Le forum est fermé pour une durée indéterminée.
Page 1 sur 5 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 94

Discussion: Avez-vous déjà songé à la coloc entre parents solos?

  1. #1
    Primo Solo Avatar de Safran
    Date d'inscription
    juin 2009
    Sexe
    Homme
    Messages
    9

    Avez-vous déjà songé à la coloc entre parents solos?

    Bonjour.
    Je suis en garde alternée avec mon fiston et nous avons eu l'occasion d'accueillir quelques petites semaines une maman et son fils (copain d'école du mien) qui étaient "entre 2 logements" .
    Nous sommes dans une maison avec jardin et avec 4 chambres, grande salle de jeu etc.. en banlieue sud de Paris.
    Comme ça s'est bien passé je pensais renouveler l’expérience sur du plus long terme (du coup cela nécessiterai peut être quelques travaux d'aménagement pour ameliorer l'indépendance de chacun).
    Bref, la question que je me posais c'est si ce "projet" pouvait être viable sur du long terme ? car je ne veux pas faire subir à mon fiston des allers et venues dans la maison avec des personnes qui ne resteraient que quelques mois.. (je n'ai aucune expérience sur le long terme donc je fais appel a vous ), et du coup quelles précautions prendre ??

    D'autre part je me suis aperçu qu'un cohabitation maman-papa apportait un équilibre plutôt sympa pour les enfants, est ce que vous croyez que c'est également bon pour les enfants ou est ce que ça rassure simplement les parents ..? (bizarrement je me vois moins cohabiter avec un autre papa...)

    Que pensez vous de ce projet ? (qui vous parait certainement banal au milieu des autres..) mais que je ne veux pas bâcler si jamais il se réalise ..? Quels conseils pouvez vous m'apporter pour eviter les pièges éventuels de la cohabitation ??

    Merci à ceux qui pourront m'apporter leur expérience en la matière et aussi à ceux qui veulent simplement me dire ce qu'ils en pensent !

  2. #2
    Grand Solo Avatar de Damustaine
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    93 - Neuilly Plaisance
    Messages
    827
    Je trouve l'idée "d'une coloc maman solo + enfants" tres bonne.
    Apres c'est comme toutes les coloc, faut tomber sur le bon colocataire qui partage ta vision des choses pour ne pas creer de tension sur le long terme... genre la vaisselle, le menage, mais aussi les soirées à la maison ! Bha oui si quand vous etes toutes les deux à la maison (les enfants au lit) et que vous restez chacune de votre côté... ca sert a rien de faire une coloc...

    Pour moi, la coloc c'est aussi le partage avec l'autre (bon tu es pas obligé de partager tout... si tu vois ce que je veux dire... par exemple ton mec, c'est pas la peine )

    +

    DM
    J'l'emmenerais faire des conneries, Tous les trucs qui sont pas permis ! Comment guédra les meufs, Comment c'est qu'on fait la teuf !... Un p'tit sourire, un p'tit bout d'éternité.

  3. #3
    Supra Solo Avatar de Elohia
    Date d'inscription
    mai 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Amiens (80)
    Messages
    5 508
    Bonjour Safran,

    C'est une bonne idée de faire 1 coloc pour aider un parent en difficulté car un havre de paix est toujours le bienvenu quand quelqu'un se retrouve KO suite à une séparation et doit chambouler sa vie presque du jour au lendemain... mais sur le long terme, il faut savoir si tu :
    - es prêt à voir quelqu'un ranger ses courses dans tes placards
    - acceptes de voir défiler la famille, les amis, l'autre parent (et parfois les conflits de la séparation), les enfants et les amis des enfants, ... car c'est inévitable que des gens viennent même si ce n'est pas tous les jours
    - tolérerais de voir l'autre parent houspiller ton fils pour des bêtises et donc prendre part à son éducation alors qu'elle est hébergée à titre locatif
    - serais prêt a aller au conflit en cas de problème : comportement, défaut de loyer, invasion de ta partie personnelle, bruit, ...
    - subir les récriminations de ton ex qui pourrait voir d'un mauvais oeil l'intrusion de quelqu'un d'autre dans ta maison mais surtout dans la vie de votre fils...

    L'idée est bonne, voire très bonne. Mais es-tu prêt à supporter tout ça ?
    Si oui ! Fonce !!!
    Trop peu de monde a ton envie de rendre service aux autres de la sorte (moi la 1e car trop engluée dans ma vie de maman solo à 100% et le fait que je ne pourrais pas gérer plus qu'aujourd'hui).
    Du coup, rien que pour avoir réfléchi à cette idée, je t'adresse tout mon respect.
    Je n'ai jamais su définir le féminisme. Tout ce que je sais c'est qu'on me dit féministe chaque fois que mon attitude ne me permet plus de me confondre avec un paillasson. R. West

  4. #4
    Primo Solo
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    93
    Messages
    3

    une bonne colocation c'est synonyme de régle de vie

    Bonjour,

    Je fais moi-même de la colocation depuis environ 7ans!
    J'ai un petit bout de 3ans demi.

    Ca c'est pas toujours bien passé car il va aussi de l'éducation et du savoir vivre de l'autre.
    Mais avec des règles et sans jamais en dévier on y arrive.

    Ma coloc' actuelle est avec nous depuis près d'un an et demi.

    En principal, je m'attache à ce que la coloc ' soit plus du partage et de la convivialité qu'un simple dépannage.
    Mais je le répète peu de gens vont en ce sens ou y arrive.
    Je pense que c'est aussi la société actuelle qui rend les gens "plus frigide et méfiants" lol...

    Pour ma part, l'idée de colocation a commencé pour raison financière...
    Aujourd'hui bien que le financier est moins un problème, il s'agit d'être un peu d'utilité "sociale" sans pour autant devenir l'assistante.
    La colocation doit d'abord NOUS rendre service au moins pour ne pas être toujours seul(e), avoir une présence, par la suite les choses évoluent de toute façon....

    Je vis en région parisienne donc vu la conjoncture et la pénurie de logement du moins de l'obtention d'un logement pas trop cher on peut dire que je suis dans une niche recherchée LOL

    J'ai un appartement avec 1 chambre en plus, du coup, je n'ai fait de la colocation principalement avec des jeunes, des étudiants mais il y a peu j'avais un maman solo avec son petit en bas âge.
    Pour le coup, ça ne c'est pas très bien passé avec celle-ci car nous n'avions pas la même notion de "parentalité" et au final j'élevai 2enfants en bas âge, bref...

    La colocation c'est aussi faire une place à l'autre dans les placards et l'espace.
    Il faut prévoir ce que l'on n'accepterai pas si l'occasion s'y prétait.
    Perso, avec l'enfant, il n'y a pas pour autant de va et vient d'amis, famille etc... Moi même j'ai peu d'invités (c'est un choix de vie aussi).
    La/le coloc' doit pouvoir mener sa vie sans empiéter sur la notre et vice et versa ... C'est à dire aussi que nous avons notre intimité et nous ne sommes pas toujours ensemble.
    Quand une sortie, un weekend ou des vacances sont prévus le minimum c'est de le signaler au moins dans la durée sans pour autant entrer dans des détails...
    La particularité que j'ai ajouté c'est que je prends en charge l'alimentation "de base", et tout les extras ou excès sont à la charge de son utilisateur.

    Je ne saurai quoi répondre d'autre si ce n'est que c'est bénéfique pour soi ET l'enfant (unique ou pas), il faut s'attacher à fixer des règles quasi immuables, et les respecter, communiquer dès qu'il le faut et j'ajouterai saisir l'opportunité de faire des choses ensemble un minimum de fois...

    Tant que les chose sont expliquées aux enfants, ils le comprennent relativement bien, la relation doit être plus "rapprochées" afin que l'enfant ne s'y sente pas exclu ou dans l'incompréhension.
    Je rappelle à mon enfant certaines limite comme ne pas entrer dans la chambre du coloc' et le côté temporaire de la chose.

    Après avoir écrit tout ça, je dois bien avouer qu'après tout ce temps, j'ai depuis peu envie d'être SANS coloc', et oublier certains automatisme (comme fermer à clé ma chambre et ne jamais laisser des papiers traités, ne pas faire trop de bruit le weekends en matinée LOL..).

    Voilà espérant t'avoir aidée un peu.

  5. #5
    Grand Solo
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Sexe
    Femme
    Localisation
    93
    Messages
    653
    c est marrant car j y pnsais aussi a la coloc a partir de septembre mais j ai peur de pas trouve la bonne personne

  6. #6
    Primo Solo Avatar de Safran
    Date d'inscription
    juin 2009
    Sexe
    Homme
    Messages
    9
    Citation Envoyé par Damustaine Voir le message
    Pour moi, la coloc c'est aussi le partage avec l'autre (bon tu es pas obligé de partager tout... si tu vois ce que je veux dire... par exemple ton mec, c'est pas la peine
    Salut Damustaine. J'ai souris quand j'ai lu ton message : je suis un papa-solo..donc le partage du mec ne se posera pas ! mais j'ai compris ton message ! Ceci dit, j'ai l'impression que c'est quand même moins facile pour un papa de trouver un colocataire surtout si c'est "UNE" colocataire. Les aprioris restent tenaces ...!

    Citation Envoyé par Elohia Voir le message
    L'idée est bonne, voire très bonne. Mais es-tu prêt à supporter tout ça ?
    Si oui ! Fonce !!!
    Trop peu de monde a ton envie de rendre service aux autres de la sorte (moi la 1e car trop engluée dans ma vie de maman solo à 100% et le fait que je ne pourrais pas gérer plus qu'aujourd'hui).
    Du coup, rien que pour avoir réfléchi à cette idée, je t'adresse tout mon respect.
    Bonjour Elohia,
    Est ce que je suis prêt ?? ben il est là le problème.. c'est que je ne sais pas trop a quoi m'attendre ... alors prêt, oui.. je n'ai pas d'appréhension, à tort peut être.
    Je suis certain comme toi qu'il y a pas mal de parents solo qui aimeraient faire le premier pas mais qui, faute de temps, par peur, n'osent pas faire cette démarche.. Tu dis que tu es "engluée" dans ta vie de maman-solo, et justement je crois que c'est le lot de pas mal de parents, enfin je crois ? Une colocation peut, peut être, évacuer certains de ces problèmes même si j'ai bien compris en te lisant que cela peut aussi en apporter d'autres !!
    Merci pour tes encouragements, tu me confortes dans l'idée que c'est avant tout un choix de vie très porté sur la relation aux autres... l'empathie. Ma minuscule expérience m'a prouvé que c'etait le cas.. mais est ce toujours comme ça ??


    Citation Envoyé par Keelysha Voir le message
    Je ne saurai quoi répondre d'autre si ce n'est que c'est bénéfique pour soi ET l'enfant (unique ou pas), il faut s'attacher à fixer des règles quasi immuables, et les respecter, communiquer dès qu'il le faut et j'ajouterai saisir l'opportunité de faire des choses ensemble un minimum de fois...
    ...
    Après avoir écrit tout ça, je dois bien avouer qu'après tout ce temps, j'ai depuis peu envie d'être SANS coloc', et oublier certains automatisme (comme fermer à clé ma chambre et ne jamais laisser des papiers traités, ne pas faire trop de bruit le weekends en matinée LOL..)
    Bonjour Keelysha, je crois que tu réponds précisément à une des mes interrogations : l'apport bienfaiteur de la coloc pour l'enfant. Je retiens de ton expérience que si le cadre est posé, a priori ça se passe correctement. Mais je retiens aussi que c'est plus simple avec un(e) coloc sans enfant, et ça ça m’inquiète un peu plus ... car effectivement le "quotidien éducatif" doit provoquer quelques étincelles parfois..
    Ce qui est bien dans ton expérience c'est que tu as pu vivre la coloc avec et sans ton fils, ce qui te permet d'avoir un recul intéressant.
    Quel serait, pour toi, LE motif principal qui te pousse a dire aujourd'hui "je ne veux plus de coloc" ??


    Bon.. je vous lis, je cogite, je réfléchis... merci !
    Dernière modification par Safran ; 19/07/2011 à 20h52.

  7. #7
    Grand Solo Avatar de Damustaine
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    93 - Neuilly Plaisance
    Messages
    827
    Citation Envoyé par Safran Voir le message
    Salut Damustaine. J'ai souris quand j'ai lu ton message : je suis un papa-solo..donc le partage du mec ne se posera pas ! mais j'ai compris ton message ! Ceci dit, j'ai l'impression que c'est quand même moins facile pour un papa de trouver un colocataire surtout si c'est "UNE" colocataire. Les aprioris restent tenaces ...!
    Ca c'est certain

    Bon courage à toi et ton fiston


    DM
    J'l'emmenerais faire des conneries, Tous les trucs qui sont pas permis ! Comment guédra les meufs, Comment c'est qu'on fait la teuf !... Un p'tit sourire, un p'tit bout d'éternité.

  8. #8
    Petit Solo Avatar de mumue78
    Date d'inscription
    novembre 2010
    Sexe
    Femme
    Localisation
    Habite en Haute-Normandie
    Messages
    166
    Moi personnellement, j' y songe de plus en plus à cette idée de colocation du moment que les bases sont bien établies dés le départ. Que ce soit un homme ou une femme, il faut arreter ce prejuge.

  9. #9
    Petit Solo Avatar de Le_galet
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Sexe
    Homme
    Localisation
    92
    Messages
    120
    je recherche justement une colocataire à partir du 1er aout sur courbevoie (juste à côté de la défense 92

    j'ai une petit garçon de 5 ans un we sur 2.

    Alors pourquoi "une" ?
    Préférence de la maman...

    J'ai 42 ans mais j'en fait 36.
    Ceci dit parce que trouver une colocataire n'est pas facile pour un papa et que comme pour une recherche affective, cela implique certaines affinités.
    Dernière modification par Le_galet ; 22/07/2011 à 06h53.

  10. #10
    Primo Solo Avatar de Safran
    Date d'inscription
    juin 2009
    Sexe
    Homme
    Messages
    9
    Citation Envoyé par mumue78 Voir le message
    Moi personnellement, j' y songe de plus en plus à cette idée de colocation du moment que les bases sont bien établies dés le départ. Que ce soit un homme ou une femme, il faut arreter ce prejuge.
    Bonjour mumue78. Entre ce "qu'il faudrait" et ce qui se passe en réalité.. y'a un fossé énorme.

    Les différents retours sur ce fil m'ont permis d'en discuter avec d'autres parents et c'est clair qu'une coloc "maman-maman" ça parait normal aux yeux de tous mais dès qu'on évoque une coloc papa-papa ou papa-maman , tout de suite on me parle des "soucis possibles" : pourquoi y en aurait-il plus qu'entre 2 mamans ??.
    La société n'est peut être pas encore prête à accepter cette mixité sous le même toit..
    En tout cas je suis rassuré une nouvelle fois de voir qu'une femme ne se bloque pas sur ce simple critère.
    Dernière modification par Safran ; 23/07/2011 à 00h27.

  11. #11
    Primo Solo
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    93
    Messages
    3
    Citation Envoyé par Safran Voir le message
    Quel serait, pour toi, LE motif principal qui te pousse a dire aujourd'hui "je ne veux plus de coloc" ??
    Ah ah ah !!!
    LE motif : Je crois l'avoir dit ou plutôt sous tendu, je veux me retrouver seule avec mon enfant et retrouver NOTRE chez nous, sans avoir besoin de faire trop de silence ou avoir à dire où on va, tout simplement entrer dans la demeure et qu'il n'y ait QUE nous ...
    Il faut savoir que finalement, mon petit bout a toujours connu du monde à la maison et finalement moi aussi donc aujourd'hui oui le motif c'est de rester seule, être notre propre famille

  12. #12
    Primo Solo
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    93
    Messages
    3
    Je rebondis pardon mais ce n'est pas PLUS SIMPLE c'est juste DIFFERENT.

    Le vrai paradoxe c'est qu'il m'a été plus facile d'être avec un(e) coloc' sans enfant uniquement parce que lorsque j'ai eu la possibilité d'héberger une maman avec son enfant, CELLE-CI, ne gérer ni sa vie ni son petit!

    A vrai dire, jpense que rien n'est plus simple tout dépend de la personne que nous rencontrons et de l'accroche que nous avons.
    Pourtant, je penche vraiment sur l'avis qu'avec une autre maman ou un autre papa, l'accord/Coalition serait bien plus pratique, et l'échange plus profitable ...

    Les soucis seront possible quelqu'en soit le sexe de l'autre pour la plus simple des raisons nous sommes des êtres avec ses diktats ... Si en couple, en famille, entre amis il peut (il y a même) conflit alors pourquoi pas en coloc'!?

    Il ne faut pas trop écouter ce qui se passe autour, dans le sens, que c'est nous qui faisons le choix final.
    Si j'avais écouté ou suivi les craintes de mes auditeurs je n'aurai jamais fait de coloc', et pleins de choses (pas très positifs) en aurait découlé.

    Et puis qui ne tente à rien n'a rien, c'est une expérience à faire si on en a le cœur, avec l'âge (et la parentalité) on ose espérer être plus sage, réfléchi etc...

    Alors je finirai sur TENTES et tu verras bien, quoiqu'il en soit ça VOUS (ton enfant et toi) apporteras forcément ...

  13. #13
    Supra Solo Avatar de Terra
    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    92
    Messages
    10 394
    Je trouve l'idée d'une colocation très attrayante et pas seulement pour des raisons matérielles. Il faut bien sûr, bien préparer ce projet, bien choisir son colocataire et instaurer des règles de vie. La colocation, on en parle parfois entre copines pour quand on sera vieilles et sans enfants
    Seuls les poissons morts vont avec le courant.

  14. #14
    Primo Solo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    3
    Bonjour,
    Je suis maman solo d'un petit garçon de 8ans, et j'ai la chance d'avoir pu acheter il y a 2 ans un 3pièces à Paris (appartement "atypique" que j'adore, et que j'ai eu à un prix intéressant par rapport au marché...).
    Avant, nous avons vécu plusieurs années dans un 2pièces, je dormais dans le salon, et ça ne me dérangeait pas.
    Mon appart actuel n'est pas très grand, mais il est très très bien disposé avec des pièces petites, mais bien foutues et indépendantes les unes des autres (disposition "en étoile" autour de l'entrée, cuisine indépendante où nous mangeons, donc salon peu utilisé si on ne dort que dans les chambres...).

    Ce qui s'est passé, c'est que j'ai eu quelques difficultés financières l'an dernier, car je paie quand même nettement plus cher pour rembourser cet appart que quand je payais un loyer. Au début, je m'en sortais quand même bien en faisant attention, puis il y a eu les vacances avec qq dépenses imprévues, mon ordi que j'ai du remplacer car il est mort d'un coup, les impots, la taxe foncière que j'ai payée pour la première fois... bref, le dernier trimestre 2010 dans le rouge, j'ai flippé et réfléchi à une solution pour retrouver un peu de marge...
    Etant maman seule avec déjà un boulot à plein temps, je ne peux pas travailler plus. Bien sûr, on peut toujours dépenser moins (j'ai fait des efforts en fin d'année), mais c'est stressant de savoir qu'on a plus aucune marge en cas de pépin...

    J'ai trouvé ma solution, la seule que j'ai trouvée en fait: je me suis installée dans le salon (j'avais gardé mon canapé lit, ouf!), j'ai réaménagé ma chambre (qui n'est plus ma chambre depuis...), en y installant des rangements supplémentaires et un mini frigo... et mis une annonce sur un site de logement étudiant.
    J'ai été submergée de réponses. Ma première "locataire" était une étudiante de Montpellier en stage à paris pour 3 mois. Je l'ai sélectionnée pour cette raison (durée courte mais pas trop non plus), c'était un test.
    Résultat: ce système a des contraintes, mais c'est gérable en clarifiant bien les choses (j'ai progressé au fil du temps sur des détails d'organisation), et largement rentable pour les 2 parties.
    En gros, il est presque impossible pour un jeune de trouver un logement moins cher dans Paris, à moins de vivre dans un taudis où on ne peut pas se laver (ma locataire utilise librement ma salle de bain et le matériel de la cuisine, et l'appart est nickel, et sa chambre tout confort). De mon côté, ce revenu supplémentaire est suffisamment important pour résoudre le problème que j'avais, et vaut les quelques contraintes d'organisation que ça impose. Donc, c'est du gagnant-gagnant.

    Du coup, je continue, à ma convenance.
    J'ai eu une 2ème stagiaire (même profil) qui n'était à Paris que pour un mois en juin. ça s'est très bien passé.
    Cet été, volontairement, je n'ai pris personne, car je ne voulais pas me compliquer la vie entre les vacances, les périodes avec et sans mon fils qui se sont décidées au dernier moment + quelques travaux dans l'appart (je me suis réinstallée dans mon ancienne chambre le temps de repeindre le salon!!!)

    Pour la rentrée, j'ai une étudiante qui arrive fin septembre et a signé jusqu'à fin mai 2012.
    Sa maman vit en banlieue, elle fera donc pas mal d'aller-retour entre ici et chez elle, ne sera pas là certains weekends, et les vacances. Donc, c'est du longue durée, mais avec une présence qui ne sera pas à 100%. Je me suis dit que c'était un bon compromis. J'espère que tout se passera bien, je pense que oui, nous avons eu un très bon feeling, et elle a eu elle aussi un coup de foudre pour mon appart ;

    Donc je fais ça clairement pour des raisons financières, mais avec un objectif gagnant-gagnant (mes locataires m'ont dit que je leur avais enlevé une belle épine du pied, les candidats à qui j'ai du dire non étaient bien déçus...).
    Comme c'est chez moi, j'impose mes critères en fonction de ce qui me semble gérable pour moi et mon fils. Par exemple, il est très clair que mon appartement est 100% non fumeur 7 jours sur 7 et 24h sur 24, même si on est pas là ;)
    De façon assez injuste, j'ai pour l'instant refusé les garçons parce que je ne me sentais pas de partager au quotidien ma sdb et mes toilettes (où c'est moi qui fait le ménage) avec un garçon que je connais pas. C'est bête, mais après tout c'est chez moi et j'ai eu des dizaines de candidatures, donc voilà... mais de ce côté, ça pourrait changer, un ou 2 candidats m'ont fait hésiter, mais j'ai ensuite rencontré ma nouvelle locataire avec super feeling, la question ne s'est plus posée...

    Les conditions de ma location ne me permettent pas d'envisager de louer à un parent avec enfant, mais même si c'était le cas, je ne crois pas que je le ferai, (sauf bien sûr pour héberger un(e) ami(e) dans la merde). Je trouve ça délicat pour les enfants de trouver la juste mesure dans cette situation.
    En effet, de mon expérience jusque là, pour que ça se passe bien, il faut que la relation soit cordiale, mais pas trop amicale. Il ne faut pas tout mélanger, sinon ça crée des confusions. Le fait qu'il y ait un rapport d'argent (car c'est quand même pour cette raison que je loue, et je l'assume, et mes locataires savent bien que je ne ferais pas ça si je n'avais pas du tout besoin de le faire) peut créer un malaise. C'est compliqué à expliquer, mais avec ma première locataire (qui était charmante), il y a eu quelques détails embarrassants, et c'était autant de ma faute que de la sienne, car j'ai eu du mal au début à trouver la limite entre "location d'une chambre" et "famille d'acceuil". Cette jeune fille, qui vit habituellement chez ses parents, a eu du mal aussi, ce qui en fait était normal...
    ça s'est beaucoup mieux passé avec la suivante avec laquelle j'ai su être sympa tout en gardant la bonne distance pour qu'elle ne me prenne pas pour sa copine ou sa maman ;

    Après, ça dépend ce qu'on veut. Pour moi, il est clair que je loue pour des raisons financières, tout en essayant que ça se passe de façon conviviale, et je suis ravie que ça rende service, mais je ne suis pas une famille d'accueil. Je n'en ai pas envie, et je ne saurais pas le gérer par rapport à mon fils. A partir du moment où c'est clair pour tout le monde, pas de souci.
    La motivation peut être différente pour toi, et dans ce cas l'attitude sera différente. Question d'ajustement...
    Dans tous les cas, il faut bien savoir ce qu'on veut pour que ça se passe bien.

    Voilà pour mon expérience de "coloc"
    Bonne réflexion!

  15. #15
    Supra Solo
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    5 970
    Bonsoir,

    Pour lemon75

    C'est vraiment hors de prix les loyers sur Paris, il faudrait qu'un jour que quelqu'un ose y mettre son nez et fixe de nouvelles règles car c'est comme la bourse, ça ne correspond plus à rien.
    Je me demandais en lisant ton message si tu t'étais bien renseignée sur ce que ça allait te "coûter" en impôt cette location, si c'était vraiment rentable financièrement pour toi.
    C'est juste une réflexion que je me suis faite comme ça.
    ça fait bizarre de s'effacer

  16. #16
    Primo Solo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    3
    Pour répondre à ta question Nigloo76: oui, je me suis renseignée pour les impots.
    Je dois ajouter le montant des loyers perçus à ma déclaration de revenus dans une case à part. Il y a un abattement forfaitaire de 50% sur ce montant.
    Donc, oui je vais payer plus d'impots, mais nettement moins que si j'avais eu une augmentation de salaire du même montant! C'est pourquoi je trouve que ça reste intéressant.

  17. #17
    Supra Solo
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    5 970
    Donc c'est une option à retenir lorsque l'on a un peu place et peu de moyens.
    Dommage que ma maison soit trop éloignée de la ville, on aurait peut-être pu la garder avec ce système.
    ça fait bizarre de s'effacer

  18. #18
    Primo Solo
    Date d'inscription
    septembre 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    7

    Je pense que j'aimerais tenter !

    Et bien en fait, moi, ça me parle de plus en plus la colocation avec une autre famille monoparentale... et pourquoi pas aussi y inviter une étudiante et/ou une retraité qui ne veut pas vivre seule par exemple. Une colocation solidaire...partage, respect, autonomie, sérieux, joie de vivre et bonne humeur !!!

    Je dois retourner sur Paris avant la fin de l'année, et je suis habituée à vivre entourée avec mes filles (4 et 9 ans). Et plus j'y pense, plus je me dis que ça va être la galère à Panam, pas de famille, plus d'amis là-bas...
    J'ai un boulot prenant, réunions tardives etc... y rajouter le stress de la baby sitter qui vous fait faux bond à la dernière minute... et personne sur qui compter... bof bof.... et je ne dois pas être la seule dans ce cas...
    pourquoi ne pas partager cela avec d'autres et s'entraider mutuellement et intelligemment ? Partager aussi des livres, une partie de cartes, un coup de blues, une joie, un film...

    Je suis quelqu'un de très rationnel, qui ne croit plus aux contes de fée mais qui pense sincèrement que si on trouve les bonnes personnes avec qui on partage des valeurs communes, cela peut être enrichissant pour tout le monde, y compris les enfants qui peuvent se retrouver dans un espace sécurisé et sécurisant en expliquant les règles dès le départ. Et puis, ça fait d'autres enfants avec qui jouer, à qui se confier, etc... de bons souvenirs.

    Je me suis inscrite sur ce site, en grande partie pour lire vos commentaires sur la colocation monoparentale, j'ai lu tous les avis, et je reste favorable à cette idée. Je pense que c'est le casting sur lequel il ne faut pas se louper...

    Enfin, si jamais quelqu'un se retrouve dans ce que j'écris...n'hésitez pas à me contacter !!!

  19. #19
    Primo Solo
    Date d'inscription
    septembre 2011
    Sexe
    Femme
    Messages
    7
    Citation Envoyé par Safran Voir le message
    Bonjour mumue78. Entre ce "qu'il faudrait" et ce qui se passe en réalité.. y'a un fossé énorme.

    Les différents retours sur ce fil m'ont permis d'en discuter avec d'autres parents et c'est clair qu'une coloc "maman-maman" ça parait normal aux yeux de tous mais dès qu'on évoque une coloc papa-papa ou papa-maman , tout de suite on me parle des "soucis possibles" : pourquoi y en aurait-il plus qu'entre 2 mamans ??.
    La société n'est peut être pas encore prête à accepter cette mixité sous le même toit..
    En tout cas je suis rassuré une nouvelle fois de voir qu'une femme ne se bloque pas sur ce simple critère.
    Safran, et bien figure toi que lorsque j'ai commencé à penser à une colocation, j'ai pensé naturellement à le faire avec un papa qui avait la garde de ses enfants.... maintenant, ça m'est égal, papa, maman, du moment qu'on est clair ensemble sur ce que l'on veut et ne veut pas...

  20. #20
    Primo Solo
    Date d'inscription
    juin 2011
    Sexe
    Femme
    Localisation
    973
    Messages
    10
    [[Je suis quelqu'un de très rationnel, qui ne croit plus aux contes de fée mais qui pense sincèrement que si on trouve les bonnes personnes avec qui on partage des valeurs communes, cela peut être enrichissant pour tout le monde, y compris les enfants qui peuvent se retrouver dans un espace sécurisé et sécurisant en expliquant les règles dès le départ. Et puis, ça fait d'autres enfants avec qui jouer, à qui se confier, etc... de bons souvenirs.

    Je me suis inscrite sur ce site, en grande partie pour lire vos commentaires sur la colocation monoparentale, j'ai lu tous les avis, et je reste favorable à cette idée. Je pense que c'est le casting sur lequel il ne faut pas se louper...

    Enfin, si jamais quelqu'un se retrouve dans ce que j'écris...n'hésitez pas à me contacter !!![/QUOTE]


    salut ! j'ai fait la même démarche que toi et je compte bien trouvé par ce biais une colocation monoparentale. Je vis pour le moment dans les DOM, mais j'envisage de venir m'installer en IDF, mais en commençant par une colocation monoparentale.
    A bientôt.

Discussions similaires

  1. Réponses: 22
    Dernier message: 25/07/2011, 00h12
  2. Vacances gratuites entre parents solos, ça vous dit ?
    Par tina68 dans le forum Vacances Loisirs
    Réponses: 13
    Dernier message: 25/01/2011, 20h34
  3. avez-vous déjà pensé à....
    Par ymir dans le forum Des Hauts et Débats
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/04/2010, 20h36
  4. avez vous déjà consulté un psy?
    Par rubyjade dans le forum Psycho Santé
    Réponses: 18
    Dernier message: 26/09/2008, 11h38
  5. Une coloc entre solos sur Lyon??!!!!
    Par melie dans le forum Sud - Est
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/10/2006, 05h32

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •