PDA

Voir la version complète : Enfant métis et culture afro caribéenne



kimamila
13/07/2011, 00h36
Transmettez vous votre culture afro caribéenne, vos origines, à vos enfants métis ?
(un parent Franco-Français - un parent Franco-Domien)

Discussion ouverte :)

fridaka
13/07/2011, 01h18
Mon fils est métis, mais pas des caraïbes. J'aurais aimé que son père lui transmette un peu de sa culture, car le métissage est aussi une richesse culturelle. Mais pour cela, il aurait fallu que le papa soit présent. Ce n'est pas à moi d'assumer ce rôle. J'avais déjà insisté pour que le second prénom de l'enfant soit celui donné traditionnellement dans ce pays. Je réponds aux questions de mon fils sur le pays d'origine de son père, mais c'est tout, je m'en tiens au minimum. Il ira chercher lui-même plus tard ce dont il a besoin pour construire cette identité.

sisou
13/07/2011, 09h45
Mon fils n'est pas Franco caribéen mais par son papa il est franco/camerounais/antillais (je ne sais pas si cela se dit disons que c'est les origines des parents de mon ex).
Est ce que je transmets ... non car ce n'est pas des milieux dans lequel j'ai grandi et on ne s'improvise pas Africaine ni Antillaise bien que cette dernière soit une culture Française elle en reste néanmoins avec des variantes qui m'échappent vu de l'hexagone.
Mais il y a eu un choc des cultures entre Antilles et Afrique lorsque pour son 1er anniversaire nous avons voulu avec mon ex réunir sa famille Antillaise, Africaine et la mienne du Sud de la France.
Les Afro parlaient Camerounais les Antillais créole et ma famille dans ses petits souliers à ne plus savoir que faire pour sortir de cet impasse très désagréable nous avons songé à un moment donné parler l'occitan.
Voilà il est parfois difficile d'intégrer son enfant à des cultures différentes de celle de sa naissance lorsque l'ensemble de sa famille campe dans ses positions et ne s'ouvre pas à la culture de base de l'enfant en mettant une barrière linguistique.
On m'a souvent répondu lorsque je râlais un peu parce que chacun employé sa langue que c'était normal car ils aimaient bien parler entre eux.
Autrement et maintenant mon fils ne parle ni créole ni camerounais mais par contre avec son papa il écoute de la musique, il mange les plats de ces 2 cultures (moi aussi d'ailleurs j'ai parfois droit à un petit tupperware suite à une soirée de mets exotiques quoique le plantain n'est plus exotique puisqu'il est devenu un plat comme les pdts dans mes préparations). Et lorsqu'il participe à des soirées il ne comprends en général rien de ce qui se dit mais il évolue au milieu d'eux sans différences excepté peut-être qu'aux yeux de ces 2 cultures il est et restera le petit blanc!!

Alors est ce que je lui transmet ma culture Languedocienne (sud de la France) et bien non là aussi les traditions (musique, plat, patois ... ) se sont perdues à la générations de mes parents .

Alors pour ce qui est de son identité il ne revendique aucune culture et c'est très bien comme ça de toute façon je trouve que malheureusement le métissage ne se fait pas dans les diverses cultures arrivées en France.
Chacun revendique sa culture en toisant la plupart des autres cultures ... Et le métis souvent est perdu la dedans car il n'est pas 100% Français Africain Russe Chinois ou autre.
Je suis peut-être un peu hors sujet.

Angelheart
16/07/2011, 23h19
Et le métis souvent est perdu la dedans car il n'est pas 100% Français Africain Russe Chinois ou autre.
Je suis peut-être un peu hors sujet.[/QUOTE]

Oui le métis est souvent perdu parcequ'il est de si diverses origines... D'une triple culture franco senegalo togolaise mes parents ont su nous faire profiter de cette richesse culturelle et j'essaye de faire la même chose avec mes enfants qui sont nés en France mais qui ont aussi des origines métissées.
La diversité culturelle est l'avenir, alors transmettez vos richesses et vos cultures

EMOI
17/07/2011, 00h56
Presque comme Fridaka. Seul l'art culinaire est transmis à mes enfants; c'est déjà ça!

Sahara
17/07/2011, 01h41
Transmettez vous votre culture afro caribéenne, vos origines, à vos enfants métis ?
(un parent Franco-Français - un parent Franco-Domien)

Discussion ouverte :)

La transmission ou non de sa culture est un probleme qui se pose dès qu'un enfant est issu d'un couple binational et pas uniquement franco caribeen.

La culture qui devrait etre privilégiée est la culture du pays où l'on est né me semble til. (dans le cas où on la connait bien sur)

Par la suite en fonction de l'interet et de la demande des enfants grandissant, on transmet à plus ou moins haute "dose" sa culture .

Tres souvent, c'est "l'art culinaire " qui est principalement le mieux transmis et accepté par les enfants et comme a dit Emoi "c'est deja ca"

Comment cela se passe t il sinon pour les enfants dont les parents ont chacun plusieurs origines differentes ? Quelle culture transmettre ?

mango
10/08/2011, 21h36
Je ne peux pas transmettre la culture antillaise à mon fils, et son Papa n'est plus là pour le faire.

Alors il se contente des visites épisodiques à sa famille de là-bas pour avoir un aperçu de l'autre partie de lui même mais je sais bien que ce n'est pas suffisant pour qu'il ait une réelle imprégnation à la culture caribéenne.
Le pire c'est que je comprend sa grand mère quand elle parle créole et pas lui, ça me fait de la peine pour lui :(

Peut être que plus grand il ira chercher ce que je ne peux pas lui donner, s'il en éprouve le besoin. En attendant, à part sa couleur de peau, il n'a pas grand chose d'antillais. C'est dommage pour lui, je suis sure que la double culture est un atout, permet une meilleure ouverture d'esprit, éveille la curiosité, l'intérêt porté aux autres et également la tolérance. J'idéalise peut être un peu :-?

elousand
18/10/2011, 15h25
Bonjour, belle discussion ouverte !!! Maman d'un garçon métis avec des origines bretonnes, sénégalaises et maliennes.... mélangez tout ça et en fait au final que du bonheur d'être fière de mon garçon tous les jours !!! Non il ne connait pas le Wolof (moi non plus d'ailleurs lol) mais est-ce la priorité ? Pas pour moi en tout cas, juste que ça c'est avec son papa en grandissant et à sa demande qu'il s'appropriera ses origines. Moi je serais davantage pour expliquer avec des mots simples la Bible, l'Islam ou autres dans l'histoire des religions que de me pencher sur les dialectes (je dis ça, je suis athée mais très accro à l'Histoire des personnes). Juste donner tout l'amour à notre ou nos enfants et sans aucun jugement pour qu'ils vivent leur enfance et future construction de futur adulte au sein de la société !!!

Daninette
18/10/2011, 23h47
Bonsoir
Maman antillaise, papa métropolitain. 2 enfants qui sont maintenant habités à manger, danser, baragouiner antillais ou créole.
Ils vont au moins 1 fois par an ou tous les 2ans aux antilles pour les vacances ( seuls chez leq GP°. Je leur apprend l histoire ( que j'ai étudié en arrivant en Metropole). Ils adorent le zouk (moi bof)...
Coté papa, ils adorent la charcuterie et lesrepas à la bonne franquette,les bals musette et les contes .
Voilà jusqu'à maintenant c'est 60% pour moi, 40% pour l'autre!

alfed75
20/10/2011, 15h35
moi, je pense qu au niveau ressenti personnel, ca dépend plus du lieu de naissance que de ses origines

Projetmeti
14/03/2012, 11h36
Éduquer un enfant métis sans l'un des deux parents est toujours très difficile, car l'une des deux cultures manque inévitablement. Fort heureusement, on n'éduque pas son enfant tout seul. On peut toujours faire appel au reste de la famille, aux amis et essayer de combler ce manque de cette façon.

On peut également partager son ressenti comme ici, trouver d'autres familles, d'autres métis.

@+

MAYLIE
14/03/2012, 12h58
Fort heureusement, on n'éduque pas son enfant tout seul. @+

et bien ici au contraire, tu en trouveras plein de PS qui eduquent leurs enfants tout seul ....

;)

Amel972
14/03/2012, 20h02
Ma deuxième fille est métisse franco/martiniquaise (de mes origines). Elle n'a que 4 mois et est encore petite, mais ça ne m'empêche pas de la prendre dans mes bras et de danser un ptit zouk avec elle. J'ai hâte qu'elle soit en âge de comprendre pour lui faire découvrir la Martinique, la voir dans son premier habit en madras et lui faire goûter notre richesse culinaire. Donc oui je lui transmets, ça se fait naturellement car moi-même je suis attachée à ma culture.

kimamila
29/03/2012, 23h01
Pourquoi attendre tu trouves tout ici pour tout lui faire découvrir, 4 ans c'est un belle âge pour découvrir, après c'est plus dur.

Kler94
30/03/2012, 12h42
Mes jumelles sont métissées bretagne/guadeloupe, elles reçoivent la richesse bretonne que je connais, elles ont fait 4 ans de maternelle en classe bilingue français/breton, je leur fais des crêpes :D et on écoute de la musique celtique ensemble et on allait aussi parfois dans des fet-noz. Pour ce qui est du côté antillais paternel ben je transmets que ce que je sais, n'y étant jamais allée je fais avec mes moyens, leur père ne leur apprend pas grand chose vu qu'à part parlé son créole à lui il ne cuisine même pas créole alors bon..., alors moi je leur fais des petits colombo et gâteaux antillais parfois et aussi je leur apprends à danser le zouk on s'éclate bien ainsi !! :)

Dans mon enfance j'ai baignée dans la langue bretonne mais personne n'a daigné vouloir me l'apprendre, il faut un désir de vouloir transmettre une culture et aussi un public pour recevoir tout cela. Il n’est jamais trop tard pour apprendre il n'y a pas que les parents et la famille qui puissent le faire...

batik
30/03/2012, 14h50
ma fille est métisse franco camerounaise. son père ne lui dit rien sur son pays. j'essaie de lui dire le peu que je sais sur ce pays. on a le projet d'y aller, on garde le contact avec les oncles, elle connait sa grand-mère paternel. je pense que c'est une chance et qu'il faut développer ce côté.
elle a été dans une crèche bilingue franco allemande pendant 3 ans, a baigné dans cette culture pendant 3 ans et aujourd'hui elle ne se souvient de rien.. c'est dommage.

Amel972
02/04/2012, 09h51
Pourquoi attendre tu trouves tout ici pour tout lui faire découvrir, 4 ans c'est un belle âge pour découvrir, après c'est plus dur.

Elle a 4 MOIS en fait, mais je pense, en effet, qu'il n'est jamais trop tôt.
TOUT trouver ? Dans ce coin-ci de la France c'est un peu plus compliqué, mais promis je lui fais fait une purée d'ignames cet été :-)

Laurenc971
03/04/2012, 14h42
[QUOTE=kimamila;1505151]Transmettez vous votre culture afro caribéenne, vos origines, à vos enfants métis ?

je suis de la Guadeloupe et leur géniteur de la Martinique ,l'avantage c'est que le créole et le même donc pas de souci pour mes enfants 5 ans et 2 ans qui comprennent le créole, qui mangent la cuisine antillaise et autres

maricielle
08/04/2012, 19h32
Quand on a la chance (oui pour moi c'est une chance) d'avoir plusieurs cultures à sa portée, il faut en profiter.
Les souvenirs de l'enfance seront les bases de l'éducation qui sera donnée à nos enfants, plus les bases sont riches, plus la culture et l’intérêt des enfants seront grands et plus les enfants seront ouvert sur le monde (les mondes, les cultures, les origines...) moins ils seront refermés sur eux-mêmes et plus ils seront tolérants... n'est-ce pas la base de la société humaine ? (malheureusement très souvent mise à mal, mais bon , là n'est pas le sujet).

le métissage est une chance, la transmission est un don... encore une fois ce n'est que mon humble avis, bises

peps97
14/04/2012, 22h04
Nouvelle sur le site, 2 enfts métisses 3 et 8 ans ... nous vivons en Guadeloupe, le papa est guadeloupéen, je suis métropolitaine.
A Pâques ils ont campé, ont mangé du matété et fait une chasse aux oeufs en chocolat!!! :)
Oui le métissage est une richesse (d'autres l'ont déjà dit)...par contre les enfants ne réagissent pas de la même manière (une question d'âge, de sexe, de personnalité????) ... Je crois qu'il faut montrer, raconter, si possible partager ... et laisser la curiosité naturelle des enfants faire le reste!

Liolio
29/10/2012, 15h09
Réaction tardive mais nécessaire.
Petite rectification, le créole en Martinique et Guadeloupe n'est pas le même, mais on se comprend car les 2 créoles ont la même origine.

Mamandu21
01/11/2012, 10h15
Tout à fait d'accord avec Mango : "je suis sure que la double culture est un atout, permet une meilleure ouverture d'esprit, éveille la curiosité, l'intérêt porté aux autres et également la tolérance".

Ma fille est plutôt fière de ses origines (Belge-jurassienne/noire américaine-martiniquaise) et elle est très ouverte à toutes les cultures.

Toute petite (de 2 à 6 ans environ), elle a eu une vraie passion pour Gaugain, parce que ses portaits lui faisaint penser à ses tantes qu'elle aime beaucoup. Elle adorait aussi le sculpteur Pompon et s'est toujours intéressée à l'art en général. A 3 ans environ, elle a été fascinée par la partie Océanie du Louvre.
Elle a toujours été intéressée aussi par le fait qu'il existe plusieurs religions, est très curieuse de ce qui l'entoure et des origines des gens qu'elle cotoie. Elle a toujours eu des copains et copines métisses, mais pas seulement bien-sûr.
Petite, elle adorait écouter et danser le zouk (plein d'autres ziks aussi, comme La Mano Negra).
Elle n'aime pas les sodas, "parce que ça pique trop", mais elle aime la moutarde et le piment ! Elle adore manger les accras, faire la cuisine, inventer des recettes.
Nous avons des amis anglo-saxons, espagnols, allemands... et la découverte de la culture anglo-saxonne au collège l'intéresse beaucoup.

Je sais que pour ma fille, le métissage est synonyme de richesse, d'une chance, elle a exprimé ça très tôt. Elle disait par exemple, et dit encore, "plus on est différents, plus on peut s'apprendre des choses". :yes
Vue comme ça, elle est pas belle la vie ?! :)