Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 11 sur 21 PremièrePremière ... 678910111213141516 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 201 à 220 sur 407

Discussion: Coin Poésie

  1. #201
    Super Solo Avatar de lonely53
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Bora Bora
    Messages
    2 770
    Les Ecrits Vains n'existent pas...

    Cet Amour - Pévert (à ecouter)

    -http://www.lesecritsvains.fr/jacques-prevert-cet-amour,1245.html

    Reste là
    Là où tu es
    Là où tu étais autrefois
    Reste là
    Ne bouge pas
    Ne t’en va pas
    Nous qui sommes aimés
    Nous t’avons oublié
    Toi ne nous oublie pas
    Nous n’avions que toi sur la terre
    Ne nous laisse pas devenir froids
    Dernière modification par lonely53 ; 01/11/2014 à 11h19.
    Faites de votre mieux et sachez que votre mieux change tous les jours.

  2. #202
    Super Solo Avatar de catleya
    Date d'inscription
    août 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    45
    Messages
    4 757
    Chant d'automne

    I

    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
    Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
    J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
    Le bois retentissant sur le pavé des cours.

    Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
    Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
    Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
    Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

    J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
    L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
    Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
    Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

    Il me semble, bercé par ce choc monotone,
    Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
    Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
    Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

    II

    J'aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
    Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
    Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
    Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

    Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
    Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
    Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
    D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

    Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
    Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
    Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
    De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

    Baudelaire
    Laisse tomber la neige, on fera des boules demain...

  3. #203
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Le Dormeur du Val

    C'est un trou de verdure où chante une rivière
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l'herbe sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.

    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

    Arthur Rimbaud
    Oser, être soi, exister, vivre.

  4. #204
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Je te vois, rose

    Je te vois, rose, livre entrebâillé,
    qui contient tant de pages
    de bonheur détaillé
    qu'on ne lira jamais. Livre-mage,

    qui s'ouvre au vent et qui peut être lu
    les yeux fermés ...,
    dont les papillons sortent confus
    d'avoir eu les mêmes idées.

    Rainer Maria Rilke
    Les roses
    Oser, être soi, exister, vivre.

  5. #205
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Le Papillon

    Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
    Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
    Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses
    S'enivrer de parfums, de lumières et d'azur,
    Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
    S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles
    Voilà du papillon le destin enchanté !
    Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
    Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
    Retourne enfin au ciel chercher la volupté !


    Alphonse de Lamartine
    Nouvelles méditations poétiques
    Oser, être soi, exister, vivre.

  6. #206
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Nous dormirons ensemble

    Que ce soit dimanche ou lundi
    Soir ou matin minuit midi
    Dans l'enfer ou le paradis
    Les amours aux amours ressemblent
    C'était hier que je t'ai dit
    Nous dormirons ensemble
    C'était hier et c'est demain
    Je n'ai plus que toi de chemin
    J'ai mis mon cœur entre tes mains
    Avec le tien comme il va l'amble
    Tout ce qu'il a de temps humain
    Nous dormirons ensemble
    Mon amour ce qui fut sera
    Le ciel est sur nous comme un drap
    J'ai refermé sur toi mes bras
    Et tant je t'aime que j'en tremble
    Aussi longtemps que tu voudras
    Nous dormirons ensemble

    Louis Aragon
    Fou d'Elsa
    Oser, être soi, exister, vivre.

  7. #207
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Dans une brume légère
    Aux parfums de la mer
    Délicatement répandus,

    Quand la nuit s’éclaire
    Que le ciel fait concert
    À une heure bienvenue,

    En des signes de mains
    Aux branches des pins
    Un bon vent vous salue,

    C’est la bise du matin
    À la croisée des chemins
    La vie vous a reconnue !

    Stéphen Moysan
    La Mélodie citée du silence
    Oser, être soi, exister, vivre.

  8. #208
    Grand Solo Avatar de Carpediem33
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    33
    Messages
    636

    L'amour impossible

    L'amour impossible.

    Recueil : Nouvelles poésies (1861)

    Tu n'en as pas voulu de cet amour suprême,
    Qui ne demandait rien que de pouvoir t'aimer ;
    La voix qui te disait si tendrement : Je t'aime !
    Au lieu d'ouvrir ton cœur l‘a fait se refermer.

    Tu n'en as pas voulu, pour marcher dans la vie,
    De ce bras où ton bras lassé puisse s'appuyer,
    Et qui voulait te soutenir en la route poursuivie,
    Soutien paisible et fort que rien n'eût fait ployer.

    Tu n'en as pas voulu, de ce divin sourire,
    Illuminant ton rêve et réchauffant ton cœur,
    D'une âme qui fût tienne, où ton âme pût lire,
    Et qui t'eût révélé par l'amour l'infini bonheur.

    Tu n'en as pas voulu de cette amitié charmante,
    D'un cœur austère et sûr, grave et tendre à la fois,
    Qui te fût une amie comme on est une amante,
    Réclamant tes douleurs pour en porter le poids.

    Le bonheur sur la route qui avait su t'attendre,
    A perdu sa patience, et de toi toute espérance :
    Toi qui n'as pas voulu de cet amour si tendre,
    Je te dis bon voyage, et te souhaite bonne chance.


    Augustine Blanchecotte.
    L'important ce n'est pas d'ajouter des années à sa vie, mais plutôt de la vie à ses années.

  9. #209
    Banni
    Date d'inscription
    mars 2010
    Sexe
    Femme
    Localisation
    75
    Messages
    6 464
    Citation Envoyé par Carpediem33 Voir le message
    L'amour impossible.

    Recueil : Nouvelles poésies (1861)

    Tu n'en as pas voulu de cet amour suprême,
    Qui ne demandait rien que de pouvoir t'aimer ;
    La voix qui te disait si tendrement : Je t'aime !
    Au lieu d'ouvrir ton cœur l‘a fait se refermer.

    Tu n'en as pas voulu, pour marcher dans la vie,
    De ce bras où ton bras lassé puisse s'appuyer,
    Et qui voulait te soutenir en la route poursuivie,
    Soutien paisible et fort que rien n'eût fait ployer.

    Tu n'en as pas voulu, de ce divin sourire,
    Illuminant ton rêve et réchauffant ton cœur,
    D'une âme qui fût tienne, où ton âme pût lire,
    Et qui t'eût révélé par l'amour l'infini bonheur.

    Tu n'en as pas voulu de cette amitié charmante,
    D'un cœur austère et sûr, grave et tendre à la fois,
    Qui te fût une amie comme on est une amante,
    Réclamant tes douleurs pour en porter le poids.

    Le bonheur sur la route qui avait su t'attendre,
    A perdu sa patience, et de toi toute espérance :
    Toi qui n'as pas voulu de cet amour si tendre,
    Je te dis bon voyage, et te souhaite bonne chance.


    Augustine Blanchecotte.
    trés neutre, trés vrai, trés beau.

  10. #210
    Grand Solo Avatar de Carpediem33
    Date d'inscription
    mai 2014
    Sexe
    Femme
    Localisation
    33
    Messages
    636
    Citation Envoyé par mamanalex Voir le message
    trés neutre, trés vrai, trés beau.
    merci beaucoup
    L'important ce n'est pas d'ajouter des années à sa vie, mais plutôt de la vie à ses années.

  11. #211
    Moyen Solo Avatar de Karyna
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Eure-Et-Loir (28)
    Messages
    411
    [/I]J’étais à toi peut-être avant de t’avoir vu.
    Ma vie, en se formant, fut promise à la tienne ;
    Ton nom m’en avertit par un trouble imprévu,
    Ton âme s’y cachait pour éveiller la mienne.
    Je l’entendis un jour, et je perdis la voix ;
    Je l’écoutai longtemps, j’oubliai de répondre.
    Mon être avec le tien venait de se confondre,
    Je crus qu’on m’appelait pour la première fois.

    Savais-tu ce prodige ? Eh bien, sans te connaître,
    J’ai deviné par lui mon amant et mon maître ;
    Et je le reconnus dans tes premiers accents,
    Quand tu vins éclairer mes beaux jours languissants.
    Ta voix me fit pâlir, et mes yeux se baissèrent ;
    Dans un regard muet nos âmes s’embrassèrent ;
    Au fond de ce regard ton nom se révéla,
    Et sans le demander j’avais dit : Le voilà !

    Dès lors il ressaisit mon oreille étonnée ;
    Elle y devint soumise, elle y fut enchaînée.
    Comme un timbre vivant, l’écho du souvenir
    Appelait par ton nom l’écho de l’avenir.
    Je le lisais partout, ce nom rempli de charmes,
    Et je le relisais, et je versais des larmes.1
    D’un éloge enchanteur toujours environné,
    À mes yeux éblouis il s’offrait couronné.
    Je l’écrivais… bientôt je n’osai plus l’écrire,
    Et mon timide amour le changeait en sourire.
    Il me cherchait la nuit, il berçait mon sommeil ;
    Il résonnait encore autour de mon réveil ;
    Il errait dans mon souffle, et lorsque je soupire
    C’est lui qui me caresse et que mon cœur respire.

    Nom chéri ! nom charmant ! oracle de mon sort !
    Hélas ! que tu me plais, que ta grâce me touche !
    Tu m’annonças la vie, et, mêlé dans la mort,
    Comme un dernier baiser tu fermeras ma bouche.
    [/I]

    Marceline Desbordes-Valmore — Élégies
    "Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme"
    Citation de Adrien Destailleur

  12. #212
    Moyen Solo Avatar de Karyna
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Eure-Et-Loir (28)
    Messages
    411
    Merci Paolo, pour cette belle lucarne.......
    "Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme"
    Citation de Adrien Destailleur

  13. #213
    Grand Solo
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Sexe
    Femme
    Messages
    609
    Plus ne suis ce que j'ai été,
    Et ne le saurais jamais être.
    Mon beau printemps et mon été
    Ont fait le saut par la fenêtre.

    Amour, tu as été mon maître,
    Je t'ai servi sur tous les Dieux.
    Ah si je pouvais deux fois naître,
    Comme je te servirais mieux !

    Clément Marot

  14. #214
    Super Solo Avatar de raphadele
    Date d'inscription
    septembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    3 201
    Merci à tous pour ces belles lectures.
    Je découvre avec bonheur la poésie, que j'avais laissée sur les bancs de l'école.
    En chemin ...

  15. #215
    Moyen Solo Avatar de Karyna
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Eure-Et-Loir (28)
    Messages
    411
    Les premières poésies françaises sont médievales. Les écrits remontent au 12ème siècle parlant souvent de quête du Graal, de religion ou d'amour. La plus connue romancée en film : LE ROMAN DE LA ROSE I ... quelques extraits

    Par GUILLAUME DE LORRIS (1230-1235)


    LE ROMAN DE LA ROSE TOME I
    PARTIE DE GUILLAUME DE LORRIS






    I


    Ci est le Roman de la Rose,
    Où l'art d'Amour est toute enclose.


    .....Maintes gens disent que les songes
    Ne sont que fables et mensonges;
    Mais on peut tel songe songer,
    Qui ne soit certes mensonger
    Et par la suite vrai se treuve[1].
    Moult évidente en est la preuve
    Dans la fameuse vision
    Advenue au roi Scipion,
    Dont Macrobe écrivit l'histoire[2];
    Car aux songes il daignait croire.
    Bien plus, si quelqu'un pense ou dit
    Que soit sottise ou fol esprit
    De croire qu'ils se réalisent,
    Eh bien, que ceux-là fol me disent;
    Car je crois, moi, sincèrement
    Qu'un songe est l'avertissement
    Des biens et maux qui nous attendent;
    Et maints avoir songé prétendent
    La nuit choses confusément,
    Qu'on voit ensuite clairement.


    [p.4]
    Où vintiesme an de mon aage, 23
    Où point qu'Amors prend le paage
    Des jones gens, couchiez estoie
    Une nuit, si cum je souloie,
    Et me dormoie moult forment,
    Si vi ung songe en mon dormant,
    Qui moult fut biax, et moult me plot.
    Mès onques riens où songe n'ot
    Qui avenu trestout ne soit,
    Si cum li songes recontoit.
    Or veil cel songe rimaier,
    Por vos cuers plus fere esgaier,
    Qu'Amors le me prie et commande;
    Et se nus ne nule demande
    Comment ge voil que cilz Rommanz
    Soit apelez, que ge commanz:
    Ce est li Rommanz de la Rose,
    Où l'art d'Amors est tote enclose.
    La matire en est bone et noeve[3]:
    Or doint Diez qu'en gré le reçoeve
    Cele por qui ge l'ai empris.
    C'est cele qui tant a de pris,
    Et tant est digne d'estre amée,
    Qu'el doit estre Rose clamée.

    Avis m'iere qu'il estoit mains,
    Il a jà bien cincq ans, au mains,
    En mai estoie, ce songoie,
    El tems amoreus plain de joie,
    El tens où tote riens s'esgaie,
    Que l'en ne voit boisson ne haie
    Qui en mai parer ne se voille,
    Et covrir de novele foille;.......
    "Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme"
    Citation de Adrien Destailleur

  16. #216
    Super Solo Avatar de moietmoi
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    86
    Messages
    2 859
    Citation Envoyé par raphadele Voir le message
    Merci à tous pour ces belles lectures.
    Je découvre avec bonheur la poésie, que j'avais laissée sur les bancs de l'école.
    Oser, être soi, exister, vivre.

  17. #217
    Moyen Solo Avatar de Karyna
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Eure-Et-Loir (28)
    Messages
    411
    Théophile GAUTIER (1811-1872)

    J'ai dans mon coeur...

    J'ai dans mon coeur, dont tout voile s'écarte,
    Deux bancs d'ivoire, une table en cristal,
    Où sont assis, tenant chacun leur carte,
    Ton faux amour et mon amour loyal.

    J'ai dans mon coeur, dans mon coeur diaphane,
    Ton nom chéri qu'enferme un coffret d'or ;
    Prends-en la clef, car nulle main profane
    Ne doit l'ouvrir ni ne l'ouvrit encor.

    Fouille mon coeur, ce coeur que tu dédaignes
    Et qui pourtant n'est peuplé que de toi,
    Et tu verras, mon amour, que tu règnes
    Sur un pays dont nul homme n'est roi !
    "Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme"
    Citation de Adrien Destailleur

  18. #218
    Super Solo Avatar de paolo
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Villemomble
    Messages
    3 792
    Paris at Night

    Trois allumettes, une à une allumées dans la nuit
    La première pour voir ton visage tout entier
    La seconde pour voir tes yeux
    La dernière pour voir ta bouche
    et l'obscurité toute entière pour me rappeler tout cela
    en te serrant dans mes bras.

    Jacques Prévert
    Le bonheur c'est comme un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

    Avec le regard simple, revient la force pure.
    Christian Bobin

  19. #219
    Super Solo Avatar de paolo
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Villemomble
    Messages
    3 792
    Dans ses deux mains

    Dans ses deux mains
    sous ma jupe relevée
    j'étais nue comme jamais
    Tout mon jeune corps
    était en fête
    des cheveux de ma tête
    aux ongles de mes pieds
    J'étais une source qui guidait
    la baguette du sourcier
    Nous faisions le mal
    et le mal était bienfait.

    Jacques Prévert
    Recueil 'Fatras"

    Le bonheur c'est comme un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

    Avec le regard simple, revient la force pure.
    Christian Bobin

  20. #220
    Super Solo Avatar de paolo
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Sexe
    Homme
    Localisation
    Villemomble
    Messages
    3 792
    La précédente pépite fait partie de ce texte que j'adore. Alors le voici dans son intégralité.
    A savourer sans modération !

    Fatras
    (Extraits)

    Quand va la vie est un collier
    chaque jour est une perle
    Quand va la vie est une cage
    chaque jour est une larme
    Quand va la vie est une forêt
    chaque jour est un arbre
    Quand va la vie est un arbre
    chaque jour est une branche
    Quand va la vie est une branche
    chaque jour est une feuille

    Quand va la vie c'est la mer
    chaque jour est une vague
    chaque vague est une plainte
    une chanson un frisson

    Quand va la vie est un jeu
    chaque jour est une carte
    le carreau ou le trèfle
    le pique le malheur

    Et quand c'est le bonheur
    les cartes de l'amour
    c'est le cul et le coeur.

    Adonides

    Dans ses deux mains
    sous ma jupe relevée
    j'étais nue comme jamais
    Tout mon jeune corps
    était en fête
    des cheveux de ma tête
    aux ongles de mes pieds
    J'étais une source qui guidait
    la baguette du sourcier
    Nous faisions le mal
    et le mal était bienfait.

    C’était l’été
    L'été était arrivé.
    Alors Adam sourit à Ève et
    lui arracha sa peau de bête.
    La dépouillant, l'écorchant,
    il la découvrit nue et fut agréablement surpris,
    comme s'il ne l'avait jamais vue ainsi.
    Et Ève lui dit :
    " Je suis belle comme je suis,
    je le sens, le ressens, je le sais
    et pourtant je ne l'ai pas appris. "
    Et Adam comprit
    qu'elle n'avait pas la mort dans l'âme
    mais la vie dans le corps et le corps dans la vie.
    Et ils furent éblouis par le plaisir
    et le sang fut lavé par l'amour.
    La Beauté n'était pas imaginaire,
    c'est pourquoi de nos jours
    elle se promène encore sur la terre.
    Premier test des amants

    * * *

    ... Et c'est un autre été,
    et Vénus se promène dans une allée du bois.
    Elle tient un sphinx en laisse.
    Il a collier Hermès.
    Une main au volant,
    un plaies-et-bosse file le train à Vénus,
    au ralenti.
    "Tu l'entends, dit Venus à son chien,
    il parle de l'amour comme s'il avait gardé les cochons avec lui...
    Encore un qui sort de Science Peau,
    sans avoir jamais rien compris.
    " Allez ! Du vent !
    " On serait dans de beaux draps,
    l'amour, ce con et moi.
    " Du vent !"
    Cramoisi, le dragueur de haut charme obéit et disparaît,
    assis, enfoui dans son cuir de Russie.
    Venus écoute un instant
    les rock-hennissements des quatre-vingts naseaux de la Maserati
    et puis, ivre de vivre, en riant aux éclats, presse le pas
    Et le sphinx la suit.
    Ce soir, il couchera peut-être sur son petit tapis.
    Mais si l'amour, sans frapper,
    entre chez Venus comme chez lui,
    il regagnera sa niche,
    il ira se planquer sous le lit.

    Premier test des amants

    * * *

    Je n'écris pas sur les oiseaux,
    je n'écris pas sur une cage,
    j'écris sur du papier posé sur une table.

    Je n'écris pas sur les oies en lettres capitoles,
    je n'écris pas non plus au courant de la plume des oiseaux,
    j'écris au raturant de la plume d'un stylo.


    Les chiens ont soif

    Quand la vie a fini de jouer
    la mort remet tout en place
    La vie s'amuse
    la mort fait le ménage
    peu importe la poussière qu'elle cache sous le tapis

    Il y a tant de belles choses qu'elle oublie

    La belle vie

    Je suis heureuse
    Il m'a dit hier
    qu'il m'aimait
    Je suis heureuse et fière
    et libre comme le jour
    Il n'a pas ajouté
    que c'était pour toujours.

    * * *

    Il n'y a pas de problème
    Il n'y a que des professeurs.

    "Dans chaque église,
    il y a toujours quelque chose qui cloche.
    Bien sûr, des fois,
    j'ai pensé à mettre fin à mes jours,
    mais je ne savais jamais par lequel commencer.
    S'il n'y avait que sept merveilles du monde sur la terre,
    cela ne vaudrait pas la peine d'y aller voir.
    Moi, fonctionnaire de la vie,
    je touche mon salaire et de jour et de nuit;
    l'heure me paie,
    les années me ruinent et déjà me remercient.
    Fort heureusement,
    chaque réussite est l'échec d'autre chose.
    Il n'y a pas de problème,
    il n'y a que des professeurs.
    Comme cela nous semblerait flou,
    inconsistant et inquiétant
    une tête de vivant,
    s'il n'y avait pas une tête de mort dedans.
    Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.

    * * *

    MANGEZ SUR L' HERBE
    Mangez sur l'herbe
    Dépêchez-vous
    Un jour ou l'autre
    L'herbe mangera sur vous.


    Jacques Prévert
    Dernière modification par paolo ; 08/11/2014 à 00h53.
    Le bonheur c'est comme un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

    Avec le regard simple, revient la force pure.
    Christian Bobin

Discussions similaires

  1. Coin poésie !
    Par sweety dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 13
    Dernier message: 31/01/2015, 17h08
  2. Poésie de ma fille 9 ans 1/2
    Par sollina dans le forum Créations littéraires
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/12/2013, 15h38
  3. des dons de poésie ?
    Par pifpouf dans le forum Créations littéraires
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/04/2011, 08h18
  4. Amour et poésie...
    Par Paul dans le forum Créations littéraires
    Réponses: 83
    Dernier message: 03/11/2009, 10h11
  5. Poésie du jour
    Par maki dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 31
    Dernier message: 24/03/2007, 18h53

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •