Vous êtes ici : Les dossiers de Parent Solo > Dossiers juridiques sur la famille > Vie Sociale & Nouvelles Relations > L'abstinence sexuelle : une tendance qui ne concerne plus uniquement les solos

L'abstinence sexuelle : une tendance qui ne concerne plus uniquement les solos

L'abstinence sexuelle fait, ces temps ci, l'objet d'articles dans les journaux, de livres, de conversations… Le phénomène n'est certainement pas nouveau, mais la nouveauté vient du fait qu'on ose en parler ; du moins, on a osé en parler aux Etats-Unis, et c'est devenu " tendance ", particulièrement chez les trentenaires !

Un phénomène nouveau

L'absence de vie sexuelle peut découler d'un choix, d'une absence de désir ou d'une absence de partenaire. Ce dernier cas est souvent la cause qui amène certains parents solos à être dans cette situation.

A l'inverse des années 90, où le sexe devait être consommé tout azimuts, un mouvement inverse - cyclique ? - se substitue à cette frénésie. Déjà en juin 2004, dans un sondage IPSOS, 25 % des femmes interrogées et 15 % des hommes déclaraient vivre sans pratiquement pas de relations sexuelles, et parmi ceux-ci, 26 % indiquaient être indifférent à cette absence de relations sexuelles de plusieurs mois.

Une réaction au " tout sexuel "

Le monde qui nous entoure est rempli d'images et de symboles sexuels : publicité, télévision, sites internet, etc : certains voient cette tendance à l'abstinence sexuelle comme un phénomène de réaction.

Par ailleurs, on peut aussi trouver une explication dans la performance exigée : chacun doit être " performant " partout, on ne supporte pas la " médiocrité " : performant au travail, performant dans l'apparence, performant dans sa vie de famille, performant dans le sport, alors … performant sexuellement, c'est devenu évident. Cette exigence du 100 % joue aussi : la crainte de ne pas être à la hauteur fait préférer la négation.

La parité homme-femme dont on parle temps et qui progresse petit à petit entraîne un changement des relations : les femmes sont moins soumises, elles prennent aussi l'initiative de la conquête amoureuse. Les hommes peuvent s'en trouver perturbés : culturellement, dans nos esprits, l'homme fait le premier pas. " La femme subit une pression très forte dans nos sociétés postindustrielles. Elle doit mener une carrière professionnelle ambitieuse, séduire tous les hommes, devenir une sportive accomplie, se construire une indépendance absolue, être une mère parfaite. (…) Elle cherche, en fait, mais sans se l'avouer, le modèle traditionnel du Prince Charmant, un homme fort qui la calme un peu. " (extrait du livre de David Fontaine)… Evidemment, pas facile pour les hommes de s'y retrouver !

Les trentenaires d'aujourd'hui ont des parents de la génération 68 : libération sexuelle, apogée du féminisme, rôle de la mère devenu important. Une association peut se faire entre cette mère " de pouvoir " et cette femme " exigeante et forte " : le complexe d'oedipe n'est pas loin.

Comment compense-t-on ce besoin humain ?

Les sites internet de rencontres se sont multipliés : beaucoup n'y font que des rencontres virtuelles, sans jamais aucune rencontre physique. Le fantasme alimente le besoin.

D'autre part, nombreux sont ceux qui se surmènent au travail, ou ceux qui apprécient l'état plus ou moins alcoolisé, permettant d'anéantir tout désir sous-jacent… " Il explique qu'il y a un niveau de consommation d'alcool qui console du manque de sexe " (extrait du livre de David Fontaine).

Ce phénomène qui concerne autant les hommes que les femmes est inquiétant : la sexualité fait partie de la vie, de ses plaisirs, de l'Homme tout simplement. " Puis vient le moment où l'on se dit : le sexe pour moi, c'est terminé. Quand on en arrive là, on dit adieu à tout ! Car avec le désir, c'est l'envie même de vivre qui est atteinte. " " (extrait du livre de David Fontaine). Une réelle descente dépressive… Un signe que notre société va mal ?

Pour en savoir plus

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : 3fTVmc

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

Que penser des sites de rencontres ? Que penser des sites de rencontres ?
Les sites de rencontres sur internet se multiplient. Peut-on trouver l'âme sœur sur Internet ? Que Choisir, l'Ifop et les internautes...