Que penser des sites de rencontres ?

Les sites de rencontres sur internet se multiplient. Peut-on trouver l'âme sœur sur Internet ? Que Choisir, l'Ifop et les internautes donnent les tendances, qui se recoupent.

Testés pour vous

En mars 2005, le magazine UFC-Que Choisir a passé au crible 10 sites de rencontres (sept gratuits et trois payants) parmi les plus " crédibles ", car il s'en crée de très nombreux devant l'attrait de ce juteux business…

5 sites, dont un gratuit, obtiennent des notes entre 12 et 15. En règle générale, la qualité des services laisse à désirer : tarifs d'abonnements inconnus avant l'inscription initiale, service client quasiment inexistant, reconduction automatique de l'abonnement, paiement en ligne obligatoire, disparité des tarifs (selon les sites, pour 3 mois, de 25 à 65 euros) …

UFC recommande de " demander une photo supplémentaire à celle publiée sur le site. Avant toute rencontre réelle, parlez au téléphone pour voir si le " courant " passe vraiment bien. Organisez le premier rendez-vous dans un lieu public, à une heure de grande affluence. Transmettez le nom et les coordonnées de la personne que vous allez rencontrer à un proche ".

Ce qu'en pensent les européens

Une étude IFOP (janvier 2005) réalisée pour le compte d'un site de rencontres montre que 84 % des français se disent heureux dans leur vie amoureuse. Cependant, on constate qu'il est plus difficile pour les femmes d'établir des relations amoureuses. Pour 8 européens sur 10, le " web amoureux " est appelé à se développer fortement : il est devenu un moyen de rencontre parmi d'autres, pas plus sûr, pas moins sûr pour le résultat, avec autant de chances que les relations créées durent dans le temps que les autres relations.

Il est noté la persistance d'un certain tabou pour tous, et des différences significatives entre les hommes et les femmes. Plus on avance en âge, moins l'attrait de ces sites est marqué.

Pour 1 européen sur 5, Internet est devenu " le moyen le plus rapide et le plus efficace de rencontrer l'âme sœur aujourd'hui ".

L'étude de l'IFOP conclue qu' " il y aura de plus en plus de rencontres via internet d'ici les 5 prochaines années ". A propos des français, plus spécialement, ils semblent plus ouverts qu'on aurait pu le penser sur les sites de rencontres,

et sont, avec les espagnols à se déclarer le plus " clients potentiels ". En revanche, le mythe du " latin lover " italien demeure : ils préfèrent les rencontres de " la vraie vie " !

Les expériences

Tout le monde sait que des rencontres sur Internet se sont traduites par un mariage. Tant mieux. D'autres sont déçus des contacts qu'ils ont pu avoir : internautes cherchant uniquement à se caser, ou cherchant une aventure d'un soir, etc.

D'une façon générale, sur les forums des utilisateurs des sites internet de rencontre, on note une constante : internet abolit les distances, facilite la désinhibition et c'est une manière de fuir ses craintes.

Il ne faut pas trop attendre du net : parmi les rencontres chez des amis, les rencontres au bureau, les rencontres au club de sport, il y a maintenant les rencontres sur internet.

Si les internautes désespérés de ne pas trouver l'âme sœur vont sur le net pour se confier sur leur solitude insupportable, ils conduisent la relation à l'échec, ne donnant jamais aucune chance à " l'engagement ", aux sens : le côté virtuel fausse beaucoup de choses laissant la place à l'imaginaire et au fantasme… Et on s'éloigne de la réalité susceptible de faire naître la rencontre amoureuse…avoir un sentiment amoureux cela reste romantique dans n'importe quelle situation !

Que Choisir : Rencontre en ligne - Un business pas si romantique.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : vuSWus

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

L'abstinence sexuelle : une tendance qui ne concerne plus uniquement les solos L'abstinence sexuelle : une tendance qui ne concerne plus uniquement les solos
L'abstinence sexuelle fait, ces temps ci, l'objet d'articles dans les journaux, de livres, de conversations… Le phénomène n'est...