PDA

Voir la version complète : Pourquoi lors d une separation un homme sur deux rejette ses enfants



salulo
06/09/2006, 11h41
bonjour a tous et toute
je suis la maman de 2petite fille de 4ans et bientot 2ans
voila je suis separer de leur pere depuis plusieur mois
il refuse de voir ou meme donner la PA ki a ete fixer
de mon cote je n arrive pas a comprendre cet attitude
je sait ke je suis pas la seule dans ce cas
mais j aurai avoir vos temoinages
kelkun peut til repondre a cet kestio
PK SEPARATION AVEC LA MERE VEUT ELLE DIRE COUPURE AVEC SES ENFANT? :encolere:

luci
06/09/2006, 11h51
bonjour salulo
et bienvenue ici.
serait-il possible que tu écrives normalement et pas en langage illisible sauf sur mon portable quand je reçois un texto ? merci
par ailleurs, tu as des sources de tes chiffres : 1 homme sur 2 ? ... dubitative et surtout à la lecture des posts des hommes ...
attention, nous vivons tous un truc, mais ne pas en tirer de généralité ...
à bientôt de te lire.

Jeff
06/09/2006, 12h23
Bonjour salulo,

Si un homme sur deux "rejettait" ses enfants, cela voudrait dire qu'en France 50% des femmes séparées ou divorcées auraient la garde de leurs enfants et que les autres 50% seraient attribués aux hommes! Soit une parité conçernant les gardes d'enfants entre homme/femme !! ça serait génial....(je pense que l'on est plus proche des 80/20 en faveur des femmes).

En France, les mentalités ont du mal à évoluer et conçernant les gardes d'enfants suite à une séparation, il est encore bien imprégnié dans l'esprit de beaucoup de gens que l'enfant ne peut être séparé de sa mère parce que celle-ci serait (?) plus à même d'élever ses enfants qu'un homme. De là, beaucoup d'hommes ne se lancent pas dans un combat juridique mené non seulement face à leur ex femme mais également face à ces préjugés que l'on trouve également parmis les juristes, même si.....

Cependant, ces mentalités bougent tout de même et aujourd'hui beaucoup plus d'hommes se battent pour avoir la garde de leurs enfants.

Ne pas faire abstraction quand même qu'il y a aussi des mères qui "abandonnent" leurs enfants et sont heureuses que leurs ex maris soient là pour s'en occuper.

Amicalement
jeff

Midi34
06/09/2006, 12h51
Bonjour,


PK SEPARATION AVEC LA MERE VEUT ELLE DIRE COUPURE AVEC SES ENFANT?

Non, ça veut pas forcément dire ça ! La pension alimentaire n'est pas versée aux enfants mais au conjoint qui en a la garde et pour celui qui a à la payer, ça peut changer tout.
Mon futur ex s'est imaginé pendant plusieurs mois que c'était juste un moyen de "ponctionner" un bout de ses revenus ! Suis restée 8 mois à assumer les enfants seule parce que tout simplement il ne supportait pas de ME verser cet argent. En plus il ne prenait jamais les enfants.
Patience, avec un peu de dialogue et de temps ça se dénoue. Au début le conflit est grand ouvert !... sur tout et n'importe quoi :-(
Sinon, essaie de passer par avocat interposé, moi ça a beaucoup aidé dans les moments les + violents.
Au pire, la CAF se substitue au conjoint défaillant mais là attention... ça peut engager des poursuites à l'encontre de ton ex, moi j'ai pas voulu le faire.
Bon courage !
Essaie aussi de faire un décompte de tes plus gros frais pour lui montrer que c'est pas pour lui pourrir la vie que tu réclames ta PA. Des fois faut pas grand chose !

j-phil
06/09/2006, 13h30
Bonjour,
Le rejet des enfants s'explique facilement quand la destruction de la vie de famille est subie. Je n'aurais pas obtenue la garde alternée ou en tous cas la possibilité d'être effectivement partie prenante dans leur éducation, j'aurais préfér tourner la page y compris pour eux. Je trouve particulièrement odieux d'imposer des pensions aux pères alors que dans le même temp on leur interdit toutes relations normales avec leurs enfants (1 WE sur deux n'est pas normal); je parle évidemment des pères voulant s'occuper de leurs enfants.
Ce n'est d'ailleurs pas reservé aux pères, n'importe quel parent s'il est coupé affectivement de ses enfants est tenté de fuir pour pouvoir tourner la page.Les gardes principales se font souvent dans des conditions injustes pour celui qui ne l'a pas,rester serein malgré cela relève de qualités exceptionnelles.

malumy
06/09/2006, 13h38
quel sujet interessant ! il y a matière à répondre je pense mais je ne suis pas sûre que tout le monde soit d'accord car nous avons tous un vécu tellement différent et des positions tellement opposées !
mais bon c'est interessant de voir tout ça !
moi perso je suis bien contente que mon ex ne voit les enfants qu'un week end sur deux car il n'a pas le mode d'emploi pour s'en occuper ! mais tous les papas ne lui ressemble pas ! voilà

cicindele
06/09/2006, 13h45
Le plus souvent les peres qui delaissent leur ebnfants sont ceux qui etaient deja peu presents avant la separation
Quantité qualite c est le probleme des parents mais savoir pour un enfant que peu vaut mieux que plus rien c est vital
Alors le choix egoiste "j te vois pas assez pas de pension" ne repond surement pas au vrai sujet

alka
06/09/2006, 14h56
BONJOUR, donner la vie c'est aussi donner beaucoup de chose a un enfant qui n'a rien demandé:les joies les peines la vie et tout son cortege de choses qui lui serons plaisantes et de celles qui lui serons parfois tres pénible.Alors s'est une responsabilité ,de l'amour mais aussi un choix égoiste si l'on réflechit que la vie n'est pas toujours drôle.il y a surement trois milles raisons differentes qui pousse un parent a fuir ,mais vu le choix qu'il ou elle a fait il n'y a aucunes excuse a ne pas subvenir au besoin de son enfant et je suis bien d'accord que la pension ne devrait pas être rattaché au droit de visite et d'hebergement.quels que soient les tords de l'un ou de l'autre et même si l'on a subit les choix de l'autre le jour ou l'on arrivera tous a comprendre qu'un enfant s'est un être a pars entiere et non pas q'une partie de l'un et de l'autre on aura avancé.je suis tres mal placée pour parler en quelques sorte dans la mesure ou je n'ai rien fait pour réclamer les droits de mon enfant,mais cette questions m'interpelle souvent.
je comprend pour les pères ou les mères qui n'ont leur enfant avec eux qu'un we sur deux que ce ne doit pas être si facile es ce une raison pour tourner la page ,tourne t on la page avec son enfant comment cela est t'il possible?,pour certains s'est un choix qui reste bien vecu mais ils ne sont pas là pour en parler ou peu,j'ai un ami qui m'a dit recemment:" si je n'avais pas divorcé je ne me serais jamais si bien occupé de ma fille"il estime que le temps ou elle est avec lui est plus constructif qu'avant alors qu'il vivait avec elle.

malumy
06/09/2006, 16h05
salulo a écrit :

PK SEPARATION AVEC LA MERE VEUT ELLE DIRE COUPURE AVEC SES ENFANT? :encolere:


c'est certainement sa façon d'exprimer sa douleur !

pour la pension, il y en a qui ont du mal à la verser pensant que l'autre parent va s'en servir pour autre chose que pour les enfants ! (expérience avec mon ex ! il m'a dit que c'était pour aller faire la fête ! un an et demi de bataille pour l'avoir enfin !)

vero29
08/09/2006, 23h46
Je suis effarée par certains propos, particulièrement ceux de J-Phil... et l'intérêt des enfants dans tout ça ?
Tourner la page dans l'intérêt de qui ? Sûrement pas celui des enfants !!!! Mais dans celui du parent qui décide égoïstement (car il ne se pose pas la question de savoir ce qu'en pensent les enfants bien sûr !)que pour lui "rien" vaut mieux que "un peu". Même en ne voyant ses enfants qu'un WE sur 2 on est présent dans leur vie, on leur prouve au centuple un WE sur 2 qu'on les aime et ça, c'est inestimable pour eux pour la simple raison qu'ils ont besoin de leurs 2 parents pour se construire, et pas forcément en étant physiquement la moitié du temps avec chacun d'entre eux.
Mon fils ainé voit son père un WE sur deux depuis 12 ans, mais il l'appelle tous les jours et il est parfaitement équilibré parce que son père a assumé son rôle et s'est intéressé à sa vie.
Mes 2 jeunes enfants ont quant à eux un père démissionnaire, qui a coupé les ponts depuis 1 an 1/2. Ils se sentent abandonnés, trahis, coupables et j'en passe... problèmes psychologique, mésestime d'aux-mêmes, déséquilibre affectif, différence avec les autres enfants "moi mon père il ne vient jamais me chercher à l'école...", pleurs le soir les premiers mois "papa, papa, je veux papa !". Douleur, manque, souffrance... voilà ce que génèrent ces pères qui "tournent la page" comme osent dire certains en oubliant que les enfants, eux, ne tournent pas la page mais continuent d'espérer pendant des années que papa changera d'avis....
La souffrance, chacun en a son lot, à commencer par les enfants dans ces situations. Sachez messieurs démissionnaires, qu'en abandonnant votre enfant pour ne pas souffrir, vous, vous condamnez votre enfant à un supplice sans fin, et qu'il en gardera des séquelles toute sa vie. C'est trop facile de se dire qu'on a préféré tourner la page, car c'est juste pour se donner bonne conscience. MAIS QUAND DONC FEREZ VOUS PASSER L'INTERET DE VOS ENFANTS AVANT LE VOTRE ????!!!!

j-phil
09/09/2006, 08h51
Bonjour Véro,
Mes propos n'expriment que mon ressenti par rapport à mon vécu et de ce que je vois de mon entourage. Le jugement dans l'intérêt exclusif des enfants n'existe pas à mon sens ( et heureusement) , le juge organise la séparation des parents et les séparations conflictuelles ne prennent pas trop en compte les enfants. Si l'intérêt de l'enfant était réellement primordial, on verrait des jugement ordonnant aux parents de rester ensemble. Le concensus est bien de considérer que l'enfant sera bien avec des parents qui sont le mieux possible.
Quand on voit les réactions sur la garde alternée sur ce site, relis bien la plupart des réactions de ceux qui sont contre avec l'argument : l'enfant ne doit pas être balloté donc il est mieux avec moi. On parle de l'intérêt de l'enfant ou de la douleur de la séparation parent-enfant ?
Chaque histoire est unique, mais pour l'avoir vécu en tant qu'enfant, on exerce pas son rôle de parent en voyant son enfant un WE sur deux et en ne pouvant pas prendre part aux décisions qui rythment le quotidien. Mes parents ont divorcés quand j'avais 8 ans et après une année en se voyant un WE sur deux, j'ai refusé de le revoir, cela fait 34 ans. Tu remarqueras d'ailleurs que c'est l'autre parent 'qui lui a la garde) trouve que ça marche bien. Depuis que je suis père, je m'aperçois bien que la place du père n'est que celle que la mère veut bien lui donner. A lui de l'occuper bien sur. Quel père peut affirmer déjà que ses enfants sont bien les siens si ce n'est de croire la mère ?
On a bien vu sur ce site aussi des mères désirant faire reconnaitre leurs enfants par leur nouveau compagnon. Quand je parle de claquer la porte ou tourner la page, il s'agit bien d'une réaction par rapport à la place que la mère laisse.
Je ne sais pas comment est ton ex mais, en imaginant qu'il aimait ses enfants autant que toi, es tu sincèrement sure que tu serait rester une mère épanouie et proche de tes enfants si toi tu ne les voyait qu'un WE sur deux ?
Lors du passage chez le juge, je n'avais pas à me battre pour vouloir m'occuper de mes enfants, mais contre mon ex qui voulait me les enlever ( y compris en niant ma paternité ). Je redis que si j'avais perdu je n'exclue pas que je n'aurais alors pas tourné la page, non de mes enfants mais d'une vie antérieure avec mon ex avec pour conséquence la perte effectivement de mes enfants.
Il est facile de jetter la pierre, je travaille beaucoup avec des gens dans la rue qui ont pour la plupart coupé tous lien avec leurs enfants qui en souffrent pour la plupart j'imagine. Les pères que je fréquente dans la rue ont bien tourné la page, ils n'en sont pas heureux pour autant, ils ont juste perdu.

sorbet
09/09/2006, 13h01
j-phil,
il faut peut-être penser aussi à la mère qui laisse la place et au père qui ne veut la prendre ou la prendre quand cela l'arrange non ?

oui chaque histoire est unique...

on veux ses enfants, on n'abandone pas! on lutte! qui a dit que la vie était facile...
Tu veux dire que l'homme abandonne la lutte plus facilement que la femme ?

et je pense que sur ce site, beaucoup de mamans souhaiteraient voir un papa présent comme beaucoup de papas souhaiteraient avoir le droit d'être plus présents aussi... :-)

alka
09/09/2006, 14h19
bonjour
jean phil si les juges vennaient a obliger les parents a vivre ensemble ce serait terrible terrible :lol: a moins d'avoir une immense tres grande maison peut être :-D
mes parents ont vecu ensemble parceque a leur dire:pour les enfants... et parceque dans nos familles le divorce etait impossible il n'y a pas si longtemps que ça.Donc je ne suis pas sure que rester tous ensemble serait la meilleure solution pour les enfants
il est évident que l'on pense chaqun avec notre vécu et que ce n'est pas toujours pareil chez chaqun
il est clair que les pères qui sont ici sur le site ne sont pas démissionnaire ceux qui le sont ne viennent pas ici pour le dire je crois qu'i ne se sentent pas parents solo ni parent tout cours peut être.
il y a des pères et des mères qi n'arrivent pas a trouver le chemin de la parentalité et ça appartien a leur construction personnelle ce n'est pas toujours la construction du couple qui est en cause,le raccourci :s'est la faute de() est trop facile.Ton combat pour être présent a du être bien difficile et ta colère se comprend,mais imagines que la pression:elle l'a mal choisit elle ne lui a pas laissé sa place alors qu'elle a fait tout ce qu'elle pouvait est assez inconfortable.
bonne journée

vero29
09/09/2006, 20h02
Je n'ajouterai qu'un petit mot, on est parent à vie et si voir et avoir ses enfants est un droit, assumer ses responsabilités envers eux est un devoir. On n'a pas le droit d'abandonner un enfant quand la situation ne nous convient plus, trop facile ! Comme le dit Sorbet, on lutte quand on veut ses enfants.
Si je n'avais mes enfants qu'un week-end sur deux J-Phil? Je communiquerais avec eux tous les jours (tel, courrier, mail ou que sais-je !)et je nous préparerais des "week-ends sur deux" géniaux. Je ne serais pas une mère épanouie sûrement, mais une mère présente oui car on le peut toujours. Et surtout, je ferais tout pour qu'avec le temps les choses évoluent.
Jamais au grand jamais je ne comprendrai qu'on puisse couper les ponts quand on aime ses enfants. Et sans vouloir jeter la pierre, je considère qu'il n'y a pas pire lâcheté.

Lisi
09/09/2006, 21h59
Certains parents sont anéantis après un divorce...Ils n'arrivent plus à s'ocuper d'eux-même, alors s'occuper d'un enfant leur semble impossible...
J'ai du mal à le comprendre, à imaginer qu'on puisse préférer "oublier" ses enfants pour avoir moins mal, mais ça existe !
Je pense que les enfants arrivent à comprendre si on leur explique que papa ou maman ne va pas bien,que dès qu'il (le parent!!!)ira mieux, il reviendra...
Mon ex a eu ce genre de passage à vide. Il n'a donné aucune nouvelle pendant toutes les vacances alors que les enfants pensaient partir avec lui...
J'ai lutté pied à pied pour qu'il reprenne contat, j'ai tout fait pour qu'il retrouve sa place...Pourtant, si ça n'avait tenu qu'à moi...
Et cette année, il les a pris tout son mois, ça s'est à priori bien passé...
Oui, il faut laisser sa place au père mais il faut aussi qu'il la prenne !!!
Mon ex n'a jamais été un père extraordinaire mais c'est le seul père que mes enfants aient, et c'est moi qui leur ai donné !

luci
10/09/2006, 13h19
je vais vous faire bondir, mais en tant que mère, au moment de la séparation, j'ai eu du mal à m'occuper de mes enfants et ce, pendant bien quelques mois. bon, j'étais dans le devoir : bains, repas, couchers, etc. mais l'attention, la patience, le plaisir n'y étaient plus. et du coup, j'étais dans un cercle viceux car je m'en rednais compte, donc ça me culpabilisais. c'est revenu petit à petit. et aujourd'hui, je recommence à faire de "vrais" trucs avec mes enfants, mais ça a été long...
donc, donner du temps... celui de se retrouver, de relever la tête.
je suis mère, je suis femme, j'aime mes enfants et pourtant ... c'est pas toujours facile.