Vous êtes ici : Les dossiers de Parent Solo > Dossiers juridiques sur la famille > Enfants, Education & Famille > Difficultés et problèmes scolaires

Difficultés et problèmes scolaires

Difficultés scolaires

L'enquête Ipsos " Forum adolescence " de mai 2005 pour la fondation WYETH, réalisée en face-à-face sur un échantillon de 803 adolescents de 13 à 18 ans fait ressortir que même si 81% des adolescents se sentent bien à l'école, les problèmes scolaires sont les problèmes les plus fréquemment rencontrés par les jeunes après les problèmes familiaux et ces problèmes scolaires mettent les adolescents dans des difficultés importantes à leurs yeux.

Importance du réseau de "copains"

Tout comme pour les problèmes familiaux, environ une fois sur trois les jeunes font appel à leurs pairs pour les aider à surmonter ces épreuves. Les échanges dans le domaine scolaire sont plus fréquents parmi les 13-14 ans. C'est d'ailleurs dans le domaine scolaire que les adolescents se sentent le plus à l'aise pour aider leurs amis, peut-être parce qu'ils considèrent qu'il ne s'agit pas là de problèmes graves. Cette entraide amicale peut être plus ou moins organisée ou supervisée par les parents, tout au moins chez les plus jeunes, pour profiter d'un effet d'émulation et transformer la corvée que peuvent être les devoirs en un enrichissant moment d'échanges.

L'aide parentale

Les enfants ne sont pas pour autant dépourvus d'aide à la maison : " Un enfant, qu'il soit écolier, collégien ou lycéen, est aidé en moyenne quinze heures par mois par ses parents pour faire ses devoirs " (" L'aide aux devoirs apportée par les parents ", Insee Première, décembre 2004). Selon cette même étude, " près des trois-quarts des parents sont satisfaits du soutien qu'ils apportent à leur enfant dans son travail scolaire " mais " ce sentiment d'avoir bien joué leur rôle n'empêche pas les parents de se sentir dépassés. Dès le primaire, un parent sur cinq a l'impression, assez souvent ou très souvent, de ne pas avoir les connaissances nécessaires pour aider ses enfants ".

Des aides extérieures intéressantes

Des aides peuvent être obtenues dans le cadre de l'école : Aide au travail personnel, coup de pouce dans une matière ; les professeurs associent parfois les parents à des actions de lecture, notamment dans les bibliothèques - centres documentaires. Des actions organisées par la municipalité ou des associations se tiennent également dans les écoles comme Coup de pouce, Lire et faire lire.

Des actions d'accompagnement à la scolarité ou d'aide aux devoirs sont réalisées par de nombreuses associations, dans des maisons de quartier, des MJC, etc.

Les grandes villes disposent d'une ou de plusieurs " maisons des associations ". Les plus petites communes présentent sur un espace d'affichage les informations concernant les associations. Les sites Internet des communes ont souvent un espace associatif.

De l'aide peut également être trouvée sur Internet dans les divers sites proposant du soutien scolaire. A noter le site cyberpapy, site de soutien scolaire gratuit : il met en relation des juniors qui rencontrent des difficultés devant un devoir scolaire et des seniors " qui ont du temps, un vrai savoir-faire et l'esprit de solidarité "

Enfin, les parents dont les enfants ont besoin d'aide en matière scolaire peuvent recourir au soutien scolaire à domicile moyennant une rémunération qui varie selon la matière à enseigner et son niveau (école, collège, lycée …).

Cette formule, relativement onéreuse, bénéficie cependant de la législation sur les emplois à domicile : " Tout particulier qui expose des dépenses pour des services à la personne rendus à son domicile (par exemple : employé de maison, garde d'enfant) s'ouvre droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 50 % des sommes effectivement restées à sa charge. Le montant de la réduction d'impôt ne peut pas excéder 6 000 € sauf exceptions. ".

En savoir plus : AFEV : volontariat étudiant en accompagnement de scolarité

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : bgBhzu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

Une quête de re-pères ? Les nouveaux pères en question, par Eric Donfu Une quête de re-pères ? Les "nouveaux pères" en question, par Eric Donfu
La paternité est un enjeu majeur de la société contemporaine. Mais la place des pères dans la famille est elle un symptôme ? Celui...
Une démarche singulière pour des parents singuliers par le sociologue Eric Donfu Une démarche singulière pour des parents singuliers par le sociologue Eric Donfu
Une dignité reprise Venant de l’anglais « one parent family » ce terme a remplacé les expressions de "familles à risques" ou de...
La meilleure place dans la fratrie : aîné, puîné, cadet ? La meilleure place dans la fratrie : aîné, puîné, cadet ?
"L'aîné est souvent un défenseur de l'ordre établi, un ennemi acharné du changement. Il a davantage le sens des responsabilités. Le...
La rentrée scolaire approche La rentrée scolaire approche
1- La rentrée à l'école primaire La rentrée " chez les grands " va largement modifier le quotidien de votre enfant qui sort de...
Premier départ en vacances des enfants, première séparation Premier départ en vacances des enfants, première séparation
Si l'arrivée des vacances réjouit les enfants, elle suscite surtout de l'angoisse chez le parent pour qui se pose la fameuse question...
Dimanche, faites des mères ! par le sociologue Eric Donfu Dimanche, faites des mères ! par le sociologue Eric Donfu
« vive les pondeuses » La fête des mères n’a pas toujours eu la cote dans les années 70. Aujourd’hui, même si son sens original...