Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 22

Discussion: est-ce de la "discrimination" ?

  1. #1
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165

    est-ce de la "discrimination" ?

    bonsoir,

    en janvier dernier, mon avocat avait déposé un incident concernant le DVH.

    résumé de ma situation : séparés depuis le 1er juillet 2008
    j'ai la réseidence principale de nos 5 enfants
    Pa pour les enfants 500 € et pour moi 200 €
    DVH les WE où le papa ne travaille pas et moitié des vacances scolaires. (le papa travaille 2 à 3 WE par mois et fait les postes)


    en réalité, le papa ne respecte pas l'ONC. Il vient très peu chercher les enfants, ne vient jamais les mercredis (comme il s'était engagé devant le juge) car il ne veut pas emmener les enfants à leurs activités. Bref durant le 2e semestre 2008, il n'a vu ses enfants que de 5.5 jours à 15.5 jours selon les enfants.

    car le papa refuse de prendre toute la fratrie entière. Je respecte ses plannings de travail, donc pas de WE fixes (genre 1/3/5) et le papa impose tout et toujours.

    donc mon avocat a saisi le JAF pour refaire une ONC et demander une augmentation de PA. c'était en janvier 2009. Après plusieurs reports, le juge nous a reçu il y a deux semaines et a rendu ses conclusions aujourd'hui.

    et là, je suis sidérée. Est-ce ma colère qui m'empêche de raisonner, ou mon chagrin ?

    voilà ce qu'a décidé le juge (qui n'a demandé aucunes pièces justificatives de nos charges et revenus ni à l'un ni à l'autre).
    sauf accord entre les parties : Monsieur aura un DVH pendant ses 5 semaines de congés et donnera ses dates 1 mois à l'avance. En ce qui concerne les WE : seules les WE où il ne travaille pas et du vendredi 18 heures au samedi 18 heures pour les 2 grands (12.5 ans et 15 ans) et du samedi 18 heures au dimanche 18 heures pour les 3 autres enfants (9.5 ans , 7 ans et 4 ans). Et deux mercredis par mois (non travaillés) pour la fratrie entière jusqu'à 18 heures.

    voilà, mon ex verra moins les enfants que prévu que la 1ere ONC et avec une hausse de 150 € par mois de PA.


    voilà, j'ai donc l'impression que je suis à la disposition du papa avec la bénédiction du juge

    car je n'ai "droit" à aucun jour de repos de toute l'année. Il ne prendra JAMAIS les enfants aux vacances de la Toussaint, de Février et de Pâques.

    Jamais un WE avec les 5 enfants à la fois.


    J'ahullicine !!!

  2. #2
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    entre-temps, la feuille d'impôt est apparue et voilà ce qu'elle révèle : le papa gagne 2800 € net par mois depuis qu'il est seul. Il lui reste 2100 € pour vivre (quasiment tout seul car il prend très peu les enfants) et moi, je vis avec 1530 € avec nos 5 enfants. Je suis femme au foyer

    mais je reste à l'entière disposition de mon ex. C'est fatigant de s'occuper de 5 enfants tout seul (mais pas pour moi). Lui pense à l'intérêt de ses enfants car (comme le dit son avocat) on ne peut pas s'occuper de différents enfants d'âges différent.

    et moi je fais comment.

    et que dire de cette PA (on est loin des fameux 10 % par enfant)

    lundi mon avocat me dira ce qu'il en pense mais moi je suis terriblement déçue. Je suis un esclave, jamais de soirée de libre pour me ressourcer...

    le seul point positif (à mes yeux), le juge demande une médiation soit mise en place.

    mon chagrin m'indique : que je n'ai que des obligations et que le papa n'a que des droits. Là j'ai besoin de vos conseils, ou avis.

    et si le papa ne vient pas chercher les grands le vendredi soir, serai-je obligée de laisser les plus jeunes y aller s'il vient le samedi ?

    je suis en plein désarroi.

    Il n'a droit qu'à 5 semaines de congés par an, alors le juge comprend mais comment font les autres parents ? C'est inoui

    j'estime que je n'ai pas à être à la disposition du papa.

    je ne suis qu'une maman aux yeux de tous. Mais, je suis aussi une femme qui a besoin de repos, de pause....

    que dois-je faire ? Je ne comprends pas que l'on puisse octroyer autant de droits à l'un et faire abstraction des obligations de parents.

    nous avons eu 5 enfants ensemble mais lui, il a ses enfants à la carte, lorsqu'il le souhaite et moi je ne dois rien dire.

    merci de m'avoir lue

  3. #3
    Super Solo
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    3 600

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Ennovy
    je comprends au plus haut point ce sentiment d'être l'esclave de ton ex...Oui toi tu assumes parce que tu n'as pas le choix et en ce qui le concerne on est très compréhensif quant à la difficulté qu'il pourrait avoir avec les 5

    Oui c'est je pense aussi de la discrimination pure et simple. Depuis mon divorce je le constate tout le temps : nous vivons dans une société patriarcale et le droit est rétrograde
    le père n'a aucune obligation autre que financière vis à vis de ses enfants...mais tous les droits.

    C'est un fait

    Nous sommes femmes, et enfants...leurs joujoux, ou leur bonne à choisir.

    On peut aussi se révolter mais la sanction tombera vite !! Attention au fameux "droit du père"...
    par contre la liberté individuelle de la mère reste un concept très abstrait...pour beaucoup de juges...et de pères


    A ta place je ferai appel, oui tu as le droit de souffler aussi...et peut être te faire représenter et soutenir par une association féministe...je ne vois que ça. Tu n'es pas sa bonne.

    On peut en parler en MP si tu veux...moi le père ne prend JAMAIS les enfants.

  4. #4
    Supra Solo Avatar de anabel21
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    5 451

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Quand on les a fait nos petites terreurs, je crois que l'on avait conscience qu'on signait pour les avoirs 24/24. :rouge:

    Il est vrai que lorsque l'on se retrouve solo, le jour où on a besoin de passer le relais pour juste pouvoir ouvrir les vannes et décompresser 5 minutes, ben là on peut pas, et on doit prendre sur nous, quitte à s'enfermer 5 minutes dans les toilettes pour crier un bon coup et faire sortir la pression.

    Les juges ont tellement l'habitude de voir des couples se déchirer pour avoir la garde, qu'il a du penser qu'il te faisait un cadeau :lol: Ou se dire que le mieux c'était d'arranger le papa pour qu'il respecte l'ONC et n'en fasse plus à sa guise;

    Je vois que tu as 2 grands, ils ne pourrait pas s'occuper des 3 petits un soir par semaine pour que tu puisse souffler?
    Maman de 2 petits diablotins de 7 et 14 ans

  5. #5
    Primo Solo
    Date d'inscription
    avril 2009
    Messages
    13

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Tu sais, je comprends ton sentiment d'injustice... Les tribunaux ne sont pas justes, ils s'efforcent simplement d'être équitables... Et c'est pas facile d'évaluer les préjudices en matière familiales...
    Lorsque je me suis séparée du père de mon fils, j'avais mon fils en bas âge toute seule et son père ne me versait que 30 euros par mois... J'ai eu aussi ce sentiment de ne pas pouvoir exister en tant que femme et que mon ex compagnon cherchait à me garder sous son emprise... Je me suis rendue compte par la suite qu'il n'était pas tout à fait capable de garder notre fils plus souvent et n'était pas en mesure de nous donner plus financièrement... J'ai fait le choix de la concession, faisant le dur constat que j'avais pas choisi un homme mature pour fabriquer mon premier enfant et que j'avais maintenant le retour de bâton... J'ai fait le choix d'assumer mon erreur et de ne pas la faire porter à mon fils. J'ai tenter d'assumer sur le coup en ne perdant pas de vue que je souhaitais que mon ex prenne pleinement sa place de père. J'ai patienté, nous avons fait une médiation familiale pour s'expliquer entre adulte, en présence d'un tiers... Aujourd'hui, nous sommes en garde alternée et ça ne se passe pas trop mal.

    Il a fallu que je rame pour "sortir" de son emprise parce que quelque part, il utilisait notre fils pour me garder à lui... Mais je me suis rendue compte qu'il ne tenait qu'à moi de prendre ma liberté en faisant autrement... J'ai décidé de ne pas me laisser faire, j'ai confié mon fils à mon entourage et profité du moindre temps libre pour moi. J'ai levé le pied sur toutes les taches ménagères ingrates qui n'ont de sens que pour l'extérieur : j'ai caché mon fer à repasser au fond d'un placard pour l'oublier, je ne fais la vaisselle qu'une fois par jour et le grand ménage qu'une fois par mois... Les gens qui viennent chez moi ne trouvent pas particulièrement crado... (enfin je ne leur ai jamais précisé tout ça !!!)

    Aujourd'hui je suis toujours célibataire, mais je ne pense pas que ce soit du fait de mon ex compagnon où de mon fils.

    Et puis juste une question : ne peut-on être femme qu'hors la présence de ses enfants ?
    A mon avis, il n'y a rien d'insurmontable ! Tu devrais pouvoir caser tes deux plus grands chez des copains sur un week end et trouver du temps pour toi dans la semaine lorsqu'ils sont à l'école !

    Bon courage en tout cas, c'est pas simple du tout avec 1 enfant alors j'ose même pas imaginer avec 5...

  6. #6
    Grand Solo
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    831

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    joli témoignage Bidibule

  7. #7
    Petit Solo
    Date d'inscription
    mars 2009
    Messages
    147

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Bonsoir ennovy

    Je comprends plus que bien ton sentiment d'injustice et pour moi il s'agit purement et simplement de discrimination!

    Ce qui est le plus "dérageant" c'est que le père ne veuille pas voir les 5 enfants "en même temps" genre il se décharge de ce que peut représenter tout le travail que ça demande et ne fait que partager les plaisirs! le belle vie quoi! Je connais ça avec le père de mon 2ème qui, suite aux démarches qui ont été nécessaires, voit son fils en simple droit de visite et ne mesure absolument pas le travail que ça peut représenter (j'ai aussi un grand de presque 8 ans)

    Je pense que tu peux faire appel en étant très précise sur tes demandes (faut bien réfléchir avant) et c'est une bonne idée demander conseils et soutien à des associations de droits des femmes qui pourraient t'appuyer et te représenter...

    Le lutte risque d'être longue mais ça vait le coup pour toi et pour tes enfants... Vous n'êtes pas à sa disposition et il ne doit pas se désengager de ses fonctions de père...

    J'espère qu'il y aura une suite...
    une seule morale : vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser

    maman de 2 loulous de 8 ans et 3 ans

  8. #8
    Primo Solo
    Date d'inscription
    avril 2009
    Messages
    13

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    A mon avis, il ne faut pas se tromper de combat...

    Un combat de mère est une lutte dans l'intérêt des enfants, se battre pour qu'un père prenne sa place de père, ça me paraît fondamental et tout à fait dans les devoirs d'une mère...

    En tant que femme, si on se sent brimée, pas reconnue, on peut entrer dans un combat contre les hommes (qui n'est pas le même combat que celui pour les pères...). Je ne suis pas sûre qu'à l'issue d'une séparation, l'homme qu'on quitte soit le mieux placé pour combattre, à fortiori si on l'a CHOISI où laissé choisir par lui, pour qu'il devienne le père de nos enfants... Quelle image donne-t-on à nos enfants des propres choix qu'on fait si on n'est pas en capacité de les assumer par la suite ?!

    Chacun est libre de combattre...

    Le tout est de choisir le bon combat et surtout les bonnes armes...

    A mon sens, un combat pour affirmer l'égalité des sexes ne peut pas se jouer avec pour arme des DVH et des pentions alimentaires ! Il ne faut pas confondre égalité des sexes et égalité des parentalités.

    Il faut différencier le fait d'être un homme où une femme et le fait d'être parent au masculin où au féminin !!! Chacun est parent à sa façon et je déteste les mères qui empiètent sur le territoire des pères et inversement ! tout ça parce qu'on règle les problèmes de couple et qu'on considère que monsieur n'a pas été à la hauteur, où inversement ! On peut juger que l'autre est pas assez si où pas assez ça. On aurait souhaité que ce soit autrement et on est déçu de voir comment c'est finalement... Bla bla bla... On est différent dans un couple et dans une relation filiale. Nous ne jouons pas le même rôle et ne tenons pas la même place pour l'un et l'autre.

    Nous ne sommes pas que des parents !! Osons vivre pour nous même
    MAIS PRESERVONS LES ENFANTS non de non !!! Se battre pour eux, ce n'est pas se battre contre leur père. Et se battre pour retrouver une féminité oubliée, ça peut être autre chose que se battre contre son ex mari où ex compagnon !!

    En quoi une longue lutte est-elle constructive pour des enfants lemiss78 ?! Qui te dit que ce monsieur se désangage de ses fonctions de père et n'a pas plutôt besoin, tout comme la maman de s'habituer progressivement à sa nouvelle condition de père solo ? (j'ai lu une séparation y'a un an, je trouve ça frais)

    Les associations féministes, pour des soucis de femme pourquoi pas, nous ne sommes pas que des mères ! Mais à mon sens, il y a aussi un fort risque que ça mettre de l'huile sur le feu avec des questions judiciaires. Les conseils prodigués ne le seront pas en fonction de l'intérêt des enfants où de leur mère, mais en fonction de la femme au sens large et pas forcément de la femme qu'est Ennovy... Est-ce la bonne solution ?
    Ennovy, qu'est-ce qui te fait dire que tu es à la disposition de Monsieur ? Ne confonds-tu pas n'être à la disposition que de tes enfants (depuis ta séparation) et ne plus être à la disposition de ton mari ? A méditer peut être ? Une séparation jeune d'un an, c'est peut être un peu frais pour débuter des actions extrêmes et entrer dans un combats sans fin... Je suis pour les actions non violentes, la relativisation et l'apaisement des situations... N'oublions pas que ce sont les enfants qui trinquent pendant que les adultes règlent leur comptes de couple qui n'a pas fonctionné !!

  9. #9
    Petit Solo
    Date d'inscription
    mars 2009
    Messages
    147

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Je pense bidibule qu'on ne connaît pas toute l'histoire d'ennovy et que du coup il est difficile de juger ou de donner des avis tranchés. ce qui est sûr c'est qu'ils ont eu (les 2 parents je parle) 5 enfants ensemble et que la justice semble reconnaître que pour un papa c'est dur d'avoir les 5 enfants en même temps mais ne semble pas dire que ça peut être dur pour la maman.. qui peut avoir besoin de souffler aussi de temps en temps.. Voilà ce qui est choquant pour la mère et surtout pour les enfants qui doivent se sentir mal de na pas être ensemble avec le papa...

    Tu sais j'ai toujours dit et toujours pensé qu'il fallait penser aux enfants en 1er et aux répercussions que nos décisions pourraient avoir sur eux

    Je comprends le chagrin et l'indignation de ennovy moi car quand on vit tous les jours avec ses enfants et que la justice comprend que ça pourrait être "dur" pour un père ben ça fait mal mais aussi par rapport aux enfants. Quelle image on leur donne des parents? Un père qui voit ses enfants à la carte? quand il veut? Voilà ce qui me dérange personnellement

    Pour mon histoire elle est compliquée et si j'ai du faire appel à la justice c'était AVANT TOUT pour assurer la sécurité de mon fils car son père n'est pas apte psychologiquement à l'assurer.. je ne dit absolument pas cela contre lui (je n'ai rien contre lui personnellement) mais car tout cela a été largement prouvé par des expertises psychiatriques, attestations de psychiatre et comportements plus que dangereux et inconscients qui auraient pu mettre notre fils en grave danger (je te dis pas ce que mon coeur de mère a pris par moments!). Mais j'ai toujours voulu maintenir le lien entre le père et le fils avant tout pour notre enfant... Donc ce n'était pas un combat de femme délaissée (je n'en ai même pas parlé) mais de mère qui avait peur pour son enfant mais qui voulait maintenir un lien entre le père et le fils dans la sécurité. Voilà tout. Je précise que ça a été très difficile mais j'ai toujours à tous les instants pensé à l'intérêt de notre enfant qui n'avait pas tout à fait 2 ans...

    ceci-dit je suis entièrement d'accord avec toi sur la place de l'enfant qui doit toujours rester au centre des préoccupations car il s'agit de LEUR avenir que l'on construit
    une seule morale : vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser

    maman de 2 loulous de 8 ans et 3 ans

  10. #10
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    bonjour à vous, et merci d'avoir le temps de me répondre.



    je réponds en vrac à vos questions :


    qu'est-ce qui me fait croire que je suis à la disposition du père ? déjà le vécu dans le couple. Ensuite, les 3 derniers mois passés entre la requête de divorce demandée par le père et l'autorisation du juge pour qu'il quitte la maison. Monsieur avait désinvesti son rôle de père. Aucune aide à la maison, aucune aide concernant les devoirs des enfants... Monsieur vivait sa vie de son côté....


    le papa travaille 7 jours d'affilée et est en repos 5 jours de suite. Je ne peux pas bénéficier des DVH "habituels" (genre 1/3/5). Je n'impose rien au papa. Lui seul me donne son planning (quand je ne suis pas obligée de les réclamer !!). Là il me surligne les WE où il prendra les enfants (et bien entendu jamais les 5 à la fois). Mais, parfois il me téléphone au dernier moment en me disant qu'il remplace ses collègues et ne verra donc pas les enfants.

    donc, tout parent qui travaille a sûrement autant de contraintes (trajet, horaires...) mais il faut faire face : les enfants vont à la garderie, ont une nourrice, vont au centre aéré.... Mais, mon ex EXIGE que je reste à m'occuper des enfants. Pendant, les vacances de Noël, il a pris les 2 grands le dimanche matin et me les a ramenés le lundi en début d'aprem : je ne les attendais pas, ce n'était pas convenu il devait les prendre pour 8 jours.

    là, il m'a rétorqué cela me faisait ch.er de les avoir ; je préfère avoir les 2 petites pour Noël. Voilà, il se permet de choisir ses enfants. Ecoeurant, non ?

  11. #11
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    cette année, les enfants devraient y aller au mois d'août mais le papa me demande de partager les enfants (genre 1 semaine les uns, 1 semaine les autres). Il ne veut pas s'en occuper (à lui de se débrouiller). Mais non, je suis là pour lui rendre service et garder nos enfants à sa place. Durant le mois de janvier, il n'a vu personne (j'avais autre chose à faire!!!).


    non, j'estime qu'il fait une croix sur nos enfants. Notre grand a eu son brevet des collèges cette année et bien le papa n'a pas daigné l'appeler pour lui demander s'il l'avait obtenu bref il s'en fout. c'est dur ce que j'écris mais je pense comme ceci maintenant.

    sur nos 5 enfants, 2 sont considérés comme précoces. J'ai 4 enfants qui ont des devoirs à surveiller. je pense que j'assume nos enfants. A lui d'en faire autant, c'est ainsi qu'il comprendra notre quotidien.



    j'ai calculé le nombre de jours où les enfants verront leur papa d'août 2009 jusqu'en juillet 2010 et bien cela fera 53 jours chez le papa (si le papa les prendra TOUS ensemble pendant ses 5 semaines de CP)

    53 jours sur 365 jours. Peu non ?

    pendant la même période, le papa travaillera 175 jours et aura 159 jours de repos et de CP. (bref, en simplifiant il travaille 1 jour sur 2 presque). IL reste les 31 jours de juillet 2010 (car je ne sais pas s'il prendra les enfants ou c'est moi qui les aurais).

    donc sur 159 jours de repos il ne prendra ses enfants que 53 jours.

    je trouve qu'il a peu d'implication dans la vie de ses enfants.

    un papa a un rôle dans la vie d'un enfant. Ce n'est pas signer un chèque qui fait que l'on soit un parent.

    je ne cherche pas à l'évincer mais je sais que personne ne peut l'obliger à s'investir auprès de ses enfants.

  12. #12
    Petit Solo
    Date d'inscription
    mars 2009
    Messages
    147

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    ennovy a écrit :
    un papa a un rôle dans la vie d'un enfant. Ce n'est pas signer un chèque qui fait que l'on soit un parent.

    je ne cherche pas à l'évincer mais je sais que personne ne peut l'obliger à s'investir auprès de ses enfants.
    Personne ne peut l'obliger certes sauf peut-être sa conscience ou son amour pour ses enfants....

    Moi personnellement je te tire mon chapeau pour élever seule 5 enfants et je t'admire énormément. Je vois déjà ce que c'est d'en gérer 2 toute seule (comme toi pour les pères.... aucun investissement....) et tu dois avoir une sacrée organisation pour tout gérer. Si la justice ne reconnaît pas ton travail et bien moi je te tires mon chapeau et te dis bravo pour ton courage ton amour pour tes enfants et ton investissement

    Nous construisons leur avenir, certains parents (mères ou pères) se sentent plus impliqués que d'autres... C'est très dur mais il faut faire avec et s'organiser en fonction...

    N'as-tu pas d'autres "relais"? comme des parents? famille? Les 2 grands pourraient peut-être garde de temps en temps les petits pour que tu puisses sortir un soir? Il y a de la complicité entre eux?

    Peut-être on peut espérer que le père de tes enfants ouvre les yeux un jour? et qu'il comprenne qu'on y gagne à s'investir auprès de ses enfants? Je le souhaite pour vous tous...
    une seule morale : vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser

    maman de 2 loulous de 8 ans et 3 ans

  13. #13
    Super Solo
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    3 600

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Je vais probablement être un peu trop directe, mais parfois il le faut...
    Ennovy a 5 enfants à charge, 5 pas un.
    Moi aussi sans doute, je pourrais me payer le luxe de beaux discours sur le "bon combat", "le bien de l'enfant", le rôle de parent...si je n'en avais qu'un
    de la même façon j'arriverais sans doute avec une facilité déconcertante à le caser pour aller vaquer à mes occupations de femme...
    5 enfants c'est bien autre chose.
    et il me semble Annabel que le père aussi les a voulu, non? et quand on les veut à deux, on ne les a pas 24/24...on peut se reposer un peu sur l'autre parent aussi non?

    Ce n'est pas une erreur de combat, c'est le problème de fond : la liberté individuelle des mères...et là où votre discours a sa limite, c'est que l'intérêt des enfants est aussi de pouvoir compter sur au moins un des parents. Hors à ce rythme là...aucune maman ne résisterait. Et je sais de quoi je parle parce qu'avec seulement 3 enfants (et mon boulot) je me suis trouvée un mois arrêtée (donc sans salaire non plus), parce que la santé ne suivait plus.

    Bidibule, Je suis désolée, et n'allez pas croire que je trouve vos opinions inintéressantes, bien au contraire...mais il me semble que votre situation de maman d'un enfant n'est en aucun cas comparable à celle que vit Ennovy. Au delà des principes et de la philosophie, il ya a un concept de base, qui s'appelle la survie, et pour survivre, se reposer, c'est incontournable. Et oui c'est un problème de mentalité, d'égalité, et de respect des droits de la femme que de croire que nous pouvons n'être que sacrifiées aux enfants du couple.
    cependant je sais aussi que de la même façon qu'avant d'avoir des enfants on n'imagine pas une seconde la fatigue réelle que ça amène...conceptualiser ce que c'est d'en avoir 5...c'est impossible

    Bien du courage, ennovy...
    Et ne crois pas que ton combat ne soit pas dans l'intérêt des enfants, bien au contraire...Parce que tu as des fils qui apprendront à être père dans le modèle qu'ils auront, et des filles qui apprendront à être femme dans ce que tu leur montreras de ta volonté à l'être toi même.

  14. #14
    Moyen Solo
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    495

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Skeepy ! Tu as exprimé tout ce que je pensais.

    Désolée Bidibule mais tes propos me choquent. J'ai 3 enfants et pas 5 et parfois il faut être solide pour tout gérer, jongler avec les horaires, les RDV... Je ne vais pas reprendre les propos de Skeepy.

    Il me semble que tu n'es pas la mieux placée pour dire que Ennovy se trompe de combat.

    Je lui tire mon chapeau car assumée seule une si grande famille....

    Bon courage à toi ennovy et peut-être qu'effectivement l'appel serait à envisager si tu as droit à l'AJ.

    Dominique

  15. #15
    Supra Solo Avatar de anabel21
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    5 451

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Je comprends tout à fait moi même je craquerai avec 5 enfants, déjà avec deux :rouge: Mais avec 1 en moins (le papa ne prends jamais le petit) ça me soulage un peu.

    Le DVH est un droit et non une obligation. Ok c'est un injuste le père n'est pas capable d'assurer et le juge lui donne raison. Mais le but d'un juge est que son jugement soit respecté. Est-ce que le père aurai pris les 5 endsemble si le juge lui avait ordonné? J'en doute. Le juge a juste fait une ordonnance qui pourra être respecté, et tant pis si c'est injuste.
    Tu as l'air de bien t'en sortir avec les cinq, tandis que lui il galère avec les 5.
    Pas facile pour toi, je l'admets, mais crois moi, tu peux être fière de toi, car toi tu assume alors que lui se débore!!!
    Maman de 2 petits diablotins de 7 et 14 ans

  16. #16
    Super Solo
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    3 600

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Tu sais Annabel, malheureusement, je le sais d'expérience, on peut avoir l'air de bien s'en sortir et plonger doucement...
    Moi tout mon entourage admire ma résistance, mon organisation etc...
    Mais j'ai vraiment été au bout du rouleau...sans rien dire parce qu'on ne te croit pas vraiment. Aujourd'hui encore je sais que tout ne tient qu'à un fil, une semaine difficile, quelques nuits sans sommeil...un enfant malade et je risque de m'effondrer.
    Seule avec une famille nombreuse c'est vraiment un travail d'équilibriste, et sans pouvoir se payer le luxe de flancher, non vraiment je pense que si ce papa "galérait" un WE sur deux, sincèrement, il s'en remettrait largement sur les 26 jours restant dans le mois...

  17. #17
    Supra Solo Avatar de anabel21
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sexe
    Femme
    Localisation
    92
    Messages
    5 451

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    Je le sais que ce n'est pas simple. Mais si le juge avait noté de prendre les cinq en même temps, il l'aurait fait? J'en doute, d'après la description, ça à l'air d'un sacré bel égoiste :rouge: Je me trompe peut être :rouge:

    Et malheureusement ils sont nombreux comme lui qui préfèrent se défiler, et ne garder que les bons coté. Pendant que la maman elle n'a pas le choix et assume. Nombre de père ne demande pas la RA pourquoi? C'est tellement plus facile à gérer les WE.
    Maman de 2 petits diablotins de 7 et 14 ans

  18. #18
    Super Solo
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    3 600

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    oui je suis d'accord...
    sauf que je trouve ça un peu pervers et je me demande si le rôle du juge est de donner la décision qui a le plus de chance d'être respectée...ou de JUGER, de façon juste et objective...et justement de rappeler à ses devoirs le parent défaillant...
    Je trouve que la justice est une parodie.

    Regarde à ce moment là, il me suffit de dire clairement au juge : cette décision si elle est prise je ne la respecterai pas...et hop...suis débarassée

  19. #19
    Petit Solo
    Date d'inscription
    mars 2009
    Messages
    147

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    skeepy a écrit :
    Je vais probablement être un peu trop directe, mais parfois il le faut...
    Ennovy a 5 enfants à charge, 5 pas un.
    Moi aussi sans doute, je pourrais me payer le luxe de beaux discours sur le "bon combat", "le bien de l'enfant", le rôle de parent...si je n'en avais qu'un
    de la même façon j'arriverais sans doute avec une facilité déconcertante à le caser pour aller vaquer à mes occupations de femme...
    5 enfants c'est bien autre chose.
    et il me semble Annabel que le père aussi les a voulu, non? et quand on les veut à deux, on ne les a pas 24/24...on peut se reposer un peu sur l'autre parent aussi non?

    Ce n'est pas une erreur de combat, c'est le problème de fond : la liberté individuelle des mères...et là où votre discours a sa limite, c'est que l'intérêt des enfants est aussi de pouvoir compter sur au moins un des parents. Hors à ce rythme là...aucune maman ne résisterait. Et je sais de quoi je parle parce qu'avec seulement 3 enfants (et mon boulot) je me suis trouvée un mois arrêtée (donc sans salaire non plus), parce que la santé ne suivait plus.

    Bidibule, Je suis désolée, et n'allez pas croire que je trouve vos opinions inintéressantes, bien au contraire...mais il me semble que votre situation de maman d'un enfant n'est en aucun cas comparable à celle que vit Ennovy. Au delà des principes et de la philosophie, il ya a un concept de base, qui s'appelle la survie, et pour survivre, se reposer, c'est incontournable. Et oui c'est un problème de mentalité, d'égalité, et de respect des droits de la femme que de croire que nous pouvons n'être que sacrifiées aux enfants du couple.
    cependant je sais aussi que de la même façon qu'avant d'avoir des enfants on n'imagine pas une seconde la fatigue réelle que ça amène...conceptualiser ce que c'est d'en avoir 5...c'est impossible

    Bien du courage, ennovy...
    Et ne crois pas que ton combat ne soit pas dans l'intérêt des enfants, bien au contraire...Parce que tu as des fils qui apprendront à être père dans le modèle qu'ils auront, et des filles qui apprendront à être femme dans ce que tu leur montreras de ta volonté à l'être toi même.
    skeepy je ne pourrais pas dire mieux

    bravo gu as résumé tout ce que je pense

    Ennovy je te renouvelle mon admiration et sache que je te trouve très couraheuse et avec des valeurs inestimables bravo à toi
    une seule morale : vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser

    maman de 2 loulous de 8 ans et 3 ans

  20. #20
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165

    Re: est-ce de la "discrimination" ?

    bonjour à vous,


    je vous remercie pour vos messages.

    oui le papa est un bel égoïste.


    il m'a appelé ce WE pour me dire qu'il fractionnera les congés des enfants pour le mois d'août (son mois à lui). Ce qui revient à dire que je n'aurai pas un jour de "solitude", de "repos".

    il a choisi les groupes d'enfants et les fréquences de "garde". Il n'applique même pas ce qu'il a demandé au juge. Car il DEVAIT les prendre tous ensemble durant ses 5 semaines de congés. Et il va faire comme avant.

    Lui et son avocat disent que c'est faux quand je dis que le papa me demande de garder les enfants à sa place.

    En parallèle, il y a une enquête judiciaire concernant de la violence psychologique (et mêm physique parfois) de la part du papa. Je SAIS que mes enfants ne veulent plus aller voir leur père dans les mêmes conditions. ils sont mieux chez moi, et veulent voir leur papa mais qu'il soit surveillé d'après ce qu'ils ont dit au policier. Mais l'enquête est en cours et je DOIS respecter le DVH du papa.

    je râle, mais je sais que mes enfants comptent sur moi.


    Mais ce que je ne comprends pas c'est que le juge donne de l'aisance qu'au papa : il a demandé le divorce, il ne veut surtout pas d'une RA et encore moins d'une RP et a décidé d'une toute petite PA.

    Je pensai que le juge rectifierai cela mais non, il ne m'a demandé aucun justificatif, aucune facture.

    voilà donc ma situation : à moi, la famille, la fatigue, mes angoisses pour l'avenir, mes soucis et je porte sur mes épaules toute la souffrance des mes enfants. Et je galère financièrement ce qui n'arrange pas mon quotidien ni celui des enfants.

    je trouve cela profondément injuste. La papa vit correctement (il lui reste environ 2100 € par mois après PA versée), il ne voit quasiment plus ses enfants (moins de fatigue, pas de soucis du quotidien d'une famille nombreuse...) et je lui paye le loyer de SA maison car rien n'est gratuit dans ce monde à part....

    moi car au lieu de payer une nourrice , une baby-sitter ou un centre aéré et bien c'est moi qui garde nos enfants (ceux dont le père ne veut pas).

    et un juge m'OBLIGE à être compatissante vis à vis d'un homme qui m'enfonce dans la misère. Car financièrement, je toucherai bientôt le fond.

    la PA qu'il me verse correspond à 4.6 % de son salaire net. Elle ne me suffit même pas pour la nourriture que représente une famille nombreuse.

    et il faut payer les vêtements, les chaussures, leur sport....

    mon avocate attend les papiers officiels pour me donner son avis.

    je vous le dirai plus tard.

    le papa impose tout, et continue de ne rien respecter.

    plus haut je vous disais qu'il verrait ses enfants environ 53 jours mais comme il va partager les grandes vacances, ce nombre sera encore plus failble. Pas ma fatigue, pas mes soucis et aucun moyen de faire une quelconque économie car les enfants sont toujours avec moi.

    malgré tout, je ne regrette pas d'avoir eu mes enfants . ce qui me blesse le plus dans notre histoire c'est le désintérêt du papa. cette souffrance m'est intolérable.

    bisous

Discussions similaires

  1. assistantes maternelles: discrimination à la monoparentalité
    Par younette dans le forum Enfants Education
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/11/2006, 22h55

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •