PDA

Voir la version complète : femmes manipulatrices et violentes : ça existe aussi !!



fripouille
08/07/2011, 22h08
bon j espére que les dicussions ne vont pas dégénérer et ne vont pas partir en sucette
car c est un sujet sérieux
parcourant les discutions dans les forum
je m aperçois que certaines personnes féminines n y vont pas de main morte sur notre compte
nous les hommes n oubliez pas qu il y a aussi des femmes manipulatrices,violente , infidèle et meme les trois a la fois . a ne pas oublier !!!!!!!!!!!!!!
il y en a plus que l on peu le penser
est ce toujours un sujet tabou de nos jours
car j en entends jamais parler

Mary2692
08/07/2011, 22h23
sujet très intéressant...Mais je pense très complexe...
Pour commencer je pense que le sujet est peu abordé sur le forum car 80/90% sont des femmes ( d'ailleurs faudrait faire un sondage pour connaitre le nombre de femmes et le nombre d'hommes qui fréquentent le forum ca pourrait être intéressant) et oui messieurs vous n'êtes pas beaucoup représenté mais de plus en plus c'est bien... et je pense que pour un homme d'abordé ce sujet ne doit pas être évident...Déjà qu'il est difficile pour une femme de l'aborder alors pour un homme ...peut etre par fierté ce que je comprendrais ( car moi même je suis très fière:) ) ...et puis les personnes ne sont pas très ouvertes les mauvaise langues (propos que j'ai déjà entendu) diraient comment un homme peut se laisser taper car physiquement il est sensé être plus fort qu'une femme .... Mais je pense que l'emprise d'une personne sur une autre est bien plus complexe qu'un physique ...
je dis tout ca mais j'ai de la chance de ne connaitre personne (femme ou homme) qui n'est subit de violence physique ou psychologique mais que l'on soit homme ou femme il ne faut surtout pas se taire et être libre de pouvoir en parler ...

fridaka
08/07/2011, 23h54
Je connais un homme qui a subi des violences physiques de la part de son ex-copine.
Et c'est là que j'ai réalisé:
1: que ça pouvait exister
2: que c'était hyper tabou

Déjà que les femmes ont du mal à parler des violences subies, alors pour un homme se rajoute le regard social, la honte de ne pas "assurer" comme un homme (viril) et de se laisser battre. Et pourtant, cet homme dont je vous parle, il n'en aurait fait qu'une bouchée de sa violente, mais évidemment il se refusait à répondre à la violence par la violence. J'ai réalisé ce qui lui arrivait à force de repérer des détails (photos de vacances où il avait la main cassée; nombre d'objets détruits dans sa maison...). Il l'a quittée le jour où elle a entrepris de tout casser chez lui...

fantasio77
09/07/2011, 08h10
Pour ma part, j'ai hélàs connu des violences non pas physiques mais morales par la manipulation. Elles sont aussi terribles. Curieusement c'est un sujet que j'essaye d'effacer de ma mémoire... Je ne souhaite pas entrer dans le détail.
Mais ce que je peux dire, c'est que c'est très dur ... surtout lorsque l'on s'est fait une image idéalisée de sa conjointe et qu'il a toujours été question à son égard, d'amour, d'honneté et de sincérité... Les souffrances morales, ça vous bousille un homme, ça laisse des cicatrices qui ne s'effaceront jamais...

crystali
09/07/2011, 08h59
Bonjour Fripouille, si tu regardes un peu dans les vieux topics du site , tu verras que l'on parle aussi des femmes violentes , manipulatrices.

Ce n'est pas hélàs réservé qu'aux messieurs. Le sujet est peut etre plus tabou, car plus difficile d'admettre qu'un homme soit frappé par sa compagne par ex. Quand aux violences verbales, il y a pas encore si longtemps , on ne les reconnaissait pas juridquement alors...

Femme ou homme , le resultat est sans doute le meme, voir peut etre encore plus "humiliant" pour un homme !!

Le sujet est aussi très délicat, car la manipulation , la violence sont mal percues par ceux qui ne l'on pas subit, et donc plus ou moins incomprises... Souvent d'ailleurs, reviens toujours la meme phrase, pourquoi avoir subit aussi longtemps ???

C'est justement là, la force et l'horreur de la manipulation , c'est que l'on met du temps pour s'en rendre compte, et surtout on perd toute confiance. La culpabilité, la peur, font que le temps passe et que le mal fait parti du quotidien.

EMOI
09/07/2011, 09h21
Entièrement d'accord avec Crystali.

bri64
09/07/2011, 10h26
tabou non pas pour moi en tous cas, rien n'est tabou en ce qui me concerne :-x
ensuite oui ça doit exister, manipulatrice on doit en voir beaucoup plus au quotidien enfin au grand jour je veux dire, violente il parait, je n'en connais pas, je suis une non violente une gifle ce n'est meme pas possible pour moi même si on me pousse à bout, alors oui ça doit exister aussi chez les femmes, j'ai horreur de la violence quelle qu'elle soit d'ailleurs
et je n'arrive même pas à imaginer ce que ça peut être pour celui qui subit au quotidien ce genre de choses que ce soit un homme ou une femme d'ailleurs, je dirais juste qu'il faut que ça cesse et ne pas accepter surtout ....

ymir
09/07/2011, 11h25
Bien sûr, on peut dire que ce soit sur un homme ou sur une femme, la violence et la manipulation c'est exécrable.

Il n'empêche que le tabou social sur les femmes violentes est sûrement plus fort encore que l'inverse. Donc oui, je trouve très bien que fripouille ouvre un post. Quand dans la tête de tous on pourra parler de violences conjugales et que derrière ce terme on ne pourra ni déterminer ni avoir de préjugés pour savoir dans quel sens ça fonctionne, on aura fait un grand pas... mais y'a encore du chemin.


Quand à la manipulation, pour moi il y en a partout, tous les jours, dans tous les domaines, venant de tous et sur tous. Avec plein de variantes.

tinanou
09/07/2011, 12h36
Je rejoins Ymir ....

C'est bizarre c'est justement un sujet que j'ai abordé avec un copain hier .... victime justement d'une femme manipulatrice.

A vouloir à tout prix protéger les femmes, on a oublié les autres celles qui sont capable de tout.
On a oublié que des hommes peuvent subir aussi les mêmes violences, et dans un contexte social, où l'on considère que l'homme est fort, cela est hélas mal perçu ou pas du tout d'ailleurs.

Alors il faut en parler, encore et encore, j'espère que ton post Fripouille, amènera justement cet ouverture, j'espère aussi que les mentalités vont changer .... il est temps, plus que temps même!!!!

Quino
09/07/2011, 14h27
... Et histoire d'en remettre une couche...

... J'ai regardé un documentaire sur les enfants maltraités récemment.... :oops:

... Ce sont les femmes qui sont majoritairement maltraitantes avec leurs propres enfants..

... La perversité, la manipulation, la violence ... Les femmes en sont tout aussi capables que les hommes...

... Pfiou...

... Que de dégâts....


Quino

tinanou
09/07/2011, 14h51
oui tout comme toi Quino .... :oops: ....

papaju2008
09/07/2011, 15h56
si les femmes en principes non pas les moyens physique d'etre violente envers leurs conjoint
je pense qu'elle n'ont pas pour autant moins d'aptitude a détruire psychologiquement l'autre elle se rattrapent largement en faisant bien plus de dégât sans ménager les dommage collateral enfant et famille
du moment qu'elle sont lancer dans leur logique de rupture tout les moyens et coup bas sont bon pour y arriver mensonges, humilation, fausses declarations manipulation des enfant etc.....les hommes sont en général moins calculateur ou manipulateurs
non seulement mon experience mais 2 ou 3 de mon entourage ou dans les rupture ce sont les femmes qui sont les plus agressives voire infectent pourtant je ne parle pas de femmes qui ont subi de maltraitance par des maris violent, infidèle ou mauvais père qui veulent se venger
je ne déni pas non plus que les violence faite au femmes sont un fléaux, a notre époque le nombre de femmes qui décèdent chaque année suite a des violence conjugales et hallucinant dans pays soit disant civiliser.
mais malheureusement il y a aussi certaines femme qui n’hésitent pas a utiliser ce cliché pour leur procédure de divorce en provoquant les altercations pensant que cela leurs donnera tout les droits.

ymir
09/07/2011, 16h05
j'avalise papaju;

et une bise au joli merens de l'avatar

tinanou
09/07/2011, 17h50
Carrement d'accord avec toi Papaju ....

Je rajouterais que ce type de comportement est dangereux, non seulement parce que cela ne fait pas avancer cette parité, qu'il est aussi grand temps d'avoir, entre le père et la mère, en terme de droit et autre, mais à force, risque d'apporter un certain discrédit sur de vraie victime de maltraitance conjugale.

Un dernier point, la maltraitance psychologique peut être parfois bien pire que physique, et amène même parfois et trop souvent à une violence physique des victimes, ne serait-ce par la tentative ou le suicide de cette victime .....

Eléonore63
09/07/2011, 17h55
Fripouille, . J'ai rencontré un copain adorable, qui subissait la violence physique de sa femme, mais il n'osait pas en parler ! je pense que c'est dans ce sens là, que c'est tabou. Il a fallu que ce soit insupportable pour qu'il se confie.

Quino
09/07/2011, 18h24
Un dernier point, la maltraitance psychologique peut être parfois bien pire que physique, et amène même parfois et trop souvent à une violence physique des victimes, ne serait-ce par la tentative ou le suicide de cette victime .....


.... Alors là Tina .. Tu m'épates ... Tu m'épates... :D

... Sorry Fripouille de venir blaguer un instant ici....

... Je plussoie tout ce qui a été dit... C'est un sujet important à faire sortir de l'ombre....

.... Bises de Bretonnie...

Quino

tinanou
09/07/2011, 18h50
.... Alors là Tina .. Tu m'épates ... Tu m'épates... :D
... Sorry Fripouille de venir blaguer un instant ici....
... Je plussoie tout ce qui a été dit... C'est un sujet important à faire sortir de l'ombre....
.... Bises de Bretonnie...
Quino

Ha tu vois je suis très très sage :D (sorry Fripouille ... je reviens de suite au sujet)

et en plus c'est un sujet qui me tient à coeur j'avoue ;) .... Nous sommes censé être des gens civilisés et nous en arrivons là parce que la passion, la folie, le manque de discernement, la gestion de la souffrance, le mal que nous faisons aux être que nous avons de plus cher.
C'est tellement triste, de confondre amour et pouvoir sur l'autre .....
Et quel souffrance pour ces hommes, qui n'ont eux pas d'endroit pour en parler, être soutenu. Quel poids ont leur mot face un juge qui détient l'avenir d'un enfant entre ses mains, qui détient la relation d'un père avec son enfant, aucun car souvent ces hommes ne sont pas écouté ....
Comment se reconstruire dans de tel condition......

Les autres victimes dans ce type de conflit, en dehors des adultes partis prenantes, ceux et restent toujours les enfants ....
Quelles images donne-t-on à ces enfants de la relation amoureuse, de la gestion de l’échec, du pouvoir de l'un sur l'autre, de ses rapports à autrui, d'une vie sociale tout simplement.

Voilà bon heu je sors hein je me suis un peu épanchée, désolée ..... ;)

bri64
09/07/2011, 20h08
... Et histoire d'en remettre une couche...

... J'ai regardé un documentaire sur les enfants maltraités récemment.... :oops:

... Ce sont les femmes qui sont majoritairement maltraitantes avec leurs propres enfants..

... La perversité, la manipulation, la violence ... Les femmes en sont tout aussi capables que les hommes...

... Pfiou...

... Que de dégâts....


Quino
et ça ne me surprend pas du tout

bri64
09/07/2011, 20h13
j'avalise papaju;

et une bise au joli merens de l'avatar

des merens y'en a plein à côté de chez moi, elevage.... etc

en parlant de ça, je me rappele d'un copain de mon ex qui venait chez nous, divorcé, une petite fille lorsqu'il allait chercher sa fille il etait obligé de faire intervenir les gendarmes, son ex le tapait, le caillassait devant la petite :oops:
quand ils etaient encore ensemble, elle le frappait pourtant il etait costaud mais non violent donc il encaissait.. jusqu'au jour ou il a foutu le camp, je crois qu'il n'a jamais porté plainte pour cela
son ex etait autoritaire, portait la culotte même, elle régentait tout et lui s'écrasait
incroyable tout ça
et elle etait toute petite pas du tout balèze, je crois que cela n'a rien à voir en fait la carrure ou autre, c'est carrément psychologique tout ça, je me demande même si les 2 ne sont pas liés manipulatrice et violente, oui meme sure :oops:

Terra
09/07/2011, 21h53
les hommes sont en général moins calculateur ou manipulateurs .
D'accord pour tout sauf pour ça. Je pense qu'ils peuvent l'être tout autant et il n'y a pas de généralité !

bofbof
14/07/2011, 08h35
Bonjour à toutes et à tous , il m ' est arrivé d ' en prendre dans la figure et parfois même devant des tiers , voir même les enfants ...
Pourtant je n' ai jamais répondu à ses actes violents car la violence n' est jamais la bonne réponse à la violence ! De plus j' assimile cette violence à un gros acte de provocation et je ne réponds jamais à la provocation , dont le seul but est de pousser à la faute , en effet comme dit plus haut un homme est censé être plus costaud , et dans une affaire de divorce une photo de coup contre une femme est une affaire perdue même si c ' était pour se défendre .
Donc je comprends que beaucoup d ' homme ne répliquent pas et comme dit bri64 , jusqu' au jour ou il a foutu le camp ! ....

fripouille
14/07/2011, 12h41
-http://www.sosfemmes.com/points_de_vue/sujets/02_hommes_battus.htm

papajoel
16/07/2011, 22h52
Il n'y a pas de plus ou de moins violents. Les hommes et les femmes sont des être humains de la même race donc la méchanceté est la même chez les hommes que chez les femmes.
Il est évident que la force physique d'un homme lui permet de taper plus fort ou de se défendre plus efficacement.
Mais, l'envie de détruire, l'envie de blesser, je ne vois pas pourquoi elle serait différente entre les hommes et les femmes.

Quant à l'impact sur les enfants. Que doit penser un enfant qui voit sa mère violente sur son père et qui, au moment de la séparation se retrouve en résidence chez sa mère.

Enfin, les mères violentes (dans tous les sens du terme)....... Mais non, c'est pas de leur faute, et on va pas en plus aggraver leur état en leur enlevant leur enfant..........

J'oubliais : on dit que beaucoup d'hommes ne prennent pas la décision de la séparation. Mais, savoir qu'en partant, l'homme va laisser en RP ses enfants dans les mains d'un bourreau..... Imaginez-vous l'effet que cela peut faire

Manzanille
17/07/2011, 23h08
La violence et la manipulation dans le couple, n'implique pas forcément le même comportement avec les enfants.

j'ai vécu ça pendant longtemps, mon ex a une attitude ambigüe avec les femmes, jouant entre la séduction et la destruction. J'ai fais l'effort de continuer avec lui, parce-que malgré quelques dérapages, il semble sincèrement avoir une attitude constructive avec notre fils. Même si j'ai vu des comportements inapproprié avec son aîné de 22 ans.
Curieusement, il porte sa mère décédée maintenant mais c'était déjà le cas de son vivant aux nues et déteste son père, je comprends la situation, moins ses réactions…
Vu ce qu'il m'a fait subir, je n'ai qu'une envie, ne plus jamais entendre parler de lui, mais si malgré tout ça va dans le sens de la construction de mon fils, et bien je ferai l'effort…

A mon avis la solution est de composer autant que possible, avec l'autre parent, jouer sur la contre-manipulation positive…j'y arrive une fois sur trois!

Bon courage les gars vous êtes dans le même sac, si vous tenez à vos enfants, il n'y a aucune raison pour qu'on vous les enlève!!

lawa
18/07/2011, 03h29
La violence peut aussi être due à une perte de contrôle de ses émotions !!!
Sachant qu'un geste peut avoir de graves conséquences, ça fiche la trouille...:P
Oui l'être humain...

2anges
18/07/2011, 10h55
La violence peut aussi être due à une perte de contrôle de ses émotions !!!
Sachant qu'un geste peut avoir de graves conséquences, ça fiche la trouille...:P
Oui l'être humain...


lawa là tu parle de la violence ... pétage de plomb a un moment donner (ce qui n enleve rien a la chose )

et je crois que le sujet parle plus de la violence récurrente celle qui finalement tombe tous les jours ou presque.......

et a ce petit jeux là...... homme et femme on depuis longtemps trouver la parité .

mamansolo9
18/07/2011, 14h16
La violence physique et ou verbale est intolérable, on ne dois jamais l'accepter parce qu'après c'est la porte ouverte a toutes les dérives.
Oui nous sommes des êtres humains mais ce genre de comportement prouve que finalement nous sommes pas encore assez civilisés.
C'est déplorable pour les enfants témoins de ces actes, ça fait trop de dégats.
Personnellement je ne suis pas le genre petite nature, les gens qui me connaissent me définisse comme quelqun de fort, d'une battante ; bref pas le genre a attirer la violence et pourtant. A un moment de ma vie j'ai renoué avec mon 1er amour j'étais sure de le connaitre et que se serait le seul homme qui me ferait jamais de mal, sauf un jour il m'a menacer texto de m'en mettre une. J'ai bien vu qu'il était sérieux. J'ai rompu sur le champ en lui demandant mes clés et de partir, j'ai du appeler la police, ça a été la pire expérience de ma vie. Sa fait maintenant 5 ans mais sa reste difficil.

minne
21/07/2011, 12h53
La violence est intolérable, s'agissant d'hommes ou de femmes.
Et elle n'est jamais le fruit du hasard.

Beaucoup de personnes sont en souffrance, ce qui explique sûrement que " que certaines personnes féminines n y vont pas de main morte sur notre compte "

Je n'aime pas trop ce post qui met les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. Laissons nos rancunes dehors.

gallette
21/07/2011, 13h13
La violence est intolérable, s'agissant d'hommes ou de femmes.
Et elle n'est jamais le fruit du hasard.

Beaucoup de personnes sont en souffrance, ce qui explique sûrement que " que certaines personnes féminines n y vont pas de main morte sur notre compte "

Je n'aime pas trop ce post qui met les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. Laissons nos rancunes dehors.

ah ouais? et en quoi est ce genant d'evoquer une realité ?! ou est le rapport avec une soi disant "rancune"??!! j'vois pas là!

tinanou
21/07/2011, 14h04
La violence est intolérable, s'agissant d'hommes ou de femmes.
Et elle n'est jamais le fruit du hasard.

Beaucoup de personnes sont en souffrance, ce qui explique sûrement que " que certaines personnes féminines n y vont pas de main morte sur notre compte "

Je n'aime pas trop ce post qui met les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. Laissons nos rancunes dehors.

Je ne pense pas que le but premier de ce post est de mettre les femmes et les hommes d'un côté et d'un autre, mais juste rappeler une réalité qui perdure, et qui est rarement pris en compte que ce soit par les femmes et aussi par les hommes. Et donc apporter une certaine reflexion mais aussi un soutien à ces hommes qui sont en souffrance, car ils en ont si peu, vu les mentalités sociales.
Je ne vois pas dans les différents posts de la rancune, juste un état de fait.

Et puis ça change, il y a une telle tendance de post sur ce sujet où généralement on parle des hommes comme des bourreaux!!!

Voili juste un avis, et puis vu que c'est la tendance sans jugement aucun :)

sansregret
10/08/2011, 08h23
Je lis cette discussion et... j'en ai la larme à l'œil. J'ai mis des "je t'aime" partout tellement je suis...Bouf! Autant de témoignages féminins qui admettent cette réalité, d'hommes qui osent en parler!

Je me permets d'apporter ma contribution à vos réflexions en donnant un témoignage personnel en deux temps, non chronologiques. Attention, y'a du texte.

1er temps: j'ai frappé la maman de mon fils. Des claques, et pas qu'une. Une série bien envoyée. Je n'y suis pas allé de main morte. Ce n'est pas le premier monstre que vous croisez, non? Calmez-vous et poursuivez au lieu de vous ruer sur le site "SOS femmes battues"!

2ème temps: un soir. Je suis dans la cuisine à préparer le repas pour la femme que j'aime. Elle n'est pas encore là. J'ai mis un beau tablier, marqué d'un slogan qui laisse penser que la cuisine est affaire de femme - ce n'est pas moi qui l'ai acheté. D'habitude, je cuisine mal, mais ce soir, je mets le paquet (pour cuisiner bien) car j'ai cru comprendre que, pour que ça se passe bien avec la femme de sa vie, il suffisait de lui "montrer son Amour par des gestes simples". Elle me l'avait dit.

Elle arrive, pose son manteau avec nonchalance. D'habitude, elle attaque toujours pas une critique salace qui nous fait regarder en chiens de faïence jusqu'à ce quelle décide de nous réconcilier sur l'oreiller. Cette fois, elle ne dit rien. Ce doit être le tablier, ou de me voir les mains dans les sauces qui doit lui plaire. D'ailleurs, je la sens s'éclairer d'un très léger sourire, presque bienveillant. Je la laisse approcher avec une feinte indifférence, concentré sur mes sauces tout en vénérant l'idée qu'elle m'enlace doucement en me susurrant à l'oreille "mon Amour, sans toi qu'est-ce que je ferais!" et peut-être - je dis bien peut-être - me faire oublier mes sauces le temps de courtes mais intenses retrouvailles de fin de journée, sans viser l'excès car un plat attend au four.

Elle s'approche, me pousse légèrement. Ça y est me dis-je, c'est le début d'agréables hostilités. Je réponds par un sourire moqueur, du genre "tu me cherches" à celle qui attend un baiser. Je la fais patienter, je suis en train de touiller, et la sauce, si on s'y prend mal, elle retombe. Elle me repousse, plus fort cette fois, sans un mot. Je réagis d'un "allez, ça va" sans me démarquer d'un sourire complice, mais je fais attention, j'ai failli en mettre à coté avec ma sauce. Elle me repousse encore plus fort, et cette fois, je dois poser mon récipient, c'est une chance que rien n'ait versé. Je la regarde: elle ne sourit plus du tout et me toise d'un regard noir.

- Tu peux me dire ce qui ne va pas?

Elle se contente de tourner lentement en rond, l'air songeur, regardant ses pieds, le plafond, mon corps, jamais mes yeux, se mordillant les ongles de temps à autre. Allez, sansregret, trouve la parade, y'a du message caché là-dessous, une mauvaise journée peut-être, ou tu as oublié son anniversaire? non, c'est pas la date, une promesse oubliée? je vois pas, grouille-toi sansregret, grouille-toi, tu vois pas qu'elle est en train de te péter un câble en direct?

Je m'approche d'elle, la prend dans mes bras, lui embrasse le front, lui caresse les épaules. C'est donc de ça dont tu as besoin? Mes lèvres passent du front au nez, aux joues. Elle garde les bras croisés. Mes lèvres rencontrent les siennes...

Mince, le plat dans le four. Il est à porté de doigts, je m'écarte juste un peu, j'arrête le gaz, tant pis pour la cuisson, retourne jouer mon rôle de mâle... Cette fois, elle me repousse d'un coup, violemment. Son regard est noir et sans concession.

- Mais qu'est-ce que tu veux, bon dieu! J'ai fait quelque chose de mal?

Pas de réponse. Cette fois, elle me pousse en me frappant le torse, cherche la bagarre délibérément... C'est peut-être le tablier, j'ai touché à une sacro-sainte prérogative féminine, je l'enlève, le repose en douceur sur le bar américain pour montrer que je ne lui veux aucun mal, à ce tablier...non, elle continue. Ce n'est pas la première fois qu'elle cherche l'embrouille comme ça, mais en général, il y a toujours une raison sur laquelle je peux me confondre en excuses, ce qui a pour effet de la calmer, de la conforter dans la posture du "j'avais raison". Ca m'allait.

Je fais dans le littéraire? Je m'étale? Change de post!

Donc, je me retrouve dans la situation d'être en face d'un pitt-bull qui m'attaque sans raison, n'hésitant pas à compenser une différence de taille en ma faveur par des bonds teigneux. Elle me tourne autour, m'agrippe, me monte sur le dos... Il n'y a pas besoin que ça dure une seule minute pour trouver le temps long. Je la repousse fermement, attrape une veste et sort, dévale l'escalier des communs, me retrouve dans la rue que je remonte en marchant vite pour décharger une brusque montée d'adrénaline qui doit sortir d'une manière ou d'une autre. Soudain, une voix derrière moi que je n'avais pas entendu de la soirée:

-Sansregret, reviens maintenant! Tu vas assumer, oui?

Assumer. Combien de fois ai-je entendu ce leitmotiv brandit comme un joker lorsqu'on ne sait plus comment atteindre l'autre? C'était sa spécialité. Je n'ai jamais compris pourquoi, je n'assumais jamais. Cette fois, je ne vois pas pourquoi j'assumerais, et je poursuis mon chemin en redoublant d'énergie. Mais voici qu'elle me court après. Mince, je suis en tongs. Je ne sais pas courir avec ça, j'ai beau faire, je sens la distance se réduire entre elle et moi. Je me retourne pour faire face, tend un doigt rageur.

- Tu me laisses tranquille, je file chez les flics!

Elle s'approche de moi en tendant le bras, comme un policier qui cherche à calmer un preneur d'otages enragé brandissant son arme en reculant.

-Sansregret, nous devons apprendre à régler nos problèmes!
-Commence par ne pas les générer!
-Sansregret, c'est important de se parler!
-Tu parles pour toi?
-Sansregret, allez! Soyons raisonnables! Allez, on rentre!

Je la regarde avec toute la suspicion du monde. Elle semble apaisée. Elle a du se rendre compte qu'elle avait dérapé.

-Allez, sansregret! Tu ne trouves pas la situation ridicule?

J'ai un doute. Elle n'a pas reconnu avoir dérapé. Elle se contente de jouer la modératrice. Je reprend lentement le chemin de l'appartement en refusant de lui prendre la main, lui faisant signe de passer devant. Elle hausse les épaules pour me signifier que je me comporte en gamin, et accepte de me précéder.

Je ne voudrais pas pourrir ce site d'histoires qui n'intéressent personne. Donc, la suite que si certains veulent connaître le fin mot de l'histoire!:dubitatif:

bri64
10/08/2011, 08h45
Sansregret :-( que te dire ?
apprendre à régler ses problèmes qu'elle dis et de quelle façon en te sautant dessus et frappant ?
ça me laisse sur le cul
je veux bien la suite si tu en as envie et te sens de nous raconter bien sur

jalael
10/08/2011, 09h22
Quant à l'impact sur les enfants. Que doit penser un enfant qui voit sa mère violente sur son père et qui, au moment de la séparation se retrouve en résidence chez sa mère.



Ben, il pense "oh...punaise..." il sert les dents jusqu’à sa majorité, en esquivant les coups la plupart du temps, mais pas toujours. Et les mots, on ne les évite pas...et puis il se construit, tant bien que mal, se marie tres jeune et devenu parent a son tour il fait ce qu'il peut pour ne pas être sa mère ou son père...
Il (elle!) fait une depression du post- partum apres son premier enfant, parce qu'etre mere ca peut etre "elle" et que ca fiche sacrement la trouille.
Et puis il fait une therapie, ca peut servir.
Et puis il divorce, parce que vivre a deux...il sait pas, il connait pas...
Et puis il se dit "oh...punaise...je vais finir comme elle"
Et puis il se bat, parce que c'est comme ca qu'il a apprit a vivre, dans le combat.
Et puis, quand le guerrier se repose, il espere.
Il espere et croit parce que l'humain, l'enfant surtout, a une capacite de résilience incroyable!
L'enfant en soit guérit. Un jour ou l'autre. Moi, j'y crois.

ticia
10/08/2011, 12h39
J'ai lu le post et y ai trouvé beaucoup de chose !
Comme on dit : quand on s'aime, on s'aime" mais quand on ne s'aime plus, c'est souvent la guerre ouverte...
J'en rejoins beaucoup qui l'ont ecrit, la haine et la violence peuvent se retrouver chez un homme ou une femme, la connerie humaine étant sans limites, plutot que de se separer en pensant au bien etre des enfants, c'est bien mieux de se foutre sur la gueule pour dire : tu as vu ce qu'il/elle m'a fait ? Tu as vu comment il/elle est avec moi ? Et comme ca j'aurais la garde des enfants, ca fera chi** l'autre, ca lui apprendra... C'est un sujet sans fin, tant qu'il y aura des Hommes (hommes et femmes j'entends ) il y aura de la violence, tant qu'il y aura de la violence, il y aura des Hommes...Violence faite aux femmes, aux enfants, aux hommes...J'ai d'ailleurs lu un article tres interressant dans un magazine feminin qui inversent les roles hommes/femmes : genre 1 milliards d'hommes est privé de l'accès à l'alphabétisation dans le monde, le jeune Martin s'est fait bruler par sa soeur pour avoir refuser sa cousine en mariage, etc...Bon, je m'égare...

Mais c'est le peu d'infrastructure en france, le peu d'indormations, le peu d'education qu'il y a sur le sujet qui m'interpelle. Oui on prend ta plainte ( pour ceux qui ont le courage ), mais on mets des plombs à réagir, à passer en audience...Tout est très lent dans notre systeme, c'est dur d'avancer dans ces cas la !! Je crois que 3 femmes meurent /jour sous les coups de son conjoint (suis pas sure, d'un coup ca me parait enorme!!) alors oui on en parle, on fait des pubs...mais j'ai pas l'impression que pas grand chose ne change !!

Sinon Sans regret, moi aussi j'attends la suite de ton histoire...

tinanou
10/08/2011, 12h49
Sansregret .... comme Bri .... j'aimerais connaitre la suite ;)

Ah et je n'ai pas sauté sur mon tel pour appeler "SOS femmes battus" :D (juste un peu d'humour hein sachant que le sujet est lourd ;))

sansregret
10/08/2011, 12h55
A la demande générale de bri64, ticia et Titanou, voici la seconde partie du second temps. Installez-vous avec les pops corn, vous allez vivre une conclusion comportant un climax, comme au cinéma. Mais c’est pas du cinéma.:-o

Je suis sûrement un gamin, mais comme il a été dit sur d'autres topics, certains gamins ont oublié d'être cons. De retour à l'appartement, mon premier réflexe est de poser mes tongs pour enfiler mes baskets. L’idée est de faire ma gonzesse, de multiplier les signaux de blocage tant que je n’ai pas obtenu d’excuses en bonne et due forme. J’vais t’en faire voir, moi, des j’te tape pour m’faire désirer. Alors que je noue mes lacets, je crois encore qu’elle va commencer son autocritique avant que je n’atteigne la porte. Que nenni ! La femme de compromis qui courait après l’abruti en tongs reprend illico, dès le seuil de porte passé, son air belliqueux. Voici qu’elle prétend m’empêcher de mettre ma seconde basket. Je la repousse, prend ma basket en main, va à la porte. Elle se jette sur le trousseau de clef, s’interpose entre moi et la porte, parvient à la verrouiller, à mettre le trousseau dans sa poche de jean. Comme je cherche à le récupérer, voici qu’elle se débat comme une femme qu’on prépare au viol.

Pour ceux qui ne cessent de me répéter « Sansregret, on ne frappe JAMAIS une femme, même avec des fleurs », je suis d’accord : les fleurs n’y sont pour rien.

J’ai attrapé ma douce par la taille, l’ai soulevée de terre, flanquée sur mon épaule, direction la chambre. Le temps d’y arriver, je sentais mon dos se modeler au gré des coups d’hystérique qu’elle me portait. J’ai jeté le sac de pommes de terre sur le matelas en grimaçant, puis l’enfourchait comme un cheval. Le cheval rua dans tous les sens. Je plaquais ses poignets sur le lit, cherchant d’abord simplement à garder mon équilibre.

La première claque tomba. Puis la seconde. La troisième. J’ai tenté d’éviter le visage au début, mais subissant toujours de violentes ruades, je finis par y arriver. Elle semblait par instants se calmer, ce qui désamorçait automatiquement mes attaques. Comme elle reprenait, j’y retournais de plus belle, de partout, sur les épaules, les cuisses, la tête. A ce rythme, je fatiguais vite et me disais que, passé le coup d’adrénaline, j’allais avoir mes propres épaules trop endolories pour continuer, et qu’il lui serait aisé de reprendre le dessus, que j’allais passer dessous. L’idée me fit redoubler de hargne, ultime sursaut avant la chute.

J’atteignais mes limites en même temps qu’elle, lui plaquant de nouveau les poignets. J’attendis un moment avant de lâcher, priant pour que ça ne recommence pas. Ca ne recommença pas. Je me levais doucement, flageolant. Si mon regard pouvait tuer, cette femme serait morte dans la seconde. Je pointais sur elle un doigt tremblant en lui disant d’une voix rauque que je ne parviens à avoir que dans ces moments là :

- Je ne te pardonnerai jamais de m’avoir poussé à te frapper. La prochaine fois que tu t’y aventures, ce n’est pas le plat de la main que j’utiliserai, sale conne !

Je l’abandonnais à son immobilisme et retournais m’asseoir dans le salon, tremblant de tout mon corps. Je me maudissais. Je chialais. Je l’avais plaquée sur le ventre. Elle était enceinte de trois mois. D’un fils que je lui avais dit de garder, dans un grand élan d’enthousiasme, lorsqu’elle envisageait d’avorter de peur de n’avoir pas un père à la hauteur.

Je sentis une main glisser sur mon cou, un bras m’enlacer doucement par derrière, un deuxième s’imposer à mon torse. Une joue se coller contre la mienne. Une voix me susurrer : « Sansregret, qu’est-ce qu’ON est cons, des fois, non ? ».

Dans des cas pareils, vous serrez les dents et vous ne répondez surtout pas. Je l’ai laissée se déshabiller devant moi et entreprendre la phase de réconciliation. Elle ne me frappa jamais plus de toute notre vie commune, se contentant de me harceler pour la moindre broutille. A la fin de cette relation, je déviais mon envie de donner des claques en brisant des assiettes. Séparés, elle profita de nombreuses occasions pour me narguer jusqu’à chez moi. Un jour, elle parvint à me faire dépasser la limite une nouvelle fois, bien après notre séparation. Oubliant toute prudence, je me laissais stupidement enfermer chez elle, et n’en sorti qu’entre deux policiers après que nous nous soyons battus comme deux gamins dans une cours d’école. L’incident lui permit d’obtenir l’arrêt de la garde alternée.

Messieurs dames, en lisant ces lignes vous pourriez vous dire que cette histoire concerne un pauvre type qui a rencontré une malade mentale. Sachez que si vous croisez cette malade mentale dans la rue, vous la trouverez charmante, des plus courtoises et au trait d’esprit amusant quoique parfois moqueur. Quand au pauvre type, vous ne verrez en lui qu’un psychorigide en perpétuelle alerte, rasant les murs car miné par la honte, le regard dur, irritable et peu enclin à la tolérance, et vous changerez de trottoir.

Alors évidemment, lorsque je fais face à un intervenant professionnel qui me dit « dans les couples, j’ai l’expérience, c’est 50/50 », je n’ai qu’une envie : lui coller mon poing sur la figure.

Ceci dit, je crois que les salauds existent!

jalael
10/08/2011, 13h11
...merde... t’étais en couple avec ma MERE!!!
(oui, face a l’émotion je tente l'humour...on gère comme on peut hein...)

Nigaya
10/08/2011, 13h13
Je marque d'un j'aime de réminiscence ... Ne plus distinguer le faux du vrai, la tension de se conformer au dictat du manipulateur, un conditionnement qui érige en normalité sa réaction, notre réaction. Souvenir d'un avocat (pourtant sans empathie aucune), qui marqua une pose lors de l'établissement des modalités de séparation (là, madame, vous poussez un peux loin) et un suivi psychologique lors de la reconstruction après un tel naufrage, initiateur aux sombres déploiements de la manipulation.

sansregret
10/08/2011, 13h19
...merde... t’étais en couple avec ma MERE!!!
(oui, face a l’émotion je tente l'humour...on gère comme on peut hein...)

Je bois...hips...un verre à...à ta...à ta santé, héhé, et à tes ...chahagrins, Jahahahalael...hips. Troisième verre en deux discussions...j'vouzédit...hips...que j'tenais pas l'alc...hips...l'alcool, merde...

tinanou
10/08/2011, 13h21
J'ai mis un j'aime non parce que je trouve l'histoire plaisante mais pour te remercier Sansregret de nous dévoiler ton histoire.

Ton histoire confirme ce que j'ai dit plus haut ..... ces femmes profitent en plus du système :oops:

jalael
10/08/2011, 13h24
Je bois...hips...un verre à...à ta...à ta santé, héhé, et à tes ...chahagrins, Jahahahalael...hips. Troisième verre en deux discussions...j'vouzédit...hips...que j'tenais pas l'alc...hips...l'alcool, merde...

Allez, sers m'en un...je vais pas te laisser tout seul...et moi, un seul me suffit pour rouler par terre! La classe!

sansregret
10/08/2011, 13h29
J'ai mis un j'aime non parce que je trouve l'histoire plaisante mais pour te remercier Sansregret de nous dévoiler ton histoire.

Ton histoire confirme ce que j'ai dit plus haut ..... ces femmes profitent en plus du système :oops:

Merci Tinanou. J'ai cependant de la chance, je ne suis pas tombé dans la misogynie.
Si je puis me permettre...enfin, sans être désobligeant... Ta signature, c'est ce que je crois ou il y a un truc spirituel dessous? Tu peux m'envoyer balader... :roll:

sansregret
10/08/2011, 13h49
Allez, sers m'en un...je vais pas te laisser tout seul...et moi, un seul me suffit pour rouler par terre! La classe!

Vas-y, je te ramasse. Je te ram... Je te ... Mince, désolé! Tombé moi aussi:-P

ticia
10/08/2011, 13h54
Oui, merci de nous avoir raconté la fin sansregret !
Suis d'accord avec toi, un jour tu croisel'Autre, avec qui tu fais ta vie (enfin juste un bout!), qui a toutes les qualités, c'est clair c'est ta moitié...et il y a ce moment ou tout dérape ! Meme plus la peine de se demander "mais comment on en est arriver là ?", vient un ojur ou tu réalise que c'est pas possible de vivre avec les psychoses des autres, j'ai assez des miennes...
Comme dit la chanson "one day is fine and next is black...should i stay or should i go"...Et bien jour, tu go !

jalael
10/08/2011, 13h57
Vas-y, je te ramasse. Je te ram... Je te ... Mince, désolé! Tombé moi aussi:-P

Ha, ben, on va etre beau!!!:d

sansregret
10/08/2011, 14h02
:-P:d:pint:

parismam
10/08/2011, 14h25
Je confirme un de mes amis est dans cetet situation et malgré cela il retourne à chaque fois , elle est complètement dingue ... Dés qu elel voit une femem le regarder elle l insulte de tous les noms d oiseaux ...
Lui ne dis rien se laisse maltraiter il m a dis j' en peux rien je l' aime ....
Un moment elle frappera dessus , ... Elle a insisté au bout de 2 mois pour vivre avec lui ...; la 40 aines sans emploi ... pourquoi donc il a une superbe résidence dans le sud ... pfffffffffffffffffffffffffffff
Il se sent tellement seul que la première qui lui donne un peu d attention est la bonne ... Elle el manipule l humilie et a éliminée chacune des amies y compris moi , amis elle parlent à d autres hommes en visant plus haut et biensur cela il en sait rien ...
je suis si triste pour lui ,...
Il y a des femmes et elles sont pires que les hommes 100 X pire y a jalousie et Jalousie mais la c'est de la folie .. Elle repasse il doit rester dans le canapé la regarder ...
Enfin .... Je confirme ...

tinanou
10/08/2011, 14h34
Merci Tinanou. J'ai cependant de la chance, je ne suis pas tombé dans la misogynie.
Si je puis me permettre...enfin, sans être désobligeant... Ta signature, c'est ce que je crois ou il y a un truc spirituel dessous? Tu peux m'envoyer balader... :roll:

N'étant pas télépathe .... je ne sais pas ce que tu crois :D ..... Sachant qu'il y a toujours un truc spirituel selon les personnes, dis ce que tu crois :-P
Aucune envie de t'envoyer balader soi dit ;)

sansregret
10/08/2011, 15h20
Un P-arent S-olo sans V-élo S-ypède... Oui, non, pas terrible...

sansregret
10/08/2011, 15h39
Un P-arent S-olo sans V-ariateur S-ystémique... Tiens à développer, on dirait que ça fait sens...

lalasong
10/08/2011, 15h40
... Et histoire d'en remettre une couche...

... J'ai regardé un documentaire sur les enfants maltraités récemment.... :oops:

... Ce sont les femmes qui sont majoritairement maltraitantes avec leurs propres enfants..

... La perversité, la manipulation, la violence ... Les femmes en sont tout aussi capables que les hommes...

... Pfiou...

... Que de dégâts....


Quino

Tu te souviens de la proportion ? J'ai du mal a le lire ou l'entendre sans bondir... Mais je ne peux le contredire, n'ayant que mon cas en comparaison.

VIANA
10/08/2011, 15h40
@sans regret
c'est vrai elle est pas belle ton histoire, elle permet de comprendre mieux tes interventions.
Je suis triste pour tous ces enfants, que l'on oblige à vivre avec une mère abusive et manipulatrice.
Au delà de tout ça, de nos blessures d'homme et de femme, force est de reconnaitre qu'ils restent les grands perdants, et je continue a penser qu'il faut bouger au niveau des JAF, faire entendre raison, devant tant de déraison.

bri64
10/08/2011, 16h59
oui c pas une belle histoire :-( je sais pas quoi dire, ça aurait pû tourner au drame, ton ex a un sérieux problème j'en dis pas plus ce serait pas bien ....

sinon on peut courir vite avec des tongs, j'en porte tous les jours, je conduis avec, voir pieds nus etc on peut tout faire avec des tongs :-P

lalasong
10/08/2011, 17h24
J'aurais envie de dire merci, sansregret, pour ton récit... Je me dis que ca doit/peut faire du bien non ? Pas simple ton histoire, ca me donne un sentiment de flou, de choses entremêlées...

J'ai pas ton talent pour l'écriture donc je m'abstiendrais de donner du factuel, mais je serais tentée de le livrer comme ca, a la lecture, histoire de le déposer là, depuis le temps que je le traine avec moi...

sansregret
10/08/2011, 19h09
oui c pas une belle histoire :-( je sais pas quoi dire, ça aurait pû tourner au drame, ton ex a un sérieux problème j'en dis pas plus ce serait pas bien ....

sinon on peut courir vite avec des tongs, j'en porte tous les jours, je conduis avec, voir pieds nus etc on peut tout faire avec des tongs :-P

Tu rigoles? J'ai couru le long d'une des plus longues rues de la ville. A chaque fois que je me retournais, elle était derrière moi. ELLE M'A CREVE!

J'ajoute à tous: si je m'étale un peu, c'est que je crois dur comme fer qu'on ne peut comprendre une situation sans la décrire dans le détail. Mon histoire aura à vos yeux bien sur la limite de ma bonne foi et vous ne me connaissez pas. Mais à supposer que vous me fassiez confiance, vous conviendrez qu'on ne peut pas résumer une histoire à: il faut apprendre à se parler - il faut comprendre le papa/la maman - pensez à l'enfant... enfin, toutes ces phrases générales et qui ne nous aident en rien car chaque histoire est un cas particulier qui mérite qu'on s'arrête au détail pour en comprendre la mécanique. Messieurs dames les conseillers conjugaux, je vous salue bien. :cowboy: