inscription
    février 2008
    Sexe
    Femme
    Localisation
    44
    Messages
    361
    Sur ce sujet Nicole Ferroni, toujours aussi géniale!!

    -http://www.dailymotion.com/video/x1otgwd_nicole-ferroni-etre-surdoue-en-3-minutes_fun

  13. #193
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Une belle chanson écoutée hier, si vous ne voyez pas le lien avec ce post, moi en tout cas hier je l'ai vu et je partage :

    "Je faisais ce rêve enfant
    Je m’éloignais de la clairière
    Pour pénétrer ce bois devant
    Plus j’avançais, moins j’y voyais clair

    Je m’égarais seul dans le noir
    M’enfonçant je devinais
    Le rêve avait viré cauchemar
    Puisque personne, personne, ne me cherchait

    Dans cette forêt, j’y suis encore
    De cette forêt est-ce qu’on en sort ?
    Guet-apens sombre végétal
    Obscure et verte cathédrale
    Écrasante et sale

    Dans cette forêt, il y a des gens
    Qui progressent comme moi difficilement
    Dans ce tricot de branches savantes,
    De ronces, de racines rampantes
    Si menaçantes
    Si menaçantes

    Dans ce cauchemar d’enfance
    Le lierre retenait mes cris
    Je tremblais de peur sans défense
    Blotti, grelottant pour la nuit

    Parmi ce peuple indifférent
    D’arbres, de feuilles, de vent
    J’avais perdu ma propre trace
    Depuis je sais que quoi que je fasse

    Dans cette forêt, j’y suis encore
    De cette forêt est-ce qu’on en sort ?
    Guet-apens sombre végétal
    Obscure et verte cathédrale
    Écrasante et sale

    Dans cette forêt, il y a des gens
    Qui progressent comme moi difficilement
    Dans ce tricot de branches savantes,
    De ronces, de racines rampantes
    Si menaçantes

    Dans cette forêt, j’y suis encore
    De cette forêt est-ce qu’on en sort ?
    Guet-apens sombre végétal
    Obscure et verte cathédrale
    Écrasante et sale

    Dans cette forêt, j’y suis encore
    De cette forêt est-ce qu’on en sort ?"
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  14. #194
    Super Solo Avatar de odet87
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    haute vienne
    Messages
    2 433
    Arfffff réaction à chaud! comment ça me parle oui, la forêt, les ténèbres, personne, cauchemar récurrent jusque tard dans ma vie, en plus je marchais sur un sol mou qui se dérobait sous mes pieds!

    De qui est ce texte?

    Bon je suis plus dans la forêt, les ténèbres etc.....mais je m'en méfie quand même
    Ne baisse pas les bras : tu risquerais de le faire une heure avant le miracle. Proverbe Arabe.

  15. #195
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Citation Envoyé par odet87 Voir le message
    Arfffff réaction à chaud! comment ça me parle oui, la forêt, les ténèbres, personne, cauchemar récurrent jusque tard dans ma vie, en plus je marchais sur un sol mou qui se dérobait sous mes pieds!

    De qui est ce texte?

    Bon je suis plus dans la forêt, les ténèbres etc.....mais je m'en méfie quand même
    Benabar
    concert hier soir
    des chansons qui font à la fois pleurer, sourire et rire
    un chanteur sensible comme j'aime
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  16. #196
    Moyen Solo Avatar de Bulle38
    Date d'inscription
    juillet 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    533
    ...allez je le met ici
    -http://www.arte.tv/guide/fr/050580-000/autistes-une-place-parmi-les-autres?autoplay=1

    j’élargis un poil le sujet mais pour ceux qui se posent la question de la norme et du rapport sensibilité/rapport aux autres.. et surtout C-Pierre j'ai compris le packing...pis y'a un asperger qui dit des trucs intéressants... pas que lui d'ailleurs...bon après faut rester zen parce que notre modèle d'intégration il est tout sauf modèle, c'est pas nouveau mais à chaque fois ça me tends un peu..mais c'est un autre débat
    so what?

  17. #197
    Supra Solo
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Localisation
    Ayé! du 77!! (et un bout d'coeur dans l'05)
    Messages
    9 185
    hummm merci Bulle pour ce reportage. Je n'en suis qu'au tiers, et j'adore entendre le professeur, Laurent Mottron, chercheur en neuro-sciences:
    "il me semble que l'autisme nous force à reconnaître que l'humanité, l'ensemble des humains est hétérogène. C'est une occasion de subvertir la définition de la maladie versus la définition de la marginalité ou de la différence. C'est quoi l'enveloppe de l'humain, comment l'humanité comprend ses bords.. ça dépasse bien sûr la question de l'autisme, mais c'est à l'occasion des débats sur l'autisme que l'on est amené à redéfinir nos rapports à ces marges"

    voilà qui va plaire aussi à -ju.
    Assainir le passé et profiter du présent pour préparer l'avenir. Allez, avenir, bouge-toi encore un peu... J'ai enfin dans les mains aujourd'hui, mon avenir d'hier. Je continue.

  18. #198
    Moyen Solo Avatar de Bulle38
    Date d'inscription
    juillet 2014
    Sexe
    Femme
    Messages
    533
    Citation Envoyé par ymir Voir le message
    hummm merci Bulle pour ce reportage. Je n'en suis qu'au tiers, et j'adore entendre le professeur, Laurent Mottron, chercheur en neuro-sciences:
    "il me semble que l'autisme nous force à reconnaître que l'humanité, l'ensemble des humains est hétérogène. C'est une occasion de subvertir la définition de la maladie versus la définition de la marginalité ou de la différence. C'est quoi l'enveloppe de l'humain, comment l'humanité comprend ses bords.. ça dépasse bien sûr la question de l'autisme, mais c'est à l'occasion des débats sur l'autisme que l'on est amené à redéfinir nos rapports à ces marges"

    voilà qui va plaire aussi à -ju.
    ha oui c'est aussi ce que je me suis dis
    so what?

  19. #199
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Bon si c'est un complot les filles je vais le regarder ce reportage!

    Sinon j'ai lu un article sur un bouquin d'un philosophe, ben oui juste l'article pas le bouquin, je connais mes limites intellectuelles et n'aime pas me prendre la tête (c'est vrai, merci de ne pas rire trop fort ). Le titre c'est un truc du genre l'ère des transitions. Transitions écologique, économique, politique, sociétale,... il y a un moment que j'ai renoncé je pense à l'idée de révolutions mais j'aime bien cette idée de transitions. Alors je me dis qu''il faut juste un peu de patience et que oui le monde de paix d'amour de tolérance, si c'est pas pour demain, c'est quand même l'avenir.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

  20. #200
    Super Solo Avatar de -ju
    Date d'inscription
    mars 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92 - Bourg La Reine
    Messages
    3 743
    Citation Envoyé par ymir Voir le message
    hummm merci Bulle pour ce reportage. Je n'en suis qu'au tiers, et j'adore entendre le professeur, Laurent Mottron, chercheur en neuro-sciences:
    "il me semble que l'autisme nous force à reconnaître que l'humanité, l'ensemble des humains est hétérogène. C'est une occasion de subvertir la définition de la maladie versus la définition de la marginalité ou de la différence. C'est quoi l'enveloppe de l'humain, comment l'humanité comprend ses bords.. ça dépasse bien sûr la question de l'autisme, mais c'est à l'occasion des débats sur l'autisme que l'on est amené à redéfinir nos rapports à ces marges"
    voilà qui va plaire aussi à -ju.
    Moi aussi j'adore ça! mais bon vous l'aviez deviné je crois.

    Du coup j'ai regardé le reportage.
    Et heureusement que je t'avais lu ymir avant et que donc que j'attendais la suite, sinon j'aurais arrêté avant, au moment du dressage d'enfant car j'ai failli vomir.
    et donc oui merci bulle pour le lien, beaucoup de choses qui résonnent/raisonnent fort en moi.
    "être différent ce n'est pas être moins" et je rajoute ce n'est pas non plus "être trop"
    Les questions de place et de clé (bon et de trains aussi mais là on va loin...)
    parce que oui pourquoi chercher des places, les compter, alors que la place elle est là, dans la société, ce n'est pas des droits particuliers mais des droits pour tous, en tant que citoyen, je dirai même en tant qu'humain.
    Et la clé, et bien là oui pourquoi une clé pour une catégorie, une case,... s'il existe une clé, elle est propre à chaque individu. pas de mode d'emploi pour les relations, pas de clés à l'avance, et c'est ce qui en fait la richesse.
    bon oui là je suis loin, au pays des clés et des trains...
    merci pour ce voyage.
    un truc que je retiendrai, c'est effectivement une question "d'accueil de l'autre" et un mot qui revient souvent dans le reportage et qui me plait, de "confiance".
    Dernière modification par -ju ; 02/04/2015 à 12h38.
    "L'esprit c'est comme un parachute: s'il reste fermé on s'écrase." ;)

Discussions similaires

  1. echanges de temps de garde?
    Par Chama dans le forum Nord - Ouest
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/07/2013, 14h16
  2. Intelligence.
    Par picard dans le forum Vie Sociale
    Réponses: 49
    Dernier message: 26/03/2012, 22h40
  3. Beauté, intelligence : humour et amour
    Par Spider dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 13
    Dernier message: 24/12/2010, 20h31
  4. Envie d'échanges
    Par bettylau dans le forum Vie Sociale
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/11/2009, 00h05
  5. ECHANGES de SAVOIRS
    Par leonor dans le forum Le site Parent-solo.fr
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/05/2006, 12h04

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •