Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Autorisation de sortie de territoire et vacances de mon ex

  1. #1
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123

    Autorisation de sortie de territoire et vacances de mon ex

    Bonjour,

    J'aurais besoin de conseils à propos du projet de vacances de mon ex cet été. Comme c'est un peu compliqué, j'explique l'histoire depuis le début.

    Mon ex et moi sommes séparés depuis un peu plus de 2 ans. Nous avons 2 enfants qui ont maintenant presque 6 ans et 3 ans. Nous habitions alors en Nouvelle-Calédonie jusque fin 2014, et nous avons déménagé l'un et l'autre en début d'année en métropole. Quelques jours après la séparation, mon ex a commencé une histoire avec un collègue de travail, qui est resté en Nouvelle-Calédonie, mais manifestement cette histoire n'est pas terminée. Ce collègue est venu la voir en métropole à l'occasion des vacances de Paques. Il a une fille jeune adulte qui vit en Nouvelle-Calédonie, et un travail sur place qu'il ne souhaite pas a priori quitter. Je ne connais pas leurs intentions pour l'avenir de leur couple, même si mon ex m'assure qu'il est hors de question qu'elle retourne vivre là-bas.

    Depuis le début, nous sommes en résidence alternée, qui a été officialisée auprès d'un JAF en Nouvelle-Calédonie fin 2014. Le jugement mentionnait explicitement notre retour en France et la poursuite de la résidence alternée à notre retour. Pour le moment, nous avons toujours fonctionné à l'amiable concernant la résidence des enfants, car mon ex est prof et a des horaires assez souples, tandis que je suis amené à voyager de temps en temps en France ou à l'étranger pour le travail.

    Le retour en métropole de nos enfants n'a pas été facile, surtout pour ma grande. Ce n'est que maintenant, 3 mois après, qu'elle a réellement trouvé ses marques dans mon appartement, par exemple. Mon petit, lui, semble s'être adapté beaucoup plus facilement à ce changement d'environnement.

    Mon ex m'a fait part il y a quelques jours de son désir de passer ses vacances d'été en Nouvelle-Calédonie. Bien sûr, c'est en partie pour retrouver son homme là-bas, ce que je trouve tout-à-fait normal. Par contre, elle a prévu d'y aller avec les enfants.

    J'ai lu tellement d'histoires sur ce forum que je flippe pour 2 raisons:
    1) j'ai peur que, même si elle m'a assuré du contraire, mon ex ne reste là-bas après ses vacances avec les enfants. J'ai envie de lui faire confiance, mais après la manière dont s'est faite la séparation, je n'y arrive pas. Je sais aussi que si elle devait faire ce choix, cela sera très dur pour moi de faire des démarches administratives à distance pour faire respecter la décision du JAF.
    2) j'ai peur que ma fille vive comme un traumatisme ce retour en Nouvelle-Calédonie, où elle a vécu une grande partie de sa vie, et surtout le retour en métropole qui s'en suivra (si comme promis mon ex revient à l'issue de ses vacances). J'ai souvent eu l'impression, depuis la séparation, de devoir gérer tout seul les états-d'âme des enfants à la suite de la séparation, même si mon ex est une très bonne maman.

    Je n'ai aucune envie de m'interférer dans la vie amoureuse de mon ex; c'est sa vie. Par contre, j'ai le souci de stabilité pour mes enfants, après les différentes épreuves (dont la séparation et le décès à la naissance d'un enfant) qu'ils ont vécues dans leur jeune vie. Pour ce qui me concerne, je n'ai pas non plus envie de prendre le moindre risque concernant la possibilité, même minime, que la maman fasse le choix de rester sur place et que je me retrouve ainsi devant le fait accompli, sachant que la distance ne me permettrait pas dans ce cas de faire valoir facilement mes droits de papa.

    Je ne sais pas quoi faire. Ai-je des recours contre son voyage en Nouvelle-Calédonie avec les enfants (je lui ai proposé de partir seul et de laisser les enfants à mes parents, mais elle ne veut pas)? Dois-je lui faire confiance, et donc prendre un risque? Quelles sont les conditions pour obtenir une interdiction de sortie du territoire? Que penser de ses menaces de ne plus faire un calendrier de résidence à l'amiable si je lui mets des bâtons dans les roues pour ce voyage, sachant que je suis tout seul avec des contraintes professionnelles dans la ville où nous habitons, contrairement à elle qui a sa famille sur place pour l'épauler et des horaires souples de travail lui permettant de garder facilement les enfants?

    Je n'ai pas envie d'envenimer ma relation avec mon ex, car j'ai beaucoup de respect pour elle et que j'ai le souci du bien-être des enfants avant tout, mais j'ai tellement peur de me retrouver à ne plus pouvoir vivre avec mes enfants, comme certaines histoires malheureuses lues sur le forum.

    Je vous remercie par avance de vos conseils, ou de vos témoignages. Désolé de ce message long, mais je voulais être le plus précis possible dans mes questions.

  2. #2
    Supra Solo
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Sexe
    Homme
    Messages
    9 500
    A mon avis, il y a plus de craintes que de risques. Cependant, je ne connais pas votre ex et sa capacité à muter de nouveau là bas.
    Une interdiction de sortie du territoire est très contraignante pour les 2 parents et ne serait peut être pas acceptée.

    PS: un enseignant a des horaires souples? Et si elle a un cours à l'heure où il faut récupérer les enfants, elle sèche?

  3. #3
    Supra Solo Avatar de zeliedou
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    10 340
    La Nouvelle Calédonie est encore rattachée à la France, je crois, bien qu'avec un statut indépendant, donc pas question d'autorisation de sortie du territoire, non (qui n'existe d'ailleurs plus, sauf sous forme d'interdiction de sortie du territoire, qui s'applique aux 2 parents), non ?

    Et puis, c'est aussi un moyen de garder un lien avec l'endroit où ils ont grandi pour les enfants...
    L'humour est le plus court chemin d'un homme à un autre (Wolinski)

  4. #4
    Supra Solo
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Sexe
    Homme
    Messages
    9 500
    Certes c'est un territoire français mais compte tenu de la distance, le transit en avion a un caractère international: vous sortez du territoire français pour y aller, éventuellement avec des escales, même techniques, à l'étranger.

  5. #5
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123
    Merci de vos réponses. Effectivement, ce sont sans doute plus des craintes qu'un risque réel. Cependant, je préfère être prudent, car il est toujours difficile de savoir exactement les intentions réelles de l'ex après une séparation. Et puis, quand on est prêt à dépenser 2.5 fois son salaire mensuel en billets d'avion pour aller voir son amoureux, sachant la distance entre eux, cela pose la question de l'avenir de leur couple (qui ne me regarde pas c'est vrai) mais par ricochets de la pérennité de la résidence alternée. Je trouve les enfants tellement épanouis dans le mode de résidence actuel, et je suis déjà tellement frustré moi-même de n'avoir les enfants qu'à mi-temps, que oui j'ai peur que ce bel édifice qui a été difficile à construire s'écroule par la décision unilatérale de l'autre (comme finalement cela a déjà été le cas pour la séparation). J'imagine que ce ne doit pas être non plus facile pour la mère de mes enfants, qui se retrouve bloquée à vivre une relation d'amour à distance du fait de contraintes géographiques finalement imposées par mon travail et les enfants, et cela aussi m'affecte dans une certaine mesure.

    R1M a raison. Le voyage en Nouvelle-Calédonie implique nécessairement des escales internationales, donc une interdiction de sortie du territoire empêcherait de manière indirecte les enfants de se rendre là-bas. Je n'ai bien évidemment pas envie d'avoir recours à de tels extrêmes, mais c'est vrai que la lecture du forum - et des histoires compliquées de certains - me fait peur.

    PS: Pour ce qui est enfin du PS de R1M, qui est HS par rapport au post, j'y réponds quand même, parce que je trouve un peu usant à force jouer ainsi sur les mots - comme c'est souvent le cas sur le forum. J'ai vécu pendant 9 ans aux côtés d'une prof, donc je sais pertinemment la difficulté de ce travail au quotidien et le temps personnel en dehors des heures officielles au collège/lycée que cela prend pour préparer les cours et corriger les copies, sans parler des conseils de classe, des réunions parents-profs et des journées portes ouvertes. C'est vraiment mal me connaître que d'insinuer ainsi que je peux avoir un a priori négatif sur le métier d'enseignant. Le point que je soulevais en parlant d'heures souples est qu'elle pouvait, plus que moi qui ai parfois des déplacements, conduire tous les matins les enfants à l'école et même les chercher le soir sans les laisser à la garderie du fait de son emploi du temps, qu'elle pouvait les prendre sans problème tous les mercredis après-midis et les vacances quand les enfants sont chez elle, et qu'elle avait la possibilité de faire son travail à la maison quand elle souhaitait (en l'occurrence le plus souvent le soir quand les enfants sont couchés). Il n'y avait rien de polémique là-dedans. La parenthèse est fermée.
    Dernière modification par geos ; 12/05/2015 à 08h52.

  6. #6
    Supra Solo Avatar de lakeulette
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    22
    Messages
    5 280
    Je te dirais : tente...quand bien même elle ne reviendrait pas tu pourrais faire un dépôt de plainte ... c est pas l étranger la nouvelle calédonie et ça montre ta prise en compte des enfants
    Et si elle voulait déménager ma bas je vois mal un jaf casser un ra au profit d une rp alors que leur repère sont ici et que ton ex part pour une histoire à distance...
    Montre que tu es à même d assurer la stabilité des enfants et écris un mail pour expliquer tes craintes de traumatisme vis à vis de votre fille

  7. #7
    Super Solo Avatar de Pétronille
    Date d'inscription
    mai 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    72
    Messages
    1 957
    Je comprends ton angoisse de ne pas voir revenir vos enfants.
    Maintenant est-ce que ton ex mettrais en péril sa vie professionnelle et prendrais le risque de rester là bas sans poste ?

    Ne crois-tu pas que c'est bien pour vos enfants ce voyage ? Ils reverraient leurs amis (que finalement ils ont quitté il y a peu de temps).
    Oui effectivement ta fille (et peut être ton fils) risque d'être un peu triste de rentrer, mais comme tout enfant qui part en vacances et qui rentre retrouver le train train quotidien non ?

    Honnêtement je crois qu'il ne faut pas que tu rentres dans l'interdiction de sortie du territoire, ça te pénaliserait autant que ça pénaliserait ton ex. (et vos enfants).
    Einstein "Il y deux choses infinies dans ce monde, l'univers et la connerie... mais pour l'univers, je ne suis pas sur"

  8. #8
    Supra Solo Avatar de ennovy
    Date d'inscription
    mai 2008
    Sexe
    Femme
    Messages
    10 165
    geos,

    Tu es inquiet et cela se comprend.

    Le soucis est qu'une interdiction de territoire serait perçue comme un affront (ou une véritable incompréhension) pour ton ex qui est peut-être juste dans la perspective de passer seulement des congés là-bas. Après tout, tu le dis toi-même, tu es inquiet et tu envisages le pire pour toi (et pour ta famille que tu représentes avec tes enfants).

    Elle t'a prévenue de son projet de vacances là-bas, et je la trouve respectueuse dans sa démarche. Sa démarche d'y retourner lui est personnelle, elle a pu promettre à vos enfants de revenir voir leurs amis par exemple. Son billet a pu lui être offert, après tout, nous n'en savons rien. Elle a pu économiser également pour pouvoir faire ce voyage.

    A-t-elle prévu de partir sur son temps de vacances avec les enfants (en résumé, empiète-t-elle sur ta propre période ?) ?

    Peux-tu te renseigner concernant l'école où sont inscrits vos enfants (juste pour savoir si une demande de radiation a été faite) ?

    J'ai cette impression que ta peur qui est légitime, te fait douter de la confiance que tu as pour la mère de tes enfants. Parfois on imagine le pire inutilement.

    Il me semblait comme zeliedou que l'interdiction de territoire était supprimée (et si jamais tu le faisais, elle concernerait les deux parents).

    Ce projet de vacances lui tient à coeur, mais peut-être aussi à vos enfants qui se réjouissent de retourner voir les petits camarades, les amis ou famille sur place.

    Pas simple à vivre, mais ne pas laisser les idées noires envahir votre coparentalité, c'est peut-être le conseil auquel je pense.

  9. #9
    Petit Solo
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Sexe
    Homme
    Localisation
    31
    Messages
    123
    Merci à tous de vos avis.

    @lakeulette: je ne comprends pas ce que tu veux dire par "tente"

    @petronille: tu as sans doute raison. Je n'ai aucune idée de ce que veut mon ex, le peu qu'elle m'en a dit est qu'ils sont actuellement dans un statu quo qui ne leur convient ni à l'un, ni à l'autre, car qu'elle veuille retourner en Nouvelle-Calédonie, ou que lui veuille venir s'installer en métropole, cela les oblige l'un et l'autre à faire des choix personnels et professionnels radicaux. Ils se contentent pour l'instant de voyages onéreux pour se rendre visite à tour de rôle pendant leurs vacances. Je ne vois pas d'avenir à leur histoire et je sens en même temps mon ex très amoureuse, c'est bien ce qui me fait peur pour l'avenir

    @ennovy: merci de tes réflexions. Tu as raison sur le fait que mon ex n'était pas obligé de m'informer de son souhait de partir avec les enfants là-bas, et que cela dénote chez elle un réel respect pour moi. Par contre elle n'a encore rien dit aux enfants puisqu'elle m'a demandé de ne pas en parler aux enfants tout le temps qu'elle n'avait pas acheté ses billets d'avion. Oui, mes enfants seront contents de revoir les amis sur place; mais connaissant mon ainée de 6 ans, le retour va être difficile - bien plus difficile que pour un retour de vacances normal. Je suis peut-être trop inquiet pour elle, et je devrais la laisser vivre ses émotions, et connaître ses propres frustrations. Mais cela me fend tellement le coeur de la voir triste; je n'ai aucune envie de la voir pleurer des soirées entières comme cela a été le cas à mon retour en métropole en février.

    Vous avez toutes raison sur un point. Mon ex ne comprenait pas mes réticences (dont je lui ai déjà parlé), et trouvais que j'empiètais sur sa vie privée. Ce n'est pourtant pas le cas, et ma seule pensée va au bien-être des enfants et à apaiser mes peurs. On s'est expliqué par mails hier soir, je crois qu'elle a compris mon point de vue.

    Ce n'est pas tout de même pas facile de faire vivre, tant bien que mal, une co-parentalité, quand on ne sait plus rien de la vie de l'autre. Il faut sans doute que, au delà du respect que j'ai pour elle, je ré-apprenne à lui faire confiance (ce qui n'est pas facile vu le contexte de la séparation).

Discussions similaires

  1. Autorisation de sortie du territoire
    Par delfinette dans le forum Droit Finances
    Réponses: 33
    Dernier message: 08/07/2014, 16h08
  2. Autorisation de sortie du territoire
    Par jolyne84 dans le forum Droit Finances
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/01/2009, 03h25
  3. autorisation de sortie du territoire
    Par mus93 dans le forum Droit Finances
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/07/2007, 19h30
  4. autorisation de sortie du territoire
    Par zourette dans le forum Enfants Education
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/06/2007, 16h37
  5. Autorisation de sortie du territoire
    Par suspension dans le forum Droit Finances
    Réponses: 48
    Dernier message: 28/01/2007, 16h37

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •