Vous êtes ici : Les dossiers de Parent Solo > Dossiers juridiques sur la famille > Enfants, Education & Famille > Elever ses enfants comme un homme...

Elever ses enfants comme un homme...

...ou Comment je me suis fait mes propres règles de paternité.

La première fois que j’ai amené mes filles à mon appartement, nous sommes allés ensemble récupérer un colis chez le concierge. La petite m’a demandé comment on ferait s’il était tout nu en ouvrant la porte. Je n’ai pas besoin de me ‘’détendre’’ les semaines où mes enfants sont chez moi, car ce sont les gens les plus drôles que je connaisse.

Fille et père

Porter un enfant est un travail éreintant, comme une course de sprint qui durerait 9 mois. Mais élever des enfants c’est une course de trail, du tout terrain. Une très longue course, très lente et très accidentée qui pompe votre énergie et accélère par dix votre vieillissement nerveux.

Lorsque j’ai pris la décision de quitter leur mère, je savais que je devrais m’adapter à ce nouveau rythme où personne n’est là pour prendre le relais et vous soulager, même temporairement. J’ai donc cherché des moyens d’alléger ce poids, ce qui m’a amené à édicter quelques Règles (hé, je suis un mec, j’adore édicter des Règles !). Essayez de les appliquer chez vous, pour faciliter votre quotidien, pour avoir moins vite des cernes sous les yeux et pour éviter de devenir sénile avant vos 40 ans. Et couchez-vous avant 22 heures.

Règle #1 On ne pleurniche pas.

Il y a une différence de nature entre pleurnicher et pleurer. On peut pleurer, un peu. Mais on ne pleurniche pas. Quand notre existence est remplie d’affection, de sécurité et d’aventure sociale, on n’a pas de raison de pleurnicher. On pleurniche quand on n’a pas appris à gérer les contrariétés du quotidien et les frustrations, ou parce qu’on aime le son de ses propres sanglots (je connais des adultes qui font ça très bien).

Mais si un enfant pleure, vous devez trouver un moyen pour qu’il s’exprime. Car ce qui est important c’est que l’enfant exprime pourquoi il pleure. Avec un M&M’s dans la bouche ça viendra plus vite et vous aurez en plus un argument pour qu’ils se brossent les dents plus longtemps.

Règle #2 On travaille en équipe.

Les enfants adorent s’occuper du linge, vous ne saviez pas ? Le linge qui traîne par terre, je le mets à la poubelle. Tout le monde s’en fichait jusqu’à ce que je m’attaque à un pyjama Pokémon. Maintenant mes enfants mettent seuls leur linge sale dans la machine à laver. J’appuie sur les boutons et ils plient ensuite leurs vêtements secs et repassés. Ils prennent particulièrement soin des tee-shirts, pour être sûrs que Batman ou Hello Kitty les regarde dans les yeux même plié.

Note importante : les enfants s’ennuient vite. Très vite. Ajoutez de la variété en pliant d’abord tous les vêtements bleus. Ou les chaussettes. Un jeu très drôle consiste à rouler les chaussettes par paire et à faire une bataille à la fin.

Règle #3 Si tu veux de l’aide, tu viens en demander.

Un samedi après le petit-déjeuner, j’ai demandé à ma petite fille de s’habiller seule dans sa chambre. Elle y resta 42 minutes. Je l’entendais lutter contre son pantalon pour le mettre à l’endroit, parce que c’est tellement plus facile de l’enlever le soir en le retournant. Mais je ne suis pas allé la voir pour l’aider, contrairement au réflexe naturel du Bon Parent. J’ai passé ce moment à apprendre à sa grande soeur à téléphoner au 15 en cas d’urgence. Pour de vrai. La petite émergea finalement de sa chambre à demi-nue en me tendant son pantalon. ‘’Celui-là, j’y arrive pas.’’ me dit-elle.

Règle #4 Faites les courses, si vous ne pouvez pas éviter de les faire.

Autant que possible, ce sont les achats qui viennent chez nous et pas nous qui allons faire des achats. Je fais livrer, je commande à distance et si on se déplace en magasin c’est pour que mes enfants choisissent quelque chose qui les concerne directement. Une nouvelle paire de chaussures, un nouveau jouet, un nouveau livre. S’il s’agit d’achats pour moi ou pour la maison, je les fais lorsqu’elles sont chez leur mère. Il faut qu’un homme pose des limites et la mienne est là : j’élève deux filles pour en faire des adultes épanouies, pas des fashion addicts. De plus, ‘’faire les magasins’’ avec mes filles ce serait enfreindre l’une de mes règles les plus importantes, la cinquième…

Règle #5 Pas plus de 15 minutes dans un magasin.

Comme la plupart des enfants, les miens pensent que les magasins sont un parc d’attraction avec entrée gratuite. Il nous est déjà arrivé de passer une demi-heure devant les tee-shirts pour détailler chaque personnage Disney imprimé dessus. C’est insupportable et c’est pour ça que la Règle numéro 5 existe : on achète ce dont on a besoin, pas ce qui est joli. C’est aussi une façon de leur apprendre à gérer les priorités, y compris face aux publicités de la télé. Mes filles savent parfaitement que les publicités à la télé sont faites exprès pour leur donner envie d’acheter. Dans le magasin, je me limite à ce que peut embarquer un grand sac. Pas de chariot ni de semi-remorque. Puis En avant ! J’adore les entendre crier ‘’Plus vite, papa ! Plus vite !’’ dans les allées. Pas sûr qu’aucune mère sache à quel point ça peut aller vite un enfant dans un magasin… même juste avant sa séance de speed-dating. Moi et mes enfants on fait du speed-shopping . Notre record c’est 71 euros en 12 minutes. Mais c’est sûr qu’on peut faire mieux...

Règle #6 Jouez ensemble.

Fils et son père

Beaucoup d’experts / psychologues / pédopsychiatres vous diront que c’est une mauvaise idée. Se placer dans le rôle d’un copain, pour un parent, c’est nuisible au rôle de parent et au respect que vos enfants vous portent. Laissez-moi vous dire que ça n’a aucune importance, du moment que vous savez quand reprendre votre rôle de chef de meute. En vérité j’ai pris conscience de cette sixième Règle bien après avoir pris la décision de vivre seul avec mes filles. J’imaginais que de jolies mamans me croiseraient au parc et que je devrais repousser leurs avances pour pouvoir faire ami-ami avec leurs maris. Puis entre hommes nous-nous serions amusés un week-end sur deux. Bon… mais cela ne s’est pas produit. Les mères que je croise au parc cherchent plutôt à m’éviter lorsque j’éclabousse dans les flaques d’eau.

Pour une grande part je me suis donc détaché de l’idée de loisirs virils entre hommes. C’est juste que mes enfants sont mes partenaires de jeu. Mes filles et moi on joue souvent au ballon, je les emmène faire du camping et marcher en forêt pour observer les chevreuils. Je n’ai pas besoin d’amitiés viriles… et je n’aime pas les soirées foot à la télé de toute façon. Comment pourrais-je aimer ça ?! Le parc en bas de chez moi est un terrain de jeu de 12 hectares avec des séquoias de 27 mètres de haut.

Règle #7 Le papa ce n’est pas la maman.

Je suis le père de mes filles, je ne suis pas leur maman. Je me coupe toujours les cheveux à la tondeuse, je bois une bière le samedi soir et je sais quel type de planche de surf il faut pour des vagues de deux mètres. Ma grande fille sait faire une prise de judo et la petite peut aller reprendre seule le seau que quelqu’un lui a chipé dans le bac à sable. Elles savent qu’il faut utiliser du démêlant après la douche avec une brosse à cheveux souple. Elles savent aussi qu’un amoureux ça ne dit pas des gros mots et ça ne tape pas (sinon, on le tape pareil). Avec leur mère elles peuvent faire du shopping tout un après-midi, mais je préfère avoir la petite sur les épaules et la grande à mes côtés lorsqu’on gravit une dune à la plage.

Les 10 choses les plus sensées jamais écrites sur la paternité

1. "Un père qui amène son fils pêcher c’est admirable, mais il y a une place spéciale au paradis pour le père qui amène sa fille faire du shopping."- John Sinor

2. "Un enfant est la start up suprême.’’ - Guy Kawasaki

3. "La fonction de parent n’est pas d’être un boulet qui jette à la figure de ses enfants à chaque instant tous les dangers du monde qui pourraient leur tomber dessus. En agissant ainsi vous empêchez vos enfants de grandir, c'est-à-dire d’apprendre à se débrouiller seuls. La fonction de parent ce n’est pas d’être un boulet, c’est d’être un parachute.’’ - Moi.

4. "Quoi que vous soyez, soyez-en un bon." - Abraham Lincoln

5. "Ma mère me protégea du monde et mon père me jeta dedans." - Quentin Crisp

6. "Il y a plein de pères dans le monde qui ont fait la plus dévastatrice des expériences, la forme de rejet la plus pure : que leur enfant aime un sport débile." - Nick Hornby

7. "Mon père avait l’habitude de jouer avec moi et mon frère dans le jardin. Ma mère arrivait et criait : ‘’Vous écrasez la pelouse !’’ ‘’On n’élève pas de la pelouse, répondait papa, on élève des enfants !’’ - Harmon Killebrew

8. "L’homme réellement riche est celui dont les enfants courent dans ses bras, alors qu’il a les mains vides.’’ - inconnu

9. "Je n’ai jamais été une fille matérialiste. Mon père m’a élevée pour aimer seulement quand je peux être aimée en retour." - Imelda Marcos

10. "Il n’y a pas d’affection si purement angélique que celle du père envers sa fille. Dans l’amour envers les femmes il y a du désir, pour les fils il y a de l’ambition mais pour les filles il y a quelque choses que les mots ne peuvent exprimer." - Joseph Addison

Texte rédigé et proposé par YannickP

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : LuHGCm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

La Place du Père La Place du Père
Etre père, c’est être un homme ayant eu au moins un descendant. Inconsciemment, on associe « père » et « pérennité », alors...
La Résidence Alternée pour les enfants La Résidence Alternée pour les enfants
Un peu d'histoire…Contrairement à une idée reçue, il ne s'agit pas d'une prérogative intemporelle des mères puisque la garde...
Difficultés et problèmes scolaires Difficultés et problèmes scolaires
L'enquête Ipsos " Forum adolescence " de mai 2005 pour la fondation WYETH, réalisée en face-à-face sur un échantillon de 803...
Dimanche, faites des mères ! par le sociologue Eric Donfu Dimanche, faites des mères ! par le sociologue Eric Donfu
« vive les pondeuses » La fête des mères n’a pas toujours eu la cote dans les années 70. Aujourd’hui, même si son sens original...
Les tests de paternité et leurs conséquences sur la famille Les tests de paternité et leurs conséquences sur la famille
Le marché des tests de paternité est en pleine expansion sur internet, malgré le fait qu’en France, la réglementation reste très...
Fête des pères : n’oublions pas ces papas divorcés campeurs, par Eric Donfu Fête des pères : n’oublions pas ces papas "divorcés campeurs", par Eric Donfu
Vous les voyez souvent au restaurant à table avec un enfant. Leur table semble isolée du reste du restaurant. Souvent, même, l’enfant...