PDA

Voir la version complète : Recommencer oui, mais par où ?



Lylylou
18/07/2011, 18h22
Il en faut du temps pour tourner la page, et même quand cette page est bien longue à se tourner, la vie continue. Il faut avancer pour son ou ses enfants mais aussi pour tous ses proches.

Avancer oui, mais comment ? La rupture semblait finalement assez simple et rapide. Lui restait chez lui dans sa maison, nous (le petit, son doudou et moi) nous avions eu droit à un aller simple à 700 km de chez lui, retour aux sources de mon enfance : chez mes parents.

Dans un premier temps, c’était plutôt rassurant de ne pas se retrouver toute seule déprimée par cette rupture que je ne désirais pas. Nous avions un toit le temps de se refaire ! De trouver un emploi, de trouver un appartement …. Tout semblait en théorie fortement aisé mais il y avait des facteurs que nous avions tous oublié. 3 points plus précisément.

Premier point : afin de pouvoir travailler, il faut bien évidemment s’assurer que loulou soit gardé… Certes, papi et mamie qui nous hébergent seront ravis... Hélas, les retraités de nos jours sont actifs : voyages, journées jeux, soirée loto …. Et le petit chérubin devient vite un frein à leurs activités ce qui entraîne beaucoup de discordes. Mais voilà, nous n’avons pas les moyens de payer une nounou et après avoir fait le tour des crèches, haltes garderie, il faut se faire à l’idée : pas de place pour votre loulou …. Il faudra encore user de papi et mamie, le tout dans la bonne humeur L.

Deuxième point : le monde du travail, ne dépend pas de nous. J’ai toujours su que ma formation en secrétariat ne me permettrait pas de dérocher la lune. Mais, à l’heure actuelle, c’est une vraie catastrophe. Dés que vous annoncez que vous cherchez du travail dans ce domaine, les visages se ferment, et vos interlocuteurs prennent alors un air bien compatissant qui en dit long….. Arrivée en Décembre chez mes parents, toujours à la recherche d’un emploi ….. L !

Troisième et dernier point : se loger ! Mais là, pas trop grand chose à dire puisque pour se loger il faut travailler …

Résultat : j’ai décidé de me réorienter professionnellement , quelle bonne et glorieuse idée …. Sauf que pour se faire il faut que je prépare un DUT …. Et à 36 ans, pour revenir dans le régime scolaire en France ce n’est pas si simple … d’ailleurs le DUT est elle la meilleure solution …… ??? Je ne pourrais donc pas travailler pendant deux ans ….

J’ai inscrit mon loulou à la halte garderie ce jour même mais la directrice de l’établissement m’a fortement indiqué que cette pré inscription pourrait fortement aboutir à …. RIEN puisque les établissements de la communauté de commune n’avait plus aucune place de libre pour septembre 2011.

J’ai tenté d’obtenir un rendez vous avec une assistante sociale entendant tout le monde me dire que je pouvais être aidée dans mes démarches de recherche de logement par ce corps de métier…. Evidemment encore une légende urbaine puisque j’ai juste eu droit à la réplique suivante : les assistantes sociales ne sont pas des logeuses ….

Et les mois sont passés mais rien n’est arrivé malgré mes démarches. La tranquillité et l’assurance du foyer familial sont devenues source d’embrouilles entre générations qui ne se comprennent pas….

Et vous comment avez vous fait ?

LumièreA
18/07/2011, 19h08
Me concernant la problématique était différente car là où j'ai immigré, j'avais un emploi.

Votre objectif premier d'après moi, c'est de partir vers une reconversion courte mais efficace et trouver un travail.

Niveau garde, il n'y a pas que les crèches mais également les assistantes maternelles. La CAF participe bien pour les jeunes enfants, si vos revenus sont bas.

J'ai cohabité avec de la famille également, mais sur une courte période seulement, en attendant de m'équiper un minimum pour la maison et les petits.
Pour le coup ça s'est bien passé mais je n'aurais pas vécu ainsi des mois, lol.

Dans tous les cas, c'est d'abord pour vous et pour votre enfant trouver un point d'équilibre.
Les choses vont se faire les unes après les autres et parfois pas dans un ordre inattendu.

Bon courage!

Elfiques
18/07/2011, 19h56
juste pour dire que mon D.U.T je l'avais financé par l'intermédiare de l'ANPE (c'est vieux), et comme nous avons sensiblement le même âge , as tu fais un bilan de compétence? tu pourrais avoir accès peut-être à ce type de formation.

Antigone75
19/07/2011, 14h59
Je ne sais pas que DUT tu vises mais certains sont en alternance et donc rémunérés.
As tu contacté ta CAF ?
L assistante sociale de la mairie pour pleurnicher un peu? Ca marche parfois.
Bon courage

Lylylou
20/07/2011, 23h11
Et oui, je suis allée à la mairie de la ville la plus proche, j'ai bien obtenu le numéro de téléphone du bureau des assistantes sociales mais voilà la réponse que j'ai reçu : vous avez un toit et votre cas n'est pas désespéré. Vous pouvez donc faire vos démarches vous mêmes nous ne pouvons rien pour vous .... GLOUPS !

gwenncy
20/07/2011, 23h15
j'ai peur pour moi alors

provencia
22/07/2011, 00h12
Bonjour,
Pas de solution miracle, je note juste que j'ai eu une chance du tonnerre alors que je n'avais pas un rond : crèche familiale (donc chez une nounou agréée payée par la mairie) en fonction des revenus à Limoges, GRATUIT quand on n'a rien... oui, ça existe, ça m'a sauvée à l'époque. En m'y prenant au dernier moment en plus.
Bon, ce n'est pas le cas partout, je m'en doute, mais je pense que les choses se décanteront lorsuqe tu auras trouvé un job (je te le souhaite au plus vite). Tes parents seront sans doute prêts à faire un effort à ce moment-là ? Ce sera le temps que tu trouves une solution de garde (que tu pourras payer alors), et puis un logement par la suite.
Pas de pension alimentaire du papa ?
Bon, 36 ans, un DUT en 2 ans... tu n'as pas déjà un bac+2 ? Si oui, tu pourrais le faire en un an seulement.
Sinon il y a beaucoup de formations en alternance, payées peu, certes, mais un minimum pour vivre si tu es hébergée en attendant. Bon, mon point de vue perso (il n'engage que moi), et sans te connaître, c'est que tu es capable de beaucoup (quand on a un loulou on assure, pas le choix... par ailleurs quasi zéro faute d'orthographe dans ton message, pour moi ça en dit long...)
Bon courage en tout cas,
Tiens-nous au courant !

Lylylou
04/08/2011, 17h44
Nan, pas de pension alimentaire (cf mon dernier sujet sur le forum)

Toujours pas de boulot

Deplus, mon ex a rencontré l'amour, une femme avec 3 enfants ce qui lui a soudainement fait retrouver le bonheur d tre papa et souhaite avoir loulou plus souvent ....

Je ne vais jamais m'en sortir ....

dellia
04/08/2011, 18h27
coucou lylylou
je viens de lire votre message
pas facile votre situation
il y a des passages de votre message qui m'ont rappellé
pas mal de choses
quand on se retrouve seule pour quelques raisons que ce soit
surtout avec un ou des enfants
pour se retourner c'est pas evident
votre assistante sociale est au ccas ?
de votre ville ?car au ccas de ma ville j'ai eu plus d'écoute !
il y a aussi le centre médico social mais j'ai été déçue........
j'avoue , il faut bien le dire au départ
lorsque j'ai vu une assistante sociale
j'ai eu des réponses semblables aux votres
alors que moi j'avais un travail, ouais c'était pas gagné.....
puis j'ai de la chance de tomber sur un dame bien ,
les événements se sont déroulés petits à petits
j'avais toutes c questions comme vous avez
la garde de mon fils etc.............
tenez bon!!!
avez vous pensé a voir ds votre conseil général de votre région ?
parfois il recrute
ou voir aussi ds votre conseil régionnal
enfin bon courage ....
quand on se bat il y a des choses positives en retour ....

Manzanille
04/08/2011, 20h57
Il y a un gros soucis avec les tous petits avant l'âge de la maternelle, les places de crèches sont laissées au bon vouloir des responsables d'établissements, idem pour les halte-garderies : mon fils a eu la bonne idée, le jour où je me suis présentée (j'avais déjà écrémé les crèches sans succès) de se montrer sous son meilleur jour, joyeux et montrant son envie de rejoindre les petits copains, du coup la directrice après m'avoir dit qu'elle n'avait plus de place m'a accordé 3 demi-journées/semaine, pas suffisant mais déjà ça!

Il faut croire qu'en France, quand on a un enfant de moins de 3 ans, on n'a pas besoin de travailler!

J'ai commencé à respirer quand il est entré en maternelle, maintenant il est au collège et a sa clef de la maison! Bon évidemment les portables sonnent beaucoup dans la journée!!


As-tu pensé à l'intérim?
j'ai pratiqué longtemps après la naissance de mon fils.

Ce n'est pas la solution miracle, mais ça permet de garder un pied dans le milieu professionnel, de gagner un peu d'argent et de récupérer des indemnités assedic dans les moments creux (quand tes parents partent en voyage par exemple…);)

france40
07/08/2011, 11h47
je me suis retrouvée à la rue avec ma petite de 8ans. Heureusement, ma grande qui est étudiante, nous a hébergé dans son studio, dans un autre département.
Quand je suis arrivé là, pas simple! Toutes les démarches pour changer de département, comme si je partais au fin fond du monde !!
Pour le travail, "région sinistrée" m'a-t on répondu,
la cohabitation à 3 dans ce petit studio, bonjour les conflits,
J'ai accepté un cdd qui n'était pas du tout dans ma branche pour commencer,
trouvé avec beaucoup de mal des propriétaires qui m'accepte avec mon cdd,
puis enfin trouvé un emploi qui me plait;
Cela c'est fait en plusieurs mois, l'enfer !
Mais cela vaut le coup, se retrouver moi et ma fifille tranquille enfin, quelle jouissance!
Pour la garde de la petite, il existe dans notre commune pleins de solutions, il suffit d'oser frapper aux portes bien sûr. Je n'ai jamais pleuré, toujours montré que je suis forte, et ça a plus marché je pense.
Courage, tu es forte avec ton petit bout

RHONE-SAON
09/08/2011, 21h32
Et oui, je suis allée à la mairie de la ville la plus proche, j'ai bien obtenu le numéro de téléphone du bureau des assistantes sociales mais voilà la réponse que j'ai reçu : vous avez un toit et votre cas n'est pas désespéré. Vous pouvez donc faire vos démarches vous mêmes nous ne pouvons rien pour vous .... GLOUPS !

Oui c'est tout à fait vrai ! Quand je me suis retrouvée seule avec mes enfants, j'avais des tas de problèmes que le père de mon enfant m'avait laissés en héritage ! Mais l'assistante sociale m'a répondu la même chose, vous avez un travail, une qualification alors nous ne pouvons rien faire pour vous ! Quand j'ai perdu mon travail, je ne suis pas allée voir d'assistante sociale car je suis sure qu'elle m'aurait répondu vous êtes indemnisée et vous avez un toit alors votre cas n'est pas désespéré ! Oui je pense qu'il faut être "dans le caniveau" pour avoir une aide voire même un conseil voire une adresse pour être aidée par ce corps de métier ! Une fois m'a suffit et je n'irai donc plus voir d'assistante sociale ! Tu rentres avec un petit peu d'espoir et tu en ressorts sans illusion !