Vous êtes ici : Les dossiers de Parent Solo > Bibliothèque de Parent-Solo > Les lectures « détente » > Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de VIGAN

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de VIGAN

"La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.

La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.

Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti."

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

(Editions JC Lattès - 17 août 2011)

Delphine de Vigan est notamment l’auteur du best seller No et moi, plus de 400.000 exemplaires vendus toutes éditions, Prix des Libraires 2008, adapté au cinéma par Zabou Breitman, et des Heures souterraines (2009), près de 100 000 exemplaires vendus en édition première et traduit dans le monde entier. Elle faisait partie de la dernière sélection du Goncourt, et a obtenu le Prix Renaudot des lycéens.

Acheter le livre

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 8Fc6ni

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

A la recherche du nouveau père de Gwendoline Raisson et Magali le Huche A la recherche du nouveau père de Gwendoline Raisson et Magali le Huche
Comme il existe les "Alcooliques Anonymes", Caroline, mère célibataire de 33 ans, a rejoint, elle, avec une bande de copines, les M.A. ou...
Le théorème de Cupidon d'Agnès ABECASSIS Le théorème de Cupidon d'Agnès ABECASSIS
THEOREME DE CUPIDON (Déf) : deux lignes parallèles ne se croisent jamais. Sauf si elles sont faites l'une pour l'autre.Adélaïde est...
Une semaine en octobre de Elizabeth SUBERCASEAUX Une semaine en octobre de Elizabeth SUBERCASEAUX
Clara écrit régulièrement dans un cahier que son mari, Clemente, lit en cachette. Dès les premières pages, elle se représente en...
Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine PANCOL Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine PANCOL
Souvent la vie s’amuse. Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot,...
Se résoudre aux adieux de Philippe BESSON Se résoudre aux adieux de Philippe BESSON
Lorsque l’homme qu’elle aime la quitte pour une autre femme, Louise décide de fuir Paris. Mais ni le voyage ni l’exotisme de Cuba ne...
Allez, France ! de Janine BOISSARD Allez, France ! de Janine BOISSARD
"Je m'appelle France, j'ai neuf ans et je viens d'entrer en CM 1. Dans ma classe, il y a les trois sortes de familles : les vraies. les...