Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Pour Lui

  1. #1
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    57
    Messages
    271

    Pour Lui

    tu es mon passé, alors voici ce que je peux pas te raconter...

    mardi 2 septembre, rentrée des enfants. tu n'es pas là, encore ailleurs. encore mieux à faire que d'accompagner nos fils pour cette nouvelle année.
    bon, je fais avec, je commence à m'habituer à ton absence. je me lève le matin, j'ai mal au ventre. je pense que c'est le stress de voir notre tout petit bout déjà en âge d'aller à l'école. j'ai d'autant plus de mal à le voir grandir puisque je me dis que ce sera mon dernier.
    je passe outre cette petite gène : ça va finir par passer. les enfants sont pressés d'y aller et retrouver leurs copains.
    je les dépose, prends quand même le temps de voir la classe du petit, de leur faire un gros câlin et direction le travail.

    là, je me sens toujours un peu , j'ai le bas du ventre lourd, et ça me tiraille sérieusement dans le bas du dos.
    je ne suis pas une chochotte, et j'ai besoin de l'argent que je gagne, je reste donc. 2h que je suis là et je passe mon temps à faire des allers retours aux toilettes. j'ai des frissons et j'ai une mine affreuse.
    une collègue a pitié de moi en me voyant pâlir : je suis sur le point de tomber dans les pommes. allongée au sol en urgence, on appelle le SAMU pour m'évacuer.

    en milieu d'après midi, après une longue attente aux urgences, le verdict tombe : pyélonéphrite et on m'hospitalise.
    je panique : combien de temps va-t-on me garder? qui va s'occuper des enfants? la douleur va-t-elle bientôt disparaître?
    j'appelle mes parents pour qu'ils s'occupent des enfants. après tout, ça fait 2 mois que tu ne prends pas nos petits bouts, et je n'ai pas envie que tu sois au courant de mes problèmes de santé.

    les jours passent, le vendredi, je peux enfin sortir. entre temps, la douleur s'est calmée. en plus, c'est le week end et je vais pouvoir me reposer un peu.
    malgré tout, la douleur et la fatigue restent présents.

    alors voilà, un mois après, cet épisode m'a marquée. et si ça m'était arrivé en pleine nuit?
    en y repensant, à cette période de douleur assez intense, je me retrouve à avoir des pensées inappropriées : si tu avais été là, je m'imagine dans tes bras pour me calmer. j'en arrive même à déformer mes souvenirs.
    non, tu n'étais déjà pas là quand j'avais mal ou que j'étais malade comme un chien quand nous étions ensemble.


    voilà donc, j'ai pu vidé mon sac, écrire ce que je ne peux te raconter. déjà en y réfléchissant, je me rendais compte du manque de lucidité de mes pensées. au moins, après les avoir déversées ici, j'espère m'en débarrasser définitivement

  2. #2
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    OUI l' écriture a de grands pouvoirs: elle libère, apaise, berce, console.... Bien à toi.

  3. #3
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    57
    Messages
    271
    Merci à toi de ta réponse

    Il faut que j'arrive à relativiser : il n'y a aucune raison que ça arrive à nouveau.
    Et je m'en sors plutôt bien mais ça a sûrement remué pas mal de choses en moi.
    Je crois que, plus que de raconter comment mon ex m'a manqué à ce moment là, j'ai surtout besoin d'admettre que la peur d'une récidive est infondée.. Parce que là, la peur ne me quitte pas

Discussions similaires

  1. Je t'admire pour ce que tu es, pour ce que tu fais, pour tes positions....
    Par rosie201 dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/04/2014, 23h57

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •