Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Stress pour la 1ère conciliation : comment gérer ?

  1. #1
    Petit Solo Avatar de vanes91
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    91
    Messages
    117

    Stress pour la 1ère conciliation : comment gérer ?

    Coucou

    Séparé depuis 1 an, demain mardi 11, je passe en conciliation.
    Depuis plusieurs semaines tout allait beaucoup mieux, mais là je craque.
    Suis très nerveuse pour demain.
    J'ai peur de ne pas arriver à parler devant le juge, comme je suis très émotive face à des choses personnelles.
    Si vous avez des conseils je suis preneuse.
    Merci

  2. #2
    Visiteur
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages
    48
    je ne suis jamais passé par la
    mais courage, ce sont tes interets que tu vas defendre donc zen, reflechis ce soir a ce que tu vas dire puis stop, une tisane, une comedie romantique , un bain bien chaud ou ce qui peut te detendre et une bonne nuit de sommeil
    demain tu respires un bon coup,, tu y vas la tete haute et tu penses a toi

  3. #3
    Petit Solo Avatar de vanes91
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    91
    Messages
    117
    Merci jessica91 de tes conseils.

    Ca y est conciliation passée, ça fait du bien.

  4. #4
    Super Solo Avatar de Mblue
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    1 038
    Plus qu'a attendre maintenant bonne chance
    Les grandes âmes sont celles qui ont connu de grandes peines mais qui ont
    refusé d\'abandonner

  5. #5
    Super Solo Avatar de bellow
    Date d'inscription
    juin 2010
    Sexe
    Homme
    Localisation
    45, plus pour longtemps
    Messages
    1 375
    allez, tout va s'arranger, on s'en fait une montagne et finalement, c'est pas grand-chose.....
    je sais pas pour toi, mais moi, hormis l'attente de la juge qui était à la bourre, avec la réputation de parfois oublier de venir... la conciliation a été très rapide, voire expéditive... finalement, quand on sait ce que l'on veut.....
    Par contre, j'ai senti une hostilité, j'ai peut-être imaginé, mais j'ai senti la juge pas très aimable avec l'homme....
    Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès
    C'est le poison qui coule

  6. #6
    Petit Solo Avatar de vanes91
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Sexe
    Femme
    Localisation
    91
    Messages
    117
    La juge était très sympa, elle m'a fait rire, ça m'a détendu.
    Par contre avec mon futur ex, elle lui a lancé 2,3 pics. Il s'est senti un peu mal à l'aise.
    J'attendais la conciliation avec impatience et inquiétude.
    Ça a été un vrai soulagement

    Reste plus que le divorce

  7. #7
    Moyen Solo Avatar de chacha66
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pyrénées orientales
    Messages
    454
    La conciliation vient d'avoir lieu cet après-midi.
    Il était arrivé avant moi au tribunal et attendait sagement son avocate. Nous nous sommes échangés juste un maigrichon "bonjour" à distance, je me suis assise 2 sièges plus loin. Nous avons attendu notre heure de passage stoïques. Mon avocat est arrivé le premier, m'a pris à part pour m'annoncer qu'il risquait de rester sur ses positions à savoir l'occupation du domicile conjugal à "titre onéreux" et sur le montant de la pension alimentaire pour mes jumeaux mineurs.
    Il est passé le premier devant la juge vu qu'il avait déposé la requête du divorce. Cela a duré juste 10 min. Puis ce fut mon tour. J'ai juste répondu à la juge pour chaque point concernant les enfants dans la requête de "Monsieur". Je n'ai pas développé la question de la pension alimentaire car mon dossier est suffisamment détaillé concernant mes charges actuelles. Mais ce soir je le regrette.
    Puis lui et son avocate ainsi que mon avocat nous ont rejoints et se sont les avocats qui ont répondu chacun à leur tour aux questions de madame la juge.
    Il a sorti de son chapeau une attestation de notre employeur commun certifiant que mon poste était de 9h à 17h pour justifier sa demande de se calquer sur son propre emploi du temps et horaires spécifiques (il est infirmier comme moi) et m'imposer son roulement pour son droit de visite en fonction de ses vacances ! Il propose de prendre les enfants les we des semaines paires ainsi que pour les vacances scolaires les semaines paires et ce chaque année ! ... ce qui implique qu'il aurait les enfants tous les ans pour Noël ? Pour ma part, mon avocat propose le système classique de garde 1 3 5 + semaine paire année paire et semaine impaire année impaire pour les vacances.
    Il maintient mordicus qu'il ne peut donner que 180 € / enfant comme PA alors que son salaire annuel / 12 montre qu'il perçoit en réalité un salaire moyen de 3000 € ! D'après la grille ministérielle de 2013 il me devrait / enfant 289 € !!!
    Il maintient sa demande pour que j'occupe mon domicile à titre onéreux prétextant que sinon je risquerais de m'opposer à la vente de notre maison.
    Par contre, il accepte enfin de payer la moitié de la facture du collège privé de nos jumeaux soit 1240.2 € pour lui. Il accepte également de rajouter 50 € / mois sur les 300 € qu'il versait déjà à notre fille aînée.
    Mon avocat espère que cette juge sera indulgente et me laissera le logement à titre gratuit sachant qu'il y a 1 semaine tout juste elle lui avait accordé cela pour une autre cliente qui elle gagnait 1500 € et son mari au RSA. Cela me laisse espérer un peu ...
    Par contre, je suis en colère, j'avais envie d'exploser devant la juge quand j'ai entendu son avocate et quand il a parlé des enfants.
    J'espère que la juge ira en mon sens pour les enfants sinon je n'ai plus qu'à mettre la clef sous la porte et dormir sous les ponts !

    Pour rajouter une couche, 1/4 d'heure avant l'audience, la prof principale de mon fils me laisse un message sur mon répondeur me demandant de venir la voir cet après-midi à la sortie des classes pour parler d'un souci avec mon fils ??? Vous imaginez dans quel état j'étais pour aller à la conciliation.
    Après consultation de cette prof, il s'avère que mon fils, lors du brevet blanc de français, à la rédaction, a composé sur le thème qui le préoccupe le plus actuellement : la séparation et le divorce. Mais ce qui a heurté le correcteur de sa copie c'est son contenu : il décrivait qu' à l'âge de 9 ans il avait surpris une femme nue dans notre lit conjugal avec son père ,etc ... avec tous les détails crus et croustillants, que son père lui avait dit qu'il resterait toujours avec sa mère que ce n'était rien, etc ... que mon fils était conscient que ce n'était pas de sa faute mais qu'il en voulait à son père , etc ...
    Ce soir, en rentrant, j'ai pris mon fils en tête à tête pour savoir où était le vrai du faux. Il m'a dit qu'il lui restait que 1/2 heure pour faire sa rédaction et qu'il n'avait aucun autre sujet en tête. Par contre, 25 % était faux (qu'il avait 9 ans et qu'il avait surpris son père avec cette femme nue) mais 75 % de vrai ! Je n'ai pas encore cette rédaction en ma possession car les professeurs ne les ont pas rendues.
    Il était furieux que son prof m'ait contacté pour cela, que maintenant c'était derrière lui et qu'on était en 2014 mais je lui ai expliqué qu'il y a des choses que l'on ne peut pas écrire au collège. Par contre, s'il a besoin de s'exprimer sur ce sujet, il peut aller voir un psy ou bien m'en parler ouvertement tout simplement.

    Au final, je crois avoir bien fait pour protéger mes enfants d'avoir signé dès la conciliation l'acceptation du principe du divorce. Il a déjà assez mis le b...l dans notre vie, cela fait 6 mois que l'on traîne ce boulet et que nous sommes tous les 4 écorchés vifs. Vivement que cela se termine au plus vite !

    Le jugement sera rendu mercredi 15 janvier, je pourrai prendre part des conclusions dès jeudi via mon avocat.

    J'ai réussi à rester ZEN mais dès que j'ai quitté le tribunal les larmes sont vite montées et quand j'ai franchi la porte de chez moi j'ai poussé un grand cri de colère.

    Avez vous ressenti cela vous aussi ?

    Je pense que j'ai bien fait de poser 2 jours de congés pour digérer cette conciliation qui fut pas si facile que cela. Je croise les doigts en attendant jeudi, les dés sont jetés. Maintenant, je reste vigilante quant à mon fils. J'espère qu'enfin mon ex va leur avouer qu'il a une autre compagne dans sa vie puisqu'il ne risque plus rien pour un divorce pour faute.
    Dernière modification par chacha66 ; 14/01/2014 à 00h49.

  8. #8
    Supra Solo Avatar de carine38
    Date d'inscription
    juin 2008
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Isère
    Messages
    9 726

    Tu avances....
    Cette étape est difficile mais nécessaire.
    La rédaction de ton fils ? Il a aussi des choses à évacuer et ne savait pas comment le faire....

  9. #9
    Moyen Solo Avatar de chacha66
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Sexe
    Femme
    Localisation
    pyrénées orientales
    Messages
    454
    ce matin, mon ex a tâté le terrain et m'a demandé si cela allait ! ... Il est conscient de mes difficultés financières et de logement mais comme il se retrouve seul pour les impôts il a calculé qu'il devrait payer cette année 3000 euros ! donc il ne cèdera pas sur le montant de la pension alimentaire soit 180 euros / enfant. Par contre, il a de suite enchaîné sur la mise en vente de la maison en m'amadouant et confirmant qu'il viendrait faire des travaux d'arrangements et de finitions avant de vendre si nécessaire.
    J'ai discuté du coup de mon fils et de son mal être vis à vis de la séparation et du divorce.
    J'ai rajouté qu'actuellement mon fils a peur de ses réactions et ne veut pas lui en parler mais qu'il espèrerait que son père arrête de lui mentir, qu'il joue franc jeu avec lui et être honnête ! Du coup, il m'a rappelé 10 min après pour me dire qu'il passerait au collège ce soir pour parler avec son fils en tête à tête.
    Mon ex m'a répondu qu'il leur avait dit qu'il avait une vie privée et que pour l'instant il souhaitait que ses enfants la respectent sans rien demander en retour. J'ai vite rebondi dessus en lui précisant que s'il voulait que ses enfants respectent sa vie privée il devait d'abord respecter la mienne aussi en arrêtant de venir le samedi matin 10h30 pour les prendre et me les ramener le dimanche à 16h ! Il veut bien si le juge le décide venir le vendredi soir les chercher même si avec ses horaires cela risque d'être compliqué. Par contre, il a remis le couvert sur le fait que "normalement" on devait faire chacun un trajet pour les lui amener et ramener. Ce à quoi je lui ai dit :"c'est toi qui a choisi ton logement à 25 km !".
    J'espère que mon fils ne m'en voudra pas (je précise que je n'ai pas donné les détails de sa composition à son père, je lui ai juste dit que son fils n'avait pas trouvé d'autre sujet que celui de la séparation et du divorce) et que cela leur permettra de repartir sur de bonnes bases.

Discussions similaires

  1. Conciliation, comment gérer son stress ?
    Par ArcEnCiel dans le forum Droit Finances
    Réponses: 15
    Dernier message: 09/05/2013, 21h40
  2. 1ere conciliation difficile
    Par Kikou07 dans le forum Droit Finances
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/01/2012, 17h11
  3. Pas le moral...angoisse de la 1ère conciliation
    Par Kikou07 dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/01/2012, 12h23
  4. comment faire pour gerer la solitude
    Par chipie67 dans le forum Vie Sociale
    Réponses: 41
    Dernier message: 27/08/2009, 23h47
  5. Comment faire pour gérer Casper ???
    Par sorbet dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/08/2006, 10h21

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •